Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

High-tech: faut-il craquer pour l’attendu Canon EOS R5 ou le surprenant EOS R6?

L’hybride Canon EOS R6: des performances de rêve…

Finalement, ce ne sont pas moins de deux nouveaux appareils photo hybrides que Canon a dévoilé jeudi! Avec ses nouveaux EOS R5 et EOS R6, le Nippon enrichit encore cette gamme d’appareils sans miroir, qui se distinguent par leur viseur électronique, hérité des caméras…

Il faut dire que de plus en plus d’amateurs utilisent ces boîtier pour filmer, même si leur ergonomie n’est pas forcément prévue pour cet usage… J’en sais quelque chose pour avoir utilisé un certain temps des caméras semi-professionnelles: un autre monde… Quoi qu’il en soit, Canon communique abondamment et peut-être avant toute chose sur ce genre de spécifications…

EOS R5 et EOS R6 subtiles différences…

Par exemple, il présente son denier EOS R5 équipé d’un capteur de 45 millions de pixels comme le premier hybride capable de filmer en 8k à 30 images par seconde, tout en précisant que son dernier fleuron est capable de de produire des séquences à 120 images par seconde en 4K!

Du côté du EOS R6, qui ne possède qu’un capteur CMOS de 20 mégapixels, mais attention, capable de tutoyer 102’400 ISO, soit le double de celui du R5. Evidemment, côté vidéo, pas de 8K, mais de la 4K à 60 images par seconde ou du Full HD à une fréquence deux fois supérieure… Les deux appareils bénéficient d’une stabilisation qui semble magistrale et d’autofocus capable de suivre le regard des animaux, comme chez Sony.

Des spécifications de pros! A quoi bon?

En effet, on peut se le demander, notamment pour ce qui est de la 8K, qui nécessite ensuite une chaine de production adaptée… Nous aurons d’ailleurs peut-être l’occasion de revenir sur ce genre de questions lors du test du MacBook Pro 2020 gonflé avec 32Go de mémoire vive et sa carte graphique intégrée Iris Plus couplée à un Core i7 de dixième génération…

Dans l’intervalle, reste la question du prix de ces deux modèles capables de prendre 20 vues par seconde. Alors que l’EOS R5 sera proposé à fin juillet pour 4479 francs suisse ou 4499 euros prix catalogue, il faudra débourser 2689 francs ou 2699 euros pour la version R6, plus sensible en basse lumière et aux fichiers plus raisonnables… Dans quelle mesure ne faut-il pas dès lors s’orienter vers ce modèle, pour autant que son viseur électronique vous convienne…

Xavier Studer

Le Canon EOS R6 vs R5...

13 commentaires pour “High-tech: faut-il craquer pour l’attendu Canon EOS R5 ou le surprenant EOS R6?

  1. Bob
    10/07/2020 à 07:56

    Et dire que le galaxy s20 fait ça depuis des mois!

    • Carlos O.
      10/07/2020 à 10:05

      du 4 K filmé avec un S20 n’a rien avoir avec un 4K filmé avec un R6 ou R5.
      je vous propose de comparer un S9+ : https://www.dpreview.com/reviews/samsung-galaxy-s9-plus-review/6
      Avec un eos R6: https://www.dpreview.com/reviews/canon-eos-r6-initial-review/5

      • Nycko
        10/07/2020 à 13:42

        Il faudrait déjà nous trouver 2 galleries avec mêmes clichés. Et comparer un S9 de plus de 2 ans 😉
        Avec un Huawei P40 ou même Xiaomi mi 10 Pro Samsung sont dépassés et c’est un niveau quasi Pro et certainement plus grand chose à envier à ces R5 ou R6. Mais le comparatif ne sera jamais fait, car ces deux produits valent une infime partie du prix de ces Canon…( Si, on nous dira qu’Apple rivalisent avec les caméras Pro du cinéma d’il y a 5-6 ans 😉 )
        Un lien comparatif qui écrase sur pas mal de points Samsung et S20 Pro super Zoom

        http://www.dxomark.com/samsung-galaxy-s20-ultra-camera-review/

      • Alex17
        14/07/2020 à 00:55

        Vous croyez réellement qu’avec votre S20 vous réalisez les mêmes photos qu’avec un appareil photo haut de gamme (même un bas de gamme)? Pour photographier son chat peut être….c’est lorsque les conditions deviennent difficiles que les apn font la différence, rafale, basse lumière, profondeur de champ…mélangez tout ça et ça devient encore plus difficile: photographie de sport en salle par exemple.

  2. 11/07/2020 à 08:59

    Bonjour à tous,
    Attention, il n’y a pas que la résolution ou la fréquence d’image qui sont importants. Outre la qualité de l’optique, notamment, il ne faut pas oublier que dans le monde numérique la compression du fichier final est décisive… Il est très important de voir quels sont les fichiers produits par ces appareils… Et là, Canon dépasse clairement ce que peut faire un smartphone.

    • Nycko
      11/07/2020 à 13:25

      Oui, alors comparatif avec mêmes scènes M.Studer face au P40 pro….
      Je vous crois, mais si jamais il y a comparatif par peur de…..

    • Nathalie
      11/07/2020 à 14:28

      @Xavier: Il y a une vingtaine d’années, j’avais acheté un des premiers appareils photo numériques haut de gamme (un Nikon à env. 1500CHF). Et woaw! J’avais, entre autres, fait des photos sur tous les sites de l’Expo 02, lesquelles je retravaille encore parfois dans Photoshop pour en faire des photos d’art.

      Cet appareil ne fonctionne évidemment plus depuis bien longtemps, et je n’ai plus eu le temps de vraiment faire de la photo. Comme presque tout le monde je me contente de mon smartphone. Mais les photos que je prends sont si horribles 😦 plus rien à voir. On tient pas l’appareil de la même chose, on n’a pas la même approche et vision, etc.

      Donc j’envisageais de racheter un « vrai » appareil photo de haut niveau. Je ne me suis pas encore renseignée. Mais woaw, vu les prix qui figurent dans votre article, ça me décourage du coup!

      Il faut que j’étudie un peu les différents niveaux de gamme 🙂

    • Neimthib
      12/07/2020 à 14:11

      Enfin il me semble qu’il y a bien plus que simplement la fréquence d’image, le nombre de pixels et la méthode d’enregistrement…
      La taille du capteur est déjà un point p’us qu’important, la variété possible d’objectifs que l’on peut, excusez moi l’expression, coller au cul d’un hybride ou d’un reflex. Et chaque optique à sa qualité que ne peuvent pas égaler des lentilles de moins d’un cm de diamètre, imposant un chemin optique très court et donc des aberration chromatique ainsi que des déformation. C’est comparer une voiture et un avion, même si parfois leur utilisations peuvent se recouper, leur emploi ne se fait pas exactement dans les même conditions ni pour les même résultats.
      Après maintenant les logiciels de traitement arrivent à gommer et reproduire des résultats de très bonne qualité donc ce n’est pas à négliger

    • FRS
      21/07/2020 à 12:05

      Entièrement d’accord : j’ai acheté en mars un Galaxy S20 ultra précisément pour avoir la video en 8K, ce qui constitue une amélioration très sensible par rapport au 4K du 5D mark IV. En revanche, le résultat étant compressé HEVC, tout traitement postérieur (ne serait-ce que la concaténation de deux rushes) conduit à une dégradation atroce du résultat. Par ailleurs, la dynamique de couleurs est très décevante (les tons sont pastels) et une dominante jaune est souvent présente alors qu’il est impossible de régler la balance des blancs en 8K. Bref, il n’y a pas photo entre Galaxy S20 et R5 et j’attend ce dernier avec impatience.

  3. 12/07/2020 à 10:48

    Bon, du coup, aucune réponse a ce titre…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :