Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swisscom à nouveau en panne: une évolution fâcheuse et étonnante

Nouvelle grosse panne Chez Swisscom, dans toute la Suisse.

Nouvelle grosse panne Chez Swisscom, dans toute la Suisse.

Swisscom enchaîne les pannes à un rythme soutenu depuis quelques mois. Mardi peu avant midi, ses réseaux ont été fortement perturbés pendant près de trois heures. Une évolution peu réjouissante et surprenante dans le contexte technologique actuel…

Dysfonctionnement après dysfonctionnement, Swisscom se construit assurément une réputation d’opérateur peu fiable. Il se classe d’ailleurs régulièrement depuis des semaines en tête des hit-parades des sites spécialisés en la matière, comme celui d’allestörungen.ch, devant des opérateurs alternatifs ou discount…

Appels d’urgence aussi touchés?

Selon les captures d’écran ci-contre, les réseaux mobile et fixe (plus rarement) ont été affectés dans des proportions variables dans différents cantons de Suisse. Il semble que parfois les numéros d’urgence ont à nouveau été indisponibles, même si l’opérateur semble l’avoir démenti. La carte ci-contre montre l’étendue du problème…

Swisscom n’en est pas à son premier incident. Au début de cette année, trois pannes de l’opérateur historique ont largement affecté ses clients. Les deux premières défaillances avaient touché les numéros d’urgences. L’Office fédéral de la communication et le politiques voulait alors mener des enquêtes approfondies….

Différents services de Swisscom ont été en panne mardi 26 mai 2020.

Différents services de Swisscom ont été en panne mardi 26 mai 2020.

Des pannes surprenantes

Ces pannes à répétition montrent que Swisscom est désormais un opérateur qui semble de moins en moins fiable. Les personnes malades, par exemple, ayant réellement besoin d’une assurance de pouvoir joindre des secours en cas de problème, ont tout intérêt à prendre une carte SIM supplémentaire chez un autre opérateur pour bénéficier d’une alternative.

Ces dysfonctionnements sont assez étonnants à l’heure actuelle. A l’image d’un Nokia, les équipementiers communiquent parfois, sur les derniers développements technologiques, boostés au «machine learning» et à l’intelligence artificielle, qui permettent théoriquement d’anticiper de telles défaillances. On devrait plutôt assister à une baisse des pannes qu’à une augmentation…

Xavier Studer

Panne après panne, Swisscom construit sa nouvelle image.

Panne après panne, Swisscom construit sa nouvelle image.

33 commentaires pour “Swisscom à nouveau en panne: une évolution fâcheuse et étonnante

  1. Frjo
    27/05/2020 à 07:42

    Vous oubliez la panne de 36 heures en Gruyère, début avril, même si pour ce cas, Swisscom a probablement été victime de l’arrachage de ses fibres optiques par des machines de chantier à Bulle.

    Hier, en plus de la panne, ce qui est déplorable, c’est qu’après mettre rendu compte que c’était une panne d’envergure vers 12h20, il n’y avait aucune information sur le site des dérangements de swisscom. C’est peu après que c’est Swissalert dont vous avez pris les screenshot (qui est un app de l’office fédéral de la protection de la population, et alimenté notamment par les polices cantonales) qui m’a donné la primeur de l’info via une notification.

    Pire, j’ai employé avant cela le canal Whatsapp de Swisscom pour demander s’il y avait un problème dans ma région, et bien que le message soit arrivé (double vu gris), je reçois une réponse sur le même canal (probablement du bot) « Message was not delivered ». incompréhension de ma part…..

    • chrisge
      27/05/2020 à 13:00

      désolé mais c’est faux !

      dès que j’ai vu le problème dans mon entreprise à 12h15 j’ai été sur le site de Swisscom et j’ai vu l’info en bas de page ici:
      https://www.swisscom.ch/fr/clients-prives/aide/statut-reseau-services.html

      • Frjo
        27/05/2020 à 14:03

        et pourtant… en entrant mon code postal sur la même page hier : rien, et en regardant les problèmes actuel listés en dessous: rien à part des canaux TV qui avaient des problèmes…

  2. Dominique B.
    27/05/2020 à 07:56

    L’opérateur historique perd toujours plus sa crédibilité. Les “pannes du siècle” deviennent mensuelles. Curieusement, les politiques soutiennent toujours les pététés.
    Frédéric Borloz, conseiller national PLR et membre de la commission des télécommunications déclare sans honte: “ces pannes ne remettent pas en question la gouvernance générale de l’entreprise”, qui reste “fiable”.

    • Dominique B.
      02/06/2020 à 10:12

      le pédégé des pététés avoue: «Il y aura toujours des pannes».
      «Les pannes sont dues à la complexité du réseau».

      Ce qui était impossible il y a quelques années (mettre en panne de téléphone tout un pays pendant plusieurs heures) doit être considéré comme normal aujourd’hui? Il faudrait peut-être expliquer à Urs ce qu’est la redondance. Il ne devait pas être attentif quand le professeur a expliqué cette notion.

      Avec le raisonnement de ce pédégé, il serait plus prudent de stopper immédiatement les centrales nucléaires en Suisse. C’est aussi un truc complexe…

      L’article:
      https://www.lematin.ch/suisse/urs-schaeppi-toujours-pannes/story/17301478

  3. torxxl
    27/05/2020 à 08:58

    Et l’on ne parle même pas de la guerre entre les services.
    Ils ont un département grands comptes et un département PME. Ils ne se causent pas entre eu.
    Lors de notre passage à la voix IP, on a switché de grands comptes à PME car nous l’avons fait avec un partenaire Swisscom. Une galère.
    Là, ils ont repassé des comptes de PME à grands comptes sans aucune demande de notre part et pour le moment impossible de changer…..l’éternel on va regarder et on vous rappelle. Sans compter, l’espace client sur le net qui est incapable de fonctionner correctement dès que vous avez une cinquantaine de comptes…..
    Les erreurs régulières carte sim envoyée à une mauvaise adresse, adresses de facturation fausses malgré une demande par mail, référence de facture erronée et j’en passe.
    Comme beaucoup nous allons quitter Swisscom pour un opérateur capable de fournir une offre intéressante avec un service clientèle qui fonctionne….

    • Aldebert Després
      27/05/2020 à 14:43

      Eh bien, torxxl, allez chez Sunrise !
      Pas de problème de facturation chez eux !

  4. Michel
    27/05/2020 à 09:21

    J’espère qu’il vont comprendre que travaillé sur un réseau maillé et la redondance sur plusieurs sites différents peuvent servir…… (même principe que des datacenters et des distributeurs de réseaux électrique sur la moyenne et haute tension.
    Cette remarque peut aussi concerné les autre opérateurs.

    J’espère que l’OFCOM va un peut plus imposer plus de directive concernant de la redondance à nos opérateurs.

  5. 27/05/2020 à 09:35

    3e preuve de l’année que Swisscom ne maîtrise plus son réseau. Bravo à leurs managers allemands, leurs restructuration tous les 6 mois, la pression sur le personnel et burnout qui s’en suivent, les licenciements massifs.. Tous ces efforts portent leur fruit et le savoir-faire n’est plus là dans l’entreprise. PITOYABLE ET TRISTE.

  6. Averell
    27/05/2020 à 10:16

    S’en prendre à Swisscom, pourquoi pas ? Mais le problème est ailleurs.
    Malgré les principes généraux, et merveilleux d’ailleurs, de la conception d’Internet, le monde numérique est devenu extrêmement fragile – je suis à la retraite depuis peu, mais j’avais travaillé jusque-là dans ce monde pendant plus de 30 ans.
    Depuis des années, je prévois (j’ai peut-être tort, espérons-le…) que la première grande crise de la globalité sera une crise numérique : fini le télé-travail, la smartphonite, les réseaux sociaux (whatsapp par exemple, le plus convivial d’après moi) ; on en reviendra au téléphone fixe à câble, peut-être les SMS subsisteront.
    Cette soi-disante crise covidienne est et était surtout une pandémie médiatique, des peanuts à côté de la crise numérique qui va survenir.
    Alors profitez encore à fond de cotre smartphone, comme moi, et de ce monde numérique, on en a plus pour très longtemps, quelques années au plus.
    Bien cordialement, mes frères, Averell.

    • Nathalie
      27/05/2020 à 12:25

      Votre commentaire m’interpelle Averell. Je pense aussi qu’il est très dangereux de baser une société entière sur le tout numérique ou tout connecté (appelons ça comme on veut). Le jour où il y a un grand couac c’est la pagaille assurée, plus rien ne fonctionne, et les gens ne savent même plus comment agir sans leur smartphone. Qui est-ce qui a encore un annuaire téléphonique en papier à la maison et des cartes géographiques récentes? Très peu de gens… Internet et les Apps des smartphones offrent tellement de possibilités!

      QUESTION: qu’est-ce qui vous fait dire que le numérique devient fragile? Le risque de cyber-attaques, le fait que c’est très énergivore? Le fait que les utilisateurs vont soudainement en avoir ras-le-bol de passer la plus grande partie de leur temps sur des écrans (changement de société)? Le fait qu’on va finalement découvrir que les ondes (2-3-4-5-x G) sont bien plus nocives qu’on ne se l’imaginait?

      Le débat est vaste. Et beaucoup de choses sont relatives. Pendant le semi-confinement j’ai passé un certain nombre de commandes en ligne, ce que je ne fais jamais d’habitude. Je suis contre ça. Mais maintenant je me pose une question: qu’est-ce qui pollue le plus finalement? Un livreur qui va livrer 50 colis dans une journée, en suivant un itinéraire logique par quartiers, ou alors 50 personnes qui vont chacune en voiture ou en bus chercher un article dans une zone commerciale climatisée? Je crois qu’au final le livreur pollue moins. Par contre ça supprime un grand nombre d’emplois tels que vendeurs, caissières, etc. Sans parler du contact humain (…). En fait je ne sais pas (plus) c’est quoi le mieux.

      Toujours est-il qu’on est devenus hyper-hyper-dépendants des connections web et téléphoniques.

      • Averell
        27/05/2020 à 12:47

        Merci Nathalie de votre commentaire que j’apprécie.
        D’abord je puis vous dire que je ne suis sur aucun réseau social, à part WhatsApp, car en tant qu’ancien administrateur d’une grande base de données publique, j’étais capable de faire n’importe quel recoupement en quelques minutes maximum ; et j’étais super honnête, mais tous ne le sont pas, bonjour les chantages…
        En outre j’ai une voiture récente, mais je n’ai jamais utilisé le GPS, même loin à l’étranger ; les cartes, excellentes pour qui sait les lire, sont toujours supérieures.
        En outre je cherche toujours les no de téléphones locaux dans un annuaire.
        De même, moi qui voyage aussi beaucoup en train, j’ai le big bouquin des horaires suisses, achetable à l’ATE par exemple.
        Pour les raisons de la fragilité, je n’ai pas peur des ondes, même si certaines personnes, rares à ma connaissance, y sont manifestement très sensibles.
        Les cyber-attaques, oui, mais bon, c’est un risque comme un autre.
        2 points sont centraux : c’est énergivore, la 5G encore plus, nos réseaux électriques risquent de tomber régulièrement, d’ici 5 à 10 ans au plus tard.
        Mais surtout, et les responsables de grands centres informatiques ne le disent pas, mais ne me contrediront pas bien sûr, on y bricole en urgence toute la journée, sans respecter les protocoles, parce qu’on en a pas le temps, tout simplement.
        Alors un bon bricoleur qui le fait dans sa propre maison, ne court pas beaucoup de risques. Mais des dizaines de bricoleurs qui bricolent un gratte-ciel, c’est une autre dimension…
        Voilà, profitez bien de la nature, Nathalie. c’est l’essence même de la vie, et ctapr le Conseil fédéral va déconfiner presque totalement. Averell

  7. chrisge
    27/05/2020 à 12:52

    des bruits courent en interne chez Swisscom que cette panne ne serait pas due à un dysfonctionnement mais plutôt à une cyberattaque externe … mais il ne faudrait pas que ça se sache…

    Est-ce que par hasard, Swisscom n’utiliserait pas des équipement de réseau Huawei…. ???

    • GG
      27/05/2020 à 13:25

      Bonjour. Je pense que c’est de la pure paranoïa. Un autre opérateur Suisse utilise beaucoup plus d’équipements Huawei et n’a eu aucun problème. Et le troisième opérateur vient d’annoncer son swap vers ce même équipementier. Aussi je pense qu’il faut arreter de crier au loup…

    • Joel
      28/05/2020 à 10:18

      Vu le peu de problèmes avec Sunrise je me dit que l’équipementier chinois est le fiable et le plus en avance sur la 5 G ce qui a l’air de déranger certains dirigeants .
      Après reste à savoir ce qui vrai et faux au niveau de l’espionnage .

    • 02/06/2020 à 10:13

      Oui, un ancien employer de Swisscom m’a assuré qu’ils n’ont pas le droit d’ouvrir les équipement Huawei. Si un appareil est en panne il est directement renvoyé en Chine pour examen. Comment développé une expertise dans ces conditions ?

  8. Nathalie
    27/05/2020 à 17:38

    Rebonjour Averell, merci pour votre réponse 🙂

    Moi non-plus, je suis sur aucuns réseaux sociaux, bien qu’experte MSO, de plus avec un père informaticien dès les années 70, je suis quand même de l’ancienne génération des +50. J’utilise forcément WhatsApp (difficile d’y échapper, mais je suis prête à revenir aux SMS), et je suis toutefois sur LinkedIn par obligation professionnelle (sinon on a l’air d’être un sauvage) et aussi pour garder contact avec d’anciens collègues aux 4 coins de l’Europe. Mais je n’aime pas LinkedIn pour être franche.

    Et je n’utilise pas non-plus le GPS, il y a 5 ans je suis allée au Danemark avec un atlas d’Europe 🙂

    Pour en revenir à notre discussion, c’est intéressant que vous citiez le réseau électrique. Car je pense un peu la même chose. De plus en plus de technologies vont nécessiter de plus en plus d’électricité. Mais, entre les voiture électriques, les suppléments de trains, les pompes-à-chaleurs, le tout connecté, et j’en passe (…), OUI ça va faire beaucoup! A moins qu’entre-temps on trouve une source d’énergie propre et quasi inépuisable afin de produire cette électricité. La force des marées? Peut-être. Mais le “timing” me semble malheureusement difficile à gérer.

    Meilleures salutations et bonne soirée

  9. 28/05/2020 à 06:41

    Notre famille via opérateur virtuel
    Wingo.ch n’a pas être impactée .

  10. Jo
    28/05/2020 à 11:21

    C’est un non-sens de se vanter de comment on n’utilise pas soi-même l’informatique et les télécommunications et les réseaux sociaux ou pas. Tous les outils que vous avez cité : cartes, voitures récentes, même l’électricité en soit ont nécessité de l’informatique, de réseaux de télécommunications de pointe et un marché global pour être produites. Donc en réalité de façon indirecte vous utilisez et profité des technologies le plus avancé quand même. On est plus a l’ère de la pierre ou pendant la révolution industrielle, que vous le veuillez ou pas.

    • Averell
      28/05/2020 à 12:18

      A Jo, bien sûr que je ne vis pas à l’âge de la pierre, et que je n’en ai pas envie du tout.
      Je ne vais pas vous noyer de chiffres en détail, mais le numérique croît chaque année fortement en besoins d’électricité. A mi-2020. on en est déjà à 19% de la consommation totale d’électricité dans le monde. Dans 8 ans (huit ans), au rythme qui a cours depuis 10 ans, on en sera à 50% (cinquante pour cent).
      Et mes chiffres sont approximativement exacts, tous les experts vous le diront.
      Autant dire que dans 8 ans, il y aura déjà plusieurs années que l’on manquera très régulièrement d’électricité, car l’augmentation de la production d’électricité ne peut pas du tout suivre cette folle croissance de la demande en électricité de la part du monde numérique.

      • ben range
        28/05/2020 à 22:01

        C’est oublié avant toute chose le manque de personnel qualifé en suisse. Trouvé un informaticien compétent est très compétent, ne parlont pas des dévelloppeur web ou autres. Et pourtant j’en suis un moi même. La responsabilité est toujours partagé mais depuis 15ans swisscom a énomement baisser ces prix et la consommation de donnée a tellement explosé en peu de temps je ne suis pas sur que l’on ferait tellement mieux à leur place. Mais on verra d’ici an.

      • Joël
        29/05/2020 à 12:08

        Et encore vous ne pointer que le sommet de l’iceberg, sans débattre du pour ou contre la voiture électrique on parle de recharge à plusieurs dizaines voir centaines de KW et là c’est encore une autre chanson .
        Il ne suffit pas de mettre une prise à chaque place de parc, l’augmentation de la puissance en aval implique de redimensionner toute la distribution en amont.
        Bref les électriciens ne seront pas au chômage ces prochaines années !

        • Chrisge
          29/05/2020 à 12:13

          Il n’y a plus beaucoup de rapport avec le sujet de l’article …. La panne de Swisscom ne dépend pas de la production d’électricité en Suisse …
          Concentrons nous sur la baisse de fiabilité du géant bleu qui visiblement peut continuer à nous raconter n’importe quoi (mise à jour logicielle en pleine journée ) sans avoir de sanction …. Ni en interne ni par ses actionnaires tels que la confédération….

          • Nathalie
            29/05/2020 à 13:50

            @Chrisge. Vous avez en grande partie raison, mais le rapport avec l’article, c’est qu’on pousse la machine du numérique un peu trop fort ces derniers mois. Ce n’est pas pour excuser Swisscom! Oui, comme vous dites, ils ne devraient pas faire de telles MAJ en pleine journée. Mais cette fois les commissions concernées de la confédération leur demandent de rendre des comptes. Car il est inadmissible que les numéros d’urgence soient si souvent affectés, et que ces pannes à répétition durent de nombreuses heures dans presque toute la Suisse.

            Et concernant les autres opérateurs, même s’ils n’ont généralement pas été affectés par les pannes à répétition de Swisscom, ils utilisent très souvent le réseau de Swisscom, et n’investissent pas de la même manière dans le développement des infrastructures.

            Swisscom à implanté la fibre optique à de nombreux endroits ces derniers temps, en collaboration avec certaines communes. J’en ai bénéficié à Yverdon (installation gratuite du raccordement de ma maison, jusque dans le salon). Et j’en suis très contente (maintenant 1GB, avant: vieux DSL à 15MBPS!).

            Ces dernières années il a fallu aussi transiter de la téléphonie analogique au VoIP. C’est d’ailleurs peut-être une partie du problème, du moins concernant les numéros d’urgence! Perso, par sécurité, j’aurai gardé un réseau parallèle, tout comme on a un extincteur dans le bas d’un immeuble. De plus, en même temps que la fibre et le VoIP, Swisscom introduit aussi la 5G. Sans vouloir leur trouver d’excuses, je trouve que ça fait beaucoup de changements à la fois.

            Alors, soit ils devraient aller plus lentement, au risque de décevoir certains consommateurs, soit ils engagent suffisamment de personnel qualifié pour tenir ce rythme de développement accru. Ou alors ils baissent leurs prix vu que c’est souvent en panne, hihihi, mais ça ne résoudrait pas le problème des numéros d’urgence 😉

  11. Aspasia
    28/05/2020 à 13:45

    ..Déjà plus personne ne se souvient que la téléphonie analogique (sur courant électrique), n’avait jamais de pannes.. AE.

    • misenta
      29/05/2020 à 13:40

      Totalement faux, en téléphonie analogique les pannes étaient très courantes mais simplement très localisées et donc beaucoup moins médiatisées.

      • Averell
        02/06/2020 à 09:37

        Lisez aussi la réponse d’Aspasia ci-dessous à vos propres dires.
        Misenta, vous avez peut-être raison sur le nombre de pannes, mais pas sur leurs effets, et je ne parle pas de la couverture médiatique de ces pannes.
        Il est évident que 100 pannes, qui touchent 1entre 1 et 1000 personnes chacune, sont bien moins problématiques qu’une seule panne qui touche plus d’un million de personnes.

  12. Averell
    29/05/2020 à 12:23

    Oui, Joël, j’abonde dans votre sens.
    En fait je n’avais jamais compris, jusqu’il y a à peu de temps, pourquoi nos autorités poussaient la vente de voitures électriques. Car cela est un non-sens au point de vue environnement et consommation d’énergie (le pétrole a bond dos), si on y réfléchit un peu, ce que je ne vais pas faire ici.
    Mais, étant dans les milieux pro-environnement depuis des dizaines d’années, j’ai appris en fait que le lobby qui pousse les voitures électriques, c’est justement le lobby électrique, et en particulier le lobby nucléaire, qui va pouvoir ainsi dire dans quelques années : Regardez les chiffres, la consommation d’électricité augmente à nouveau fortement, il nous faut donc construire au moins une nouvelle centrale nucléaire….

  13. Aspasia
    02/06/2020 à 09:16

    @ Misenta: Visiblement, statistiquement, j’avais beaucoup de chance!

    En plus de 50 ans, même en cas de panne (assez fréquente), du réseau électrique, ma ligne téléphonique analogique n’a jamais cessé de fonctionner. C’était une réelle sécurité, car souvent au milieu de la nuit, je pouvais téléphoner aux Services industriels les avertir que mon quartier était dans le noir.

    Depuis, en cas de panne électrique j’attends le retour de la lumière éclairée aux bougies.

    Dernièrement, à deux reprises mon téléphone fixe s’est tût. Mon portable étant quasi déchargé, j’ai dû appeler Swisscom en le branchant au courant via son chargeur. Après 3/4 d’heure de recherches, réponse de l’opérateur:  » Ce n’est pas une panne de réseau, mais la conséquence d’une mise à jour de votre routeur; il faudrait changer de téléphone pour du plus récent.. ».

    Le progrès, quoi :- ( ! AE

    • misenta
      02/06/2020 à 15:20

      Vous faites beaucoup plus de choses sur votre ligne téléphonique qu’à l’époque et le nombre de raccordement est beaucoup plus important.
      Sur les téléphones à disque de numérotation, il n’était pas rare d’avoir de mauvais numéros, de la diaphonie, de devoir raccrocher pour obtenir la ligne…
      Pour ce qui est du réseau Swisscom, il est en majorité maillé voir dédoublé mais la redondance partout est presque pas possible voire souvent contre-productive (mise à jour des bases de données en parallèles sont risquées).

  14. Aspasia
    02/06/2020 à 11:08

    Postscriptum:

    Je ne comprendrai jamais pourquoi dans notre pays où la BNS fait de bénéfices enviables, nous n’avons pas les moyens de maintenir par sécurité (en parallèle), notre néanmoins fiable ligne téléphonique analogique. AE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :