Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Après Hal dans «2001, l’odyssée de l’espace», voici Mika de Nokia!

MIKA pour «Multi-purpose Intuitive Knowledge Assistant».

MIKA pour «Multi-purpose Intuitive Knowledge Assistant».

Stanley Kubric était réellement visionnaire! A l’image du célèbre ordinateur Hal de son film «2001, l’odyssée de l’espace», l’intelligence artificielle de Nokia est désormais capable de prédire les pannes qui vont affecter certains composants de son réseau… Elle est même capable d’épauler des ingénieurs!

Dans un communiqué de presse diffusé en fin de semaine en prévision du Mobile World Congress de Barcelone, l’équipementier finlandais indique que son service «Predictive Repair» permettra aux opérateurs de réduire les coûts et d’améliorer la qualité du réseau en s’éloignant de l’approche habituelle «cassé, réparé».

Une fiabilité de l’ordre de 95%, selon Nokia

Ce service d’entretien est à même de prédire les défaillances matérielles et de recommander des remplacements de pièces jusqu’à 14 jours à l’avance, avec une précision pouvant atteindre les 95%. Selon Nokia, cela devrait notamment permettre aux exploitants d’éviter les visites inutiles sur sites ou les faux résultats du type «aucun défaut trouvé».

Cette évolution n’est pas une surprise. Il y a plusieurs années, les spécialistes de Nokia m’avaient déjà indiqué à Barcelone qu’ils travaillent au développement de réseaux intelligents capables de fournir à l’usager la réponse technologie la plus appropriée sur des réseaux mêlant plusieurs normes. Le Finlandais va encore plus loin…

Des ingénieurs qui gagnent une heure par jour…

Nokia a créé un «assistant numérique» personnalisé qui améliorera l’efficacité des opérateurs en fournissant à leurs ingénieurs un accès plus rapide à certaines informations critiques. «MIKA» est alimenté par la plate-forme de services cognitifs Nokia, lancée il y a désormais quelques mois.

MIKA est le premier assistant numérique spécialement élaboré pour l’industrie des télécoms afin de fournir une assistance vocale automatisée. Selon l’entreprise leader dans son domaine, MIKA pourrait «rendre» plus d’une heure de temps productif chaque jour aux ingénieurs en leur donnant accès à des informations et des recommandations.

Intelligence augmentée

MIKA pour «Multi-purpose Intuitive Knowledge Assistant» combine, selon Nokia, l’intelligence augmentée et l’apprentissage automatisé pour donner accès à une vaste gamme d’outils, de documents et de sources de données. Ce système serait en effet capable de fournir des recommandations basées sur des problèmes similaires identifiés dans d’autres réseaux

Et pendant ce temps, en Suisse, certains traîne-savates se familiarisent avec le numérique vingt ou trente après d’autres… Désolé de me répéter, mais puisque tout ce qui est moderne est déjà numérique aujourd’hui, la technologie ne peut désormais qu’être entrée dans l’ère post-numérique. Bienvenue en 2017. Bienvenue dans l’ère de l’intelligence artificielle. Et ça, c’est vraiment bon pour la tête! ABE!

Xavier Studer

11 commentaires pour “Après Hal dans «2001, l’odyssée de l’espace», voici Mika de Nokia!

  1. pbartho
    28/01/2017 à 10:17

    Ça m’amuse beaucoup… Dans les années 70, il y a presque 50 ans, Sulzer équipait ses moteurs marins d’un PDP11 (DEC) pour ausculter en permanence les températures, les vibrations, les bruits, débits d’huile etc. pour détecter les usures, établir la liste des pièces à changer et les délais, bien avant qu’une avarie ne se produise. AI ou intelligence des ingénieurs ?

    • 28/01/2017 à 11:05

      Les automobiles actuelles sont aussi équipées d’ordinateurs de bord (forcément numériques…) qui comptent les démarrages, kilomètres et autres pour déterminer le moment idéal du prochain service… A en croire, la communication de Nokia, le réel plus est de mettre en commun les expériences acquises sur d’autres réseaux… A suivre!

  2. 28/01/2017 à 11:23

    Tant quelle aide les humains vive l’ia ❗

  3. bmaynard
    28/01/2017 à 2:28

    Bonjour,

    Votre optimisme sur ce communiqué de Nokia, me paraît un peu contradictoire avec vos commentaires du début janvier « Que la balbutiante intelligence artificielle soit avec vous! »

    Quelle est la différence entre Intelligence artificielle et intelligence « augmentée » ?

    Telle que vous la décrivez, l’intelligence augmentée, ne serait elle pas seulement du datamining (concept des années 2000) et une bonne vieille loi de Laplace (1749-1827) ?

    Quand à « Cette évolution n’est pas une surprise. Il y a plusieurs années, les spécialistes de Nokia m’avaient déjà indiqué à Barcelone qu’ils travaillent au développement de réseaux intelligents capables de fournir à l’usager la réponse technologie la plus appropriée sur des réseaux mêlant plusieurs normes »

    Quelle est la crédibilité de Nokia aujourd’hui totalement marginalisé par les fournisseurs chinois ?
    Qui connaît encore Nokia chez nos chères blondes ou brunes de moins 20 ans ?
    Ont ils encore des ingénieurs ? ceux d’Alcatel ?

    Encore un communiqué d’eau tiède, comme il y en tellement lors du congrès de Barcelone (ou du CES de Las Vegas)

    Cdt.

  4. sybux
    28/01/2017 à 9:21

    Pour information le nom de l’ordinateur de bord était HAL (IBM -1 lettre)

  5. Pedro
    29/01/2017 à 9:59

    Il y’a aussi le SMART sur les bons vieux HDD qui prédit plus ou moins bien les pannes. Cela m’a déjà sauvé de quelques réinstallations 24h à l’avance mais cela n’est absolument pas de l’intelligence artificielle. Le jour où la machine prévoit le remplacement d’une pièce sans qu’elle ait cette information d’un autre réseau ce sera enfin de l’intelligence 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :