Internet passe à 80 Mbits dans le service universel

  • Post last modified:16/12/2022
  • Post comments:5 commentaires
Meilleur accès universel à internet dès 2024.
Meilleur accès universel à internet dès 2024.

C’était en bonne voie, mais cette fois c’est officiel. Le débit minimal de téléchargement de l’internet garanti par le service universel passera à 80 Mbits/sec en 2024. Une bonne nouvelle pour les ruraux ou les habitants de régions mal desservies par les réseaux télécoms habituels.

Berne a adopté vendredi la révision correspondante de l’ordonnance sur les services de télécommunication, selon un communiqué de presse. La Commission fédérale de la communication (ComCom) peut désormais lancer la procédure d’octroi de la prochaine concession de service universel, détenue jusqu’ici par Swisscom.

Partout en Suisse 80/8 Mbits/sec

Dans le cadre de la procédure de consultation, environ 70 prises de position ont été recueillies. Une grande majorité des milieux ou personnes consultés ont salué la proposition d’inclure dans le service universel une offre de débit internet de 80/8 Mbits/sec pour un prix maximum de 60 francs par mois (hors TVA).

L’ordonnance révisée se veut flexible. Si une solution est déjà disponible sur le marché, aucune offre relevant du service universel n’est prévue. La mise en œuvre est technologiquement neutre: les régions périphériques, par exemple, peuvent également être connectées par des solutions mobiles, type 4G ou 5G, ou satellitaires.

Un grand pas en avant

Jusqu’ici, le débit garanti par le service universel était de 10/1 Mbits/sec. En multipliant par huit la bande passante minimum, on garantit par exemple le visionnage en simultané de plusieurs flux vidéo 4K, une résolution loin d’être nécessaire en tout temps d’ailleurs. Quant aux 8 Mbits/sec, ils permettent d’envoyer un flux vidéo HD sur internet.

Mon commentaire? Cette augmentation très significative de débit va dans le bon sens. Et grâce à la 5G, l’opérateur qui se chargera d’assurer ce service ne devrait pas avoir trop de peine à assurer de tels débits. Seul bémol, la vitesse de téléversement qui est peut-être un peu faible, y compris pour le télétravail pour assurer, par exemple, une bonne synchronisation de fichiers.

XS

Cet article a 5 commentaires

  1. Cricri

    100/20 M/s auraient été quand même mieux! Avec la VR et le télétravail, c’est pas assez

  2. redge73

    Ceux qui souhaite rester au tarif du service universel à 45.-/mois pour le débit internet à 10/1 Mbit/s leur suffisant pourront garder cette prestation sans être forcé de passer à 60.-/mois pour du 80/8 Mbit/s en 2024!
    Cela concerne 100 000 raccordement en Suisse pour le service public !
    et 300 000 clients pour le service privé non concernés par cette prestation.

  3. merinos

    60.– + 8,1 % de TVA = 64,85 francs

  4. Black Belt

    Le « service universel » c’est le truc qui arrive à être à la fois plus cher et plus mauvais que l’offre commerciale disponible. Mais ça permet d’envoyer de l’argent des contribuables dans les caisses de swisscom pour l’installation.
    À partir du moment où ils peuvent tirer une ligne pour le « service universel », ils peuvent le faire pour leurs offres. C’est une notion idiote que devrait disparaître, un truc de politiciens et et leurs copains clairement. La seule question devrait être la subvention des installations par les collectivités publiques. Pas besoin d’un « service universel » dicté par une dizaine de rigolos depuis leur bureau 10 gbits payés par la population.

  5. Fab

    Le problème dans tout ca; c est que ce sont les zones rurales et mal déservis qui paient plus cher en prenant des abonnements surévaluer pour avoir une vitesse de reseau bien inferieur que proposée à son maximum

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.