Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Mobile: les trois opérateurs dans un mouchoir de poche!

Réseeaux mobiles: le test 2016 de Connect.

Réseeaux mobiles: le test 2016 de Connect.

Les réseaux mobiles des trois opérateurs helvétiques fournissent des prestations très proches, selon le dernier test de Connect. Swisscom obtient la meilleure note globale, suivi de Sunrise. Ce dernier propose la meilleure couverture téléphonique, selon la revue spécialisée.

Swisscom obtient 458 points, Sunrise 448 points et Salt 441 points. Par rapport au premier, cela représente une différence comprise entre 2 et 3,7% avec le challenger et le dernier de ce classement. Dans le détail, les résultats sont plus contrastés, comme le montre le tableau du magazine Connect, dont l’article complet fourmille de détails intéressants.

Au coude-à-coude

En effet, Sunrise propose le meilleur réseau de Suisse pour téléphoner, dans un peu toutes les situations. En revanche, il arrive à la troisième place en matière de qualité du réseau pour surfer. Les différences avec le redoutable Swisscom peuvent être marquées selon les situations.

Swisscom domine presque globalement le classement dans toutes les catégories. Il propose surtout la meilleure solution pour surfer nomade. Attention toutefois, car Salt le talonne, probablement en raison de la qualité de sa couverture 4G et d’antennes moins surchargées, compte tenu d’un nombre plus faible de clients.

Nouveau succès pour Sunrise

Pour le numéro deux helvétique, c’est un nouveau succès. «Sunrise a gagné 92 points au total depuis 2012. Ce chiffre met clairement en évidence que nous avons fait le bon choix en modernisant et optimisant notre réseau. Nous offrons la meilleure expérience client avec notre excellent réseau et notre service à la clientèle inégalé», résume Elmar Grasser, Chief Operating Officer (COO) de Sunrise, au sujet du test et cité dans un communiqué.

Dans ce contexte, la différence minime de qualité entre les opérateurs et les bons résultats de Sunrise en matière de service donnent à réfléchir. J’ai l’impression de me répéter, mais plus que jamais, il est temps de délaisser les formules les plus onéreuses du marché, pour choisir un opérateur plus compétitif…

Xavier Studer

14 commentaires pour “Mobile: les trois opérateurs dans un mouchoir de poche!

  1. GAGA
    02/12/2015 à 7:13

    le montre le tableau du magazine Connect,

    Erreur de type 404
    DÉSOLÉ, CETTE PAGE NE PEUT ÊTRE TROUVÉE.

  2. Ludo
    02/12/2015 à 7:58

    Bien que ces tests fassent référence, cela ne signifie pas que c’est la vérité absolue. Des tests de retours utilisateurs qui évaluent le débit internet placent Swisscom en dernière position sur ce point. La méthodologie appliquée peut changer de tout au tout les résultats. Ceci illustre la dificulté à tester un réseau mobile et montre aussi que les 3 opérateurs sont très proches.

  3. Yannick
    02/12/2015 à 8:23

    A nouveau il fault comparer le comparable et encore… Connect prend des mesures à certains endroits qui peut être dans l’utilisation d’une personne lambda ne correspond pas…

    Mr x qui habite Bettens n’aura pas de couverture Salt ni Swisscom donc pour lui Sunrise est le meilleur réseau car il est « bon » là où il en a besoin, par contre effectivement si Mr x habite au 2ieme sous sol à Lausanne, la seul Swisscom a le signal qui passe…

    Au final je ne peux que recommander aux gens d’avoir une sim prepaid et se faire leur propre tests, et rien de plus simple de transférer les appels de l’autre numéro vers le numéro prepaid le temps du test…

    En résumé ce que retiens de Connect c’est que les abos chers de Swisscom n’apportent pas de réelle grande différence par rapport à la concurrence et quand on voit Salt qui a lancé un abo « temporairement » illimité à 29.- c’est la preuve qu’on peut le faire et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir à débourser xxx des pour profiter pleinement de la 4G… (Oui je compare au 179.- de Swisscom) 🙂

    • Yannick
      02/12/2015 à 9:00

      Semble que le valais est hors course…

      http://ovh.to/T8NbaE

    • Ludo
      02/12/2015 à 10:02

      Je suis d’accord avec vous. Toutefois, j’aimerais émettre certaines réserves sur les prix de Salt. Un prix trop faible a des conséquences sur les conditions de travail et les salaires des employés. On sait que Salt (Orange) a beaucoup licencié, ce qui demande une productivité supplémentaire aux employés présents et donc davantage de stress. On sait aussi que Xavier Niel fait venir des stagiaire de son école (Ecole 21 à Paris). Ces derniers ne sont certainement pas payé ou très mal et remplacent des employés. Enfin, on peut émettre des soupçons que Salt fait venir des employés frontaliers et de l’UE pour baisser les salaires. Certes, ce ne sont que des soupçons et pas des preuves.. Comme on dit en droit suisse, Salt a le bénéfice du doute.

      Enfin, le site internet de Salt est une catastropheet il est difficile de trouver davantage d’informations que les slogans publicitaires. Je préfère nettement celui de Swisscom ou de Sunrise.

      • Henry Dunant
        02/12/2015 à 4:19

        On peut soupconner SALT… mais tout comme SWISSCOM qui fait appel à des sous-traitants comme AVOCIS pour certain de ses centres d’appel. Pas sur que le Mamouth bleu et rouge soit blanc comme neige 🙂

        C’est à l’école 42 que vous faites références, donc vous êtes à moitié dans le juste ! Par contre je n’affirmerais pas que les stagiaires ne soient pas payés.. Concernant les centres d’appels c’est certain que ceux-ci ne sont pas en Suisse, j’ai moi même été en contact avec une Opératrice Québécoise qui travaillait en Grèce tout comme à l’époque de Orange Suisse (Private Equity Apax Partner).

        Au global Salt ne fait que remuer un peu un marché de vache à lait et tend à faire baisser les marges des opérateurs de sommets vertigineux à des nivaux, toujours confortables; mais plus raisonables.

        • carmela
          23/01/2016 à 7:43

          oui c’est vrai le sous-traitant de Swisscom soit AVOCIS se trouve je crois à Lausanne. C’est de 7.00 le matin à minuit JE CROIS avec un salaire à mourir de faim en Suisse; c’est une honte

      • Oreille
        03/12/2015 à 7:54

        Assez d’accord qu’une baisse de revenus puisse être liée à la vente de forfaits peu chers, sur une certaines durée.

        Cependant dans l’autre sens, il ne faut pas rever: ce ne sont pas les salaires qui vont pointer à la hausse mais bien les actionnaires qui se rempliront les poches.

  4. 03/12/2015 à 8:50

    C’est parce qu’ils ne viennent pas faire leur test au Jura ou dans les montagnes Valaisannes… car là il y a que Swisscom qui se démarque 🙂

    • phil
      07/12/2015 à 7:44

      d’après l’article dans la version papier, la plaine du rhône a été testée aussi… les villes testées en Valais: Monthey, Martigny, Sierre, Brig

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :