Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

High-tech suisse: faut-il craquer pour ProtonMail ou plutôt pour Infomaniak?

Chez Infomaniak, le stockage illimité est à 2,2 francs par mois...

Chez Infomaniak, le stockage illimité est à 2,2 francs par mois…

ProtonMail a annoncé cette semaine bénéficier d’une subvention royale de 2 millions d’euros pour développer son mail sécurisé et lancer Protondrive, une solution de stockage du même type dans le nuage et basée en Suisse. Rappelons que l’hébergeur genevois Infomaniak développe une offre similaire et qui semble parfois bien plus avantageuse, ce qui pose quelques questions de fond…

Lorsque j’ai pris connaissance de cette nouvelle, j’ai réactivé mon adresse Proton pour voir quelle sont les services proposés aujourd’hui. Et force est de constater que la version gratuite est très basique et ne pourrait me convenir. L’option de base pour 5 Go revient à cinq francs par mois. Et il faut même débourser au minimum 288 francs par an pour 25 Go de stockage. De quoi réfléchir…

Pièces jointes sans limites, Swiss Transfer…

Du côté d’Infomaniak, une société basée en Suisse, proposant ses services suisses sur des SSD hébergés dans des centres de données en Suisse se voulant respectueux de l’environnement, le webmail avec une capacité de stockage illimitée revient à 2,24 francs par mois seulement, comme détaillé sur cette page.

Et pour ce prix, l’internaute bénéficie de multiples services additionnels, comme un outil de newsletter professionnel, des signatures personnalisées, des filtres, des alias, etc, etc. Sans parle des pièces jointes de taille illimitée. Et puis, il est même possible d’envoyer gratuitement des SMS à ses contacts…

Les plans tarifaires de ProtonMail.

Les plans tarifaires de ProtonMail.

Quelle concurrence?

Par ailleurs, comme nous l’avons déjà écrit ici, Infomaniak développe en plus de Swiss Transfer, qu’il vient de lancer, une réelle alternative à Google et Dropbox avec ses serveurs en Suisse. Et tout cela sans subventions et à des prix plutôt sympas! A ce point, on pourrait se demander si Protonmail ne constitue pas une forme de concurrence quelque peu discutable, même si l’entreprise est arrivée  au terme d’un processus de sélection exigeant.

«Je suis très étonné que ce budget ne soit pas réparti de façon équitable entre les acteurs indépendants qui font le web suisse et européen de demain. Infomaniak, en plus de la sécurité et de l’indépendance, s’inscrit dans une économie environnementale et durable qui doit être la priorité des Etats aujourd’hui pour demain», souligne Boris Siegenthaler, CEO.

Infomaniak emploie 120 collaborateurs à Genève

«Nous avons heureusement la force d’avoir de vrais clients suisses et européens qui nous permettent de réaliser plus de 20 millions de chiffre d’affaires par an et nous permettent d’employer plus de 120 collaborateurs à Genève pour développer nos produits actuels et futurs», poursuit-il.

Cet exemple mérite toutefois réflexion. S’il est important de pouvoir développer des produits permettant de concurrencer ceux d’Outre-Atlantique, il est essentiel que les pionniers locaux des services internet ne soient pas défavorisés par des solutions concurrentes bénéficiant d’argent «tombant du ciel»…

Xavier Studer

17 commentaires pour “High-tech suisse: faut-il craquer pour ProtonMail ou plutôt pour Infomaniak?

  1. 16/03/2019 à 7:07

    J’utilise les deux… autant infomaniak que protonmail…
    Chacun pour un usage bien spécifique.
    Les deux se valent et les deux se complètent.

    • Cyril
      16/03/2019 à 8:41

      Je pense sincèrement que les deux sont différents et n’ont pas la même vocation.

      A l’heure actuel un ProtonMail est un service nécessaire, garantir un anonymat et un accès libre est une nécessité, peut-être pas pour vous ou pour moi mais pour quantité de gens n’ayant pas l’accès et la liberté dont nous bénéficions pour internet

      J’apprécie vous lire mais parfois j’ai l’impression que vous avez de la peine à prendre un peu de recul et envisager les choses sous un autre point de vue que votre quotidien.

      • 16/03/2019 à 9:15

        Je ne dis pas le contraire: les deux peuvent trouver un public. Par contre, toute ma vie j’ai constaté les effets pervers des subventions sur des entreprises parfois protégées ou vivant de rentes de situation. Même chose chez les artisans, certaines couches de la population sont arrosées et d’autres sont exposés à la concurrence internationale sans ménagement. Ces différences de traitement sont toujours pénibles à constater…

        PS, même si je trouve qu’il est important de pouvoir bénéficier d’une certaine vie privée, je m’interroge parfois sur la nécessité d’aucuns d’être tellement anonymes partout sur internet. Est-ce que ces individus se promènent cagoulés dans la rue pour que leurs agissements ne soient pas identifiables… S’adressent-ils à leurs commerçants masqués? Dans les cafés dressent-ils des paravents devant leurs tables?

        • Cyril
          16/03/2019 à 9:47

          Dans nos pays l’anonymat n’est que « confort », mais en Chine par exemple avec leur filtrage et crédit de chaque humain ou dans des pays où la répression tue, oui l’anonymat est nécessaire.

          Pour votre réponse sur les subventions je suis d’accord cela fausse le marché et peut avoir des effets pervers.

        • Sam
          16/03/2019 à 10:38

          Ne me dites pas que vous utilisez l’argument “je n’ai rien à cacher” (se promener cagoulé dans la rue) !! Pas vous !!
          C’est la base quand même… http://www.privacytools.io

        • 18/03/2019 à 9:34

          Mauvaise comparaison, M. Studer : le chiffrement apporte surtout la confidentialité des échanges et la signature leur authenticité. Là, il n’est pas question d’être anonyme.

          Métaphoriquement, c’est comme si on choisissait un convoyeur de fonds pour échanger nos messages plutôt qu’une carte postale lisible de tous 😉

  2. 16/03/2019 à 11:30

    Je plussoie les autres commentaires, vous parlez d’offres similaires et vous ne mentionnez rien sur les aspects sécu/chiffrement, pour moi c’est tout simplement mensonger.

    Votre dernier commentaire me laisse sans voix alors je vais m’arrêter là. Merci Sam et les autres.

    « Dire que votre droit à la vie privée importe peu, car vous n’avez rien à cacher revient à dire que votre liberté d’expression importe peu, car vous n’avez rien à dire. Car même si vous n’utilisez pas vos droits aujourd’hui, d’autres en ont besoin. Cela revient à dire : les autres ne m’intéressent pas. » Edouard Snowden

  3. Nsk
    16/03/2019 à 12:24

    Proton est securisé lui cela fait toute la différence

  4. André
    16/03/2019 à 12:57

    Si on parle juste de l’argument du prix, il y a moins cher qu’Infomaniak: c’est Infomaniak depuis un autre pays que la Suisse: essayez avec un VPN, c’est assez drôle:
    -23% sur le mail, -40% sur l’hébergement.

    Donc au niveau financement, on voit d’où il vient.

    Et les prix sont HT, si jamais.

    Mais je rejoins les autres commentateurs: ProtonMail n’est pas vraiment comparable à un hébergeur standard.

    • Mike
      18/03/2019 à 7:37

      Entièrement d’accord, c’est d’ailleurs en aillant vu que le Suisse se fait pigeonner chez Infomaniak pour les mêmes services qu’un Européen, que je n’ai pas déplacés mes sites chez eux, je suis d’accord de payer, mais pas en me faisant rouler…

  5. StrCarlos
    16/03/2019 à 1:31

    L’argument « Je n’ai rien à cacher », relié à l’usage des outils du monde numérique, vient souvent de personnes qui ne savent pas comment partager de l’information, qui n’arrivent pas à faire la différence entre sphère privée, professionnelle,.. alors quand on leur signale une mauvaise gestion d’information, se sentant démunis et montrant leur ignorance, ils utilisent une idée communément admise comme la transparence (je n’ai rien à cacher) pour se justifier. Une réaction simplement humaine de gène..

  6. Dan
    16/03/2019 à 6:26

    A lire les commentaires ci-dessus, on a l’impression que tous ces gars sont des agents secrets: communications codées, email crytés sur proton. Vous utilisez quelle marque de Godasphone au fait? Les parano, vous cryptez aussi vos communications? Parce qu’il y a pas quel les mails, au cas où!!! On espère aussi pour vous que vous avez coupé tous les micros de vos bidules connectés…. Espérons aussi qu’il n’y ait pas de mouchards sur vos processeurs… Claviers sans fil? Espérons que personne n’intercepte le flux d’infos, car on vous épie en permanence! Bonne chance les gars, je suis pas certains que Proton soit suffisant. Bon, comme vous êtes tous agents secrets vous avez certainement pris toutes vos précautions, je suis bête! MDR

    • 18/03/2019 à 12:01

      Tout est une question de proportionnalité : le but n’est pas tant de se protéger des gouvernements que du voisin un peu trop curieux, des pirates informatiques, des collègues, etc. Bref, protéger des informations potentiellement sensibles du plus grand nombre possible.

      Par exemple, je n’aimerais pas que mes déclarations d’impôts ou mes éventuelles attestations médicales soient visibles de n’importe qui… C’est d’ailleurs précisément pour cela que j’utilise des outils de chiffrement comme VeraCrypt ou PGP !

      Et encore, je ne fais qu’effleurer le sujet, tellement vaste (et souvent mal compris, donc raillé)…

  7. godwinsol
    18/03/2019 à 12:25

    Franchement un article tendancieux, orienté et mal documents. Premièrement d’où vient le financerfin de Protonmail. Aucune information là-dessus. Vous parlez de répartition inégale du financement : s’agit-il de subventions fédérales ? Cantonales ? Pour autant que je sache Protonmail et relié au CERN. Par ailleurs, les arguments de sécurité et de confidentialité sont nul part relèvés dans cet article qui donne par ailleurs uniquement la partie à Infomaniak en reprenant dans esprit critique leurs arguments publicitaires. Franchement vraiment rase-mottes cet article

    • Danou
      18/03/2019 à 7:45

      Peut-être que le lien a été ajouté après-coup en douce, mais l’origine du financement est bien (indirectement) mentionnée dans l’article: « We are happy to announce that the European Commission has awarded €2 million to Proton Technologies AG, the parent company of ProtonMail and ProtonVPN, to develop a suite of encrypted services ».

      • 18/03/2019 à 7:51

        Le lien en question a toujours figuré dans cet article, c’est d’ailleurs une des sources d’information de cette note…

  8. Titus
    18/03/2019 à 5:54

    C’est drôle de lire certains commentaires. En effet, la majorité d’entre nous utilise des smartphones sous OS ou Android, qu’il s’agisse du privé ou professionnel. Nous utilisons instagram, whatsapp, facebook et j’en passe. Beaucoup utilisent Gmail ou encore la suite MS Office… et tout le monde souhaite utiliser Infomaniak ou ProtonMail pour avoir le sentiment d’être en sécurité.
    Bon, il faut un début à tout. Il faut bien commencer qque part, mais cela ne sert pas à grand chose d’utiliser uniquement un seul service.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :