Paiements sans contact: le fossé Chine-Occident révélateur du malaise numérique

  • Post last modified:12/04/2021
  • Post comments:18 commentaires
Une illustration datant de 2013...
Une illustration datant de 2013…

Les paiements sans contact et les portefeuilles numériques sont omniprésents en Chine, alors qu’ils mettent beaucoup plus de temps à se répandre en Occident, selon un nouveau constat du cabinet Strategy Analytics. Un fossé qui illustre probablement un certain malaise numérique qui frappe nos contrées…

Evidement, la pandémie a rendu les paiements sans contact plus attrayants pour les consommateurs. Parallèlement, les ventes en ligne ont bondi au cours de l’année 2020 en raison des restrictions liées au Covid-19. Mais les paiements sans contact ont encore du mal à s’imposer en Occident, selon un nouveau rapport du service UXS de Strategy Analytics.

Que de chemin à accomplir

Pour son ultime opus intitulé «Driving Adoption of Digital Wallets and Contactless Payments», le cabinet a interrogé des consommateurs en Chine, aux États-Unis et au Royaume-Uni sur leur utilisation des paiements sans contact, leur intérêt pour les portefeuilles numériques, la priorité qu’ils accordent aux caractéristiques des portefeuilles numériques, etc.

Selon les constatations de Strategy Analytics, les consommateurs occidentaux seront un peu plus enclins à adopter les paiements sans contact après la pandémie de Covid-19. Toutefois, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant qu’ils ne deviennent le mode de paiement préféré sous nos latitudes. Un constat que l’on peut d’ailleurs probablement rapporter à la Suisse.

Banal en Chine, exotique en Occident

«En Chine, tout le monde utilise couramment les paiements sans contact, même les générations plus âgées. Les répondants chinois de plus de 55 ans ont déclaré utiliser davantage les paiements sans contact que n’importe quel groupe d’âge aux États-Unis et au Royaume-Unis», selon Chris Schreiner, auteur du rapport et directeur de Syndicated UX Research.

«En comparaison, l’utilisation des paiements sans contact aux États-Unis et au Royaume-Uni est très majoritairement limitée aux personnes âgées de moins de 45 ans. Dans ces régions, les consommateurs plus âgés sont plus susceptibles de dire qu’ils n’ont pas, ou ne savent pas s’ils ont, la capacité d’effectuer des paiements sans contact sur leur smartphone», poursuit Chris Schreiner.

Pas de doute, il reste du chemin à parcourir dans notre monde occidental, souvent dépassé par les nouvelles technologies, voire réactionnaire pour des raisons infondées, sans argumentation valable. Alors que j’ai résolument orienté ma carrière vers le numérique il y a de ça des décennies, je confirme avoir été inlassablement confronté à des Helvètes contre internet, contre les télécoms, contre l’informatique, contre les smartphones, contre les paiements sans contact, etc, etc… A méditer.

Xavier Studer

Cet article a 18 commentaires

  1. Charles Bueche

    Quand le cash aura disparu, on se demandera pourquoi l’état peut si facilement dévaluer à souhait, augmenter les impôts ou écrémer nos comptes. Pas un fantasme, ça sest fait à Chypre et l’Europe l’a légalisé à postériori.

    1. Jhweber

      Pour cela, il n’y a pas besoin que le cash disparaisse.

  2. L. Panetier

    Je pense que l’adoption occidentale des nouvelles technologie ce fait de manière saine. Pourquoi vouloir adopter des technologies qui apportent peu d’avantages (voir aucuns) ?
    Le paiement sans contacte présentait un interet dure à saisir jusqu’à ce qu’on veuille justement limité les contacts à cause du covid. Pourquoi aurait il fallu s’en servir avant ?
    Je pense plutôt que les chinois se sont vu imposer ce genre de payement, sachant que la Chine aime tracer ses citoyens.

    1. Original Mike

      @L. Panetier
      L’avantage principal est le gain de temps au moment du paiement, face au cash ou au paiement par carte, avec code

    2. Nycko

      Aujourd’hui, entre le traçage, la prise des noms de l’an dernier au resto, notre inscription pour le vaccin, le futur carnet de santé Covid, toutes les restrictions qu’on a eu et qui durent depuis 1 an, la Chine n’est plus si exceptionnelle. Ils ont été durs 3 mois et….fini. Ici on est dans la M. depuis 1 an.
      Arrêtez de critiquer la Chine comme les Usa, car technologiquement même Apple font construire leurs iPhone par des usines employant des ouïghours pour payer moins (avant que vous me sortiez cette histoire) et on critique le régime qui permet aux riches qui mettent des sous sur l’Aapl de s’empifrer un max sur le dos du Monde entier.

  3. Michel

    J’étais pour la première fois en Chine en 1981. À Péking, il n’y avait aucune voiture, mis à part les quelques limousines noires des membres élevés du Parti communiste. Les millions de Chinois étaient habillés d’une sorte d’uniforme bleu ou vert et d’une casquette à étoile rouge.
    Actuellement, le « progrès » est partout ; 1 caméra de surveillance pour 2 habitants. Le paiement sans contact devient ainsi un moyen de surveillance comme un autre.
    Ces comparaisons sont boiteuses. Dans les pays occidentaux, nous avons le choix. Qui nous dit que ce type de paiement n’est pas « encouragé » par les « autorités » ?

  4. redge73

    Le sans contact paiement instantané a un souci,
    on ne sait pas la valeur restante car il n’y a aucun affichage. Il faut mémoriser de tête ou avoir ces tickets pour connaître ces dépenses.
    D’autant que certains magasins ont des limitations différentes soit 40 ou 80, ensuite, une fois la valeur maximale atteinte, le pin code est requis.
    Je vis ces aléas chaque mois.

  5. Marc

    Je suis un peu surpris par la naïveté, relative ou feinte, du rédacteur de l’article ! Si la Chine en particulier pousse à tout va les paiements sans contact c’est pour une raison toute politique : le traçage. Etant marié à une chinoise j’ai été témoin du fait que certains chinois ayant fait une paiement 8sans contact) inhabituel sont interpelés pour justifier la dépense : pourquoi ? quel genre de produit ? d’où avez-vous autant d’argent ? Cet engouement du tout digital s’accompagne de la reconnaissance faciale aidé en cela par des milliers de caméras placés dans tous les coins de rue ! Tant je suis séduit par les avancées technologiques, tant j’essaierai de rester vigilant sur le traçage de mes décisions, ou alors j’assumerai mes actions en connaissant les risques que je prends.

    1. Arnaud de Bavier

      Pardon mais le sans contact vs la puce ou la bande magnétique quelle différence au niveau du tracage ?

  6. Estève Aspasia

    ..Avec le cash je sais de quoi je dispose et où/quand stopper mes dépense. Aucun risque de dépassement de crédit, aucun risque d’endettement, pas besoin de surveiller les mouvements de mon compte, un souci de moins que j’apprécie. AE

  7. Classic25

    Ce qui me gêne c’est que si ma carte bancaire tombe par terre, à moins de connaître le code pin, la personne ne pourra rien faire. Avec le sans contact, la personne peut se servir sans soucis…

    Et mon expérience confirme que tous les gens ne sont malheureusement pas honnête…

  8. redge73

    Avec le cash100 CHF par exemple, vous payez 20 francs, il vous reste 80.- , vous le voyez immédiatement et vous ne pouvez pas depenser plus.

    1. Arnaud de Bavier

      Redge73, le 73 dans votre pseudo dénote-t-il votre age ou votre année de naisannce ? Dès que je fais une dépense avec quoi que ce soit j’ai une notification push sur mon téléphone et je vois bien plus facilement ce qu’il me reste sur mon compte. Votre argument est bateau car je doute que vous vous baladiez avec tout votre compte sur vous.

  9. Nick

    C’est une autre habitude de consommer…
    « la perte matériel de l’argent »… intéressant comme sentiment et crainte pour certains.
    C’est comme la voiture électrique et la peur de « plus avoir de jus »… 🙂

    Perso j’ai toujours en tête combien il me reste sur mon compte… et il est facile de consulter son état de compte en 1 instant depuis son mobile…

    Pour moi c’est un gain de temps certains.

    Plus besoins d’aller perdre du temps à retirer du cash dans un distributeur, perte de temps (pour tout le monde) aux caisses, moins de risque et de perte si on se fait kidnapper, les cartes peuvent être bloquée immédiatement…

    Bref.. chacun ses habitudes et heureusement qu’il reste toutes les deux possibilités et que nous en sommes pas au strict dicta de la Chine…

    Mais à mes yeux, le cash sert surtout à l’argent sale, non déclaré… raison pour laquelle il persistera encore longtemps dans nos contrées…

  10. Domlesgaz

    Comme disait A.B, il faut aller aussi lentement que nécessaire. Ces dernières années, j’ai confié à mon smartphone et donc « numérisé » presque toute ma vie. Aujourd’hui, je ne sais plus par cœur les no de téléphone de mes contacts, je n’ai plus mon agenda en tête, ni ma liste de courses, ni mes tâches, ni mes recettes de cuisine, et je paie par Twint. Si je l’oublie à la maison, je fais demi tour pour aller le chercher, tant j’en suis dépendant.
    Ce fichu smartphone m’a fait oublier que j’avais une tête.

    1. Pedro

      Belle prise de conscience !
      J’ai jamais été si loin mais il est très difficile de couper le réseau mobile à cause des SMS. Le smartphone même hors ligne, je ne pourrais plus m’en passer trop pratique d’avoir tout sous la main. GPS, calculatrice, date, heure, agenda, contacts, notes, photos,… 🙁

  11. Pedro

    Il y a mieux, leur argent expire s’ils ne le dépensent pas assez vite. C’est bien le tout numérique non ?
    Belle avenir en perspective vous avez un ans pour tout dépenser sinon on le récupère..

  12. Pascal G

    Le paiement sans contact peut facilement être désactivé sur la carte et remplacé par des systèmes comme ApplePay ou l’équivalent Androïd. Le paiement est alors sécurisé et si vous perdez votre carte, personne ne peut l’utiliser, vous n’avez plus de limite de paiement (sauf celle de votre carte de crédit) et vous avez l’état de votre compte en temps réel.

    Les avantages : gains de temps (relatif) au paiement, plus besoin de monnaie qui traine, plus de risque de se faire voler ou de perdre de l’argent, vous avez toujours le montant dont vous avez besoin, et surement d’autres qui ne me viennent pas à l’esprit.

    J’utilise le « porte monnaie électronique » depuis de nombreuses années et à 95% depuis la pandémie. Très franchement, j’en suis ravi. Je n’ai eu absolument aucun problème jusqu’à présent, y compris au marché où les terminaux « square » sont très vite apparus en 2020.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.