Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Haute-fidélité sans fil: le test du casque antibruit Sony MDR-1000X

 

Test complet du casque Sony MDR-1000X Hi-Res Audio et LDAC.

Test complet du casque Sony MDR-1000X Hi-Res Audio et LDAC.

Musique et haute-fidélité forment un couple sulfureux depuis des années. Les dernières percées technologiques n’ont pas toujours été du goût des mélomanes, qui ont snobé les meilleurs formats numériques tels que le SACD. Avec son casque Bluetooth MDR-1000X, Sony persiste et met au menu Hi-Res Audio, un système antibruit à couper le souffle et LDAC! Test geek et mélomane…

LDAC? Oui, il s’agit d’un codec qui permet de compresser numériquement la musique pour la faire transiter en Bluetooth entre un smartphone, par exemple, et ce casque, dans une qualité supérieure à celle du CD, proche du Hi-Res Audio. Cette norme développée par Sony dépasse l’aptX standard utilisé par nombre de constructeurs, dont Sennheiser dont plusieurs casques ont servi d’étalon pour ce test.

MDR-1000X: un design soigné

Cette précision faite, la prise en main de ce Sony MDR-1000X, qui se distingue par son design soigné, est agréable. Les matériaux sont de qualité. Ce périphérique disponible pour environ 400 francs sur la toile est livré avec un étui en forme de coque arrondie pour le protéger pendant son transport. Un câble de chargement micro-USB, un mini-jack et un adaptateur pour avions sont aussi fournis.

Après une charge complète d’environ quatre heures, l’autonomie de ce casque varie entre 20 et 36 heures, selon les technologies sollicitées, dixit Sony. En effet, ce dispositif peut être utilisé avec un câble, en Bluetooth avec différentes technologies d’annulation du bruit extérieur ou d’amélioration sonore.

Si l’arceau pliable est magnifiquement réalisé dans une matière de qualité, il est dommage que le casque ne puisse pas s’adapter aux plus petites têtes, notamment celles des enfants. Sinon, le système de réglage est design et bien conçu.

Le Bluetooth tellement simple sur Android

Avant de pouvoir utiliser le Bluetooth avec ce Sony MDR-1000X, il est nécessaire de l’apparier: une option simplissime sur les appareils Android munis d’une puce NFC. On rapproche les deux appareils, un OK et c’est fini. Dans des mondes plus fermés, parfois pommés, les choses prennent légèrement plus de temps…

Ceci fait, on ne peut s’empêcher d’apparier ce casque avec différents smartphones, comme le Samsung Galaxy S7, le Honor 8 ou l’iPhone 7. On constate que seul le premier propose un égaliseur graphique et une optimisation du son dans Google Play Musique. Sur tous ces appareils, le codec LDAC n’est pas disponible.

Pour profiter pleinement d’une qualité optimale sans fil, il est donc nécessaire de connecter ce produit à un smartphone Sony, comme l’excellent Xperia XZ. Dans ce cas, différentes options sont disponibles dans les paramètres de Google Play, notamment DSEE HX, qui permettrait d’améliorer la qualité de la musique compressée pour se rapprocher du Hi-Res Audio.

Test: avec le câble ou en mode LDAC, ce Sony MDR-1000X donne le meilleur de lui-même.

Test: avec le câble ou en mode LDAC, ce Sony MDR-1000X donne le meilleur de lui-même.

Test: un son neutre et très détaillé

Et alors? Avec le câble ou en monde LDAC, ce Sony MDR-1000X donne le meilleur de lui-même. L’image sonore est détaillée et les instruments bien distincts. Globalement, la sonorité semble neutre et équilibrée. Selon l’intensité à laquelle on déguste sa musique, ce casque manque peut-être toutefois légèrement d’un peu de basses. Peut-être un bon point. Sony a en effet préféré le naturel à la surenchère de basses fréquences…

Lors d’une écoute sans ajustement dans l’égaliseur et avec des codecs moins performants, la musique est moins dynamique et détaillée. Précis, ce casque semble donc idéal pour tester les formats musicaux en variant les codecs de transmission. Vraiment très instructif pour le technophile, le geek… et le mélomane.

Reste qu’il est encore inhabituel aujourd’hui d’écouter de la musique dans sa meilleure définition. Sur qobuz.com, il faut débourser pas loin de 280 francs par année pour accéder à la meilleure des résolutions. Il existe toutefois sur la toile des fichiers gratuits pour se faire une idée, comme ici.

Sony MDR-1000X à l’utilisation

Au quotidien, la possibilité d’annuler le son ambiant, dans la rue ou dans son salon, est simplement stupéfiante. Il s’agit probablement du meilleur casque que j’aie testé de ce point de vue. Le MDR-1000X est capable de supprimer les discussions tenues à un niveau normal, de même que la plupart des bruits de circulation en dehors des rugissements par trop intempestifs.

Sur le côté gauche, différents boutons permettent de régler le casque, qui aurait gagné à pouvoir être couplé à une application pour cet usage, même si certaines commandes sont énoncées dans les écouteurs. La surface droite extérieure étant tactile, il est assez aisé de monter ou baisser le volume ou de changer de titre en glissant son doigt de haut en bas, de droite à gauche ou dans l’autre sens. Un double clic permet de mettre sur pause.

J’ai toutefois gardé le plus surprenant pour la fin. Le mode «Quick Attention» permet de suivre une conversation sans retirer son casque. Il suffit de poser la main à plat sur l’oreillette droite pour entendre ce qui se passe autour de soi sans avoir à retirer le casque. Incroyablement pratique!

Xavier Studer

MDR-1000X: le clip de Sony

15 commentaires pour “Haute-fidélité sans fil: le test du casque antibruit Sony MDR-1000X

  1. Luc
    05/12/2016 à 9:28

    Ces machins bluetooth sont oujours déchargés quand j’en ai besoin. rien ne rempalce un bon vieux casque traditionnel

  2. Rainman
    05/12/2016 à 10:31

    encore une technologie propriétaire, mais c’est de bonne guerre….pourtant, rien ne vaut le bon vieux jack…
    Quant-à-la suppression du bruit: OK dans le train ou l’avion, mais en marchant? Un peu dangereux. non?
    J’ai un casque sony avec réduction de bruit mais je n’utilise pas cette fonction dans la rue, par mesure de sécurité.

  3. Greg
    05/12/2016 à 11:59

    Mouais, je ne pense pas qu’en utilisant des termes comme musique compressée, bluetooth ou égaliseur on puisse parler de musique HiRes. D’autant plus avec un smartphone. Ce genre de produit est purement marketing, comme tant d’autre.

    • 05/12/2016 à 6:09

      Avant de raconter n’importe quoi, consultez ces liens…

      https://en.wikipedia.org/wiki/AptX#aptX_Lossless

      ou

      http://www.sony.com/electronics/ldac-wireless-audio-technology

      De toute manière, nombre d’auditeurs ne reconnaissent pas la différence entre un CD et un DVD-A ou un SACD à l’aveugle, comme je l’ai eu expérimenté…

      Et non, ce n’est pas du marketing, puisque la différence est clairement perceptible. Faut-il encore avoir testé le produit… Visiblement vous n’êtes ni technophile, ni mélomanne…

      • Greg
        06/12/2016 à 9:59

        Si vraiment vous vous prétendez mélomane essayez au moins de vous intéresser au sujet plutôt que de renvoyer sur le site d’un constructeur parce que là vous mélangez vraiment tout. Je ne doute pas que ce casque produise un son correct mais l’audiophilie c’est quand même autre chose, sans devoir tomber dans les extrêmes. Et justement apprécier et découvrir le son cela s’apprend contrairement aux ânneries que vous dites.

        • 06/12/2016 à 5:38

          « Et justement apprécier et découvrir le son cela s’apprend contrairement aux ânneries que vous dites. » En ce qui me concerne, une trentaine d’années d’écoute de technologies dont vous ne soupçonnez probablement même pas l’existence. Par ailleurs, visiblement, vous ne savez pas quel a été le rôle essentiel de Sony dans la définition de la norme du CD (Red Book), du PCM et autres technologies numériques. Allez faire un tour sur Wikipedia… Vous comprendrez peut-être pourquoi je renvoie directement sur le site de l’un des pères du CD… et du SACD…

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Super_Audio_CD

          Courage!

        • Foxband
          06/12/2016 à 8:28

          Mélomanie et « audiophilie » ne vont pas obligatoirement de paire et Monsieur Studer n’en a nullement fait mention, sinon j’aurais fait un commentaire bien différent.

          De plus un égaliseur peut s’utiliser avec une haute résolution, ce qui n’est pas la même chose que haute-fidélité. Et de toute façon, l’égaliseur est utilisé par certains audiophiles pour contrer les signatures pas assez « plates » de leurs casques.

          Par contre, Sony est une grande entreprise, qui a toutes les occasions d’être incohérente – tiré d’un lien de l’article : « Le logiciel DSEE HX™ de Sony convertit votre source sonore existante (les fichiers mp3 ou AAC avec perte) vers une qualité audio proche de la haute résolution. »

          Donc le sur-échantillonnage permettrait de recouvrer les données inexistantes d’un fichier mp3 ?
          Sony a sorti des casques valant plusieurs milliers de francs, et ils continuent ; je suis à peu près sûr que ce n’est pas le même département qui travaille sur ces casques et la paternité du DSD, CD, SACD n’est pas à aller chercher vers ceux qui vendent des casques pour téléphones je pense.

          J’imagine que ce casque fourni des prestations tout à fait bonnes, maintenant il y a sûrement une bonne marge pour arriver au niveau d’une chaîne de composants haut de gamme.
          D’un autre côté, lorsque je vois certains qui saute sur n’importe quelle musique sous prétexte que c’est du DSD 512, ou alors ceux qui « entendent » les différences entre le PCM et le DSD, franchement, ça me rassure de savoir que des gens vont pouvoir continuer d’apprécier de la musique innocemment.

          • 06/12/2016 à 8:59

            OK, ils y vont un peu fort avec le DSEE HX. Cela dit, au fond, DSEE HX, ampli à tubes ou vinyle. Même combat!

  4. Foxband
    05/12/2016 à 1:43

    Aux autres commentaires : on peut utiliser le jack, en mode actif (avec l’ampli intégré et peut-être la réduction de bruit) et surtout en mode passif, donc même avec une batterie vide logiquement.

    C’est un type de casque qui se veut versatile, ça semble pas mal pour les gens qui ne veulent pas se casser la tête avec l’ « audiophilie ».

    Ensuite le « marketing » vient troubler le choix d’un casque à tous les niveaux, même pour les casques les plus audiophiles ; le non-marketing est un marketing en soi…

  5. phil
    05/12/2016 à 3:11

    J’ai profité en début d’année sur qoqa du modèle MDR-ZX770BN.
    J’en suis entièrement satisfait pour l’utilisation que j’en ai ! Vraiment top ce machin !

  6. Yannick
    17/12/2016 à 7:22

    J’ai testé ce casque à Media Markt Fribourg… Wooooow. Jusqu’à maintenant y avait que les Bose QC35 a tester pour comparer et bon, que dire si ce n’est que ce Sony est top… Enfin avis personnel mais la fonction de selection de réduction de bruit, le fait de mettre sa main sur le casque pour ecouter les bruits ambiants… arf c’est superbe… Et perso je trouve le rendu meilleur que le Bose, mais bon j’aime bien les basses….

    Bref… ayant le MDR 1RBT de Qoqa, il est top, sans noise cancelling mais le design est tellement bein fait que l’isolation suffit amplement, cependant le Bose et le MDR 1000X sont top top top…. Arf… il faudrait avoir un noise cancelling en permanence sur soi…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :