Swisscom bricole le Gigabit dans toute la Suisse avec un «internet booster» 5G

  • Post last modified:18/11/2021
  • Post comments:14 commentaires
Le Swisscom internet-Booster 5G.
Le Swisscom internet-Booster 5G.

Devant composer avec son réseau vieillissant en cuivre, Swisscom bricole en lançant un internet-Booster 5G. De quoi théoriquement atteindre les 600 Mbit/sec et même le Gigabit d’ici à mi-2022. Ce gadget combine en effet le débit internet de la ligne en cuivre avec le réseau mobile 5G et 4G.

Le puissant opérateur explique que son internet-Booster 5G est déjà disponible. En combinant ces différentes technologies, Swisscom tente de combler les manques de ses réseaux dans une société entièrement numérisée. Dans certains endroits, certains internautes peuvent peut-être caresser l’espoir de surfer à des vitesses acceptables.

Gare aux limites du mobile

L’opérateur précise que ces débits élevés sur le papier pourraient être obtenus en combinant les bandes passantes des réseaux fixe et mobile. Mieux, ce booster serait capable d’additionner des plages de fréquences 5G et plusieurs plages 4G. Il exploiterait ainsi au mieux la capacité restante sur le réseau mobile.

Mais pourquoi ne pas utiliser que le réseau mobile? «Grâce à cette combinaison du réseau fixe et du réseau mobile, les clients bénéficient d’une meilleure stabilité qu’avec les solutions purement mobiles — ce qui offre une expérience TV parfaite», écrit Swisscom, qui confirme ainsi la volatilité du mobile, ce qui est une fatalité puisque le débit est partagé entre tous les utilisateurs d’une antenne.

Passage unique à la caisse

D’aucuns rétorqueront qu’il faut encore capter le réseau mobile…  «l’installation de l’Internet-Booster 5G sur l’extérieur de la fenêtre garantit une réception optimale grâce à l’antenne externe et assure une vitesse encore plus fiable par rapport aux routeurs mobiles d’intérieur», rétorque Swissom qui indique que ce périphérique doit être connecté par câble au routeur domestique.

Et le prix? Le consommateur lésé par la médiocrité du réseau préhistorique de son opérateur doit encore débourser 149 francs pour l’acquérir… Heureusement l’achat de ce «Nokia FastMile 5G Receiver» ne s’accompagne pas de frais mensuels supplémentaires. Les clients privés peuvent utiliser l’Internet-Booster avec les formules inOne home Internet S, M et L. Plus d’infos sur sur www.swisscom.ch/internet.

XS

Cet article a 14 commentaires

    1. Tricoline

      Swisscom s’est pris les pieds dans ses propres contradictions, il a quasiment imposé le système P2P et maintenant il fait du P2PM.
      .
      Los de la decision du choix du P2P (ultra cher à construire et trop long, X décennies) Swisscom a milité pour ce système, alors que les autres pays partaient avec du P2PM (moins cher et plus rapide à poser).
      .
      Swisscom c’est une girouette menteuse, qui change d’avis et impose par la force ses choix aux autres fournisseurs, c’est le fossoyeur de la fibre dans ce pays, il est temps que cela change. Il fait pitier Urs Schaeppi a « couiner », alors qu’il sont à la base du P2P qui tout à coup ne convient plus, m’enfin !
      .
      Alors le booster XG c’est un emplâtre sur une jambe de bois !
      .
      En ville avec une forte densité de logement, seul et uniquement la fibre peut desservir les ménages, laissons la XG pour les zones rurales.
      .
      Mais bon les zones rurales reculées n’ont même pas une bonne 4G+ alors la 5G, c’est pour la semaine des 4 jeudis, encore une contradiction de Swisscom, qui ne s’occupe que des villes et laisse les campagnes de côté.

      1. vida18

        Cela n’aurait pas posé de problème si Swisscom avait utiliser un système avec des points de mutualisation comme en France et en Italie. Comme ça, ils auraient pu faire du FTTH P2P pour les villes qui ont au moins mille habitants par kilomètre carré et du P2MP (GPON) pour les autres.

        https://openfiber.it/en/technologies/ftth/gpon/

      2. Anjoco

        @Tricoline
        Très belle prédication d’un convaincu d’avoir raison, mais ça ne dit toujours pas pourquoi la COMCO et le TAF s’oppose au P2MP en partenariat avec Salt.
        Comme détenteur de l’unique vérité je pense que vous allez pouvoir nous renseigner, Tricoline !

  1. fabrice

    Bonjour,

    En attendant la fibre optique promis depuis…. janvier 2021 et repoussé à plus plusieurs reprise puis stoppé par la Comco; Je ai reçu l’internet booster 5G samedi dernier, grâce a mes recherches chez Swisscom car ils m’ont aucunement informer de ceci.

    Le réseau 5G étant assez faible (puissance) contrairement au 4G, j’arrive à 120Mb/s au maximum. ( 90Mb/s avec l’ancien internet-booster) J’espère trouver un amplificateur 5G prochainement sur le marché ( si quelqu’un a des infos, c’est volontiers) .

    Je vais essayé de contester la facture, en expliquant les reports sans cessent de la fibres et on verra ce qu’ils me diront.
    Surtout que le débit promis est largement inferieur. ( Si l’internet booster n’existait pas… je serai avec du 16mb/sec; snifff )

  2. Nycko

    Le Booster est très à la mode, c’est même le nom du 3ème vaccin anti Covid 😉

    1. Bogdan

      HAHAHAHAHAAHA
      Excellent!!!

  3. David Dupont

    Ce genre de solution mixte utilisant l’infrastructure fixe comme mobile se développe dans plusieurs autres pays européens et en attendant l’arrivée de la fibre et des réseaux 5G, cela permet parfois d’offrir des débits dignes de ce nom dans les zones rurales reculées qui sont parfois très loin de surfer à la vitesse de la lumière. On est parfois plus proche du vieil ADSL pourri que du 10 Gbps symétrique sur la fibre. C’est une solution potentiellement compétitive vis à vis des telereseaux en docsis 3.0 où l’infrastructure n’est pas toujours au top niveau non plus

    1. Carlos

      D’autres pays ??? lesquels par exemple ??

      1. David Dupont

        Il y a des projets en Belgique comme dans les pays nordiques également

  4. Isd

    Pour tenir de tels propos il ne faut jamais avoir vécu à l’étranger.
    D’après speedtest nous sommes 9e en mobile et 12e en fixe en valeur médiane, c’est quand même pas mal pour un réseau en cuivre vieillissant.

  5. hegfangar

    Swisscom étant incapable de fournir la television et internet (enfin oui a 128kb/s) nous avons du passer par une antenne satellite pour les deux.
    puis le 4g est arrivé et nous avons acheté un bete routeur wifi/4g et pris zattoo, exit les jeux ligne déjà abandonné avec l internet par satellite , mais depuis 8 ans nous n avons plus aucun abonnement filaire pour la maison ,
    la connexion ne plante que 2-3 fois par ans. auncun souci non plus pour charger un jeux de 80Giga via steam.
    la connexion filair ou la 5g c est surfait

  6. redge73

    Avec explication video c’est beaucoup plus simple à comprendre le fonctionnement
    Nokia FastMile 5G Receiver

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.