Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Résultats 2019: la situation de Salt reste complexe à évaluer…

Salt, troisième opérateur mobile de Suisse.

Salt, troisième opérateur mobile de Suisse.

Salt a publié mardi ses résultats 2019. Leur lecture est rendue particulièrement difficile par différents éléments exceptionnels. L’opérateur le plus avantageux du marché progresse toutefois sur le front des abonnements mobiles, le nerf de la guerre. Il ne communique aucun chiffre sur la fibre et la TV.

Alors qu’il propose le meilleur rapport qualité/prix en matière d’internet, de télévision avec l’Apple TV 4K et que son réseau « résiste à l’épreuve du coronavirus », Salt s’en tient à un silence radio total sur ce développement stratégique. En coulisses, les commendataires vont toutefois bon train: «ça fait mal » ou «à ce prix, ils perdent de l’argent »…

Reculer pour mieux sauter?

Effectivement, le résultat global de Salt, qui a perdu les clients d’UPC et de Coop (qui sont passés sur le réseau de Swisscom) n’est pas brillant. L’opérateur doit composer avec une baisse de 2,3% de son chiffre d’affaires à 1,02 milliard de francs. Et si les promotions incessantes rendent les clients heureux, elles ne remplissent pas les caisses.

L’Ebitda, ou résultat opérationnel brut, a donc reculé de 8,6% à 428,4 millions de francs. En effet, le nombre total de client est passé sur une année de 1,883 millions à 1,808 millions. Sur le prépayé, Salt gagne toutefois des couleurs avec 5600 nouveaux abonnés supplémentaires pour un total de 1,251 million.

Salt continue de travailler dur

«Notre meilleure stratégie de prix dans le segment premium porte ses fruits. Nous nous efforçons d’investir en permanence dans la qualité de notre réseau et d’améliorer l’expérience de nos clients en matière d’internet mobile et fixe. Nous sommes fiers de pouvoir leur fournir une excellente qualité de réseau au meilleur prix», estime le CEO, Pascal Grieder.

Salt continue de vouloir améliorer son service client, qui n’a pas toujours brillé. Il a pris des mesures ciblées pour améliorer l’expérience utilisateur et accroître la qualité. L’entreprise a encore simplifié ses produits et ses processus. Elle a aussi systématiquement identifié et éliminé les points sensibles dans le parcours de ses clients, selon un communiqué.

Les résultats 2019 de Salt.

Les résultats 2019 de Salt.

Huawei moins cher et mieux positionné?

Stratégiquement, Salt s’éloigne de Nokia… Il a conclu un partenariat avec Huawei pour la fourniture de certains équipements radio. Selon Salt, cela devrait lui permettre de continuer d’améliorer son réseau, à l’image des résultats obtenus ces deux dernières années. Il continue par ailleurs de le gérer lui-même.

«La décision de passer à une configuration à double fournisseur a été prise pour accroître la robustesse du plan de développement du réseau de Salt, compte tenu de l’évolution technologique rapide de la 5G. En outre, cela permettra à Salt de mieux gérer les coûts du réseau à long terme», écrit-il. Intéressant.

Xavier Studer

9 commentaires pour “Résultats 2019: la situation de Salt reste complexe à évaluer…

  1. NivolasD
    25/03/2020 à 08:26

    Leurs résultats sont mauvais, non? Ils devraient casser la baraque avec de tels prix, non?

    • Tricoline
      25/03/2020 à 11:09

      Pour le fixe, environ 20% de la population est éligible Salt Fiber, tout en sachant qu’il existe des raccordements FTTH non éligible Salt, c’est sont souvent de la fibre dans les seules mains de Swisscom (immeubles neufs dans des villes et villages sans la globalité en FTTH).

      Quand au mobile, je suis resté 3 ans chez Salt, début 2019 je suis parti, constatant aucune amélioration du réseau, (hélas pas au top) au bout d’un moment même à petit prix, si la prestation ne suit pas, à quoi bon persister.

      Alors dans ces conditions la progression est … difficile !

  2. L'expert
    25/03/2020 à 09:28

    Effectivement, ils sont mauvais, en comparaison de Sunrise par exemple. Mais bon, l’actionnaire unique actuel en retire encore plein d’argent. Orange/Salt a toujours été une vache à lait pour ses actionnaires, depuis plus de 15 ans.

    Les bas prix ne suffisent pas en Suisse, ce n’est pas comme en France. Il faut aussi de la haute qualité et une bonne image de marque. C’est ce dont ils manquent par rapport aux deux autres concurrents.

    Leur EBITDA va encore baisser en 2020, l’effet location des tours vendues à Cellnex était partiel en 2019, il sera complet sur 2020, sans parler de la crise actuelle.

    Intéressant le choix de Huawei, contre la plus part des gouvernements en Europe qui s’en méfient de plus en plus. Mais bon, il y a deux bonnes raisons pour lesquelles Salt n’a pas encore lancé la 5G en Suisse: leur retard au départ, et leur fournisseur original, Nokia, en retard sur Ericsson et Huawei. Mais maintenant Nokia, il parait que ça marche bien en 5G, alors pourquoi changer ??

    Avoir deux fournisseurs dans un pays comme la France ou l’Allemagne, cela fait du sens, mais en Suisse, tout est plus petit. Cela va forcément leurs couter plus cher, aucun doute possible. Et rendre le lancement de la 5G encore plus compliqué et encore retardé. Mais bon, ils ne visent pas le prémium de toute manière.

  3. Tom
    25/03/2020 à 10:24

    Malheureusement Salt na pas Une bonne réputation pour le mobile , la couverture est moyenne et le net sur mobile n’est pas non plus super par rapport aux concourants , mais sur la fibre ils marquent des points, je remarque que sur mon entourage la fibre de salt à un certain succès, ils suffit de voir que la concurrence commence à faire des rabais assez sympathiques, mais Sc ne veut rien savoir ,ils préfèrent de voir le client parti que baisser les prix , Sunrise c’est le contraire une petite baisse de prix et le client est satisfait, c’était mon cas ,
    Restez à la maison 🏠👍👍

  4. Jacques
    25/03/2020 à 11:00

    L’image de Salt souffre encore de l’état dans lequel la société était lorsque son propriétaire actuel l’a racheté. Mais en réalité la qualité du réseau est bien meilleure que ce qu’indique “Tom” ci-dessus, presque aussi bonne que celle des réseaux Swisscom et Sunrise. Et le service est aussi devenu très bon, comme en attestent les enquêtes faites à ce sujet. Quant à l’attitude envers le client, il n’y a pas photo par rapport à mon opérateur précédent (Swisscom). Salt veut offrir un bon service à un prix compétitif,… et réussit. Et avec ça j’ai encore la fibre avec TV et ligne fixe, le tout pour 40.-. N’hésitez plus!

    • Gery
      25/03/2020 à 15:33

      Pourquoi est ce qu’on a l’impression de lire un communiqué de presse?

    • Tricoline
      26/03/2020 à 10:37

      C’est de la pure positive attitude … m’enfin …

      La réalité c’est :

      Des affaires mitigées … complexes à lire … pour masquer ?

      TV et fixe chez Salt : uniquement pour 20% de la population …

      Mobile : réseau en retrait par rapport aux concurrents, testé 3 ans, merci !

  5. Weelo
    25/03/2020 à 11:14

    Je ne sais pas d’où vient la remarque que la couverture est moyenne et que le surf sur mobile pas super par rapport aux concurrents. En effet, étant chez Salt mobile, je surfe presque systématiquement plus rapidement que les gens qui m’entourent (chez Swisscom par exemple) et je n’ai que rarement des problèmes de réseau… il ne faut pas faire des généralités qui ne représentent pas vraiment la réalité…
    Je pense que le problème principal vient du côté grégaire et conservateur de la population suisse à certains égards (oh, on a toujours fait comme ça, on a toujours été chez Swisscom par exemple) ce qui me fait bien rire car tout le monde se plaint des prix en Suisse et quand on voit les prix pratiqués par l’opérateur historique, ils font vraiment peur et sont pour moi de l’arnaque (d’autant plus que la Confédération est un grand actionnaire!).
    Bref, pour résumer: je suis convaincu que nos 3 opérateurs de valent, mais que certains n’ont aucune gène à pratiquer des prix indécents alors que d’autres arrivent à proposer des offres à prix que l’on peut estimer “corrects”.

  6. Simon
    25/03/2020 à 13:14

    @Xavier : bon article, merci. Mais effectivement très complexe à évaluer vu l’usine à gaz de ce rapport avec comme toujours une opacité volontaire (client fibres, TV, B2B ? )… Du coup, facile de s’y perdre mais c’est souvent comme ca quand il faut rassurer et il y a pas grand chose de positif malgré les prix bas… Petite correction, les 5’600 sont sur les abonnements.. pas le prépayé. Et ils précisent bien “core brand”, donc ceci est annoncé comme un “gain” sans tenir compte des pertes UPC et coop. Donc oui, pas joyeux et surtout au regard des résultats communiqués chez SC et Sunrise : les prix bas ca ne suffit pas à convaincre chez nous. Faut bosser plus dur et innover, et pas seulement sur une télécommande, ca rapporte rien ca !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :