Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Hi-Res Audio et LDAC: test du casque sans fil à annulation de bruit Sony WH-1000XM2

Test: le Bluetooth LDAC du Sony WH-1000XM2 Hi-Res Audio remplit sa mission.

Test: le Bluetooth LDAC du Sony WH-1000XM2 Hi-Res Audio remplit sa mission.

Après avoir testé l’an dernier le Sony MDR1000X, nous avons passé à la moulinette le Sony WH-1000XM2, dévoilé à l’IFA 2017. Cette évolution possède plusieurs avantages, comme une application spécifique ou davantage d’«intelligence» et de réglages pour résorber le bruit ambiant, tout en gérant les sons utiles… Test complet.

Commençons par le design, qui ne diffère que peu de son prédécesseur. Seul le revêtement de la surface des écouteurs est un peu différent, car légèrement structuré. On retrouve donc une finition soignée et plutôt classe.

Avant toute chose, il faut charger ce casque qui bénéficie d’une autonomie d’environ 40 heures avec la technologie d’annulation du son ambiant. Pour ce faire, il faut utiliser le câble de type micro-USB. Pourquoi pas du mini USB-C sur un produit cédé 479 francs, prix catalogue?

En filaire ou en Bluetooth

On peut ensuite ou écouter sa musique en utilisant un câble terminé des deux côtés par des fiches mini-jack dorées ou connecter le Sony WH-1000XM2 en Bluetooth à différents appareils comme des smartphones ou Walkman.

Nous avons d’ailleurs commencé ce test sur un Walkman Sony NWA35, compatible Hi-Res Audio. Nous avons écouté différents fichiers encodés par exemple en 24 bits/96 kHz ou en DSD. Les débits affichés de ces titres étaient compris entre environ 3000 et 5600 kbits/sec.

WH-1000XM2: un rendu musical et aéré

Pas de doute. Ce Sony WH-1000XM2, que ce soit sur des périphériques mobiles ou sur des appareils Hi-Fi (Style Cyrus ou autres) se distingue par un bon rendu des différentes fréquences (de 4 à 40’000 Hz selon la fiche technique). Il se caractérise aussi par une belle dynamique et un rendu aéré.

Comme sur les autres meilleurs modèles, le rendu est globalement neutre avec des basses chaleureuses. D’aucuns pourront toujours adapter le rendu avec un égaliseur, ce que je ne recommande pas… L’application pour smartphone permet aussi des ajustements, mais seulement avec certains codecs, et pas le meilleur, LDAC…

En position, le casque est agréable à porter, même s’il est peut-être juste un peu grand pour les petites têtes, notamment celles des enfants. A noter qu’il est possible d’utiliser les différentes fonctions d’annulation du son en mode filaire. Dommage qu’il ne donne ses instructions audio qu’en anglais, sans possibilité de changer de langue. Une mise à jour du firmware serait la bienvenue…

Optimiser la transmission Bluetooth

Passons au plus important. La possibilité de le connecter en Bluetooth avec différents codecs. C’est là que la petite application de Sony pour Android et iOS prend tout son sens. Elle permet non seulement d’apparier facilement le casque à son smartphone en NFC, mais aussi de gérer la connectique Bluetooth.

Il est ainsi possible de voir dans quelle qualité la musique est envoyée par le Bluetooth. Ce casque gère, par ordre de qualité, les codecs SBC, ACC, apt-X, apt-X HD et LDAC, comme déjà évoqué ici. Le dernier de cette liste propose la plus grande bande passante; 999 kbits/sec, soit environ trois fois le débit du SBC, probablement aussi moins performant, car plus ancien (plus d’infos).

Gestion du Bluetooth limitée par Sony

Grâce à cette application, on peut donc forcer son smartphone à utiliser du LDAC ce que j’ai réussi à faire sur un Google Pixel, un Google Pixel 2, un Huawei Mate 10 Pro, un Sony Xperia XZ Premium et le Walkmann cité plus haut, notamment. Dans ce mode, il n’est malheureusement pas possible d’utiliser l’égaliseur ou autres effets.

Précisons encore que ce casque ne gère qu’un périphérique à la fois et ne semble pas en mesure de se connecter en parallèle à plusieurs appareils, comme d’autres casques. A l’usage, ce qui semble être un inconvénient peut se transformer en avantage, car on est sûr de chaque fois coupler son casque au bon lecteur… Précisons toutefois qu’il est possible de configurer le casque pour écouter sa musique depuis un appareil et prendre ses appels depuis un autre.

Le LDAC remplit sa mission

Quid de la qualité? Evidemment, j’ai concentré mes essais sur le LDAC, qui comme nous l’avions montré précédemment, donne les meilleurs résultats. Et nous avons expérimenté moi-même ainsi qu’un testeur aux oreilles beaucoup plus jeunes une surprise intéressante…

Nous avons constaté que le son semblait parfois meilleur (plus dynamique, détaillé et ample) lors d’un transfert en LDAC qu’en filaire… Pourquoi? Probablement que le traitement du signal et surtout la conversion numérique/analogique étaient supérieurs dans le casque que sur le Walkmann Hi-Res Audio, qui a servi d’étalon pour ce test…

Le test du Sony WH-1000XM2, compatible Hi-Res Audio et Bluetooth LDAC.

Le test du Sony WH-1000XM2, compatible Hi-Res Audio et Bluetooth LDAC.

Test: une conversion DAC efficace

Je ne vais pas entrer dans les détails, car certains me diront que vu que la bande passante du LDAC est compressée à 999 kbits/sec alors que du DSD monte à plus de 5600 kbits/sec, le filaire est forcément meilleur… Mais ici, pas de snobisme, que des faits réellement expérimentés! Il ne faut pas oublier non plus que Sony prétend compenser la compression avec sa technologie d’extrapolation DSEE HX

Encore une fois entre, ce qui semble faire toute la différence est bel est bien la qualité de la conversion numérique/analogique… Rien d’original. Bref, ce casque Bluetooth remplit parfaitement sa mission lorsqu’il est connecté à des lecteurs compatibles LDAC!

Annulation du son remarquable

Et l’annulation du son? Elle est des plus efficaces que l’on écoute de la musique ou non! En effet, il est possible d’utiliser l’annulation du son pour se délivrer du bruit environnant que ce soit dans les transports ou dans son foyer: très efficace! Probablement l’une des références du marché! Ce modèle est d’aileurs particulièrement adapté à la réduction du bruit en avion, selon Sony, qui proposait un stand de démonstration à l’IFA de Berlin.

A noter que l’application de Sony, encore affectée par de petits bugs, permet de gérer différents modes d’atténuation du son. Il est même possible de laisser passer certaines informations, comme la voix. Je n’ai pas été totalement convaincu, mais enchanté par une autre fonction de ce casque…

L’oreillette tactile du Sony WH-1000XM2

Il suffit en effet de passer sa main au-dessus de l’oreillette droite pour pouvoir parfaitement entendre ce qui se passe autour de soi, tout en mettant la musique sur pause. Simplement remarquable d’efficacité!

Précisons par ailleurs que cette même oreillette, tactile, permet d’ajuster le volume de la musique, de passer d’un morceau à l’autre, de mettre la lecture sur pause, de reprendre la lecture yas ou de prendre un appel. Quelques gestes du doigt suffisent, comme détaillé dans le manuel.

En conclusion, je dois dire que je suis encore une fois enthousiasmé par ce nouveau casque de Sony grand public Hi-Res Audio et Bluetooth LDAC. J’ai apprécié sa finition et sa grande musicalité, notamment en mode sans fil lorsqu’utilisé dans sa meilleure résolution…

Xavier Studer

Le Sony WH-1000XM2 possède une oreillette tactile en plus d'être pliable.

Le Sony WH-1000XM2 possède une oreillette tactile en plus d’être pliable.

8 commentaires pour “Hi-Res Audio et LDAC: test du casque sans fil à annulation de bruit Sony WH-1000XM2

  1. Jimmy Levalesco
    02/01/2018 à 10:36

    Cher Monsieur,
    Votre article m’a d’autant plus intéressé que je possède 2 casques Bose, QuietComfort 25 et surtout le 35 qui est vraiment super. J’ai hésité avec l’ancienne version de Sony et, ce matin, je découvre chez Digitec le nouveau Bose QuietComport 35 II pour 329.– !! Une aubaine…
    Dès lors, que pouvez-vous conseiller entre les deux casques vu que le Sony est provisoirement bien plus cher?
    Merci d’avance, tous mes meilleurs voeux pour la nouvelle année et encore mes plus vives félicitations pour votre site remarquable à tous points de vue

    • 02/01/2018 à 10:53

      Je n’ai pas testé ce casque de cette marque réputée pour ses systèmes d’annuation de son. J’attire toutefois votre attention sur le fait qu’il ne semble ni Hi-Res Audio, ni LDAC et peut-être même pas apt-X. Étonnamment, ces indications manquent ou ne sont pas facilement accessibles sur le site du constructeur, qui ne semble pas non plus communiquer sur la gamme de fréquences ou d’autres infos. Même si la fiche technique ne fait pas tout, une bonne transmission Bluetooth, de même qu’un bon traitement du signal, restent des fondamentaux…

  2. Jimmy Levalesco
    02/01/2018 à 9:48

    N’étant pas un audiophile chevronné, je vais aller chez Mediamarkt ou ailleurs pour tester les deux appareils, voire d’autres, notamment le Sennheiser Momentum.
    Encore un grand merci pour vos précieux conseils

  3. Kelany
    03/01/2018 à 7:19

    Excellent travail et étant un utilisateur acharné des casques Bluetooth de chez Sony dont j’ai au moins les 5 derniers modèles, je peux confirmer vos observations sur le fait que certains sons sont étonnement meilleurs en Bluetooth qu’en filaire lorsque le paramètre LDAC est activé sur le périphérique de lecture. Ceci montre que Sony conçois ses casques Bluetooth vraiment pour une utilisation en déplacement.
    En tout cas bravo pour votre test que je trouve excellent.

  4. Guillaume
    05/01/2018 à 9:47

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :