Télécoms: Sunrise UPC maintient ses ventes au 3e trimestre…

  • Post last modified:04/11/2021
  • Post comments:5 commentaires
Sunrise UPC: un mariage financier.
Sunrise UPC: un mariage financier.

Les résultats de Sunrise UPC au troisième trimestre confirment ses efforts d’optimisation financière. En effet, pour un chiffre d’affaires de 762,5 millions de francs similaire à celui de l’année précédente, on constate une hausse notable de l’EBITDA de 13,1% en glissement annuel, notamment grâce à l’augmentation des revenus de roaming (sur le dos des clients)!

Ces chiffres laissent songeurs. S’ils permettent sans peine de payer les publicités mettant en scène le très intéressé Federer, on constate des évolutions contradictoires malgré des effets de synergie qui devraient se manifester, puisque le groupe américain communiquait déjà sur son intégration réussie il y a quelques mois en arrière…

Sunrise UPC marque des points

Sunrise UPC estime que sa dynamique de croissance se poursuit. Il fait valoir une augmentation nette de 43 200 clients mobile sur abonnement et de 6900 contrats internet fixe et TV.  Au total, il articule un gain net de 73’000 unités génératrices de cash sur les segments internet fixe, TV et Mobile.

Cela dit, en y regardant de plus près, on constate que les revenus sur la TV sont en baisse de 1,4% à 946,5 millions de francs sur neuf mois. Encore moins bien, le recul atteint 2,2% à 310 millions de francs sur les trois derniers mois au 30 septembre. Des évolutions plutôt décevantes lorsqu’on pense au potentiel d’UPC Sunrise réunis….

Baisse de la concurrence

«Sunrise UPC a réussi à maintenir sa dynamique commerciale et, une fois encore, à gagner de nouvelles parts de marché. Cela a été rendu possible par la fiabilité de notre infrastructure et de nos services, mais aussi par notre positionnement en tant que fournisseur de qualité», estime, imperturbable, André Krause, CEO de Sunrise UPC.

Mon commentaire? Observateur du marché télécoms depuis des années, constatant les derniers mouvements, il me semble déjà constater les signaux d’une substantielle baisse de la concurrence en Suisse. Pour s’en convaincre, il suffit simplement d’observer les pratiques en matière d’itinérance de différentes sociétés. Il n’y a qu’à lire le communiqué de ce jour….

Xavier Studer

Cet article a 5 commentaires

  1. Eva

    En tant que cliente je pensais voir les prix baisser. Très déçue

  2. Nycko

    Toujours des chiffres très discutables avec Sunrise.
    Client Yallo un moment pour un prix ultra attractif, on ne pouvait que constater les manques réseaux avec Swisscom ou Salt au même endroit. Beaucoup de mensonges au niveau territoire, se focalisant sur les villes.

  3. Kiwi

    Un concurrent de moins, et la commission de la concurrence ne trouve rien à redire…

  4. Yari

    Je suis actuellement au mexique. Je suis outré par les packs travel data avec des prix qui dépassent largement le raisonnable…

  5. David Dupont

    Quelque part c’est Salt désormais qui va jouer le rôle de challenger qui casse les codes et amène de la concurrence sur le marché qu’il s’agisse des offres mobile ou sur le fixe. C’est un opérateur qui peut potentiellement faire mal si son intention est de secouer le marché avec des offres « révolutionnaires » comme ce fut le cas en 2018 avec Salt Home. Nous verrons ce qu’il adviendra dans les prochains mois.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.