Environnement: les entreprises technologiques continuent de communiquer sur le CO2… Gare!

  • Post last modified:23/04/2022
  • Post comments:4 commentaires
Consommation globale d'énergie en Suisse. OFEN.
Consommation globale d’énergie en Suisse. OFEN.

A en croire les communications de Swisscom, Sunrise UPC, Salt, Google et bien d’autres, on aurait l’impression que tout va mieux pour le meilleur avenir des mondes et que la «décarbonisation» avance à grands pas. Gare au marketing et aux messages tronqués et trompeurs!

«En 2020, dans le cadre de sa troisième décennie de lutte contre le changement climatique, Google s’est fixé une série d’objectifs ambitieux afin de créer un avenir sans CO2 pour tous. Aujourd’hui, à l’occasion de la journée internationale de la Terre, Google souhaite faire part de ses derniers progrès», écrivait vendredi Google.

Bonnes intentions chez Google

«Il s’agit notamment de nouveaux investissements pour aider ses partenaires à faire face au changement climatique, de nouvelles fonctionnalités de produits permettant à chacun de faire des choix durables et l’accès à de l’information actualisée sur la stratégie de Google pour un avenir sans CO2», écrit Google qui renvoie sur cette note.

Le même jour, Swisscom nous annonce qu’«avec sa dixième édition du Startup Challenge, Swisscom recherche dans le monde entier des start-up et des équipes de recherche qui contribuent à réduire les gaz à effet de serre avec leurs solutions et leurs services».

Les cinq gagnants seront invités en novembre 2022 à une Exploration Week sur mesure avec Swisscom, son Outpost Silicon Valley et son Venturelab. La phase de dépôt des candidatures s’achève le 31 mai 2022, précise encore l’opérateur.

Swisscom, Sunrise UPC, Salt, etc…

Ces déclarations ne sont pas nouvelles. Récemment, Swisscom a affirmé être climatiquement neutre. En début d’année, Sunrise UPC disait s’engager à fixer un objectif «Zéro Net» pour ses émissions directes et indirectes d’ici fin 2022, selon ce texte. «En 2021, Salt a réduit de 38% les émissions de carbone des champs d’application 1 et 2, et la société s’est engagée à atteindre un niveau net zéro pour les champs d’application 1 et 2 d’ici 2025», selon ce communiqué.

En surfant un peu, on trouve de multiples exemples de sociétés technologiques allant dans ce sens. Evidemment, tous ces efforts sont à saluer, mais il fait se méfier de l’effet trompeur qu’ils produisent. Le développement des énergies renouvelables n’est pas suffisant aujourd’hui en Suisse pour imaginer se passer du nucléaire, du gaz ou du pétrole. Alors que l’année 2020 a été marquée par le Covid, nos besoins énergétiques restent très élevés, comme le montre cette statistique. Alors, gare au marketing et aux fausses promesses! Le combat continue…

XS

Statistique globale suisse de l'énergie 2020.

Cet article a 4 commentaires

  1. Tricoline

    Swisscom, Salt and Co, ont donc 100% du parc de véhicules en électrique ou hydrogène, rien d’autre !
    100% de leur bâtiments sont chauffés et éclairés avec du renouvelable (pas de gaz, pas de mazout), électricité 100% verte.
    Tous les équipements des réseaux informatiques, hertziens, mobile et fixe sont alimentés et refroidis (climatisation ou ventilation) avec de l’électricité verte.
    .
    Ca c’est sur le papier glacé publicitaire, mais probablement pas dans la réalité …
    .
    Car acheter du carbone en Afrique c’est reporter le problème plus loin, c’est pire.
    .
    Ces entreprises feraient différemment de la Suisse dans sa globalité, très dépendante du pétrole, du gaz et du nucléaire, mais encore quoi ?

  2. David Dupont

    La production d’électricité en Suisse passe à 60% par l’hydraulique, 30% par le nucléaire et les 10% restants c’est de l’éolien, du photovoltaïque et du gaz. L’ hydraulique est une source renouvelable stable et qui n’émet pas de CO2. C’est clairement une force de la Suisse car justement cela évite de devoir compenser tout ce qui est intermittent par des centrales à gaz ou au charbon. Le nucléaire est la seule énergie fossile qui est également propre car très peu émettrice de CO2.

    L’inflation nettement plus faible que l’on connaît en Suisse par rapport au reste du monde est également en partie due à la structure du marché de l’électricité car la Suisse importe beaucoup moins de gaz que ses voisins.

    Pour en revenir à la tech et aux télécoms, il est grand temps que le secteur fasse également sa part du travail et passe aux actes. On lit et entend beaucoup de greenwashing mais le compte n’y est pas encore en ce qui concerne les actes. Il est temps d’accélérer le tempo sur le reconditionnement des smartphones et cela nécessite la mise en place de programmes ambitieux en la matière comme d’autres pays européens le font déjà depuis plusieurs années.

    Une autre piste pour réduire drastiquement la consommation énergétique est d’accélérer la migration vers la 5G car les antennes de nouvelle génération sont également beaucoup plus efficaces en matière énergétique. J’ajouterai que le déploiement de réseaux fibre via les technologies PON sont également beaucoup moins consommatrices que le P2P ethernet en plus de pouvoir être déployées beaucoup plus rapidement et pour un coût nettement moins élevé.

  3. Nycko

    Apple les meilleurs, aller-retour de leurs produits pour avoir une certification autre que chinoise et renvois aux 4 coins du Monde…Mais pas grave, communiquent sur leurs centres tout solaires aux USA…l’utilisateur réfléchira pas trop, comme pour les i-divices en fait…

  4. redge73

    La finance lave plus vert
    Reportage intéressant de Temps présent à la RTS du 21.04.2022 durée 53 min.
    https://www.rts.ch/play/tv/temps-present/video/la-finance-lave-plus-vert?urn=urn:rts:video:13035720

    Saviez-vous que l’argent que vous cotisez pour vos vieux jours, l’AVS, est placé sur les marchés financiers, pour assurer du rendement ? Saviez-vous que des actions dans les entreprises parmi les plus polluantes sont ainsi achetées par votre argent ? Le monde de la finance et ses moyens financiers colossaux promet de transformer le monde et le rendre plus durable. Mais au-delà des promesses, la réalité est souvent moins rose.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.