Swisscom communique sur ses services contre les cyberattaques

  • Post last modified:14/07/2022
  • Post comments:6 commentaires
La sécurité informatique reste complexe.
La sécurité informatique reste complexe.

La sécurité informatique est plus importante que jamais. Et ce n’est pas pour rien que Swisscom se positionne sur ce segment. En cas d’urgence, il indique que ses experts CSIRT Rapid Response sont aux côtés des entreprises et des administrations 7×24 h.

Concrètement, ce sont les experts du Computer Security Incident Response Team (CSIRT) de Swisscom qui réagiront. Ces spécialistes en sécurité sont en permanence au service des entreprises et des administrations suisses victimes d’une cyberattaque.

Ouvert à toutes les entreprises

Selon un communiqué de presse, dès l’annonce d’une attaque, les Incident Managers et les Responders de Swisscom analysent les vecteurs d’attaque et circonscrivent les systèmes impactés. Ils assistent les clients pour éliminer les logiciels malveillants et restaurer l’activité opérationnelle.

Ces experts aident ensuite pour le dépôt d’une plainte. Des recommandations sont consignées dans un rapport afin d’améliorer la sécurité de l’entreprise. Ce service s’adresse à toutes les administrations et entreprises, clientes ou non de l’ancien monopoliste. «Il n’est utilisé qu’en cas de besoin et ne requiert pas de contrat déjà en place», selon le même texte.

Détecter plus vite les cyberattaques

Swisscom propose de détecter plus vites les attaques avec son Network Detection & Response as a Service. NDRaaS offre des algorithmes pour sécuriser de manière fiable les réseaux d’entreprise. Les sociétés reçoivent en temps réel des informations. La solution permet aussi de détecter et de résoudre plus rapidement les cyberattaques.

«En moyenne, il faut 21 jours à une entreprise pour constater l’attaque et l’impact dure ensuite au moins une semaine. En tant que prestataire de cybersécurité leader sur le marché, c’est précisément là que nous intervenons afin de mieux soutenir les entreprises dans leur lutte contre la cybercriminalité, et surtout plus rapidement», selon Cyrill Peter, Head of Cyber Security Services chez Swisscom.

XS

Cet article a 6 commentaires

  1. Theo

    C’est quand même incroyable ces opérateurs qui se transforment en sociétés informatiques! Ils sont pas assez gros comme ça ?

    1. Alain

      Ça permet de compenser le recul de Swisscom sur son réseau!

    2. yxcdewqa

      ça fait de nombreuses années qu’ils sont prestataire informatique pour de grandes entreprises…

  2. redge73

    La téléphonie fait partie du Allip, c’est du réseau voix sur IP (Toip/VoIP via SIP ou Centrex, centrale d’appel d’une entreprise, avec internet et tout les autres services réseau sur des réseaux virtuel séparés pour permettre la qualité du service en fonction des applications/services prioritaire.
    QoS/vlan

  3. Nycko

    Pffff…pas d’ antivirus = pas de failles…la sécurité Windows ou Chrome Os inclue avec pare feu est la meilleure des sécurité. Plus on sécurise avec des softs, plus il y a des failles.

    1. Pas tout à fait d’accord : quand on sait que 95% des problèmes se situent entre la chaise et le clavier, même une personne expérimentée peut “faire une gaffe” et laisser passer / faire entrer dans son système quelque chose d’assez méchant. Donc un antivirus “léger” comme celui intégré à Windows peut aider…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.