Mobilité: on peut faire encore mieux qu’économiser avec Google!

  • Post last modified:10/09/2022
  • Post comments:3 commentaires
Google Maps & économies de carburant.
Google Maps & économies de carburant.

Google a lancé cette semaine en Suisse une évolution bienvenue de son produit Maps, qui propose désormais des itinéraires permettant d’économiser du carburant. Une nouveauté présentée mondialement et désormais accessible localement sur les smartphones!

Concrètement, Google annonce encore davantage que l’introduction en Suisse d’itinéraires économes en carburant. Il signale aussi les stations de recharge pour véhicules électriques (une nouvelle forme de poudre aux yeux), de moyens de transport alternatifs comme la trottinette électrique ou le vélo, outre d’horaires de transports publics sur Google Maps.

Des itinéraires économiques

Dans son communiqué, le géant américain du web précise qu’il indique non seulement l’itinéraire le plus rapide, mais aussi celui qui est le plus économique. En quelques clics, il est possible de définir son propre type de véhicule et d’afficher ensuite l’économie relative de carburant et la différence de temps entre les deux itinéraires.

Selon la pieuvre du web, «les utilisateurs peuvent non seulement réduire les émissions de CO2, mais aussi faire des économies de carburant». Mais on peut encore faire mieux en utilisant par exemple les principes de la conduite économique et surtout en préalable en choisissant un petit véhicule léger et économique (ce qui ne semble pas être la priorité dans ce pays) ou en choisissant les transports publics.

Transports publics ou télétravail?

Si les efforts de Google sont à louer et très appréciés, il ne faut pas négliger le principal problème de notre société: cette mobilité individuelle qui a été tant promue. Et même si la technologie permet d’atténuer l’impact de nos déplacements, certains choix fondamentaux permettent de faire baisser la facture environnementale.

Comme ces dernières années, votre serviteur n’a par exemple pas pris l’avion pour se rendre à l’IFA de Berlin, mais le train. Dans la même veine, on peut imaginer que le télétravail est aussi une solution bien plus intelligente que de prendre son gros 4×4 de quelque deux tonnes (électrique ou non) pour se rendre depuis sa maison fiscalement intéressante construite sur des terres agricoles déclassées dans un centre urbain pourvoyeurs d’emplois…

Xavier Studer

Pour de plus amples informations, la note de blog Now rolling out: Eco-friendly routing across Europe en anglais.

 

Cet article a 3 commentaires

  1. René

    Complètement inutile! Bel échec en vue.

    1. Geoffrey

      Ah bon ? Pourtant sans être écolo ou bosser en se privant de tout, les minis efforts du texte sont recommandables
      Moins d’avion si possible (Berlin est déjà un sacré effort car j irais plus si plus en avion), moins de voiture et plus petite (pas logique les citadines disparaissent et électrique plus grosses ou lourdes en moyenne)
      Après je vote absolument pas vert mais à cause comme d hab de 1/3 qui feront rien (idem viande, vacances, électricité,eau…) Les obligations viendront pour tous.

  2. Henri Rollier

    Plutôt que de répéter à l’infini la doxa dominante chez certains bobos, j’invite chacun à faire son bilan écologique personnel.
    Dans tous les cas, cette nouvelle fonctionnalité de Google est bienvenue.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.