Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Début du test de Shadow, le PC gamer à streamer sur le net!

Shadow, le PC gamer à télécharger, est disponible en Suisse.

Shadow, le PC gamer à télécharger, est disponible en Suisse.

Bénéficiant actuellement de plusieurs lignes de fibre optique à mon domicile, pourquoi ne pas les utiliser à bon escient? Après cette note, je me suis donc lancé tête baissée dans le test de Shadow qui permet de bénéficier à distance d’un PC ultra-puissant en passant par son équipement, peut-être un peu fané. Test et premières impressions!

Tout commence sur le site de Shadow avec la création de son compte et le choix d’une formule: 34,95 francs par mois avec un engagement de 12 mois ou 44,95 francs par mois, sans engagement. Dans les deux cas, on peut tester ce service pour 34,95 francs pendant 30 jours.

Premier message d’erreur

L’inscription faite et sa carte de crédit délestée de la somme ci-dessus (un code promo trouvé sur internet n’est pas passé, même si le rabais était affiché sous mes yeux), on peut télécharger l’application Shadow appropriée à son système d’exploitation, par exemple Windows 10.

Première surprise, l’installation de ce programme terminé, un message d’erreur indique qu’il n’est pas possible de se connecter, le compte n’étant pas encore activé. Après quelques sueurs à la lecture de forums indiquant que la phase d’initialisation pouvait durer jusqu’à cinq jours, le courriel m’indiquant que mon PC virtuel est prêt est arrivé un peu moins d’un quart d’heure après. Ouf!

Mise en service très rapide

On peut donc se lancer dans la configuration de Windows… On peut choisir la langue et le clavier, en l’occurrence allemand… Le système démarré, je suis allé activer français suisse et toutes les options correspondantes sans problème pour bénéficier d’une frappe correspondant à mon clavier…

La formule préinstallée permet de démarrer son Windows presque instantanément. Sympa, même si la résolution de type Full HD fait mal aux yeux sur mon écran 4K. Après différents redémarrages de l’application suite à plusieurs essais pour passer à une meilleure résolution, j’ai dû passer l’éponge, même si sur une autre machine j’ai atteint les 3840 x 2160 pixels. A suivre.

Différents paramètres de streaming

Lors de l’installation, j’ai alloué 70 Mbits/sec à Shadow sur ma confortable connexion en fibre optique. J’aurai volontiers donner davantage, mais c’est le maximum… Dans les faits, la saisie de texte est instantanée dans un éditeur de texte. On n’a pas l’impression de travailler (en plein écran) sur une machine à distance, certes animée par un processeur Xeon et 12Go de mémoire vive…

En jouant à Fortnite, on constate que le nombre d’images par seconde (FPS) tutoie souvent les 120, alors que sur mon vieux PC, je suis souvent à 40 images par seconde dans une configuration inférieure (mais sur un écran réellement en 4K). Aucun problème de latence… L’expérience utilisateur à l’air d’être au sommet à en croire mes jeunes testeurs…

Presque comme un PC

Pour installer ses programmes, ça se passe en principe comme sur un PC. On les télécharge par exemple depuis son navigateur (vitesse testée [980/100 Mbits/sec environ], puis on les installe depuis le dossier de téléchargement de sa machine sous Windows 10 édition familiale, version 1803, sans possibilité de mise à jour.

Même après m’être identifié sur le Microsoft Store, impossible de télécharger quoi que ce soit. Visiblement il y aurait une solution sur les forums, comme pour l’utilisation des ports USB de la machine sur laquelle fonctionne l’application Shadow (raccourcis clavier). Premier bilan assez positif, même si ces problèmes de résolution sont des plus pénibles… Visiblement, il faut un peu bidouiller…

Bon, je vais encore retrousser mes manches…

Xavier Studer

8 commentaires pour “Début du test de Shadow, le PC gamer à streamer sur le net!

  1. Gus
    17/03/2019 à 10:06

    On a une idée de la consommation électrique de ce genre de truc par rapport à un vrai PC? Plus ou moins?

  2. 17/03/2019 à 1:05

    J’ai testé Shadow il y a quelques semaines, mais mon avis est clairement plus mitigé.

    Oui ça fonctionne, plutôt bien, mais il y a quand même plusieurs problèmes qui rendent l’expérience compliqué.

    On a accès à un PC complet à distance et sur pas mal d’appareils (PC, Android TV [avec des bug], smartphones). Le PC est relativement puissant mais il ne faut pas s’attendre à tout mettre au maximum, au niveau processeur c’est correct, on a accès à 12GB de RAM (16 aurait été bien au prix que ça coûte), mais le gros problème c’est la carte graphique alloué… Une GTX1080… En 2018 ça commence à devenir problématique sur certains jeux, donc non on ne peut pas dire que le PC est « ULTRA PUISSANT ». Blade ne prévoit pour le moment aucune upgrade, mais je suis aussi sceptique pour quand ils le feront (s’ils le font un jour) combien de temps cela prendra pour tous les clients… En terme de performances, Nvidia GeForce Now fait mieux avec ces cartes graphiques partagées (Tesla P40). Et le service est gratuit pour le moment :).

    Au vu du prix de Shadow je ne vois pas trop l’utilité actuellement… Pour moi le futur du jeu n’est pas dans un PC complet dans le cloud avec tous les problèmes qui vont avec (mise à jour, installations des jeux, stockage, etc) mais plus un service comme GeForce NOW. On a accès à une bibliothèque de jeux très complète, toujours à jour, il suffit de cliquer sur lancer et on est dans le jeu. Pas besoin de mettre à jour le jeu ni de l’installer.

  3. Pedro
    17/03/2019 à 11:46

    Vous pouvez effectuer un human benchmark sérieusement sur votre PC local et sur la machine distante ? (En attendant vraiment de voir l’image changé/entendre le son puis cliquer)

    J’aimerais voir l’effet de la latence car l’image arrive chez vous latence x1 ensuite clique puis latence x2 pour que le machine reçoive le clique sans compter sur le temps CPU pour la compression/décompression de l’image.

    Quelqu’un connait un jeu ou la rapidité est vraiment essentiel autre qu’un FPS ou il serait possible de se rendre compte d’une différence de latence ?

    @flavio ce n’est pas une 1080 dédié pour chacun, c’est vraiment basé sur un système tesla ?

    Shadow reste un concept génial car il ne nécessite aucune performance côté client et le prix est correct pour une machine contre celle là.

    • 18/03/2019 à 2:03

      @Pedro
      Shadow utilise des 1080 ou équivalent pour chaque client.

      GeForce Now utilise des Tesla P40 partagées (meilleures performances que Shadow)

  4. 18/03/2019 à 4:15

    j’utilise shadow pour du montage vidéo 4k. c’est une très bonne solution. Certain traitement d’image peuvent durer 37 heures. j’ai donc mon pc disponible à la maison et shadow qui fait le gros du boulot dans les nuages. pour le transfert des fichier j’utilise onedrive.

  5. Danou
    18/03/2019 à 7:37

    Personnellement, je teste également la solution depuis 3 semaines, et j’ai pu sans problème adapter la résolution à mon écran 4K, sans redémarrer quoi que ce soit (simplement dans les paramètres de la carte graphique du Shadow). Pour un jeu très exigeant comme Cuphead, pas de problème de latence handicapante à signaler non plus. Après, il faut être réaliste, un Shadow n’a pratiquement aucun intérêt (déjà au niveau de la consommation électrique) si vous le faites tourner sur votre PC personnel! Le seul vrai intérêt ça serait le Shadow Ghost, étonnamment mentionné nulle part ni dans l’article, ni dans les commentaires! Mais il est actuellement en rupture de stock…

  6. 18/03/2019 à 1:33

    je ne sais pas si je peux..
    mais si vous vous décidez pour un abonnement shadow. profitez de 10.- en moins en utilisant mon code de parrainage. c’est bon pour vous et pour moins aussi qui verra ma facture mensuel baissé aussi de 10.-

    RICXRWG2

    Merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :