Lobbyisme: Chance 5G renforce encore sa présidence!

  • Post last modified:20/12/2022
  • Post comments:5 commentaires
La 5G toujours à la peine.
La 5G toujours à la peine.

La co-présidence de Chance 5G, le lobby des télécoms en faveur de la 5G, ne cesse d’enfler. On a ainsi appris lundi que le Conseiller aux États tessinois Marco Chiesa vient renforcer la coprésidence, très particulière, de cette plateforme. Qui sera le prochain, s’interroge-t-on déjà?

Au total, la co-présidence actuelle compte cinq membres avec le nouveau venu Marco Chiesa (Conseiller aux États UDC/TI). Edith Graf-Litscher (conseillère nationale PS/TG), Martin Candinas (président du Conseil national Centre/GR), Laetitia Morandi (conseillère communale Vert’libéraux/Morges) et Hans Wicki (conseiller aux États PRD/NW) complètent le tableau.

Quels «liens d’intérêts»?

Pour chacun de ces politiciens, vous trouverez en lien ci-dessus son profil sur le site du Parlement, qui contient une section «Liens d’intérêts» ou la page LinkedIn. On est ainsi informé sur les différentes participations de ces personnalités à des associations, des groupes d’intérêts, etc. Il est aussi précisé si ces activités sont rétribuées ou non.

En consultant le profil d’Hans Wicki, on apprend ainsi que sa participation à Chance 5G est «honoraire». Une mention, qui ne semble pas systématique chez tous ces politiciens. Sinon, comme en s’en doutait, ces différents co-présidents s’engagent en faveur de multiples associations ou bonnes causes, souvent contre monnaie sonnante et trébuchante, visiblement, il n’y a de petit service… De quoi mettre en perspective la citation suivante.

Déjà 122 «ambassadeurs»

«Le progrès technologique et une téléphonie mobile moderne sont dans l’intérêt de chacun. Il s’agit d’une infrastructure de base essentielle qui offre une grande valeur ajoutée. Marco Chiesa est un atout idéal pour notre coprésidence. Ensemble, nous apportons à Chance 5G un soutien professionnel, régional et partisan optimal», estiment ces collègues co-présidents dans un communiqué.

«Au total, Chance 5G peut ainsi compter sur 122 ambassadeurs issus de l’économie, de la politique, de la science et de la société, de 59 associations sectorielles, d’organisations de consommateurs et de syndicats, sans compter nos 400 soutiens privés. Tous s’engagent bénévolement», écrit l’association qui a annoncé de nouveaux présidents en octobre 2020, en novembre et maintenant en décembre. Qui sera le prochain heureux élu, pourrait-on se demander?

Xavier Studer

Cet article a 5 commentaires

  1. Edvige

    Je leur souhaite plein succès. la pandémie a montré l’utilité de l’internet. je ne comprends pas pourquoi c’est si compliqué en suisse? quelqu’un a un explication?

    1. Nycko

      Swisscom commancent avec la 5g pour l’internet privé de la maison, donc tout doit avancer très vite maintenant.
      Sunrise-USA forcent la connexion câblée pour le privé, c’est claire ,ont acheté Cablecom…Par tous les moyens retarder cette 5g qui risque de rendre obsolète la fibre chez le particulier très vite…n’investissent pas, veulent juste plumer les suisses avec le réseau actuel.

    2. Jfz

      Pourquoi, internet était saturé pendant la pandémie ?

  2. Kariboo

    Un petit souci orthographique dans le titre de l’article “Lobbyisme…”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.