Changement numérique: quels défis dans le service public?

  • Post last modified:13/10/2022
  • Post comments:5 commentaires
Quel service public numérique?
Quel service public numérique?

A l’ère de la Suisse numérique, un service public performant adapté à cette nouvelle réalité reste une condition essentielle pour garantir une certaine qualité de vie de la population, la vitalité des institutions et la compétitivité de l’économie. Une bonne infrastructure télécoms et un meilleur accès aux données sont incontournables, selon un rapport. Quels seront les défis de demain?

«Service public numérique» met en évidence les défis que la numérisation pose au service public. Il y est d’abord souligné qu’une infrastructure à haut débit performante, abordable et fiable est essentielle. C’est pour cette raison qu’un accès à l’internet de 80 Mbit/sec doit compléter l’offre actuelle de service universel de 10 Mbits/sec, relève ce texte. Dommage qu’il faudra attendre 2024.

Un service public élargi?

«À l’avenir, la question des conditions nécessaires à la génération de données et à l’accès à celles-ci sera essentielle pour le service public. L’État doit garantir aux différents acteurs l’accès à une infrastructure de données à des conditions clairement définies pour leur permettre de développer de nouvelles offres», selon un communiqué.

Comme depuis toujours, les données sont essentielles. Les auteurs du rapport estiment ainsi que la gestion des données par les pouvoirs publics doit devenir plus simple et plus efficace. «Une utilisation et un partage plus larges renforcent la concurrence et l’innovation et contribuent à une exploitation plus efficace et durable des ressources, selon eux.

Identification univoque

Ce texte met aussi le doigt sur l’épineuse question de la preuve d’identité électronique (E-ID), reconnue par l’État. Un tel sésame doit permettre d’identifier une personne de manière univoque aussi bien pour les affaires administratives que pour les affaires privées. Le Parlement commencera à débattre de la nouvelle loi en la matière en 2023. Patience…

Mon commentaire? Il reste pas mal de travail dans notre monde 100% numérique non seulement pour exploiter les acquis numériques actuels, mais surtout pour imaginer le futur qui sera pétri d’algorithmes plus ou moins dangereux. Si un accès étendu aux données permet de meilleurs services, cela comporte de réels risques, notamment lors de changements politiques brusques…

XS

Cet article a 5 commentaires

  1. Jacounet

    Bonjour, dans le tout premier pararaphe, je pense que vous vouliez dire: un meilleur accès aux données… Meilleures salutations.

  2. Stan

    L’idée de multiplier le service universel par 8 est à mes yeux la bienvenue pour pas mal de monde.
    C’est déja mieux que le maigre 10/1 acttuel.
    Mais pourquoi diable attendre janvier 2024?

  3. Stan

    Yaka ouvrir le robinet tout de suite 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.