Les données sont essentielles pour obtenir des services intelligents

  • Post last modified:28/02/2021
  • Post comments:6 commentaires
Les données sont essentielles pour une société de l'information intelligente.
Les données sont essentielles pour une société de l’information intelligente.

Beaucoup de confusion règne en matière de protection des données. Il faut dire qu’on n’est jamais à l’abri d’un abus ou un dérapage. Malheureusement, cela tourne parfois à la paranoïa. Sur internet, d’aucuns s’offusquent même qu’il est possible de savoir, sous certaines conditions, qu’un courriel a été ouvert ou non. Swisscom propose une analyse connexe.

Pour mémoire, dans le cas d’un courriel, le principe est le même que pour les sites internet. Grâce à des cookies ou à des images (parfois des pixels invisibles), il est possible d’obtenir des détails sur l’utilisation qui est faite du message. Notamment de savoir s’il est bien arrivé et s’il a été lu, ce qui n’est pas forcément une évidence…

Pierre angulaire

«Depuis la crise liée au coronavirus, le télétravail et les commandes sur les boutiques en ligne sont réellement devenus la norme. C’est la numérisation qui a rendu cela possible. Les données en constituent la pierre angulaire. En effet, avec des données pertinentes, nous comprenons mieux nos clientes et nos clients et nous pouvons donc produire, voire créer, de nouveaux modèles commerciaux pour eux et ce, de manière plus efficace», écrit Swisscom.

«Mais comment collecter, transporter, stocker et analyser les données en toute sécurité? Le document d’orientation de la société de conseil et d’analyse PAC, rédigé en coopération avec nous, met en lumière cinq façons dont les données peuvent ouvrir la voie à plus d’efficacité et d’innovations’, annonce Urs Lehner Head of Business Customer dans Business Insights.

Des données pour innover

L’auteur de ces lignes est plutôt d’accord avec cette introduction, par ailleurs développée sur une vingtaine de pages dans le petit fascicule «Les données ouvrent la voie de l’innovation», à télécharger ici. Malheureusement, les choses ne sont pas toujours aussi simples notamment dès qu’il s’agit de réseaux sociaux. Les grands noms, essentiellement américains, sont en mesure de croiser les données, anonymes à la base, pour les rendre personnelles.

Ainsi, en connaissant l’identité de leurs abonnés, elles croisent grâce à des cookies d’énormes quantité d’informations, notamment pour cibler de la publicité. Un certain manque d’éthique ou du moins une certaine opacité cultivée par certaines grandes marques porte atteinte à une utilisation à la base louable des données pour améliorer l’expérience clients et notamment cibler intelligemment de la publicité.

A l’heure actuelle, deux pistes semblent nécessaires. Malheureusement, des contraintes législatives restent nécessaires pour forcer certains acteurs à ne pas faire n’importe quoi. Mais le plus important est probablement la transparence pour expliquer ce que l’utilisateur peut gagner en qualité de services à l’heure de l’intelligence artificielle….

Xavier Studer

Cet article a 6 commentaires

  1. MM

    Il n’y a pas besoin d’intélligence artificielle lorsqu’on possède une intélligence réelle. 😃

  2. Pedro

    Ça fait depuis un moment qu’ils savent tout sur tout le monde. Il est un peu tard pour se réveiller ou écrire là dessus. C’est trop compliqué pour monsieur tout le monde de se protéger contre cela surtout que ça ne les intéresse pas du tout. Depuis 2016 que WhatsApp collecte tout ce qui a provoqué le départ des anciens dirigeants, c’est en 2021 avec un tweet d’elon Musk que les gens de sont réveillés. Cinq ans de collectes de données, vous croyez vraiment que vous n’êtes pas déjà catégorisé après tout ce temps ?

    Les démocraties sont en danger avec la manipulation de masse des médias et des réseaux sociaux avec ciblage des personnes vulnérables ou ignorantes.

    Et les complotistes sur certains sujets sont déplorables. Genre l’activation du vaccin par la 5g ou ce genre de conneries. Les gens ne lisent vraiment rien… Une carte nfc a une énorme antenne tout le tour de la carte si vous la coupez, cela la désactive totalement. C’est le sang qui fait antenne pour capter quelque chose ?
    La peau fait office de barrière donc techniquement ce n’est pas possible mais ils sont manipulés et y croient.
    Faute à l’éducation qui n’a pas su évoluer, faute à l’ignorance car ils ont accès à tout mais ne prennent pas le temps de se renseigner, faute aux médias mainstream qui relais tout est n’importe quoi même des fake news car ils ne prennent pas non plus le temps de vérifier leur source ou ils cachent intentionnellement la vérité.
    Le plus flagrant est Tchernobyl qui s’est passé en 1986 et dont la plupart ignore encore aujourd’hui ce qui s’est passé réellement là bas mais ils vont voter, ont été manipulé par les médias mais en réalité ils ne savent pas et personne ne le a transmis se savoir. Il y a juste eu une série qui a juste relaté les faits et ça certains ont regardé et ils ont enfin appris la vérité. On est pourtant pas dans un pays communiste mais après la soviétisation des entreprises peut être qu’on le deviendra.

    1. Ilgege

      Pedro…..vous êtes fatiguant…..vraiment!! Un petit ”diner” vous ferais le plus grand bien.

      1. Pedro

        Oui peut-être mais il faut bien que quelqu’un le fasse. Personne n’avertit les gens du danger du numérique à part quelques blogs et sites spécialisées que la masse ne va pas lire. Ce n’est pas l’auteur de ce blog qui avertit des dangers du numériques et de la centralisation de données anonymes qui peut être bien plus néfaste que bénéfique pour notre futur. Assez de lanceur d’alertes se sont sacrifiés pour nous le peuple. Il faut que chacun se protège pour garder notre liberté, nos droits et que chacun puisse se faire son avis sans être manipulé par les médias ou quelques riches qui veulent que les gens se battent entre eux. Ouvrez les yeux, regardez autour de vous ce qui se passe chaque jour avec ce virus ou tout autre sujet relayez par nos politiques.
        On parle de notre avenir commun pas du mien et un jour, vous comprendrez mais c’est triste si c’est trop tard.

        1. MM

          totalement d’accord avec toi !
          ça fait des années que j’essaie de faire comprendre à mon entourage les dangers de la collecte de leur données.
          malheureusement que avec un succès très mitigé. mais c’est déjà ça.

  3. Philippe

    Le problème de la protection des données est partout, mais la seule manière de bien gérer ceci est la prise de conscience des gens : acceptent-ils oui ou non, selon les cas, de transmettre des données les concernant, ou pas.
    Un simple exemple avec les (rares) absences pour raisons médicales pour mes enfants à l’école obligatoire : on m’a eu réclamé à diverses reprises des informations sur ces absences; or, la Loi est très claire, jusqu’à 1 semaine d’absence ce sont les parents qui justifient les absences, point-barre; l’école n’a donc pas à savoir si mes enfants (exemples que j’invente) sont allés chez le médecin-dentiste, ou consulter pour des règles douloureuses, ou chez un psychologue, ou pour une douleur à un pied. Dernièrement on m’a réclamé la copie de l’ordre de mise en quarantaine covid d’un de mes enfants, or ce document qui mentionne le nom de l’enfant avec le résultat positif du test covid, est bel est bien soumis au secret médical, et n’a pas à être transmis à l’école (confirmé par juriste) ! Ce qui n’a pas empêché la secrétaire de l’école de me le réclamer avec insistance. En plus c’est pour le moins inutile car le médecin cantonal relève les numéros de classe des enfants et force détails et gère déjà les situations où plusieurs enfants d’une même classe seraient positifs.
    Désormais les justifications d’absence à l’école pour mes enfants sont simples : “Absence pour raisons médicales”, point-barre (en cas de problèmes l’école peut toujours si nécessaire passer par le médecin scolaire, p.ex. en cas de fort soupçon d’abus manifeste et d’absences répétées); et je conseille à mes amis de faire pareil.
    Bref, tant que les gens acceptent de balancer leurs données à tout un chacun sans réfléchir, ils ne faut pas qu’ils se plaignent que leurs données se retrouvent dans des quantités de fichiers. Ce sont les gens qu’il faut éduquer à la protection de leurs données.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.