Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Coronavirus: évitez les rumeurs et choisissez l’info en direct et à la source!

Le nombre de cas par 100'000 habitants.

Le nombre de cas par 100’000 habitants.

La pandémie mondiale de coronavirus continue de bouleverser notre quotidien. Pour se faire la meilleure idée de la situation, rien de tel que de consacrer un navigateur spécifique (par exemple Edge) sur son ordinateur ou son smartphone et d’y avoir en permanence une série de sites internet ouverts.

Cette configuration est idéale pour déjouer les rumeurs véhiculées sur les médias sociaux, WhatsApp, en tête! En effet, prenez gare aux informations du style, «C’est une personne que je connais bien» et qui prédit l’apocalypse, comme je l’ai constaté dans mon entourage! Sur Vaud, le CHUV met d’ailleurs en garde contre ces rumeurs…

Choix de sites sur internet

A côté de quelques médias de son choix, rien de tel que quelques informations à la source, par exemple à partir du site internet de l’Office fédérale de la santé publique (OFSP), de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ou de certains hôpitaux universitaires ou services cantonaux. Voici quelques liens pour bénéficier d’une information de qualité et gratuite…

Suisse

Cantons

Hôpitaux

Monde

Coronavirus COVID-19: l’infographie

Coronavirus COVID-19: l'infographie.

Coronavirus COVID-19: l’infographie.

 

 

20 commentaires pour “Coronavirus: évitez les rumeurs et choisissez l’info en direct et à la source!

  1. Adeline
    23/03/2020 à 10:15

    Merci pour les cartes! Super!

  2. 23/03/2020 à 11:29

    Il y a aussi un fil actualisé tous les jours sur Swissinfo :
    https://www.swissinfo.ch/fre/pand%C3%A9mie_coronavirus–la-situation-en-suisse/45604062

  3. maelko
    23/03/2020 à 11:58

    Presque toutes les informations, d’où qu’elles viennent, font la confusion entre le coronavirus (je vous passe son appellation scientifique) et covid-19. Le CORONAVIRUS, c’est le VIRUS, comme son nom l’indique. COVID-19 c’est LA MALADIE, comme il est mentionné sur les sites de l’OMS, des HUG. Mais pas sur celui du CHUV qui mélange tout, comme les journalistes, les politiciens, les enseignants, etc. Votre infographie en anglais dit juste: « COVID-19, disease caused by the SARS-CoV-2 virus ». A bon entendeur, salut…

    • maelko
      23/03/2020 à 12:01

      D’ailleurs on devrait dire LA covid-19…

    • Foxband
      23/03/2020 à 14:37

      Vous avez raison, c’est un abus de langage.
      C’est la même chose avec la grippe et le virus de la grippe B, et le sida et le VIH.
      Vous avez aussi raison quant au genre féminin de la maladie ; mais mieux vaut éviter les acronymes anglais.
      Si l’on veut rester dans les acronymes, parce que syndrome respiratoire aigu sévère 2 est trop long, et si l’on veut respecter une certaine logique et l’usage passé, le meilleur nom semble bien être le SRAS-2 (le syndrome).
      Tout le reste n’est, selon moi, que dénominations euphémiques.

  4. 23/03/2020 à 13:04

    Je vous conseille l’app RTS Info tout simplement

  5. 23/03/2020 à 13:34

    Sinon, l’OMS a même créé un bot via WhatsApp pour avoir des infos : https://www.who.int/news-room/feature-stories/detail/who-health-alert-brings-covid-19-facts-to-billions-via-whatsapp

  6. Pedro
    23/03/2020 à 19:31

    Oui ca peut marcher d’infecter tout le monde par vague en espérant qu’il n’ait pas décidé de muter entre deux et donc qu’on ne soit pas réellement immunisé contre la deuxième/troisième variante.

    Les gens n’ont pas été informés correctement et à temps car oui ça date de janvier/février et malgré tout ça il y a des personnes qui en meurent. Le mieux serait d’avoir un remède qui pourrait aider/sauver les plus faibles afin d’éviter une sélection naturelle mais il n’arrivera pas encore tout de suite. Il faudra encore plusieurs semaines.

    On a deux stratégies l’une type Corée du sud qui traque/vérifie tout pour éviter au maximum sa propagation. La stratégie semble très efficace pour le moment mais doit coûter cher.
    Et la Suisse qui est au final de contaminer tout le monde en ayant l’espoir que tout le monde soit immunisé par la suite tout en ayant une partie de la population qui n’y résistera pas.
    111 la Corée (population 52m), 107 la Suisse (population 9m) en sachant qu’ils luttent depuis avant nous on verra dans quelques mois qui aura choisi la meilleure stratégie.

    Je ne me prononce pas sur le choix fait mais la communication n’était pas bonne peut-être pour éviter une panique générale mais il faut avertir les gens et leur faire prendre conscience de leur acte et surtout expliquer comment se transmet une maladie non ce n’est pas le froid qui rend malade. Le froid peut nous affaiblir mais pas nous infecter.

  7. Yannick
    23/03/2020 à 19:34

    Perso geek comme je suis j’adore cette version : https://www.corona-data.ch/

  8. Philippe
    23/03/2020 à 21:40

    Une immense majorité des sites d’information nous montrent uniquement des chiffres absolus à une certaine date. Cela ne sert à rien, a part attiser la peur. Avec cette méthode chaque année on pourrait très bien créer la même panique. En effet chaque année des personnes meurent de maladies diverses et variées. Ce qu’il faut avant tout c’est montrer le contexte, analyser, comparer. Par exemple, est-ce que le taux de mortalité sur telle période, pour tel pays est plus forte que l’année passée ? Dans quel proportion ? Au contraire on nous montre à longueur de journée des titres sensationnelles qui ne nous informent en rien : un mort dans un EMS à Genève (quel scoop !), deux nouveaux morts au Pérou, etc..
    Ce n’est pas de l’information, mais de la propagande qui utilise la peur pour nous faire paniquer.

    • 24/03/2020 à 08:08

      Le seul exemple de l’Italie démontre que c’est loin d’être bénin…

      • Philippe
        24/03/2020 à 10:05

        Je ne dis pas que c’est bénin, je dis seulement que donner des chiffres absolus sans comparaison cela sert surtout à frapper les esprits.

    • 24/03/2020 à 08:20

      Sinon, pour tenter de répondre plus précisément, la dernière fois que j’ai regardé (mais ça peut avoir évolué depuis), le taux de létalité moyen était estimé entre 2 et 3 %, ce qui est bien davantage qu’une grippe saisonnière (et deux fois plus contagieuse). J’insiste sur le “moyen” : cela dépend de la région, de la tranche d’âge (les plus de 80 ans frôlant les 15 % !), des facteurs à risque (diabète, hypertension, etc.) et de biens d’autres critères plus ou moins connus… Même les personnes les moins vulnérables peuvent développer des complications nécessitant une hospitalisation, engorgeant davantage les hôpitaux !

      Bien évidemment, ce sont des chiffres bruts, susceptibles de changer en permanence. Nous ne connaîtrons les “vrais” chiffres que lorsque nous aurons le recul nécessaire, donc pas avant la fin de la pandémie.

    • 24/03/2020 à 17:15

      +1

  9. Philippe
    24/03/2020 à 10:12

    Je vous conseille de lire l’article de Jean-Dominique Michel : http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/18/covid-19-fin-de-partie-305096.html
    C’est de loin l’article qui m’a paru le plus complet et objectif sur la situation actuelle.

    • 26/03/2020 à 10:41

      Véritablement très intéressant ! Je vous remercie de ce partage.

  10. Pedro
    24/03/2020 à 18:08

    Merci Philippe très intéressant et à partager !

    Il est plus pour la méthode coréenne 🙂
    Je pense aussi qu’elle est pas mal mais doit coûter cher.

  11. Pedro
    24/03/2020 à 18:14

    Cet article en lien de votre article est aussi très intéressant : http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2018/03/04/couts-de-la-sante-d-inconfortables-verites-290378.html

  12. Philippe
    26/03/2020 à 18:30

    Un autre exemple du manque d’objectivité des médias : en Italie on entend tout le temps que le taux de mortalité de 10% serait le plus élevé au monde. Mais cela dépend surtout du fait du nombre de gens qui ont été testés ou pas. Plus on teste de gens, et plus on détecte de gens infectés, et plus le ratio de mortalité diminue :
    https://www.rt.com/news/484098-coronavirus-fatality-rates-exaggerated-italy/

  13. Pedro
    26/03/2020 à 21:00

    Philippe, le principal problème est que le système de santé ne suit tout simplement pas là-bas. Les statistiques sont secondaires, c’est pour donner à manger aux médias ça 🙂
    Et on semble voir déjà que le système Coréen est mieux que le notre, on les a largement dépassé cela est triste. J’espère que notre gouvernement en tirera les leçons et nos médias commenceront un jour à informer la population sur comment se propage une malade, comment protéger les autres en portant bêtement un masque lorsqu’on est malade (ce qu’ils font depuis longtemps dans les pays asiatiques et probablement d’autres)

    Cela évitera la propagation des virus normaux ainsi que certaines se transforment en pandémies.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :