Télécoms: Salt a aussi surfé sur la croissance au 1er trimestre 2022

  • Post last modified:24/05/2022
  • Post comments:6 commentaires
Le siège de Salt à Renens.
Le siège de Salt à Renens.

Salt a bombé le torse au terme du 1er trimestre 2022. Selon lui, il a bénéficié d’une croissance soutenue de son chiffre d’affaires dans les trois piliers qu’il qualifie de stratégiques. Logiquement, c’est le fruit de la progression du nombre d’abonnés sur le mobile et le haut débit.

Selon son communiqué de presse, il continue d’avancer sur le segment le plus lucratif des abonnements mobiles. Il dénombre ainsi 18’100 unités génératrices de revenus (pompes à fric) supplémentaires sur son métier de base, pour un total de 1’394’300 SIM.

Encore plus d’argent dans les caisses!

Parallèlement, il a aussi bénéficié de la dynamique générale de l’économie helvétique et peut donc se vanter d’une nouvelle progression dans le domaine des affaires pour les entreprises. Enfin, le segment «Home» resterait très solide. Là aussi de quoi générer du cash pour son propriétaire l’Hexagonal Xavier Niel!

Effectivement, tout cela se concrétise par de solides performances financières avec des revenus d’exploitation en hausse de 2,5% par rapport à l’année précédente à 233,6 millions de francs. Quant à l’EBITDA, il est en hausse de 4,8% à 103,9 millions de francs. Oui, les télécoms continuent de bien payer en Suisse, même avec des tarifs agressifs! Imaginez-vous chez les concurrents!

Salt se targue d’une «qualité exceptionnelle»!

«Grâce à une qualité exceptionnelle, nous avons bien commencé l’année et enregistré une croissance organique dans nos trois piliers stratégiques. Nos offres sont bien accueillies par les clients, ce qui soutient la poursuite de la croissance organique», estime Pascal Grieder, patron de Salt. Dommage que les prix du replay, à performances égales, ont pris l’ascenseur…

Comme d’autres opérateurs, Salt mise désormais sur la publicité pour développer ses affaires. «Aujourd’hui, Salt couvre 99,7% de la population suisse avec la technologie 4 G. La qualité de classe mondiale du réseau mobile est le thème clé de l’actuelle campagne de marque nationale», écrit-il dans son communiqué. Il ferait mieux d’injecter l’argent de cette campagne dans l’amélioration générale de son offre… Bon il est vrai que le matraquage publicitaire de Google l’a conduit là où il est… mdr !

Xavier Studer

Les résultats financiers de Salt au premier trimestre 2022.
Les résultats financiers de Salt au premier trimestre 2022.

Cet article a 6 commentaires

  1. Roger

    Visiblement, la concurrence est plus faible que jamais en Suisse. Merci pour le consommateur!

  2. Classic25

    Je trouve Salt très agressif.

    Début du mois j’ai reçu un téléphone publicitaire de Salt qui m’a proposé un abo à 19.-, puis 14.90 et pour finir devant mes refus, 9.90/mois avec 4go, appels/sms illimités et carte sim gratuite.

    Et malgré la signature du contrat, j’ai continué à recevoir des téléphones publicitaires de différents numéros Salt durant 10jours…

    Vous avez aussi remarqué que tous les opérateurs vous démarchent maintenant avec des 076 ou des 078 ? Avant on pouvait les ignorer parce que ça commençait pas un 0800

  3. David Dupont

    Maintenant que Swisscom a revu ses offres avec le lancement de Blue et Sunrise avec le portefeuille Up, je serai curieux de voir si Salt va lui aussi revoir son portefeuille de produits particulièrement touffu.

    Maintenant Salt investit dans son réseau même si l’opérateur préfère placer ses nouvelles antennes sur des mâts existant d’autres opérateurs plutôt que de construire de nouveaux mâts comme Swisscom qui lui en construit à une vitesse absolument impressionnante. Le réseau Salt s’améliore nettement même si Swisscom continue de très largement faire la course en tête.

    1. Bernard

      Et pendant ce temps, Sunrise change tous les ans de logo, dilapide ses revenus dans les droits sportifs, dépense sans compter pour se payer Federer mais ne construit presque plus de nouvelles antennes. La qualité s’en ressent… Réception toujours plus faiblarde en comparaison avec la concurrence. Avoir de la 5G c’est bien mais avoir un réseau 4G correct en intérieur ou hors des villes c’est mieux.

  4. David Dupont

    La toute dernière enquête Opensignal sur la Suisse vient de sortir. Swisscom est très largement devant ses 2 concurrents et cela n’a rien d’étonnant honnêtement. C’est tout simplement l’un des meilleurs réseaux en Europe voire au monde.

    Salt est de plus en plus largement devant Sunrise sur la plupart des indicateurs étudiés ce qui montre que l’ambition de l’époque Olaf Swantee est définitivement et j’aurais tendance à dire malheureusement de l’histoire ancienne. Si Salt accélérait nettement dans le déploiement de son réseau 5G, il y aurait des chances de voir l’opérateur dépasser Sunrise également sur le nombre de clients et dans les résultats financiers.

    1. Xavier Studer

      On en parlera demain. Sunrise est définitivement mort. UPC aurait été une marque plus appropriée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.