Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Disney+ apporte un peu d’air frais sur le marché du streaming…

Disney+ débarque en Suisse pour un prix qui fait réfléchir...

Disney+ débarque en Suisse pour un prix qui fait réfléchir…

En pleine pandémie de coronavirus, la plate-forme de streaming Disney+ arrive en Suisse et apporte un peu d’air frais sur un marché passablement dominé par Netflix, du moins en cette partie du monde. La célèbre firme de divertissement fait plutôt fort avec des formules à 9,90 francs par mois ou, mieux 99 francs par an… Vous hésitez?

Pas de problème! A peine mes login et mot de passe créés mercredi soir, on m’a indiqué que je pouvais tester gratuitement la plate-forme jusqu’au 1er avril, soit pendant sept jours. Évidemment, cette facilité d’accès et ces prix plutôt avantageux ne manquent pas de poser certaines questions en termes d’accès ou de qualité…

4 K Dolby Vision remarquable

Et c’est une excellente surprise! Malgré un débit qui aurait été baissé de 25% pour ne pas surcharger les réseaux (un gag quand je pense aux 10 gigabits/sec en symétrique sur la fibre Salt utilisée pour cet test), l’image séduit le cinéphile… Star Wars, Episode I: la menace fantôme en 4K Dolby Vision, c’est pas mal sur un écran OLED haut de gamme…

Les bonnes surprises ne s’arrêtent pas là. Selon les pages d’aide de Disney+, il est possible de regarder jusqu’à quatre flux en parallèle sur une multitude de périphériques. Le mobinaute peut aussi télécharger ses séries ou ses filsm préférés sur jusqu’à dix périphériques connectés à son compte (DRM).

La question du choix. A tester!

Et le choix? Bien sûr, on retrouve les films phares de Disney, les Star Wars, du Marvel, les animations de Pixar et les Simpson. Et bientôt de nombreux films de la Fox viendront se rajouter à un catalogue bourré de valeurs sûres, même si probablement parfois un peu fanées. D’aucuns pourront peut-être visionner la série Baby Yoda ou découvrir les opus de National Geographic…

Mon commentaire? Alors que Netflix se distingue par une politique de prix parfois discutable et que certains barons continuent de facturer chèrement à l’unité ce qui ressemble à un nouvel opium du peuple, Disney+ amène une tarification rafraichissante qui soutiendra probablement une dynamique positive sur le marché…

Xavier Studer

PS
Alors que des questions d’interconnexion entre les réseaux (peering) pourraient refaire surface sur la place publique, je ne peux que dénoncer les affabulations d’aucuns qui se risqueraient à mettre en cause la neutralité des réseaux en cette période de coronavirus. Sans commentaire.

7 commentaires pour “Disney+ apporte un peu d’air frais sur le marché du streaming…

  1. Nycko
    26/03/2020 à 06:43

    M.Studer,
    Vous avez bien fait de mettre en PS la neutralité des réseaux.
    Pour ce qui est de la liberté d’information, il y a certains produits dont le navigateur par défaut ne peut être changé, profitent de leur « protection de l’utilisateur » pour interdire certains résultats de recherche qui pourraient nuire à leur image et celle du gouvernement américain. Est-ce légal en Suisse ? La Chine est critiquée et ce genre de produits est en vente libre chez tous les opérateurs suisses.

  2. Maury Pascal
    26/03/2020 à 08:18

    L’offre Disney plus est à £ 5.99 mensuel au Royaume-Uni soit 30% moins cher !

    • Tricoline
      26/03/2020 à 10:57

      Presque le même topo pour Netflix (env 40% plus cher): £ 5.99 / 8.99 / 11.99 Versus Frs 11.90 / 16.90 / 21.90

      Après tout, cela est à comparer avec les salaires …

      Disons que pour les médicaments, c’est pas 30 à 40% plus cher en Suisse, mais 100 à 300% !

      Perso, cela reste encore « raisonnable » Netflix et Disney+ en Suisse.

      • Pedro
        26/03/2020 à 17:03

        Franchement, l’argument salaire est moyen.
        On doit payer pareil selon où est situé le serveur physique.

        Si c’est du hardware Suisse et mis en Suisse ok si on se connecte à l’étranger non il ne devrait y avoir aucune différence de prix.

        Quid du birate 1080p VS 2160p ?
        Vous avez regardé monsieur Studer ?

        La qualité est très subjective, le bitrate l’est moins.

    • Tomtom
      26/03/2020 à 21:36

      J’ai essayer de souscrire un abo depuis Disney+ UK en utilisant un VPN et une carte Revolut. Ça n’a pas fonctionné. Le message indiquait que la carte de correspondait pas avec le pays. Pourtant le BIN de ma visa Revolut est UK ?

  3. Alain Dubois
    26/03/2020 à 09:37

    La reine des neige 2 ne sera disponible qu a partir de juillet ……
    Upc la propose en VoD a 7 fr
    cherchez l l’erreur

    • 26/03/2020 à 18:10

      Justement, vous comparez deux choses différentes : vidéo à la demande (VoD, paiement à l’unité) et vidéo à la demande par abonnement (SVoD, paiement d’un abonnement). Or, selon la chronologie des médias, les plateformes de SVoD sont les dernières servies, donc il n’y a (malheureusement) aucune erreur ici !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :