Internet: Salt reste le plus rapide, malgré quelques baisses de régime…

  • Post last modified:25/01/2021
  • Post comments:7 commentaires
Les chiffres 2020 du baromètre nPerf.
Les chiffres 2020 du baromètre nPerf.

Selon le baromètre nPerf de l’internet fixe, Salt Home a encore une fois largement surpassé la concurrence dans tous les domaines, en termes de vitesse de téléchargement, de téléversement ou de latence. D’autres courbes sont moins rassurantes.

En effet, sachant que les débits stratosphériques de 10 Gigabits/sec sont presque inaccessibles à moins de posséder les ultimes équipements, fixes, on s’interroge sur certaines baisses de régime à certains moments de la journée mises en évidence par ce baromètre. Particulièrement très tôt le matin!

Des valeurs étonnantes

Le graphique reproduit ci-contre montre un accroissement vertigineux de la bande passante jusqu’à trois heures du matin, avant de faire état d’une baisse spectaculaire. D’autres opérateurs semblent moins sensibles aux différents mécanismes qui pourraient expliquer ces variations étonnantes.

A moins que ces variations ne fassent apparaître des questions de fiabilité des mesures ou de méthode. On se demande d’ailleurs ce que peut valoir l’échantillon de mesure de Salt à cette période de la nuit… Qui donc peut faire un test de débit internet à ce moment… Et probablement pas derrière un appareil connecté au fixe, mais au mobile en Wi-Fi…

Et quelles technologies ?

D’ailleurs, même en Wi-Fi 6 sur des appareils ultra-récents compatibles, difficile de dépasser le Gigabits/sec. Et même sur un câble Ethernet, difficile de dépasser le Gigabit pour différentes raisons: un seul port à 10 Gigabits, problème de matériel pas encore compatible, etc… Finalement, quelle représentativité de ces mesures…

Ces question d’échantillons nous amènent à un autre tableau intéressant: le nombre de mesures par opérateur, qui nous donne indirectement une approximation très grossière potentielle du nombre de leurs clients. On remarquera que Salt arrive actuellement juste devant les télé-réseaux de net+, qui raccordaient environ 220’000 foyers en août 2020… Mais d’autres problèmes de représentativité semblent apparaître…

Xavier Studer

Le baromètre nPerf 2020.

Cet article a 7 commentaires

  1. Tricoline

    Ce test compare aussi les clients abonnés en technologie FTTH comme mentionné, avec 30% d’éligibilité FTTH la Suisse est en retard avec les autres pays riches de l’OCDE, cela n’est pas mentionné dans ce test !

    Avec environ un peu plus de 2,5 millions de ménages sont éligible FTTH, comment se fait-il que Salt est à 220’000 clients, soit moins de 10% ? Avec un prix plancher sans concurrence !
    Ou alors ces 2,5 millions ne peuvent pas tous aller chez Salt ? Plafonnement ?

    Ensuite, chez UPC les clients ne sont pas raccordés en FTTH, mais en DOCSIS 3.0 et 31 sur un câble coaxial, quand à Net+ ils ont des clients pure fibre (Lausanne) et d’autres en DOCSIS 3.0 avec des débits fortement asymétriques (50/5, 200/10 ou 500/20), chez UPC pas de débits 100% symétrique, même en DOCSIS 3.1

    Question : qui mandate et paye NPerf ?

  2. Tom

    De toute manière ces débits ne servent à rien!

    1. Space Boy

      Oui..je suis à 20mbps de Swisscom. En 2020, Swisscom nous a doublé la bande passante comme geste pour le télétravail. A 40mpbs, le surfing était un peu plus conviviale, mais rien de plus. Les download des films et séries étaient plus rapide souvent. Mais rien de fulgurant. Si vous avez 5 personnes à fond avec vidéo, télé et jeux, oui, de telles bandes passantes se justifient.
      De toute façon, on est tous limité par le serveur qu’on visite et sa bande passante. Si la porte d’entrée est tout petite, un gars de 2m ne rentre pas dedans 🙂

  3. Jean-Louis

    A la maison j’ai NETPLUS sur fibre et le Gigabit est atteint sans problème, SALT m’a proposé de passer chez eux à un moindre coût c’est vrai. leur argument c’est les 10 Gig mais comme c’est expliqué il faut des équipements adéquates hors de prix pour le particulier lambda. J’ai un Wi-Fi PLUME qui est très performant ce que SALT ne supporte pas.

  4. Pedro

    Presque tout est dit 😉
    Les commentaires montrent que les gens ont compris. Le 10gb est partagé entre 32 autres voisins donc vous aurez jamais vos 10gbs et plus la bande passante sera exploité plus vous vous rapprocherez des 312mbs réel de salt. Sunrise fait pareil donc autant avoir du 1gb dédié qui ne devrait jamais posé de soucis tant qu’ils furent ou en amont.

    L’équipement et les interfaces 10gb ne sont pas un problème en soit. Mais vous en faites quoi ?
    J’ai le plus grand mal à atteindre 300/400mbs car rien ne suit même pas les géants du web. Vous utilisez comment ces 1 ou 10gb au jour d’aujourd’hui ?
    Personne ne m’a encore jamais répondu pour le download et encore moins en upload. Infomaniak était pas trop mal en dl mais souvent le débit passe de 500 à 100mb donc même eux…

  5. redge73

    Le test de nperf.com est de la pure triche commerciale entre les 2 companies nPerf et Salt car deux serveurs nperf à 100Gbit/s premium internet service provider y sont hébergés, un à Lausanne et l’autre à Zurich et le 3ème indépendant? neocarrier à Zurich limité à 1Gb/s !

    Conclusion:
    Pas fiable du tout ! Passez votre chemin !
    nPerf et Salt se tirent une balle dans leur pied ! Gros malus !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.