Ericsson communique sur la nouvelle version de la 5G…

  • Post last modified:20/05/2022

 

Ericsson et Swisscom partenaires sur la 5G.
Ericsson et Swisscom partenaires sur la 5G.

Comme je l’ai évoqué dans cette colonne au moment de l’arrivée en Suisse de la 5G, cette technologie se présente pratiquement sous deux formes. Dans une note de blog publiée récemment, Ericsson rappelle habilement qu’il existe non seulement une 5G en mode non autonome ou «non standalone» (NSA), mais aussi un mode indépendant ou «standalone» (SA)… pardon?

Comme le souligne l’équipementier partenaire de Swisscom, la majorité des premiers déploiements des réseaux 5G ont été mis en place en mode NSA. Concrètement, cela signifie que ces réseaux 5G s’appuient sur l’infrastructure 4G existante. L’idée est de bénéficier de la couverture 4G. Les opérateurs rajoutent certaines fonctionnalités nécessaires à la prise en compte du nouveau standard 5G. Ce raccourci a rendu la commercialisation de la 5G possible dès 2019. Mais…

La «vraie» 5G devrait débarquer…

Mais, il y a un mais! En effet, ce déploiement ne permet pas de bénéficier de toutes les potentialités de la 5G, ce qui explique notamment parfois des résultats pas aussi en rupture qu’on pourrait le pense, notamment en matière de latence, c’est-à-dire de réactivité du réseau, pour faire simple.

La 5G en mode standalone ou SA, est une 5G qui fonctionnera «toute seule» sans s’appuyer sur l’infrastructure 4G existante. C’est donc l’option définitive et de long terme pour la 5G, relève Ericsson. Pour y arriver, différentes contraintes techniques devront être remplies. Le cœur de réseau devra être 5G, et évidemment, il faudra que les terminaux soient compatibles..

Plus réactive avec de grandes potentialités…

Cette nouvelle 5G fournira une meilleure prise en charge de tous les cas d’usage et libérera la puissance de la technologie mobile de nouvelle génération, estime Ericsson. Il cite évidement des temps de réponse plus rapides, mais aussi la possibilité de mettre en place du network slicing, c’est-à-dire des «tranches» de réseaux pour faire simple.

Cette potentialité permet de découper un réseau en morceaux virtuels personnalisés pour prendre en charge des cas d’usage spécifiques ou des utilisateurs différents. Par exemple, des joueurs intensifs qui auraient besoin d’une expérience à très faible latence, une application industrielle avec un entrepôt distant ayant des milliers, voire des millions de capteurs le tout sur un seul et même réseau. Sans parler des transports. Bref, une très importante opportunité commerciale permettant de garantir une certaine qualité de service…

Et en Suisse? Du côté de Swissom, on indique qu’on «planifie et teste la 5G standalone, mais nous ne pouvons pas encore donner d’informations sur des détails concrets. Elle est la prochaine évolution et renforcera encore les avantages existants: consommation de batterie plus faible, temps de latence plus court, vitesse plus élevée et capacité plus importante. Elle apportera de nouvelles fonctions importantes pour les clients», selon la porte-parole Alicia Richon.

Xavier Studer

Cet article a 15 commentaires

  1. Tricoline

    Véridique ou pure marketing ?
    .
    Par contre OpenSignal informe que la 5G ne fonctionne pas correctement en Suisse en comparaison européenne , voir l’article de 24Heures à ce propos https://www.24heures.ch/notre-reseau-5g-est-mauvais-en-comparaison-europeenne-247822275039
    et votre info du 5 mai https://www.xavierstuder.com/2022/05/les-mobinautes-souffrent-de-la-faiblesse-de-la-5g-en-suisse/
    .
    La riche Suisse incapable de développer ses réseaux 5G et aussi la fibre optique !
    .
    Il y a de quoi se poser de sérieuses questions sur la gouvernance et les capacités du pays à faire face aux importants défis qui arrivent …

    1. David Dupont

      Et lorsque l’on ira vers la 5G millimétrique il va falloir déployer des centaines pour ne pas dire des milliers de nouveaux mâts vu la très faible portée. Ce ne sera pas une promenade de santé au vu des blocages actuels que l’on connaît déjà à moins que les choses évoluent positivement au niveau politique

  2. David Dupont

    La 5G Stand Alone ira sans doute également de paire avec le déploiement par la suite du 26 GHz soit les ondes millimétriques et les débits n’auront strictement plus rien à voir avec ce que l’on connaît actuellement. La 5G NSA permet des débits théoriques jusqu’à 10Gbps via le carrier aggregation alors qu’en version SA on peut potentiellement monter à 20 Gbps avec une latence extrêmement faible ce qui va permettre le développement des véhicules autonomes et d’autres use cases pour l’ industrie 4.0 au niveau du B2B ainsi que de nouveaux usages pour le grand public.

  3. Nycko

    Merci les USA pour avoir freiné le déploiement par Huawei…Vous commencez à comprendre maintenant ? 2 à- 3 ans d’avance et tout le monde a voulu écouter les USA. Pendant ce temps la Chine progresse là dessus, progrese niveau solaire-éolien dans le nord du Pays et a déjà 30% du total solaire mondial journalier. Bravo !

    1. Alain

      Non à la dictature chinoise et à ses produits contrôlés par la dictature. Vous comprenez ou vous travaillez pour la dictature chinoise?
      Ericson fait très bien le boulot. Pas besoin d’Huawei et autres…

      1. Nycko

        mettez tout à plat, dictature à gogo c’est un point de vue imposé par les Usa…Le peuple se plaint actuellement pour la sévérité, mais d’autres discours se font en Chine sans toujours les caméras US. Il y a 4 fois plus d’habitants, voyez l’actu US, les tueries régulières et la longue listes des mensonges après 1990….et tous les morts et les attrocités qui en découlent. Il y a deux visions du Monde. l’imposé par les médias aux mains US et la réalité.

        1. Alain

          On ne peut pas faire grand chose contre le lavage de cerveau…

      2. Fred

        Vous pensez réellement que Cisco n’observe pas tous vos faits et gestes?

        1. Nycko

          justement, le retard pris par le Monde en 5g ne se rattrapera plus. Les Smartphones 4g sont vendus encore par le Monde, mais en Chine, tout est 5g car sont complètement désservis. Les conséquences vont se faire ressentir dans 2 ou 3 ans, quand nos réseaux seront enfin complets. Et 3 ans d’avance pour la Chine, ayant dépassé les tecchnos de tout ce qui se fait en occident. Les US ont voulu les priver des technos occidentales donc eux font la leure. Dans un seul Pays ont les cerveaux des Usa + Europe et la nouvelle génération chinoise montre les dents et travaillent les poings serrés avec une seule envie…être les meilleurs. Pas de perte de temps à trouver des usines et des matières premières. Le reste du Monde doit trouver des arrangements. Les chinois commencent même les forrages de gaz en haute mer avec des moyens innovents depuis 2016, oublient le pétrole et utilisent ce que les autres disposent. Entre le solaire, l’éolien, barrages des eaux de l’hymalaya, gaz…. seront très vite autonomes et au sommet. La Chine a tout inventé, 1000 ans avant les occidentaux, les armes, la roue, le papier, la céramique, la poudre à canon, l’horloge, et des milliers d’autres choses qui sont utilisées chaque jours dans le monde entier.

          1. Alain

            Ils lavent bien le cerveau les chinois…

          2. Tricoline

            Il vous faut rapidement déménager en Chine !

          3. chrisge

            il faut changer de pseudo Nycko ! Je propose Chang ou alors Mao…. ça collerait mieux … Par contre la Chine a-t-elle inventé le totalitarisme ? Car elle s’en sert très bien…

  4. dsp

    Pour ceux que ça intéresse, voici une nouvelle étude qui montre un lien de causalité entre les ondes électromagnétiques et la maladie d’Alzheimer.

    https://www.eurekaselect.com/article/120618

    1. macapuche

      Article publié par un éditeur (Bentham Science) au sérieux irréprochable. Voici ce que dit l’article Wikipedia sur Bentham Science :

      « Remise en cause du sérieux de l’éditeur :
      En juin 2009, le chercheur américain Philip Davis, exaspéré par les courriels non sollicités de la part de la maison d’édition, a soumis le Journal The Open Information Science Journal, publié par Bentham, à un test destiné à évaluer le sérieux de l’éditeur. Il a généré automatiquement, à l’aide du programme informatique SCIgen, un faux article scientifique, fait de phrases à la grammaire correcte mais n’ayant aucun sens. Le comité de lecture du journal ne s’est pas aperçu de la supercherie, et a accepté l’article à la publication. Bentham Science Publishers envoie de nombreux messages de spam à des scientifiques pour rédiger des articles dans leurs journaux qui peuvent être considérées comme des revues prédatrices.

      Ces demandes sont spammées en de nombreux exemplaires aux scientifiques de façon totalement aléatoire. Un biologiste du cancer pourrait obtenir une requête d’écriture sur le diabète, un expert en biologie vasculaire pourrait obtenir une demande d’écrire sur la catalyse. Quand les gens demandent à être retiré de leurs listes de mails, ils prétendent le faire. En réalité, le flot de mails ne s’arrête jamais ».

      Bref, quand la technique du Cherry picking ne suffit plus pour essayer de ficeler des preuves branlantes, on va chercher des sources n’importe où, tant que ça à l’air pseudo-scientifique…

  5. dsp

    Ah oui? Vous n’avez rien trouvé de mieux? Le parlement suisse a fait référence le 10.06.2020 au Dr Martin L. Pall qui est justement l’auteur de l’article. Avez-vous au moins pris la peine de voir qui était l’auteur de l’article?

    Vu que vous citez Wikipedia comme référence je le fais également pour le Dr Martin L. Pall:

    Martin L. Pall is professor emeritus of biochemistry and basic medical sciences at Washington State University. He is a specialist in Chronic Fatigue Syndrome, multiple chemical sensitivity, and the effects of low-intensity microwave frequency electromagnetic fields (MWV-EMF) on the human body. He believes that the expansion of 5G mobile phone networks and the use of wireless technology has negative consequences for human health.

    Et voici concernant le parlement suisse:

    Le Dr Martin L. Pall, professeur de biochimie et de médecine fondamentale à la Washington State University, met vivement en garde contre les effets de la 5G. Dans son livre ” La 5G : un risque majeur pour la santé dans le monde “, qu’il a aussi fait parvenir à toutes les autorités de l’UE, il avertit sur l’absence d’analyses des risques concernant la compatibilité biologique de cette radiation avec les humains. Dans une étude publiée, il a été démontré que la radiation de la 5G pouvait provoquer des lésions permanentes des tissus, même après une exposition de courte durée. L’activation excessive des canaux calciques voltage-dépendants des cellules humaines peut provoquer des migraines, du stress oxydatif, plusieurs apoptoses et des troubles du rythme cardiaque. En outre, elle peut avoir des conséquences sur le plan neurologique allant jusqu’à l’infertilité. D’après le chercheur de renom, ces aspects ne sont absolument pas pris en compte dans les tests de sécurité effectués jusqu’alors sur la radiation électromagnétique de la 5G. En introduisant cette dernière sans examiner de quelque manière que ce soit ses conséquences sur la santé et compte tenu des risques qu’elle implique, les autorités nationales courent à la catastrophe. Cette opinion est partagée par les chercheurs indépendants.
    Que pense le Conseil fédéral des résultats de ces recherches ? A t il changé d’avis concernant l’inoffensivité de la technologie de la 5G ? Si non, pourquoi pas ?

    https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20201024

Les commentaires sont fermés.