Internet: Starlink d’Elon Musk concurrencera difficilement Swisscom et les opérateurs…

  • Post last modified:24/05/2021
  • Post comments:44 commentaires
Starlink: faut vraiment en avoir besoin.
Starlink: faut vraiment en avoir besoin.

Les observateurs du déploiement de Starlink se sont documentés auprès des sources officielles pour en savoir plus, notamment en France où des stations relais sont prévues au sol. En Suisse, les autorités étudient actuellement le dossier, alors que les premiers prix publiés sur la toile doivent faire sourire les opérateurs, particulièrement Salt! Du moins pour l’instant.

Pour se faire une idée précise de la question, le soussigné est notamment allé aux sources de l’information. La capture d’écran ci-contre permet de se faire une idée des prix pratiqués pendant la phase bêta. Il faut ainsi débourser 479 francs de matériel, 62 francs de frais divers avant de devoir souscrire à un abonnement à 94 francs par mois… Des prix qui seront ensuite peut-être remaniés.

Procédure en cours

En plus petit caractère, il est indiqué que la mise en service peut prendre jusqu’à six mois. Il faut dire qu’il reste différentes étapes administratives à régler, selon l’Office fédéral de la communication (OFCOM), qui traite actuellement le dossier. L’OFCOM répondra prochainement aux demandes de Starlink, qui devra à terme s’annoncer comme fournisseur de services télécoms. Ci-dessous en italique, voici encore quelques précisions de Caroline Sauser, responsable de la communication:

Les terminaux qui seraient utilisés en Suisse n’ont pas encore obtenu de marque de conformité, que ce soit pour la Suisse ou l’Europe. Il appartient d’abord à l’ETSI (European Telecommunications Standards Institute) d’élaborer les normes nécessaires pour vérifier que les terminaux travaillent sur les fréquences réservées en Europe pour de telles applications et ne présentent pas de risque de perturbation. Ce n’est qu’une fois que ces normes seront disponibles que la conformité pourra être évaluée. Une demande dans ce sens devra être déposée en principe par l’entreprise qui produit les terminaux.

Lorsque les déclarations de conformité n’existent pas encore, nous avons la possibilité d’octroyer une concession d’essai, après avoir obtenu tous les documents nécessaires sur les terminaux utilisés pour écarter tout risque de perturbations des fréquences. Les concessions d’essai sont valables pour une année. Le titulaire de la concession doit alors déposer un rapport sur ses essais. Il peut aussi demander une prolongation de sa concession d’essai.

Quelles performances?

Concrètement, Starlink devrait faire mieux que les offres satellitaires actuelles qui passent par des satellites géostationnaires et qui sont pénalisés par des latences de l’ordre de 600 millisecondes. La constellation d’Elon Musk étant placée à quelques centaines de kilomètres seulement de la Terre pourrait offrir des temps de réaction compris entre 20 et 40 millisecondes, contre une dizaine sur la 4G ou la 5G ou quelques millisecondes sur de la fibre optique. Les communications passeront sur des fréquences satellitaires usuelles comprises entre 10,95 et 14,5 GHz, selon les documents de l’Arcep en France. Wikipédia donne d’autres détails utiles.

Côté débits, Starlink, qui n’ambitionne pas de station terrestre en Suisse actuellement, fait état de vitesses très confortables de l’ordre de 50 à 150 Mbits/sec, mais loin du gigabit ou de ses multiples proposés notamment par Salt avec d’autres services pour 39,90 francs par mois… Autrement dit, Starlink ne peut pas concurrencer en l’état un Salt là où son offre est disponible.

Elon Musk ne fait pas rêver

En zone rurale alors? Peut-être, mais encore faut-il accepter d’installer la parabole et d’accepter les contraintes qui vont avec. Lorsqu’on sait que plusieurs opérateurs, dont Swisscom et UPC-Sunrise, proposent 4G et 5G en zone rurale avec des débits parfois similaires avec de meilleurs temps de réaction pour bien moins cher, on constate que l’offre d’Elon Musk ne fait pas rêver. C’est le moins qu’on puisse dire!

En fait, en tant qu’«ancien astronome amateur» et accessoirement passionné de technologies novatrices, Musk est d’ailleurs plutôt à mes yeux un vrai cauchemar qui induit des nuisances dans le ciel et beaucoup de pollution pour des objectifs, notamment scientifiques, très discutables. Starlink, comme Tesla, c’est le triomphe du gaspillage énergétique et de la poudre aux yeux. Qui accessoirement fait parfois mouche auprès des amateurs de pseudo-sciences!

Xavier Studer

Pour aller plus loin:

Constellation Starlink: la «pollution spatiale» d’Elon Musk – La Tribune, 5 septembre 2020

Les voitures électriques sont-elles écologiques? — Pour la Science, 31 octobre 2018

Deux ou trois éléments de réponse sur le marché de l’énergie sur le site de l’AFIS

Cet article a 44 commentaires

  1. Gérard L-T

    Décevant ces commentaires sur Elon Musk ! Et même limite méchants ! Abonné depuis toujours je ne comprends pas. Tesla ne vous a pas donné une voiture à essayer ? Déçu ! Déçu.!

    1. Fred M

      Exactement on voit le niveau de la personne dans un article on se permet en général pas des critiques non constructive c’est limite de savoir si i la été lire la page de Starlink les satellites ont été modifié depuis bien longtemps pour ne plus perturber le ciel nocturne d’ailleurs avez-vous encore entendu sur Internet les gens dire ohhh j’ai vus un train lumineux dans le ciel ohhh les jolies photos bah non plus rien et pour cause ils ne perturbent plus le ciel. Je conseil à l’auteur de ce blog d’aller voir l’explication sur la page Starlink. Deuxième erreur certains français ont reçu le matériel Starlink et cela fonctionne de plus sur le boîtier il y a l’autocollant europen CE donc ou es-ce que c’est pas homologué niveau européen ????

        1. Olivier

          En zone rurale internet par la 4 ou 5g? Vous marchez sur la tête. Ici le débit lte ne dépasse pas le mo/s, l’adsl encore pire à 0.6mo/s… Alors s’il faut payer cher pour avoir un jour une connection que les opérateurs suisses ne peuvent m’offrir et bah je le ferai. Je n’ai plus la rts depuis la fin de la tnt et je paie toujours comme si je l’avais alors que même par internet le flux est impossible à supporter avec les connections instables. De plus les commentaires sur Elon Musk sont déplacés… Même s’il est vrai qu’il pourri le ciel, il a les autorisations pour.

          1. Pedro

            Et oui la triste réalité du réseau mobile et du réseau fixe loin des centraux sans fibre. Tout fonctionne que là où il y a déjà tout à disposition 🙂

            Pourquoi vous payez ?
            Vous n’êtes pas obligé de le faire, il suffit de remplir la demande. Et il faudra bien que le peuple se révolute contre ça. L’argent doit aller dans l’évolution de notre pays, éducation et pas dans le passé ça ne sert à rien de faire survivre le passé qui est déjà mort de tout façon.

  2. Tricoline

    Je peux imaginer un possible soucis avec l’adresse IP publique, qui ne sera pas peut-être pas suisse, donc tout les accès qui nécessitent une IP estampillée suisse ne fonctionneront pas correctement, comme par exemple les accès à la SSR.
    Ne pas oublier que l’antenne bouge constamment, vu que les satellites ne sont pas géostationnaire et donc se déplacent dans le ciel.
    Comment se fait le changement de satellite ? se produit-il une coupure de quelques secondes d’ici de se caler sur un autre satellite ?
    Bref, je ne pense pas que ce système soit une solution simple et vraiment efficace pour des zones mal desservies avec l’Internet !
    Xavier, StarLink vous ont-il proposé une démonstration ?

    1. Julmo

      Skydsl semble une meilleure solution pour le moment

    2. Pedro

      Netplus n’en fournit plus par défaut, la téléphonie mobile n’en a jamais fournit même si ce n’est pas Internet sans IP public mais comme tout le monde accepte et personne ne dit rien voilà. La pillule est passée chez certains.

      La SSR est morte, c’est terminée la TV de grand-papa. J’ai pas de bouton TSR mais un Netflix sur ma TV malgré qu’ils ont reçu bien plus de cash chaque année que ce que Netflix gagnait comme vendeur de DvD mais ils ont su évoluer la TSR non sponsoriser jusque dans sa tombe par ce pauvre peuple au détriment de l’éducation par exemple. Leur audience a bien été touché par cette pandémie donc elle doit être en chute libre, les nouvelles générations veulent tout, tout de suite et ne vont pas attendre une heure X ou Y pour regarder quelque chose. Une news qui a une heure et une old news donc à quoi bon d’attendre XXH pour revoir ce qu’on sait déjà. La météo est en libre avec un blog d’une qualité excellente directement sur le site de la confédération. C’est fini les abonnements ne font que baisser ailleurs, ici s’est le même mouvement et on ne pourra rien y faire. Ce qui n’évolue pas meurt et est remplacé par quelque chose de plus utile s’est comme ça que marche l’économie.
      La radio est aussi morte tous ceux que je connais utilise du Spotify, Google music ou autre pour écouter leur musique et pas celle qu’on veut leur imposer. La radio n’a pas non plus su évoluer, il n’y a que les radios indépendantes qui fonctionnent sur des donations qui ont su combler et conserver leur public.

      Le monde change et n’a jamais changé aussi vite qu’en 2020. Il n’y aura jamais de No-Billag car la majorité de la population est manipulée par la médias pourtant des dinosaures de médias et cette crise a été un joli révélateur des manipulations à très grande échelle relayée par tout ce petit monde. Que ce soit public ou privé cela ne change à rien, il faut éduquer la population pour chercher et trouver le vrai du faux dans cet océan.

      La 6 ou XG finira très certainement sur sat car ce sera la seule solution pour avoir une vraie couverture globale tant qu’on ne trouve pas une nouvelle technologie pour communiquer en attendant la révolution quantique. Cela nous permettra de trouver des nouveaux canaux de discussion dont on ne connaîtra pas le fonctionnement pour un jour le découvrir si on passe la fin de ce cycle. Ce qui baisse en premier est l’ducation, ce qui remonte en premier est aussi l’éducation. Regardez qui est en tête de PISA, regardez qui sont les nations montantes et qui sont celles qui descendent petit à petit.

  3. Claude Wacker

    Par contre cette technologie sera probablement utile dans les zones où la technologie n’est pas déployée

  4. Picsou621

    Le pire que l’on puisse faire avec Elon Musk je pense, c’est sous-estimer le personnage, comme ici malheureusement avec une dizaine d’années de retard. Les constructeurs automobiles traditionnels et autres constructeurs de fusées de grand-papa s’en sont bien rendu compte, mais trop tard et maintenant ils courent derrière…

    1. Gérard L-T

      exact ! et penser que Starlink va proposer à 100$ ou même 400$ ce qu’on peut avoir pour 40chf…c’est mal connaitre cette révolution. Quand tout sera déployé le prix sera compétitif. Quant à critiquer Tesla pour ses voitures ..alors il faut critique Audi , VW , GM , Ford etc… tous y viennent .. et c’est aussi une révolution.

      1. Jérôme

        Comme la 5g…

  5. Carlos O.

    Avec SpaceX et Tesla, Elon Musk a réalisé de véritables exploits en un laps de temps relativement court. Tesla a forcé d’autres fabricants à vraiment passer à l’électrique et à vendre des voitures électriques à des prix raisonnables. Et SpaceX a réussi à démontrer que des fusées réutilisables étaient possibles. Cela leur a permis de proposer des prix de lancement imbattables. Starlink est plus discutable. Une telle constellation de satellites créera inévitablement des problèmes et pas seulement pour les astronomes. Mais la nous réfléchissons comme un habitant d’un pays riche qui dispose d’une excellente couverture de téléphonie mobile. Ce n’est pas le cas de la majorité des pays du monde.

    1. Nycko

      M.Carlos, on nous impose les produits US, il y a bien plus économique et avancé en Chine. On en oublie que des villes entières sont autonomes déjà en électricité en Chine, avec des voitures autonomes sans conducteurs qui font taxi.
      Ce sont des villes testés, mais existent…si les US faisaient pas le forcing pour dénigrer un max la Chine, on serait aujourd’hui plus avancés déjà….mais comme tout le monde tremble devant les petits USA de pas 400 millions d’âmes contre plus de 500 millions en Europe,…se permettent leur pollution intellectuelle et raciste

      1. Carlos O.

        Je trouve que vous êtes hors sujet. Nous ne sommes pas en train de parler de la suprématie américaine mais de Elon Musk.
        Mais puisque vous avez abordez le sujet, pourquoi avez-vous suggéré que j’achète chinois au lieu d’Américain ? Suggérez-vous que je remplace une dépendance par une autre ? Pourquoi ne suggérez-vous pas que j’achète des produits suisses ou européens ? Être dépendant économiquement d’une dictature c’est mieux?

  6. Laurent G.

    Article d’opinion. Même si ce qui est dit n’est pas entièrement faux, c’est l’angle rédactionnel qui est teinté d’un parti pris évident. Non la 4G n’offre pas toujours des débits satisfaisants, en déplacement on ne s’en rends peut être pas compte, mais perso sur le réseau Sunrise avec une Box Yallo j’ai 10 mo/s et latence 30ms et une sim Yallo dans mon téléphone qui à mon domicile plafonne à 3 mo/s. Si c’était seulement une question de topologie je comprendrais, mais j’ai suffisamment voyagé en Asie pour me rendre compte que mon historique de Speedtest est en moyenne 3x moins véloce en Suisse. Donc je salue la concurrence Starlink. Et non le couplet sur la pollution visuelle ne passe pas, si vous étiez véritablement astronome amateur vous sauriez que les logiciels de stacking effacent d’un seul clic les trainées Starlink comme celles des autres satellites.

    1. Agtek

      C’est pas les amateurs que ça gêne mais les recherches scientifiques au moyen des grands télescopes (VLT, ELT, etc.) ou autres outils ultra sensibles. C’est un peu plus grave que d’avoir une ou deux traînée sur vos clichés.

  7. Nicolas Chauvin

    La Suisse et ses 8 millions d’habitants n’est clairement pas le marché cible de Starlink.
    L’Australie, le Canada, certaines régions reculées des USA, puis plus tard l’Inde, l’Amérique du Sud, l’Asie du Sud Est, l’Afrique lorsque les prix auront baissés correspondent au milliard de clients potentiels.

    Le prix d’un produit ou d’un service dépend de la taille de la production (loi de Wright: https://en.wikipedia.org/wiki/Experience_curve_effects).
    Ils seront aisément divisés par 5x à 10x d’ici moins de 10 ans.

    Pour l’instant, la production est faible, donc un prix élevé permet de cibler uniquement les clients les plus motivés.

    Sinon, il y a beaucoup de cas B2B où Starlink propose une solution très intéressante:
    – tranport et fret : cargo, bateau, trains, avions

    A plus long terme, une fois qu’une plus grande densité de satellite sera opérationnel, une antenne phase array pourrait être installé dans les toits des véhicules.
    Tesla et ses clients en seront les premiers bénéficiaires. Et Swisscom, Sunrise UPC ou Salt Free n’y pourront rien changer. Ils ne rigoleront plus non plus.

    La probabilité est extrêmement faible que SpaceX / Starlink ne deviennent pas le premier opérateur mondial d’ici 10 à 15 ans.

    1. Pedro

      Très bon point de vue, très juste !
      Après, il y a des clients en Suisse car des endroits sont très mal désservi mais oui, ce sera probablement la communication de demain. On ne peut pas continuer de mettre des antennes partout et ce n’est de tout façon ni rentable ni possible pour tout couvrir avec la technologie actuelle.

  8. Jean-Louis

    On peut trouver de nombreuses vidéos sur YouTube des premiers utilisateurs de Starlink en Amérique du Nord, ça fonctionne plutôt bien mais effectivement côté prix c’est élevé pour l’Europe. Pour l’adressage IP, Starlink connait votre position géographique il peut vous assigner une adresse répertoriée en Suisse.

  9. iamflox

    Actuellement, comparer pour la Suisse l’offre Salt (Ou Swisscom ou Sunrise c’est pareil) avec celle de Starlink, c’est un peu comparer LeShop ou CoopAtHome avec l’hélitreuillage alimentaire pour cabanes de montagnes. Bien que leur business soit basé sur des produits plutôt similaires, le client cible est sensiblement différent, et évidemment les prix aussi. 
Alors oui, on peut probablement se faire livrer ses commissions par hélicoptère si on habite au centre de Genève ou Goumoens-La-Ville, mais à l’évidence les offres de livraison de Migros ou Coop seront bien moins chères et plus efficaces, surtout que la Suisse est majoritairement composée de zones urbaines et périurbaines très concentrées. 

Pour revenir au data, il me semble logique qu’il faudrait plutôt regarder la carte des zones non-connectées 5G ainsi que les zones hors fibre sur notre carte helvétique pour éventuellement envisager de comparer Starlink avec un autre système de transmission de données similaire. 

    De toutes façons, Starlink n’est pas destiné à la Suisse, mais princiapelement aux USA et ensuite à tous les pays du monde entier, surtout ceux où les clients ne peuvent avoir de connection puissante et stable. 
La superficie du territoire US, y compris l’Alaska, est quasiment impossible à couvrir de manière optimale pour les opérateurs traditionnels. Je me rappelle lors de mes voyages chez Oncle Sam toutes les difficultés que nous avions à avoir du réseau data sur nos smartphones hors des grands villes. J’ai lu que le passage à la 5G sur la majeure partie du territoire aurait un coût proche des 150 milliards US$. Starlink y a donc sa place, même si les coûts sont élevés.
    
Et franchement, il ne faut pas être doctorant en économie numérique pour constater qu’un prix de 99.-/mois ne cible pas l’entier de la population mondiale. Au début en tout cas, car si Starlink s’inspire du modèle Tesla, les early-adopters paieraient le prix fort pour que les suivants bénéficient d’offres plus concurrentielles. 
Et on peut parfaitement envisager que Starlink permette le partage de connection (et des frais) entre plusieurs clients sans nécessiter de ‘station terrestre’, dans un hameau reculé de plusieurs habitations, dans un petit village ou une zone négligée par les FAI. Et là le prix ne serait plus un problème. 

En plus d’avoir l’ambition de couvrir les zones non desservies par les distributeurs data traditionnels, Starlink cherche à garantir un bon débit, stable, fiable et surtout une faible latence sur tout le globe. La latence n’est pas à calculer entre son pc et le point d’entrée de son fournisseur, mais entre son pc et le serveur de destination, et si Starlink garantit des latences proches des 40ms depuis n’importe quel point du globe, c’est pour certains business un avantage qu’aucun concurrent ne peut fournir.

    Alors il est vrai que ces satellites génèrent une certaine pollution visuelle qui énerve beaucoup de passionnés d’astronomie et astrophotographie mais la majeure partie de la population ne lève presque jamais la tête vers les étoiles et n’en a rien à carrer de quelques points lumineux qui traversent le ciel. Et rappelons tout de même que des milliers d’avions occupent l’espace aérien depuis des dizaines d’années: ça fait aussi des trainées, ça clignote rouge, bleu et blanc dans le ciel étoilé et la plupart des amateurs d’astrophotos semblent bien les gérer avec des programmes dont les algorithmes nettoient parfaitement la pollution visuelle.

    Alors peut-être que Steve Jobs était un tyran, Bill Gates un opportuniste, Jeff Besos un financier sans scrupules et Elon Musk un mégalomane…mais il n’empêche que beaucoup de ces personnages ont réussi là ou beaucoup ont échoué. Alors évidemment ça suscite jalousie et amertume. Une Tesla brûle..ça fait la une des journaux (alors que des milliers de voitures thermiques s’enflamment chaque jour dans le monde), Amazon est le mal…mais des millions de gens continuent à acheter chaque jour sur la plateforme parce que c’est moins cher, disponible et livré 3x plus rapidement que les vendeurs traditionnels.

    Pour terminer, vous assumez partiellement votre énorme biais cognitif c’est déjà pas mal, mais insulter de la sorte les possesseurs de Tesla (dont je ne suis pas) n’est pas très malin. Et surtout évoquer Tesla en y associant le triomphe du gaspillage énergétique et la poudre aux yeux, et bien vous devriez peut-être regarder le documentaire ‘à contresens’ réalisé par des journalistes romands, ça éviterait peut-être que votre esprit soit autant rempli de clichés éculés. Au fait, pourquoi ne pas interviewer les CEO d’Audi ou de VW à leur sortie de prison et leur parler de ce gaspillage et de cette fameuse poudre aux yeux. Et si seulement c’étaient les seuls. 

Starlink est peut-être un peu trop particulier pour faire rêver, mais cette société est intimement liée à SpaceX. Et franchement, dans le rayon ‘rêve’ scientifique, SpaceX est presque ce qui se fait de mieux depuis quelques années.

    1. Pedro

      A contre sens, ce n’est pas le documentaire de rêve. Je les ai contacté jamais reçu de réponses à certaines de leur questions restées sans réponse.
      Et je ne pense pas que le véhicule électrique à batterie (très lourd) soit une solution en tout cas pas en augmentant la consommation avant de régler la problématique de la production. Pour limiter le CO2 tout de suite limiter le poids, on a tout pour le faire demain, il faut juste que les politiques se bougent. Et s’ils veulent remplacer du fossile par de l’électrique pas de problème mais il faut doubler la production électrique actuelle pour avoir la marge de supprimer le fossile. Il n’y a que deux solutions pour le faire rapidement d’après mes recherches, la fission ou la géothermie.
      Dans un deuxième temps, le thorium pour recycler une partie de l’énergie résiduelle de la fission puis la fusion où on pourra balancer tout le restant tout en faisant évoluer la géothermie de manière régionale probablement ce n’est pas bien compliqué au final mais il fallait se bouger, il y a 5/10ans mais bon il n’est jamais trop tard.

      Concernant Steve Jobs, je ne vois toujours pas ce qu’il a fait de bien pour cette planète même en cherchant. Il a juste crée une montagne de déchets en forçant de les transformer le plus rapidement possible en déchet, exploiter des ressources et emprisonner tous leur utilisateur. Il y a d’autres entreprises qui font ça mais ils sont particulièrement efficace pour le faire sur la masse.

  10. TommyB

    De la poudre aux yeux ? Si l’idée finale c’est de mettre en place, à l’échelle planétaire, les système de communication de demain, ceux qui vont permettre le pilotage automatique des véhicules automobiles du futur grâce à une couverture satellitaire maillée, alors à mes yeux c’est loin d’être inutile. Je ne vois d’ailleurs pas comment on va pouvoir le faire sans ça à terme. Sinon, si avec un seul abonnement on couvre l’internet fixe et mobile (voix et data), le pilotage radio et tout ce qui est IOT (smartwatch, etc..) même au prix actuel c’est déjà tout à fait intéressant. Je ne pense pas que son projet soit si con que ça. PS: je ne laisserais pas ma voiture se faire guider par Swisscom, Sunrise ou d’autres de leurs compères 😉

    1. Pedro

      On est d’accord, rare mais ça arrive comme quoi 😀

  11. Fred M

    Il faut savoir Monsieur Xavier que d’ici cet été la vitesse va grimper à 300MB et d’ici 1 ans 10GB ehh oui vous avez bien lu après vous me direz c’est génial la fibre le fait aussi 1. Y’a pas de la fibre partout d’ailleurs en Suisse on est très en retard la dessus. Les gens veulent pas de la 5G donc la qualité va se dégrader avec les nouvelles application très gourmandes en bande passante. 3. y’a que 1500 satellites je crois même pas à long terme c’est 10 000 le taux de latence bientôt devrait tomber à 10ms. Je veux bien que vous soyez astronome amateur mais alors soyez objectif. Car on pourrait aussi dire que les télescopes installés dans des zones souvent très isolé perturbe l’habitat de la faune naturelle oui oui c’est pas tout petit un observatoire ni les grandes antennes pour faire de l’astronomie sans parler des lasers que certains astronomes pointent dans le ciel.

  12. David

    Ce blog commence à devenir non pas une page d’informations mais une page où on apprend l’avis et le jugement gratuit et continu de son auteur. Que ce soit les soit distamts groupuscules réactionnaires anti 5G, ou la soit disant connerie des véhicules électriques, ou ce « petit monsieur » d’Elon Musk. Parler ainsi demande 0 courage. Cracher sur les autres qui n’ont pas la même opinion que soit est facile, mais entreprendre, tenter et plus délicat.
    Dommage, le fond du blog est bon, mais le jugement des idées, des entrepreneurs, des politiques, des consommateurs ou même de certains lecteur de ce blog est un peu trop rapide.

    1. Xavier Studer

      Disons que si l’auteur d’un blog ne peut plus donner parfois son avis sur des sujets qui lui tiennent à cœur, autant arrêter de penser… Pour le reste, je vous laisse seul juge de vos propos, notamment sur les véhicules électriques. Pour le reste, je vous conseille quelques lectures sur l’énergie, sa consommation, sa production, etc.

    2. Pedro

      Il y a des commentaires ou on peut donner son avis et partager. Et il a déjà revu certains sujets donc c’est plutôt positif mais il est vrai qu’un avis plus neutre ou juste donner les deux côtés pourrait être mieux pour que chacun puisse se faire son propre opinion. Si la 6G utilise des sats en 10GB, je suis sûr que ce sera révolutionnaire par contre 🙂

  13. redge73

    Fred M, Olivier, merci pour vos opinions que je partage complètement.

    C’est clair que Starlink n’est effectivement pas fait pour les villes ultra connectées par câbles cuivre ou fibre et/ou largement couvert par le réseau cellulaire comme l’a mentionné Elon Musk lui-même, mais bien de servir les zones mal desservies/oubliées ou pas servie/ignoré excepté par les actuels satellite geostationnaire qui ne sont de loin au résultat satisfaisant car bien trop loin malgré leur prix correcte.

    Cela dit, cela peux parfaitement servir en ville également pour pallier à une panne majeure terrestre de fibre/cuivre comme moyen de secours aux incident survenus comme il y a eu et il y en aura toujours par des ouvriers mal informés de couper des liaisons multiples simultanément.

    20ms et 10Gb/s seront posible avec la constellation Starlink aux extrémité de villes mal couvertes/ mal desservies , en campagne, montagne, etc…

    Swisscom, Salt, Sunrise upc, en seront incapable sauf à s’allier éventuellement avec Starlink comme B2B au lieu de le considérer comme un concurrent directe pour fournir leur prestation à 100% de la Suisse.

    Ceux qui rêve de pouvoir télé travailler et d’habiter à l’écart de villes seront dorénavant sans regret et content de leur choix et ne plus regretter la paix ou l’internet, ils auront les 2 à dispositions !

    Cela permettra également un accès Internet communautaire dans une zone imaison solée ou immeuble/entreprise isolé à partager la connexion à moindre frais.

    Cela permettra d’avoir également la redondance dans les zone mal servies lorsque le cellulaire n’est pas disponible comme le vrai internet se doit être, éviter la coupure.

    Ne pas oublier que l’on pourra avoir plusieurs service de centre de donnée dans l’espace directement connecté aux satellites Starlink donc les données circuleront à la vitesse supérieur qu’un lien fibre entre les 2 cotes extrème des USA via leur laser d’interconnexion entre Starlink pour se donner une idée de l’efficacité du système Starlink pour les futurs usages.

    Xavier a du loupé plusieurs chapitres et lu en diagonales certaines informations et rédiger un résumé de sa lecture en diagonale ce qui donne le message du jour :-/

    Cela dit, plusieurs articles de Xavier sont parfaitement agréables à lire et objectfs dans les 2 sens. Mais celui-ci n’est pas objectif.

    Starlink, c’est comme Tesla, les prestations se bonifient avec le temps.

  14. redge73

    il ya un sacré bug, nous ajoutons des lignes vides pour une meilleure lisibilé lors de nos commentaires et le wordpress du blog les supprime tous rendant la lecture désagréables des commentaires et cela quelque soit la marque du navigateur.

  15. Nioniotte

    Concernant la latence, je suis très septique.
    J’avais testé la YalloBox 4G, si dans les tests c’est effectivement une dizaine de ms. Dans la pratique ça fait le yo-yo. Impossible de jouer en ligne, tantôt 25ms, tantôt 100 puis 800 avec beaucoup de pertes de paquets. Je pense qu’avec le satellite ça doit faire pareil et surtout selon la météo…

    1. Xavier Studer

      Effectivement. pour exemple, latence mesurée sur fibre optique depuis Lausanne, serveur à Lausanne: 1 ms. A Milan, 230Km env. 9 ms. A Paris, env. 500Km, env. 20 ms. A Berlin, 1000Km: env. 30 ms. Distance du signal Terre-satellite et retour, sans trajet terrestre et latence sur la partie terrestre: minimum 1000Km à 1100Km. Il est possible que Starlink gagne des ms par absence d’équipements intermédiaires avant de se connecter à l’internet sur Terre. Mais ça donne une idée. CQFD.

      Plus théoriquement:
      https://lafibre.info/dorsale-internet/calcul-du-ping-en-fonciton-des-km/

      PS. Même Musk ne peut aller plus vite que la lumière… Les lois de la physique sont tenaces….

  16. Pedro

    Effectivement la baisse de la latence est limitée, je pense quand même qu’il peut être plus rapide de passer par l’espace que passer par les fibres sous marines. La terre n’est pas plate et la fibre doit être passée sur le fond marin et ça ne passe pas en ligne droite. Il est possible qu’on puisse avoir de meilleures latences entre les continents dans l’espace qu’en terrestre.
    Pour une connection locale cela ne change au final pas grand chose. L’avantage est que ce sera plus ou moins fixe par rapport au mobile ou cela peut varier avec le nombre de connections sur la cellule.

    Et si on peut xavier aller plus vite que la lumière avec la physique quantique. L’ignorance est tenace surtout 🙂

  17. redge73

    Eutelsat salellite geostationnaire à 36000 Km / Satellite Starlink à 550 Km = -65x de temps pour Starlink pour atteindre son client à la parabole directe Starlink comparé à skydsl.

    Ping 1100 km aller-retour (2x 550 km) sans aucun intermédiaire du serveur intégré au satellite Starlink localisé dans la zone thermosphère connexion directe (donc sans intermédiaire) à la parabole Starlink tranversant l’atmosphère avant d’arriver à la parabole localisée au sol du client !
    Ce n’est pas du tout une connexion à la mode skyDSL mais largement meilleure et sans intermédiaire pour le ping de starlink contrairement à skydsl !

    SpaceX annonce une latence de 18 ms au lieu de 100ms ,
    Selon la localisation et angle d’orientation de la parabole Starlink vers le satellite Starlink

  18. redge73

    Préserver le ciel nocturne (traduction deepl.com )
    Les équipes de Starlink ont travaillé en étroite collaboration avec d’éminents astronomes du monde entier pour mieux comprendre les spécificités de leurs observations et les modifications techniques que nous pouvons apporter pour réduire la luminosité des satellites.

    ASTRONOMY DISCUSSION WITH NATIONAL ACADEMY OF SCIENCES
    https://www.spacex.com/updates/starlink-update-04-28-2020/index.html

  19. redge

    Si on prend la vidéo du « pacha » dans un autre registre à la façon « le diner des c..s », le c.n n’est pas celui que vous pensez 😉
    La référence du Elon Musk pour le temps de réponse du ping de Starlink est réalisé avec speedtest.net dans certaines conditions précises que tout le monde ne peux pas obtenir.
    C’est comme les pub de la 5G au vitesse et temps de réponse mirobolant, c’est pareil pour Starlink. C’est juste de la publicité.

  20. Jérémie D.

    En tout cas, j’ai précommandé pour ma société en accès de backup 🙂
    Ca me parait un excellent choix pour ce cas de figure car cela déporte les risques sur des infrastructures totalement différentes

  21. Nicolas Pernet

    Merci pour les informations et les sources.
    Une source de plus : https://fcc.report/IBFS/SES-LIC-INTR2019-00217/1616678.pdf
    Concernant la certification des terminaux, il est en effet probable que la certification soit faite au niveau européen, même si en Suisse nous avons une entreprise capable de le faire.
    Il manque toutefois un élément de réflexion. Il semble qu’une des raisons d’être de ces constellations soit le trading à haute fréquence : https://www.wsj.com/articles/high-frequency-traders-eye-satellites-for-ultimate-speed-boost-11617289217

    La demande d’Elon Musk de pouvoir baisser l’altitude de sa constellation quand il a su que celle de Bezos serait plus basse serait un élément de plus en ce sens.
    2 très grosses fortunes qui se battent pour être le plus rapide en bourse ou, pour le moins, offrir la connexion la plus rapide pour le trading.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.