Swisscom a reculé en Suisse sur tous les segments en 2020

  • Post last modified:05/02/2021
  • Post comments:9 commentaires
A fin 2020, Swisscom raccordait directement d'un salon sur trois à la fibre optique.
A fin 2020, Swisscom raccordait directement d’un salon sur trois à la fibre optique.

Swisscom a reculé sur le mobile, la TV, l’internet et le fixe en 2020. Logiquement, l’opérateur historique a enregistré un chiffre d’affaires et des bénéfices en baisse. Cela dit, le dividende reste inchangé et le patron de Swisscom affiche un large sourire!

A l’issue d’une année marquée par le coronavirus, le travail à domicile et le recours massif aux technologies de l’information, le chiffre d’affaires de Swisscom a fondu à 11 milliards de francs, en recul de 3,1%. Le bénéfice net a chuté de 8,4% à 1,528 milliard de francs, selon un communiqué de presse. La baisse des ventes sur l’itinérance est évoqué, comme quoi… En Italie, Fastweb progresse de 12% à 1,961 million d’abonnés.

Stagnation de la TV numérique

En Suisse, si le repli des activités de l’opérateur sur le fixe, le mobile et l’internet se justifie par la forte concurrence sur le marché, il est piquant de constater que le géant bleu stagne désormais clairement sur le marché de la télévision numérique, où il a donné tant de fil à retordre aux anciens barons des téléréseaux.

Concrètement, Swisscom revendique toujours 1,554 million d’abonnements (-0,1%). Autrement dit, Swisscom commence à toucher ses limites et on lira donc avec un grand intérêt les chiffres de ses concurrents pour voir quelle est la dynamique générale du marché, probablement aussi secoué par le COVID 19. Quel a été l’impact de la pandémie sur la concurrence?

Le CEO satisfait

L’année dernière, nous avons agi avec succès dans un environnement difficile et réalisé un résultat d’exploitation solide avec un chiffre d’affaires légèrement inférieur», affirme dans un communiqué le CEO, Urs Schaeppi, satisfait. «Le succès est d’autant plus remarquable du fait que plus de 80% de nos collaborateurs travaillaient à domicile en raison de la pandémie de Covid-19 et garantissaient l’exploitation à tout moment malgré les charges accrues sur le réseau».

Quoi qu’il en soit, le versement d’un dividende inchangé de 22 francs par action sera proposé à l’Assemblée générale virtuelle pour l’exercice 2020. Pour l’exercice 2021, Swisscom table sur un chiffre d’affaires net de 11,1 milliards de francs environ, un EBITDA de 4,3 milliards environ, et des investissements de 2,3 milliards de francs environ.

Le Rapport de gestion 2020

Xavier Studer

Les explications en vidéo du CEO, Urs Schaeppi

Les chiffres principaux

01.01.-31.12.2020 01.01.-31.12.2019 Variation

(après correction*)

Chiffre d’affaires net (en millions de CHF) 11 100 11 453 -3,1%

(-2,3%)

Résultat d’exploitation avant amortissements, EBITDA (en millions de CHF) 4382 4358 0,6%

(0,0%)

Résultat d’exploitation, EBIT (en millions de CHF) 1947 1910 1,9%
Bénéfice net (en millions de CHF) 1528 1669 -8,4%
Raccordements TV en Suisse (au 31 décembre, en milliers) 1554 1555 -0,1%
Raccordements à haut débit, segment Retail, CH (au 31 décembre, en milliers) 2043 2058 -0,7%
Raccordements de communication mobile en Suisse (au 31 décembre, en milliers) 6224 6333 -1,7%
Raccordements haut débit Fastweb (au 31 décembre, en milliers) 2747 2637 4,2%
Raccordements de communication mobile Fastweb (au 31 décembre, en milliers) 1961 1746 12,3%
Investissements (en millions de CHF) 2229 2438 -8,6%
Dont investissements en Suisse (en millions de CHF) 1596 1770 -9,8%
Effectifs du groupe (équivalents plein temps au 31 décembre) 19 062 19 317 -1,3%
Dont collaborateurs en Suisse (équivalents plein temps au 31 décembre) 16 048 16 628 -3,5%
  • Sur une base comparable et à taux de change constants

La présentation de la conférence de presse

Swisscom présente ses résultats 2020.

Cet article a 9 commentaires

  1. Antonio

    C’est Sunrise qui doit bien rigoler! Dommage que cette entreprise disparaisse. UPC va la tirer en bas.

    1. Neosf

      Faut peut-être voir plus loin avec de faire des commentaires dénuée de sens. Il y a tout d’abord eu le rachat de UPC par Sunrise qui a échoué et ensuite ce racheté non pas de UPC mais de Liberty Global sur Sunrise 30 % de personnel en moins chez qui ?
      On voit à la tête de cette fusion André Krause de chez Sunrise qui monte petit à petit son staff, de plus il est de moins en moins rare de voir un nouveau logo Sunrise-UPC et non l’inverse, fallut depuis le début le lire ou le voir dans cette optique. Liberty Global est un groupe multi tentaculaire qui a très certainement misé sur une valeur sûre soit Sunrise. Il détient donc ces deux entreprises et mettre en place à sa guise l’organigramme souhaité depuis le début par cette fusion. Sunrise sera et restera très certainement à la tête de cette fusion.
      Le très proche avenir nous le dira, mais ça se dessine clairement. Donc “wait and see” avant de tirer des conclusions attives….
      Quand à Swisscom et à sa politique de prix face à la concurrence son CEO peut être satisfait mais il ne va pas pouvoir s’endormir sur ses lauriers. C’est un monde qui évolue très vite et qui par la même occasion peut amener son lot de surprises….

  2. Torxxl

    Client depuis longtemps je ne peux que constater que le service client est devenu catastrophique. Quand vous avez plus de 20 coupures d’internet et que le technicien vous propose un cpl alors que vous lui expliquez que sa coupe et vous dit sans cela on peut rien faire et qu’il se sont bougé quand j’ai demandé par mail la date de résiliation pour changer d’opérateur….. et je vous passe le technicien qui vous change de prise car ne sais pas quoi faire et qui n’est pas de chez Swisscom….. j’ai emménagé chez mon amie. Au téléphone la personne me dit pas de délai de résiliation mais plus simple de le faire en boutique. Sur place le vendeur me dit deux mois à payer la aussi la phrase magique ok je vais ailleurs à fait que soudain il c’est renseigné. Beaucoup de clients auraient payé les deux mois. Mais il à été incapable de faire en même temps mon Natel. Du coup j’ai du retourner pour cela et faire un scandale car il voulait m’enlever les 20 de rabais pour les clients qui ont aussi télé et internet. Et trois mois après il sont toujours incapable de regrouper les deux…. je m’arrête là on pourrait écrire un livre sur les guerres internes dans Swisscom et le service pitoyable quand vous êtes une moyenne pme qu’il sont incapable de gérer

    1. Tricoline

      C’est ainsi avec Swisscom, ils ne font rien dans ces cas là. Un client au bout d’une mauvaise ligne cela reste ainsi, Ils ne retirent pas une ligne à neuf comme cela.
      Swisscom il a la loi sur les télécom de sont côté, il doit garantir le service universelle, donc le fixe et l’internet à bas débit, sans plus, pas de TV !
      Donc leur annonce de doublement du FTTH pour fin 2025, c’est la solution de facilité qui sera mise en place, on pose de la fibre dans les moyens et gros immeubles, et le tour est joué.
      10% resteront avec presque rien (le service universelle) et 30 % en xDSL (les zones à faible densité) car pas cela ne sera pas rentable d’en faire plus, sauf si nos impôts communaux passent à la caisse.
      Swisscom c’est une vache à lait pour la Confédération (51% des actions) et une vitrine publicitaire qui cartonne, tout est beau sur leur papier glacé !

  3. Torxxl

    J’ai oublié au début que sa coupe avec un câble réseau

    1. Neosf

      Le réseau Swisscom lui appartient à 100 % donc quand vous dites câble réseau, vous avez limite tendance à faire allusion à un autre opérateur, impossible dans ce cas de figure. Salt, Sunrise et Swisscom ont la même infrastructure et type de branchement seul UPC se démarque avec son “coax”
      Pas non plus rare d’entendre un tech Swisscom vous dire qu’il y a eu 625 incidents en une année sur un secteur.
      Quand on est bien chez un opérateur, seul le prix et ce qu’il contient peut nous faire changer d’avis, mais ce n’est pas sans risques au niveau de l’infrastructure réseau.

  4. Space Boy

    Un conseil: ne prenez JAMAIS un nom de domaine avec Swisscom. J’ai fait l’erreur une fois et quelle galère pour transférer mon nom de domaine (pas le hosting) vers un autre provider. Le transfert n’était pas possible. Erreur machin.

    C’est moi-même (!) qui a compris l’erreur et j’ai discuté avec le gars de Swisscom responsable du transfert (technicien), qu’il y avait un délai de 30 jours à respecter pour transférer un domaine. Bref, leur fameux service PME n’en savait rien! Il me disait aussi que ce n’est pas leur spécialité la gestion de domaines (mais ils vendent le service).

    Pour moi Swisscom reste un opérateur triple play, pas plus. Avec des prix trop chers. Mais bon, ça coute cher pour faire voyager les bits & bytes au-dessus les montagnes. Il y a de la neige 🙂

  5. Pedro

    Je ne veux pas leur jeter la pierre ça reste un bon fournisseur et le service était de qualité à une époque. Après oui les différentes services internes sont une catastrophe. Pas toujours facile de faire grossir une entreprise..

    Ça reste quand même en grande partie Swisscom qui fait évoluer le réseau fixe même si effectivement ce sont eux qui ont reçu 25.25 par mois durant des années pour ne rien faire tout simplement 😀
    Un jour ou l’autre, il fallait bien le réinvestir cet argent plutôt que de tout donner aux actionnaires et je pense qu’ils ont largement reçu le budget pour tout passer en rj45/fibre mais ils ont déjà grillé cet argent 🙂

  6. Nas

    Je suis un client heureux de la fibre Salt.
    Comme quoi, on peut être chez un autre opérateur, payer moins, avoir un bon service, un plus gros débit, une apple TV en guise de box… Que demande le peuple ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.