Swisscom remporte une nouvelle fois le test des réseaux mobiles CHIP

  • Post last modified:14/04/2021
  • Post comments:8 commentaires
Trois bon réseaux mobiles en Suisse. Swisscom reste le meilleur.
Trois bon réseaux mobiles en Suisse. Swisscom reste le meilleur.

L’écart se creuse à nouveau entre Swisscom et son principal challenger (UPC-)Sunrise. Une nouvelle fois le puissant opérateur s’impose dans un test de réseau, soulignant encore une fois sa domination presque sans limite du mobile. Il remporte ainsi une nouvelle fois le test CHIP 2021, devant ses compétiteurs très bons aussi.

Pour la sixième fois de suite — rien que ça! — Swisscom obtient les meilleurs résultats de tous les opérateurs suisses dans le test des réseaux mobiles réalisé par le magazine spécialisé CHIP. Il s’impose dans les cinq catégories: «Internet», «Téléphonie», «Disponibilité», «Trains grandes lignes» et «5G». Le test complet.

Swisscom heureux, à raison!

«Je suis vraiment heureux de cette première place dans le test CHIP», déclare Christoph Aeschlimann, CIO & CTO de Swisscom. «Remporter les tests de réseaux les uns après les autres confirme en beauté tout le travail réalisé et montre que nous tenons notre promesse de proposer à notre clientèle le meilleur réseau de Suisse».

Pour une fois, on ne peut qu’acquiescer et partager l’enthousiasme de Swisscom et constater que Sunrise aurait peut-être mieux fait d’investir son budget Federer directement dans l’amélioration de son réseau et de ses processus administratifs. Je viens en effet de recevoir courriel de rappel pour une première Internet Box Fiber défaillante (testée ici) renvoyée le 26 mars, que Sunrise m’a d’ailleurs aimablement proposé de remplacer…

Swisscom: «meilleur réseau 5G» de Suisse

La distinction de meilleur réseau 5G montre notamment en particulier la capacité d’innovation de Swisscom et que l’usage précoce des dernières technologies mobiles portent leurs fruits, selon son communiqué. Il est vrai que j’ai souvent tété impressionné ces derniers temps par les prestations de ce réseau avec de pointes régulières à plusieurs centaines de Mbits/sec en déplacement!

Swisscom estime qu’il développe son réseau mobile en anticipant l’avenir et fait sans cesse avancer le déploiement de la 4G et la 5G afin de se créer aujourd’hui les capacités dont ses clientes auront besoin demain. En 2020, le trafic de données mobiles a augmenté de 30% sur un an, souligne-t-il en substance. Visiblement, le gros des utilisateurs ne sont ni des complotistes, ni des réactionnaires hostiles à la 5G. A méditer.

Xavier Studer

Cet article a 8 commentaires

  1. Tricoline

    Pour la 5G c’est seulement 3% qui entre dans la note finale, c’est peu.
    .
    Mais bon avec les moratoires cantonaux (VD, GE et NE) en place et les recours de masse, l’avenir sera assez sombre pour le classement helvétique, et lorsque la 5G passera de 3% à 25% dans ce classement, cela sera moins drôle pour Salt et Sunrise.
    .
    Et pour la 5G millimétrique, alors là c’est le casse tête assuré, au vu des milliers d’antenne à ajouter dans la nature, les opérateurs vont se heurter au front du refus des propriétaires fonciers déjà sous pressions avec les antennes actuels.
    .
    Faudra-t-il procéder comme dans les pays totalitaires, pour poser une antenne sur votre propriété, c’est simple ont vous l’impose.

    1. Nycko

      « Faudra-t-il procéder comme dans les pays totalitaires, pour poser une antenne sur votre propriété, c’est simple ont vous l’impose. »
      Mais c’est déjà le cas en Suisse. Il y a une dizaine de jours un reportage sur la rts1 a montré en live, le désarois d’une anti 5g découvrant l’installation d’une nouvelle antenne.

  2. XavierV

    Les autres opérateurs ne font que louer les lignes Swisscom donc les résultats des tests semblent logiques et sans vraiment démonter quoi que ce soit. Ne serait-ce pas plutôt une réponse de Swisscom à l’internet le plus rapide du monde de Salt ? 🙂

    1. Yannick

      Ou alors ça sera des drones / ballon dirigeables géostationnaires mobiles en 5G comme Starlink et voilà vous aurez la 5G sans antenne 🙂

      Bref c’est simple soit on arrête la limite 10x inférieur de la puissance électromagnétique comparé à nos voisins européen et on a moins besoin d’antenne, ou les antennes seront partout, j’avais lu qu’ils voulaient en mettre dans chaque lampadaire(proche de la route et de la fibre, bref couverture totale)

      Sinon je crois aussi que tout le monde mélange les pinceaux avec la 5G… les opérateurs n’aidant pas…

      La vrai 5G est celle qui utilise des ondes millimétriques et actuellement la couverture est quasi nulle faute au nombre d’antennes et au fait que le signal passe mal à travers une feuille/arbre/mur…

      La 5G actuelle en suisse est une 4G camouflée si je suis extrémiste dans le sens que la fréquence utilisée est une des bandes qui était pour la 4G…

      Bref au final vivement l’arrêt des offres ´illimitées’ et que tous les abos 3/4/5G soient limités à 30Go par mois…

      Ça va vite calmer les petits fous qui « économisent » un abo internet fixe pour tout rester sur du mobile mais sont les premier à crier au scandale 5G

  3. Tricoline

    Mais non, pour poser une antenne sur la propriété de monsieur X, ce dernier donne son accord et une servitude foncière est créée.
    Donc la personne anti 5G du reportage n’est probablement pas propriétaire du terrain sur lequel l’antenne est posée.
    Ensuite pour modifier l’antenne il faut passer par des enquêtes ou dispenses, cependant dans certains cantons comme en valais nul besoin d’annoncer des modifications mineures, donc changer des Arrays (les grosses boîtes grises fixées en haut des mâts) c’est possible,

    1. Nycko

      Je crois que, pour parler simple, la conseillère fédérale responsable de ce domaine (5g) , est sur le point de faire en sorte qu’enfin l’évolution du Pays ne soit plus bloqué par ces minorités qui risquent de mettre à mal notre économie, leur compliquant ou simplement limitant un maximum les recours pour cette technologie d’avenir.

  4. Dominique

    Je ne suis pas inquiet de la situation du marché mobile en Suisse: 3 opérateurs, tous fonctionnent à peu près correctement (sauf Swisscom qui plante son réseau 3 ou 4 fois par année au niveau national et parfois pendant plusieurs heures).La 5G arrivera en temps utile (et plus tard la 6G de même). La 4G nous rendra de bons services pendant encore de longues années.
    Ce qui pose problème majeur en Suisse, c’est le blocage de l’installation de la fibre jusqu’à l’abonné. Pas de politique volontariste de remplacement du cuivre obsolète par la fibre. Une des premières questions que posent les potentiels nouveaux arrivants dans une commune: « avez-vous la fibre? ». Personne ne s’inquiète de savoir si la 5G est disponible.

    1. Tricoline

      @Dominique, +1 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.