Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Netflix en Suisse: déjà un flop ou révolution en vue?

Tigre et Dragon 2. Photo: Rico Torres for Netflix.

Tigre et Dragon 2. Photo: Rico Torres for Netflix.

Les premières données commencent à filtrer en France. Netflix aurait déjà séduit 100’000 internautes selon le Figaro et ferait chauffer le cuivre chez certains petits opérateurs, selon différentes indiscrétions qui ont filtré sur la toile. Info ou intox? Et en Suisse?

Le moins que l’on puisse dire ce n’est que les opérateurs, en concurrence directe avec le géant du streaming, ne sont pas très loquaces. On les comprend… Chez des Swisscom ou Sunrise on ne fait officiellement pas de commentaire pour l’instant. Idem chez la plupart des téléréseaux, mais il y a des exceptions…

Les indications les plus précises me sont fournies par le directeur de Sateldranse (Net+ Entremont) Julien Gillabert, qui confirme d’ailleurs les propos d’autres sociétés: «Le trafic internet n’a pas augmenté sur notre réseau depuis le 19 septembre, nous n’avons pas non plus constaté de diminution du trafic sur la VOD et le Replay depuis l’arrivée de Netflix. J’aurai tendance à dire que le marché suisse est plus lent que d’autres marchés.»

Derrière la sérénité, la peur

De nombreux observateurs mettent en cause l’offre de Netflix qu’ils jugent trop maigre avec des contenus datés. Pire, il manque des séries TV proposées à l’international, comme House of Cards. Sur le net, nombre d’internautes critiquent vertement le catalogue suisse. Visiblement, on est loin en Suisse des 13’000 titres proposés par l’entreprise aux Etats-Unis…

Attention toutefois de ne pas sous-estimer celui qui a déjà fait trembler les fournisseurs de contenus en Suisse avant son arrivée. Rappelons que certains se sont sentis obligés d’adapter leur offre avant l’arrivée de Netflix. On se souviendra des opérations de Sunrise ou d’UPC Cablecom. Quant à Swisscom, il lancera aussi un produit forfaitaire d’ici la fin de l’année.

Netflix communique à sa guise

Du côté de Netflix, on ne souhaite pas communiquer de chiffres pour la Suisse. Après s’être aventurée dans la production de séries TV, la société américaine s’est toutefois fendue cette semaine d’un communiqué de presse pour annoncer la sortie de son premier film.

«Tigre et Dragon 2, le nouveau chapitre de l’épopée des virtuoses du kung-fu réalisée par Ang Lee, sortira en exclusivité sur Netflix et dans une sélection de salles IMAX à travers le monde, dès le 28 août 2015», est-il indiqué dans un communiqué diffusé cette semaine.

Plusieurs films en vue!

«Ce film est le premier d’une série de films majeurs soutenus par Netflix dont la sortie est prévue simultanément sur le réseau leader de la TV en streaming et dans une sélection de salles IMAX sur tous les continents, permettant aux spectateurs et aux exploitants du monde entier de choisir avec une souplesse inégalée où, quand et comment visionner le film, est-il encore précisé.

La bagarre entre certains barons de l’image (fournisseurs de contenus et distributeurs) et le «Robin des bois de la vidéo» est donc bel et bien engagée. Même si les Suisses sont souvent un peu plus lents et embourbés dans de vieux réflexes technologiques, ils finiront probablement par céder aux sirènes des rois du streaming, déjà en pointe sur la 4K!

Xavier Studer

24 commentaires pour “Netflix en Suisse: déjà un flop ou révolution en vue?

  1. Berd
    10/03/2014 à 7 h 46 min

    Netflix mettra à genoux tout ces profiteurs qui vendent des images qui bougent à prix d’or. La fin de l’argent facile qui tombe du ciel.

    • f.delamuraz
      10/03/2014 à 7 h 48 min

      Faudrait déjà que Netflix se relève et dispose d’un catalogue récent….

      • Berd
        10/03/2014 à 8 h 08 min
        • Eric
          10/03/2014 à 8 h 17 min

          Le marché américain n’est pas le marché européen et encore moins le marché Suisse. Tant que l’offre ne s’améliore pas avec entre autre des productions récentes, point de salut pour eux en Europe passé le temps de la curiosité des internautes

        • f.delamuraz
          10/03/2014 à 8 h 17 min

          Ils ont beaux avoir du pognon, le catalogue reste moisi en Europe…

          J’ai vu les 3/4 de ce que propose Netflix, il y a longtemps.

        • f.delamuraz
          10/03/2014 à 8 h 19 min

          et quand je dis : relève, je ne parle pas d’argent du tout. C’est pour expliquer que Netflix mets personne a genoux sur le catalogue, loin de là.

  2. 10/03/2014 à 8 h 05 min

    j’ai vécu au US pendant une moment, j’avais netflix
    Je me rejouissait donc de son arrivé en suisse
    Je me suis tout de suite abonné, mais la je pense sérieusement à me désinscrire. Le catalogue est carrément vide …

  3. Afns
    10/03/2014 à 8 h 16 min

    Bonne prestation de Netflix par rapport à la pauvreté de l’offre de UPC (myprime) On apprécie la facilité d’utilisation et la stabilité du produit (bon rapport qualité prix)
    Pour le prix l’offre de film super récent n’est pas primordiale il y a la Vod (9fr/film) pour cela chez les fournisseur traditionnel

  4. Pierre Blattner
    10/03/2014 à 8 h 24 min

    Personnellement très déçu de l’offre. Après le temps d’essai je ne vais pas continuer. Cela ne vaut pas la peine avec le programme actuel. Passer il n’ y a rien à voir!

  5. gregory
    10/03/2014 à 8 h 29 min

    Ils ont aussi l’offre du mois gratuite en France ? Si oui il vaut la peine d’attendre avant de tirer des conclusions. A titre perso je ne pense par prolonger mon mois d’essai, et c’est apparement le cas de bcp

  6. marco
    10/03/2014 à 8 h 29 min

    Catalogue nulle comme pour la france = pas d’abonnement.
    Catalogue riche comme aux USA = des abos.

    Pas compliqué pourtant, mais encore une fois c’est une vu « US » du truc et je suis pas certain que la sauce prenne, les gens que je connais qui utilisent Netflix US via un VPN et pensaient s’abonner à la version Suisse ont laissé tombé cette idée après avoir comparé les 2 et restent sur la version US moins chère et au catalogue plus riche.

  7. Luc
    10/03/2014 à 8 h 41 min

    Voilà pourquoi ça ne marcher pas… Et ça a passé à la Tsr même discours… Dommage ça me plaisait bien mais l offre est trop pauvre…

    « Pour ne pas léser l’industrie cinématographique, une règle recommandée par l’Union Européenne a été proposée au milieu des années 80 puis instaurée sous forme de directive à partir de la fin des années 90. Cette règle indique le délai d’attente qu’il y a entre la diffusion d’un film en salles de cinéma et sa diffusion sur les autres plateformes (télévision payante comme Canal+, télévision publique comme RTS, diffusion en VoD, diffusion en location, diffusion en streaming, etc.) Ainsi (sauf certaines exceptions), si un film sort en janvier au cinéma, il pourra être proposé en location sur SwisscomTV ou SwissTV dès le mois de mai. Canal+, pour sa part, pourra le proposer à ses abonnés dès octobre. La RTS ou TF1, quant à eux, pourront proposer le film entre 12 mois après sa sortie (si co-producteur du film) à 22 mois après. Quand à des prestataires comme Netflix, ils doivent, eux, attendre 36 mois pour pouvoir proposer ce même film sur leur plateforme. Enfin, si vous décidez un jour de lancer une plateforme de streaming gratuit, sachez que vous pouvez proposer les films gratuitement à vos abonnés 48 mois après leur sortie… »

    • 10/03/2014 à 11 h 04 min

      ca ne justifie pas tout : un exemple de film non disponibles :
      Juno (doit avoir 10 ans pas loi)
      Forest Gump ….

      • 10/03/2014 à 12 h 25 min

        Anges et Démons (pour rester avec Tom Hanks)… j’avais commencé à le regarder l’autre jour sur la RTS mais n’avais pu aller jusqu’au bout ni l’enregistrer. Je me suis dit « Chouette, je vais le finir sur Netflix ». Tintin, ils ne le proposent même pas, pourtant ce n’est pas tout jeune non plus et on peut difficilement faire plus mainstream ! Je peux déjà vous garantir que mon abonnement n’ira pas au-delà de la période d’essai!

  8. Liam
    10/03/2014 à 9 h 47 min

    House of Cards est disponible sur Netflix en Suisse…Mais sans les sous-titrages en fr. Il suffit de changer l’interface en anglais… L’offre s’adapte selon la langue choisie…

  9. 10/03/2014 à 10 h 20 min

    Comparez ce qui est offert sur le marché US et européen.
    Même pas si onéreux, le prix est trop élevé encore….
    La Suisse permet ENCORE d’autres options pour profiter des séries US sans être dans l’illégalité.

    • Tricoline
      10/03/2014 à 14 h 23 min

      Lesquelles ?

      • 10/03/2014 à 18 h 03 min

        Il y a les Torrents, et les communautés Fan qui partagent simplement une partie de leur disque dur et on va piocher les séries qu’ils ont simplement enregistrées en mettant l’url de leur HDD donné sur les forums pendant 24h 😉

        • Tricoline
          10/05/2014 à 8 h 32 min

          Mettre a disposition le contenu de son disque dur sur lequel des enregistrements privés on été fait ce n’est pas légal.
          Le risque de se faire attraper est nul pour le moment en Suisse, mais pour combien de temps encore ?

  10. 10/03/2014 à 12 h 25 min

    Encore un titre mainstream avec Tom Hanks que je viens d’aller vérifier: Seul au Monde… Nada!

    • marco
      10/03/2014 à 12 h 29 min

      Ca c’est normal tu as mal cherché, tu dois mettre « pub fedex d’une heure quarante cinq minutes » et ça te trouvera le film 😉

      Bon week les z’amis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :