La Comco enquête désormais au sujet de Swisscom Directories

  • Post last modified:07/09/2021
  • Post comments:6 commentaires
Directories dans le viseur de la Comco.
Directories dans le viseur de la Comco.

Enfin, se diront certains concurrents des Pages jaunes et autres Pages blanches! La Commission de la concurrence (Comco) ouvre une enquête contre Swisscom et sa filiale Directories. A en croire les derniers éléments, certains points ne seraient désormais pas si transparents que ça…

«Il existe des indices selon lesquels Directories entrave la concurrence et désavantage les clients finaux avec le lancement des produits “Swiss list”», écrit ainsi la Comco dans un communiqué de presse. Concrètement, cela impacte les deux services d’annuaire en ligne «local.ch» et «search.ch», directement exploités par Directories de Swisscom.

Modification de l’offre

«Jusqu’à présent, les entreprises qui figuraient dans les annuaires pouvaient compléter leur inscription par diverses informations supplémentaires. Au printemps 2019, Directories a introduit le produit standardisé “Swiss list” et a ainsi fondamentalement modifié le prix et les conditions pour compléter l’inscription à l’annuaire», écrit la Comco dans son texte.

«Différents produits et services ne seront désormais proposés que sous forme de forfaits. Selon une première évaluation, cette situation peut constituer une entrave pour les concurrents et un désavantage des partenaires commerciaux», indique la Comco qui va examiner si Swisscom Directories détient effectivement une position dominante.

Une longue histoire et des doutes

Cette situation n’est pas complètement nouvelle. Il y a des années, j’ai expérimenté les services des entités de jadis. Il fallait alors débourser des sommes conséquentes pour faire figurer dans l’annuaire en ligne de simples informations additionnelles, comme un lien sur son site internet. Une position déjà discutable à l’époque…

La Comco précise qu’elle devra établir si cette filiale du géant bleu, si fort sur le marché des télécoms, s’est comportée de manière abusive au sens de la loi sur les cartels. L’enquête devrait durer environ deux ans, selon la Comco. Dans ce contexte, n’oublions pas que certains concurrents de la galaxie directories s’étaient plaints, sans obtenir gain de cause. Enfin, les alliances entre Swisscom, la SSR et le monde de la presse, pour tenter de monétiser de la publicité ont été plus que discutables par le passé….

Xavier Studer

Cet article a 6 commentaires

  1. Anjoco

    A force de pratiquer des tarifs prohibitifs Directories se tire une balle dans le pied. Il m’arrive de plus en plus souvent de n’y plus trouver par exemple de cabinets médicaux ou de PME dans Local.ch et Search.ch et de me rabattre sur Zip.ch ou tout simplement sur Google pour obtenir l’info souhaitée.

  2. Lauren

    Ce devrait pas être un service public gratuit, non?

    1. Marc

      Exat: à la Swisscom! Cher, pas sympa et toujours en panne!

  3. Yves

    Plus personne ne cherche un numéro de téléphone comme ça. Moi je n’utilise que Google, qui donne les heures d’ouverture d’un restaurant, le site web, etc, etc… ET le numéro de téléphone à jour!

    1. merinos

      hormis le fait que la boite soit américaine, cela ressemble furieusement à ce site: https://tel.search.ch

      dont j’apprécie bien le service de cartographie.

  4. romain

    Au vu des prix pratiqué, ça ne m’étonne même pas. Et dire qu’on peut s’offrir un joli site web vitrine bien référencé sur google pour un même prix sur 4-5 ans.

    Swisscom profite de leur image au près des gens ne connaissant rien à l’informatique en vendant de la poudre de perlimpinpin….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.