Le test multimédia de la brillante TV Android TCL C82 Mini LED 4K HDR et Dolby Vision

  • Post last modified:20/08/2021
  • Post comments:11 commentaires
TCL 55C825X1 4K: design, HDR10+, Dolby Vision et son Onkyo!
TCL 55C825X1 4K: design, HDR10+, Dolby Vision et son Onkyo!

Je teste depuis deux semaines environ le TCL C82 en version 55 pouces, un téléviseur animé par la technologie Mini LED 4K HDR Premium de type QLED. Après la mise en marche de ce TCL 55C825X1, voici la suite du test multimédia de ce modèle boosté par une des technologies les plus intéressantes du moment…

Mais l’image ne fait pas tout. Encore faut-il que le son soit au rendez-vous. Ce modèle est justement rehaussé par sa partie audio Dolby Atmos 2.1 signée Onkyo (barre son et basses à l’arrière) et un design plutôt sobre et plaisant! Après le déballage précautionneux de ce genre d’appareil, j’ai démarré ce modèle (fiche) cédé environ 1600 francs suisses sur la toile.

Mise en marche assez rapide

Lors de mes premiers pas, cette nouvelle TV m’a proposé de récupérer nombre d’informations depuis un smartphone Android. L’opération ayant échoué, j’ai donc saisi manuellement les codes de mon compte Google. Il est fini le temps où il suffisait de brancher son récepteur à la prise électrique et à l’antenne. Désormais presque toutes les TV sont connectées à la toile…

Je suis donc parti à la découverte d’Android 11, très proche de la version 9 de ma TV OLED Bravia Master Series de Sony, qui m’a servi d’étalon. La navigation dans les menus est rapide et le lancement d’applications comme Arte TV, Disney+ ou Netflix se fait à la vitesse de la lumière. A noter que certains de ces comptes proposent des logins accélérés alternatifs bienvenus.

Sur Netflix, car exemple, il est possible de réaliser une partie de ses opérations sur son smartphone. De même le clavier de l’application Android TV ou un clavier externe connecté en Bluetooth peuvent se révéler utile puisque la TV d’aujourd’hui se rapproche de plus en plus d’un ordinateur, notamment par ses fonctions de jeu… Ce modèle est en effet annoncé comme Game Master Pro par TCL sur HDMI 2.1 avec 120 Hz et temps de réponse de moins de 15 ms.

Les limites du streaming sur un très bon écran…

Sur Netflix, j’ai pu constater que la qualité du streaming 4K se limitait à un peu plus de 16 Mbits/sec. Les volées de pixels et les différents problèmes de compression sont parfois très visibles sur ce genre d’écran de qualité. On réalise encore une fois le fossé qui se creuse entre des écrans de plus en plus performants et des flux toujours plus compressés…

En effet, en comparant ce TCL mini LED Qled à mon Sony OLED, Master Series, notamment en mode Dolby Vision, j’ai comparé qu’à réglage égal, les deux écrans affichaient une des images proches et d’excellente qualité. Les noirs sont très profonds, mais un peu moins tout de même que sur de l’OLED. Et ce TCL propose une luminosité vraiment impressionnante.

La meilleure image se mérite

Dans tous les cas, on réalise que si l’on veut bénéficier de la meilleure image possible, le Blu-ray 4K, certes très peu visible dans les commerces, reste une valeur sûre. D’autant plus qu’il évite le transfert d’une masse d’information sur le réseau des réseaux, ce qui certes est peu problématique sur la fibre, mais consomme tout de même de l’énergie…

Ceci m’amène à la fiche technique de cet appareil, qui affiche un G, ce qui implique une consommation énergétique très élevée. Sur le descriptif de ce produit on apprend qu’en HDR il a besoin de 182 W, contre seulement 103 W en SDR, c’est-à-dire dans un mode de contraste standard. Pas de doute, 4K, 120 images par seconde et HDR 10+ ou Dolby Vision ont un impact sur le besoin en électricité… Heureusement, en veille il ne consomme qu’entre 0,5 W et 2 W  et se met automatiquement dans ce mode.

TCL C82 séries: multimédia!

Côté pilotage, j’ai apparié les deux télécommandes (non rétro-éclairées) fournies, illustrées dans la galerie ci-contre. La possibilité de pouvoir utiliser ou un mode compact ou une version complète devrait satisfaire de nombreux consommateurs. D’autant plus que ces dispositifs sont plutôt efficaces et bien dessinés, même s’il manque une touche micro et ce dispositif intégré dessus…

C’est donc avec plaisir que j’ai visionné quelques films et documentaires sur ce bel écran. Trouvant les basses quelque peu modestes (haut-parleur à l’arrière), même si la qualité audio signée Onkyo est plutôt appréciable, j’ai essayé de la connecter à mon Sonos Play: 5. Malheureusement, cette TV n’est pas compatible AirPlay et en sortie ligne le résultat n’était pas terrible. Je suis donc resté sur le son Onkyo, globalement plutôt soigné et détaillé!

Une image qui en jette!

À plusieurs reprises, je me suis dit que ce TCL C82 était brillantissime. Peut-être un peu trop par défaut. Je dois avouer que je préfère régler l’image de mes TV sur un mode moins brillant et davantage cinéma pour me rapprocher de ce que l’on pourrait vivre dans une salle dédiée au septième art. Et je dois dire qu’après mon étalonnage personnel j’ai été comblé.

En effet, cette TV est compatible HDR, HDR 10+ et même Dolby Vision avec quatre options, dont une IQ d’adaptation automatique de la luminosité et une autre sombre. Côté mouvements, TCL revendique un affichage 100/120 Hz pour une fluidité d’image Premium. Certes le résultat est tout à fait bon, mais il m’a semblé que ma Sony Master Series était parfois légèrement plus fluide selon les contenus.

TCL 55C825 4K HDR: fiche produit.
TCL 55C825 4K HDR: fiche produit.

 

Des menus complets

Dans les menus, j’ai constaté qu’Android TV assurait une certaine efficacité, même si parfois il reste compliqué de trouver certaines options. La possibilité d’épingler des raccourcis sur le menu principal constitue une bonne solution pour accéder rapidement à ses applications préférées.

A ce rayon, je suis passé par Google Duo pour tester la webcam amovible située au sommet de ce téléviseur. En effet, Skype, c’est-à-dire Microsoft, ne se donne plus la peine d’être présent sur certains systèmes d’exploitation. Avec Duo, j’ai pu constater la bonne facture ce cette caméra intégrée. Très sympa! On espère le retour de ce genre de dispositif sur plus de modèles…

Une webcam et une offre complète

Et la vie privée, me rétorqueront d’aucuns? Primo, lorsque ce dispositif ne fonctionne pas, un cache motorisé le recouvre. Secundo, un interrupteur à l’arrière permet de le désactiver. Tertio, cette webcam est amovible et on peut se contenter de laisser son cache en place si l’on ne souhaiter pas l’utiliser…

Évidemment, comme les autres TV Android, il est possible de le commander par la voix grâce à l’Assistant Google, ce qui fonctionne plus ou moins bien selon les situations. Un Chromecast est intégré pour partager facilement les contenus de son téléphone sur sa TV. Enfin, Amazon Alexa est aussi disponible, bien que moins répandu en Suisse.

Un bilan appréciable

Au final, ce téléviseur TCL confirme que la technologie Mini LED est vraiment surprenante. La qualité d’image est au rendez-vous et malgré de petits détails à améliorer le bilan final est très favorable à cette TV de dernière génération à la connectique plutôt riche d’ailleurs. Mentionnons notamment les 4 HDMI, l’USB, la sortie casque et le reste. Manque un ou deux USB.

Le design élégant se fait oublier, comme le pied en aluminium, très discret. L’arrière de l’appareil est aussi soigné. Bref, pour environ 1600 francs en 55 pouces, TCL signe un téléviseur intéressant, très classe. De quoi profiter agréablement du mode Dolby Vision et du son DTS partout où ils sont proposés…

Xavier Studer

TCL 55C825X1 4K: fiche technique.

Cet article a 11 commentaires

  1. Nycko

    Bonjour,
    Et question BlueTv de Swisscom ?
    Le Play store de maa TV TCL ne peut pas installer cette application depuis le playstore…il faut acheter du haut de gamme pour y accéder ?
    Ma TV a juste coûté 600.- et a aussi Android 11

        1. Albouille

          Disponible sur la box de Netplus, allez comprendre pourquoi…Et le pire, préinstallée par Netplus, même pas besoin de la télécharger soi-même… Mais aucun intérêt, en tout cas dans la version gratuite, car impossible de visualiser une émission sur la TV, seulement possible sur tablette, pc, etc…Bref, pas compris pourquoi Blue TV avait été ajoutée aux app de base sur la box Netplus… (il y a d’ailleurs également l’app Play Suisse qui fait désormais partie intégrante des app de base Netplus; par contre Netflix ne peut pas être téléchargées sur leur box).

          1. Antoine

            Netplus a signé un accord avec Blue principalement pour le sport. Idem pour Sunrise.
            L’application est donc installée sur les box des operateurs mais n’es pas prévue en application sur play store…

          2. Albouille

            @Antoine : ok je vois. Par contre, quelles chaines de Blue TV sont effectivement disponibles depuis la box Netplus ou Sunrise ? Perso j’en ai pas encore trouvé une seule. A chaque fois un message m’indique que mon abonnement ne permet pas de regarder sur ma TV, seulement sur tablette, smartphone, pc… Mais j’imagine qu’il faut faire un abonnement payant à Blue TV pour pouvoir réellement l’utiliser ? Si c’est le cas, alors je passe mon chemin…

        2. Nycko

          Ok, merci beaucoup pour la réponse. Je me suis organisé avec un store alternatif, c’est dommage de devoir passer par moins sûr que le Playstore…

  2. TommyB

    Bonjour, d’abord merci pour votre compte rendu.

    Je suis à la fois curieux et intéressé par la marque, par ce modèle entre autres et je me pose les questions suivantes.

    L’effet de « blooming » est-il totalement absent avec les miniled ? A ce propos, connait-on le nombre de zones rétroéclairées par les miniled ?

    Avec une Nvidia Shield de dernière génération et les améliorations activées, le rendu d’une source Full HD 1080p est pratiquement au niveau d’une source 4K, alors que vaut le « scaling » (processus de mise à l’échelle) de TCL avec des sources 1080p voire 720p ?

    Lorsque vous parlez d’image fluide, qu’en est-il de l’effet cinémascope peu naturel, très voire trop souvent visible lorsque les améliorations de fluidité de l’image sont activées ? Peut-on finement ajuster cette fluidité de mouvement dans les options ?

    Est-ce la chauffe de l’écran ou de l’arrière de l’écran vous semble excessive pour un téléviseur non OLED ?

    Quelle est la résolution de la webcam intégrée ?

    Enfin, est-ce que l’image vous semble aussi naturelle que sur un OLED , couleurs et textures surtout ?

    Merci d’avance pour vos réponses.

    1. Xavier Studer

      Pourquoi croyez-vous que mon écran de référence est de type OLED?
      Pour une qualité d’image optimale, chaque pixel doit être traité individuellement et non par des “milliers” de LED, comme indiqué sur la fiche technique.
      Sinon, cet écran propose une image tout à fait correcte et étonnamment lumineuse, plus que l’OLED.
      Évidemment, pour les meilleurs noirs possibles sans effet indésirable sur un Star Wars, par exemple, choisissez un écran OLED…
      C’est pour cette raison que les fabricants d’écrans de type LED font les démos dans des environnements très lumineux!
      L’image est très colorée, mais on peut évidemment l’étalonner, comme expliqué ci-dessus. On arrive à un résultat plutôt naturel.
      Sur la polémique du 24p, je n’entre même pas en matière: trop stupide d’argumenter sur les limites de la préhistoire du cinéma…
      Pour ce qui est du traitement de l’image, il n’y a pas de miracle.
      Si la musique repose sur des ondes sinusoïdales et qu’il est possible mathématiquement d’améliorer des données numériques (CD, MP3) (Série de Fourier, notamment pour les connaisseurs), il en va tout autrement en matière d’images. On ne peut pas reconstituer l’information qui manque, tout au plus l’extrapoler!
      Cela dit, aucun système censé le faire ne m’a convaincu jusqu’ici, même ceux qui ont voulu faire les marioles en la matière…
      Pas remarqué de surchauffe dans une utilisation normale. Pas monitoré ce point.
      Résolution de la webcam: 2560 x1440 pixels. Elle devrait par ailleurs à terme permettre le contrôle gestuel.
      Bonne semaine!

      1. TommyB

        Merci pour vos réponses.

        La fiche technique ne dit pas grand chose à propos de ces miniled, notamment leur nombre et leur répartition en zones. Hisense est plus communicatif sur ce genre de “détails” ! Pas d’info non plus sur leur processeur “aipq 2.0”, comme la quantité de RAM, le type de CPU, etc. Je ne parlais pas spécialement du cinéma 24p (définitivement banni pour ma part), mais des techniques d’amélioration de la fluidité de l’image en général, compensation & netteté des mouvements, qui peuvent s’avérer agressives selon la marque ou le modèle. Concernant la mise à l’échelle, on nous parle d’algorithme qui utiliserait du “Deep Learning” pour améliorer les sources FHD qui doivent s’afficher sur une dalle 4K. Ca peut faire sourire, mais certaines marques le mette très sérieusement en avant et malgré le blabla marketing à y regarder de plus prêt c’est tout de même assez convaincant à condition d’y mettre le prix (vérifier aussi que la dernière consultation ophtalmologique ne date pas de l’ère du CRT)

        Effectivement il n’y a pas de miracle mais les différences sont tout de même visibles sans pour autant être un expert rompu aux nouvelles technologies. Il est par-contre très difficile de s’en rendre compte en grande surface et encore moins sur le papier.

        Bon point pour la webcam sur le plan technique. Sur le plan esthétique, il reste des progrès à faire pour qu’elles puisse être intégrée à l’écran à terme.

        Bonne semaine à vous également.

        1. Xavier Studer

          Pour ce qui est de la fluidité, ce téléviseur propose en effet ce genre de réglages. Pour le deep learning, c’est effectivement très souvent du marketing, vide.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.