Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

«Mode sombre» pour Swisscom TV, Sky Bundesliga 4K chez UPC et polémique 5G

Les opérateurs alimentent notre société de l’information sur tous les écrans.

Les opérateurs alimentent notre société de l’information sur tous les écrans.

Qu’ils soient connectés à de la fibre optique, à de vulgaires brins métalliques ou aux antennes des opérateurs, les écrans occupent une place prépondérante dans nos vies, comme le souligne l’actualité récente… L’ogre bleu améliore ainsi Swisscom TV, UPC propose Sky Bundesliga en 4K, tandis que le déploiement de la 5G intervient dans un climat polémique…

Intéressante évolution chez l’opérateur national dominant, qui propose de multiples nouveautés avec la dernière interface de son offre de TV. Swisscom TV Entertainment OS 3,2 permet désormais avec de nombreuses nouveautés comme l’utilisation d’un «Dark mode» (arrière-plan des menus foncé). Une nouveauté qui permet de mieux s’adapter aux contraintes et désirs des téléspectateurs.

L’opérateur, qui a dévoré près d’1,5 million d’abonnés aux anciens «monopolistes» du câble, indique que «tous les descriptifs de films contiendront dorénavant l’évaluation par étoiles de la plus grande base de données de critiques de films au monde, l’Internet Movie Database IMDB.» Toutes les nouveautés…..

UPC enrichit son offre 4K

Dans l’Ancien Monde du câble, on essaie aussi de résister à l’implacable montée en puissance de Swisscom et des autres opérateurs branchés qui surfent parfois sur de la vraie fibre optique jusqu’à la prise du client. Depuis le 27 mars, UPC propose avec Sky ce qu’il estime être une “plus-value supplémentaire”, selon un communiqué de presse diffusé mercredi.

«Dans le cadre d’une mise à jour des programmes prévue à cette date, la chaîne Sky Bundesliga 1 UHD sera diffusée au sein du bouquet de programmes MySports Pro sur le canal 97, et ce dans toutes les régions linguistiques et en exclusivité pour les clients disposant d’une UPC TV Box», précise-t-il en renvoyant sur la liste des chaînes.

Un débat nauséabond autour de la 5G

Alors que la 5G débarque, certains historiens auront le sourire en coin en pensant à de fameuses caricatures de Daumier dessinées sur les dangers du chemin de fer… Comme à chaque révolution, les réactionnaires, terrorisés par l’idée du changement, aidés des conspirationnistes, agitent tous les relais possibles pour empêcher les évolutions technologiques, même si elles sont encadrées légalement par des gouvernements élus démocratiquement et des autorités comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS)…

Le climat de désinformation actuel semble tellement profond et délétère en Suisse que le lobby des opérateurs (Asut) s’est fendu d’un communiqué de presse pour apporter sa vision des choses, citant notamment des instances officielles ou des coupures de titres de presse faisant référence. Dommage qu’on en arrive à ce stade alors qu’internet facilite tellement l’accès à des informations de qualité, pour autant qu’on prenne la peine de les chercher.

Xavier Studer

Pour mémoire, notre modeste synthèse

35 commentaires pour “«Mode sombre» pour Swisscom TV, Sky Bundesliga 4K chez UPC et polémique 5G

  1. Tricoline
    28/03/2019 à 06:08

    En effet, la fronde anti 5G qui se dessine à de quoi inquiéter, elle me fait craindre que le déploiement de la 5G subisse le même sort que celui de la construction des éoliennes, c’est à dire … la 5G est stoppée nette pour X années, comme la construction des éoliennes, le réseau 5G n’existera pas, tout au moins en Suisse.

    Si cela se produit. les opérateurs ainsi que nos autorités porteront la lourde responsabilité de leur échec, c’est à eux d’écouter les craintes, d’expliquer et de démontrer, ainsi que de convaincre avec des arguments scientifiques valables.

    • Fred
      28/03/2019 à 06:52

      Les promoteurs de la 5G se retrouvent involontairement pris au piège de leur propre communication. On a tellement vu, lu, entendu que la 5G sera beaucoup plus rapide, performante, puissante, etc. Dans l’inconscient collectif, ces augmentations de performances sont reliées à des augmentations de rayonnements! Il aurait fallu commencer avec un argumentaire plus rassurant et intégrer les aspects environnement et santé dès le début dans la communication globale sur les avantages de la 5G. Maintenant c’est trop tard. Et je ne pense pas que la Suisse soit un cas isolé.

      • 28/03/2019 à 08:01

        100% d’accord avec Fred

      • Nycko
        28/03/2019 à 08:17

        C’est rageant, tout cette désinformation par ceux qui risquent effectivement perdre des $.
        Tout le monde avec une connexion rapide, sans location de matériel spécifique et surtout cette fameuse fibre tellement chère à installer et qui risque de devenir inutile.
        Voyez le prix 4g illimite avec Salt a 19.- puis comparez les premières offres operatopér cablees et leurs débits. Inférieur a la 4g pour plus cher. Alors avec la 5g ca rigole pas… 😉

    • Le monde des pas fous
      28/03/2019 à 15:47

      Tricotine, tu mets la tête dans le micro-onde 2 minutes pendant 6 mois et tu reviens nous parler.

      • Pedro
        28/03/2019 à 18:55

        Un micro onde est en 2.45ghz = votre wifi. Vous le laisser tourbe 24/24h et vous ne reflet pas sa puissance..

  2. Philippe Mathez
    28/03/2019 à 07:02

    Ne vous faites pas de soucis concernant la 5 G, ici en Asie, elle est déjà partout, et je ne vois pas de réclamations, au contraire, l’Asie dépasse les US largement sur cette technique, l’Europe va suivre malgré les cris de DT et des verts,

  3. Dubois
    28/03/2019 à 08:20

    J’aime bien le commentaire UPC enrichit son offre 4k il faut savoir que UPC depuis le lancement de sa nouvelle box (septembre 2018) ne propose AUCUN programme en 4K (chaines ou en VoD)

  4. Frank
    28/03/2019 à 08:20

    Je trouve assez marrant, c’est de constater que les anti antennes, continuent a douter des spécialistes renommés en cancérologie, et puis ils invitent sur le plateau un médecin généraliste….. ils aurait dû inviter mon médecin de famille, un papi très connecté malgré ces 78 ans,
    J’ai déjà pu assistér une fois une réunion dans la salle de fête d’un charmant village , les gens ne voulaient pas d’une antenne Sunrise , une dame à côté de moi avec ces petits enfants criée au scandale,,,, ridicule,,, mais au même temps ces enfants mangeaient à bouché pleine des bonbons colorés ,,, je lui poser la question, pourquoi elle laisse ces enfants manger ces cochonneries, savez vous ce qu’il y’a dedans ?? S’est bourré de produits chimiques , je lui et dit qu’elle se trompait de combat, le danger est dans votre assiete, la dame n’a pas eu de réponse ,
    Quand on pense la quantité de produits chimiques , qu’on mange à longueur de journée , céréales du. Matin , plats cuisinés à midi , produits ultra transformés,
    Lá il y’a pas de danger ,,,,,, nos enfants nous remercions plus tard
    Désolé pour le français 🙏🙏

    • Lol
      28/03/2019 à 10:04

      Bien sur que la 5G est nocive, au lieu de dire le contraire renseignez vous…

      • Tricoline
        28/03/2019 à 10:53

        Des faites svpl !

        • Pierre Henry
          28/03/2019 à 13:04

          des faits ou défaite ??

    • Domlesgaz
      28/03/2019 à 11:38

      Un blog pour aider à se forger une opinion : http://www.pierredubochet.ch/accueil.html

      • misenta
        28/03/2019 à 14:44

        Site d’un soi-disant ingénieur radio qui se dit neutre dans le débat et qui fait son beurre avec des protections contre les ondes…
        Et qui se permet de débiter ses mensonges dans les journaux et autres émissions radio-TV.

  5. DSP
    28/03/2019 à 14:27

    Le problème de la 5G est l’augmentation massive de la puissance d’émission. C’est un fait et non pas de la désinformation. Toute personne ayant fait un peu de physique peut le comprendre. Plus la fréquence est haute, plus les ondes ont de la peine à passer les obstacles. Donc afin de pouvoir le faire on doit augmenter la puissance. Pour donner des chiffres, on passerait par secteur de 3000 Watt/ERP à 48000 Watt/ERP, donc 16 fois la puissance actuel. C’est pourquoi les opérateurs veulent un assouplissement des normes en Suisse. Et comme il est difficile pour les autorités d’assouplir les normes, on va avoir recourt à une “astuce”, ne plus mesurer les pics de puissance mais une moyenne, ce qui change complément la donne. Certes les fréquences 5G attribuées ne demandent pas encore de telles puissances mais à terme ça sera le cas.

    • Nycko
      28/03/2019 à 14:42

      Ok, et dans votre cage d’escaliers entre les Wi-Fi du palier et ceux d’en dessus et dessous vous n’avez pas d’ondes nocives ? Et le rayonnement solaire puis spacial ?
      On ne l’accepte pas,le pays est a la traîne.
      Devra de toute façon être déployée cette 5g.
      Si c’est pour raison économique comme les USA qui sont pas prêt et veulent tout plus tard pour laisser l’Iphone 4g 18 mois encore en vente et dénigrer Huawei sans limite pour cela, je trouve les *contres* pathétiques pour des raisons bien peu scientifiques…

      • DSP
        28/03/2019 à 16:15

        Ah oui, il est clair que le Wi-Fi où la puissance maximum admissible est fixée à 1 Watt (souvent bien inférieur) est tout à fait comparable…

    • misenta
      28/03/2019 à 14:47

      Désinformation!!
      Lisez plutôt l’article du Temps qui est un peu plus sérieux:
      https://www.letemps.ch/economie/5g-sante-dix-points-comprendre

  6. DSP
    28/03/2019 à 14:58

    L’article du temps relate exactement ce que je dis. Les opérateurs aimeraient passer à 20V/m, donc 4 fois les 5V/m (norme actuelle). En terme de puissance cela correspond à une augmentation de 16 fois.

  7. Tom
    28/03/2019 à 16:06

    Il me semble d’avoir entendu dire pendant l’émission, un spécialiste (un vrais ) dire que 90% de du rayonnement proviennent des appareils que nous avons tous à la maison , les antennes mobiles représentent même pas les 10% restants…

  8. marco
    28/03/2019 à 16:57

    Et tous les rayons gamma, alpha, surtout les gros beta qui nous tombent du ciel via l espace, ils sont pas nocifs ? Et les fréquences satellite qui arrosent notre continent ??? Et les …. ? Pfff c est pénible à force.

  9. Pedro
    28/03/2019 à 19:00

    Les ondes wifi seraient responsable de la baisse fertilité. La baisse de fertilité est un fait.
    Avez vous une cause ou une étude qui explique la cause autre que le 2.4 du wifi ?
    Avez vous une explication sur le “nouveau” cancer situé à proximité de l’oreille ?

    Voilà pourquoi le principe de précaution est appliqué en suisse. Comment voulez vous faire un test sur plusieurs années sur des humains alors que chaque 2 ans la technologie change?
    Les tests sur les animaux sont de plus en plus interdit alors restons grandeur nature 🙂

  10. Foxband
    28/03/2019 à 19:01

    J’ai relevé au moins une erreur dans le communiqué de presse de l’Asut, j’ai également relevé une erreur de taille dans l’article du Temps, dans les propos d’Andreas Hottinger (CHUV) – ses paroles ont peut-être été mal rapportés, mais c’est de la responsabilité du médecin de faire rectifier l’article.

    Concernant l’Asut :

    Les champs électromagnétiques de radiofréquence sont toujours classés dans le groupe 2B du CIRC, c’est-à-dire « peut-être cancérogène pour l’Homme ».
    Cependant, le café n’est plus dans le groupe 2B depuis au moins 2016 !
    Le café a été déclassé dans un groupe moins « problématique », à savoir le groupe 3, il est ainsi considéré comme « inclassable quant à sa cancérogénicité pour l’Homme ».

    Mais cela ne signifie pas pour autant que le café est sans danger par rapport à un lien potentiel avec le cancer ; cela signifie uniquement que les données scientifiques actuelles ne permettent pas de conclure s’il provoque le cancer ou non.

    On ne peut pas faire mieux que cela, on ne peut prouver qu’une substance ne provoque le cancer, le mieux que l’on puisse faire c’est de reconnaître que l’on doit progresser dans la science.
    Et je remarque que bon nombre de personnes veulent faire croire que les connaissances scientifiques actuelles permettent d’inscrire les champs électromagnétiques de radiofréquence dans cette idée, mais ce n’est pas le cas, ils sont toujours dans le groupe 2B !
    Ce n’est pas une question de circonspection exagérée, de retenue philosophique… pour le café ils l’ont fait, ils l’ont déclassé, c’est donc bien possible dans l’appareil du CIRC !

    Source : https://www.iarc.fr/wp-content/uploads/2018/11/Debunking-the-Myths-of-the-Monographs116_FR.pdf (Point n°1 et n°6)

    De plus, il est très facile de tourner en ridicule les fausses informations les plus grossières, comme l’Asut fait au début de son document. Ils ne réussiront pas à discréditer les plus sérieux…

    Concernant Andreas Hottinger :

    Le groupe 2B n’est absolument pas une « catégorie dans laquelle le risque cancérogène est globalement faible mais n’est ni démontré, ni complètement exclu » ; c’est une contrevérité totale !
    La classification du CIRC n’a rien à voir avec le risque, je cite le CIRC : « La classification du CIRC indique la force des indications scientifiques disponibles quant à la cancérogénicité d’une substance. Il ne donne aucune indication sur le niveau de risque associé à l’exposition en question. »
    Pour ce qui est du «  ni démontré, ni complètement exclu » de ce médecin, cela correspond au groupe 3 et non au 2B ! (cf. ce que j’ai dit précédemment sur le café)

    La classification du CIRC ne définit pas le risque, par conséquent, il n’est absolument pas pertinent d’essayer d’établir une équivalence du risque entre deux agents d’un même groupe. Cette classification donne des indications quant à la certitude scientifique concernant la cancérogénicité des agents, mais aucunement le degré de dangerosité ou de risque.

    Ce médecin parle des cornichons et de l’aloe vera pour relativiser la signification de l’appartenance au groupe 2B, mais comme je l’ai déjà dit, il ne faut pas s’occuper des voisins dans la liste.
    Le plomb fait également partie du groupe 2B, mais aussi le nickel, le nitrométhane et le benzofurane. Tandis que le mercure est gentiment placé dans le groupe 3 !
    Alors soit ce médecin est malhonnête, soit c’est lui le cornichon !

    C’est une honte.

    Sources :

    La liste du CIRC (à jour, mais en anglais) : https://monographs.iarc.fr/fr/agents-classes-par-les-monographies-du-circ/

    Sur le principe de cette classification (point n°2, en français) : https://www.iarc.fr/wp-content/uploads/2018/11/Debunking-the-Myths-of-the-Monographs116_FR.pdf

    Sur les notions de risque et de danger, définitions des cinq groupes existants, et l’explication de pourquoi il ne faudrait surtout pas comparer deux agents appartenant au même groupe (en anglais) : https://www.iarc.fr/wp-content/uploads/2018/07/Monographs-QA.pdf

    Et je tiens à faire remarquer qu’il est dangereux de restreindre le débat au cancer, l’Homme peut souffrir et mourir de bien d’autres façons.

    Force est de constater que la désinformation active est de tous les côtés – jusqu’à certains médecins.

  11. 28/03/2019 à 20:37

    Quoi que l’on fasse il y aura toujours des esprits chagrins…

  12. DSP
    28/03/2019 à 21:27

    Concernant l’article du Temps, il y a une autre inexactitude. On minimise toujours l’exposition des antennes. Les antennes sont en général proches, voir très proches (moins de 50 mètres) de certaines habitations et l’exposition où l’on vit doit se situer entre 4 et 6 V/m au maximum. Mais bon nombres d’habitations proches des antennes ont cette valeur à l’intérieur et il est faux de dire qu’on se situe à 1,5 V/m. D’ailleurs les rapports de mesure peuvent (normalement) être obtenus à chaque office cantonal qui est en charge de la coordination des antennes. En plus des rapports sont délivrés aux personnes concernés lors d’une nouvelle installation.
    Et comme je l’ai dit, en passant à 20V/m, on multiplie la puissance par 16, ce qui est énorme.

    • misenta
      29/03/2019 à 14:12

      Encore de la désinformation, vous mélangez les V/m avec la puissance émise, ce qui ne peut pas se faire aussi simplement.
      Et pour la petite histoire, l’émetteur de Sottens émettait à 500000W et les habitants n’en sont pas morts pour autant (heureusement).
      La polémique vient des Verts et autres politiques (et Pierre Dubochet) qui pensent que ce que Doris Leuthard a demandé comme étude sur la 5G se porte sur la santé mais, en réalité, est basée sur la norme ORNI et les ondes millimétriques de la 5G (26GHz). Donc, le moratoire qu’ils demandent est malvenu car les ondes millimétriques de la 5G ne sont (et de loin) pas encore définies et « licenciées » en Suisse.

  13. DSP
    29/03/2019 à 16:48

    Je ne mélange absolument rien du tout. Arrêtez de raconter n’importe quoi. C’est vous qui faite de la désinformation. L’unité V/m représente un champ électrique et je sais parfaitement ce que cela représente. Mais il est clair que le fait que le Temps écrive que les opérateurs veulent augmenter le champ électrique à 20V/m dérange car justement votre essai pitoyable d’essayer de me discréditer ne tient plus la route.

    Pour terminer, voici un document officiel d’un workshop d’Ericsson:
    https://www.itu.int/en/ITU-T/Workshops-and-Seminars/20171205/Documents/S3_Christer_Tornevik.pdf

    Ce document montre bien que les puissances sont (ou peuvent être) drastiquement augmentées, même pour 3.5 Ghz:

    Et on peut y lire dans le document:

    Potentially higher EIRP and larger EMF compliance boundaries (exclusion zones) than for conventional antennas if theoretical maximum power is used for all beams

    EMF compliance may be a challenge for 5G massive MIMO sites if assuming theoretical maximum power for all beams

    In countries with EMF limits significantly below the international science-based ICNIRP limits the roll-out of 5G networks will be a major problem

    • DSP
      29/03/2019 à 17:58

      Ah oui j’oubliais. Dans le document à la page 8 il est fait mention d’une zone d’exclusion de 1W/m2.
      Cette valeur correspond très exactement à 19.42 V/m…

      • misenta
        03/04/2019 à 13:39

        Je vois que vous ne comprenez toujours pas grand chose… Le document fait mention de multibeam et massive MIMO ainsi que de fréquence à 28 GHz (utilisée au USA, le 26 GHz serait préconisé en Europe mais pas encore avalisé en CH). Il parle de possibilité d’augmentation de puissance dans les systèmes “multibeam” par rapport au système actuel de faisceau unique mais en Suisse, il n’y a toujours pas de changement législatif concernant cette possibilité = pas de changement par rapport à la 2, 3 et 4G!
        De plus, contrairement à ce que vous dites, si on veut de la puissance pour la 5G, il faut de ce fait baisser la puissance des autres 2, 3 et 4G!

        • DSP
          04/04/2019 à 14:17

          Ah, alors d’après vous on augmentera pas les puissances avec la 5G. Ok, alors pourquoi demander un assouplissement des normes si rien ne change?
          Pourquoi vouloir passer de 5 V/m à 20 V/m dans les lieux sensibles si les puissances sont les mêmes?
          D’autre part, le document montre un exemple avec une fréquence de 3,5 Ghz. Et vous voulez aussi nous faire croire que les antennes 5G en Suisse n’utiliseront pas la technologie Massive MIMO et Multibeam? Alors quelle différence y-a-t-il entre 4G et 5G si ce n’est pas du MIMO/Multibeam? Ça devient vraiment ridicule.
          Et vous n’arrêter pas de dire que les fréquences de 26 Ghz ne sont pas encore avalisées ou licenciées en Suisse.
          Certes, mais vous allez m’expliquer comment par exemple les voitures (réellement) autonomes pourront fonctionner avec la 5G à 3,5 Ghz, sachant la quantité colossales d’échanges de données que ça va engendrer. Donc forcément ça va venir.

          • misenta
            05/04/2019 à 16:52

            Vous ne comprenez pas quoi dans la phrase “toujours pas de changement législatif”?
            Comme vous faîtes le sourd d’oreille, je vous traduis la phrase:
            Les normes restent en vigueur, donc à 5V/m même avec la 5G!
            Et la commission qui devait se prononcer sur l’augmentation de ces normes l’a refusée.
            L’augmentation de puissance sur les antennes Multibeam est dynamique et n’intervient que sur certains “beam” à la fois en diminuant les autres. La puissance moyenne de ces antennes est d’environ 70% de celle des antennes conventionnelles.
            J’espère que cette fois vous avez bien compris que pour la 5G, à l’heure actuelle, il n’y a pas d’augmentation de puissance!!! CQFD
            Pour les voitures autonomes, vous êtes sûrement plus voyant que moi et, comme c’est un sujet que je ne connais pas assez, j’évite de me prononcer.

  14. LaNatureReprendraCesDroits
    30/03/2019 à 08:11

    DSP, cela ne sert à rien. On est un pays connecté au net donc à l’information mais les gens préfèrent voir des conneries sur youtube/facebook/twitter/snapshat/… que de profiter de tout ce savoir pour l’apprendre, la population est éduquée mais ils connaissent même pas le fuseau horaire Suisse et cela ne les intéresse pas mais ils votent sans comprendre ou savoir. Les téléphones portables n’existaient tout simplement pas du tout, il y a quelques années et il n’y avait pas plus de problème que ça. La population n’était pas des zombies et ils communiquaient encore entre eux.

    Au final on a tous une date de péremption, on est trop pour cette planète et trop bête pour ne pas créer à chaque fois des objets qui détruit notre espèce, notre environnement et les autres espèces car il faut faire de l’argent totalement inutile une fois mort mais il faut avoir des milliards donc ce n’est peut-être pas si mal. Il y a moins de morts lié aux guerres, il faut bien quelque chose d’autre pour remplacer ça vu qu’on est pas assez intelligent pour vivre le plus naturellement et proche de la nature possible.

    Qu’ils montent la puissance, qu’ils continuent de modifier ce qu’on mange, qu’ils utilisent des substances toxique qu’on finit de tout façon par ingérer et on aura tous des cancers, une nouvelle maladie genre peste ou on ne sera tout simplement plus en mesure de nous reproduire car c’est aussi un problème que les gens oublient. « Sur mandat de la Confédération, un projet national de recherche (PNR 50) intitulé « Perturbateurs endocriniens: Importance pour les êtres humains, les animaux et les écosystèmes » a été lancé en 2002 et s’est poursuivi jusqu’en 2007. » mais oui ça passe pas sur facebook ou dans les médias donc les gens ne sont pas au courant.
    Résultat : nouvelle extinction massive des gens en ville et cela peut aller rapidement mais de tout façon, on ne survivrait pas bien longtemps seul dans la nature. Un smartphone n’aide pas à manger, à construire un abri, à faire du feu, …

  15. 31/03/2019 à 04:51

    Grande première sur le marché allemand où est annoncé le premier déploiement commercial de l’application opérateur HbbTV (HbbTV OpApp) de Panasonic.

    La spécification vient faciliter la vie des utilisateurs du bouquet allemand HD+ en leur permettant d’avoir accès à la plate-forme sur n’importe quel téléviseur intelligent OLED UHD Panasonic vendu en Allemagne en 2019 sans nécessiter de matériel ni de carte à puce supplémentaire. Dans ce cas concret, les consommateurs navigueront parmi les chaînes de télévision HD + et les services interactifs via une interface utilisateur.

    HbbTV OpApp se comporte donc comme un décodeur virtuel à l’intérieur du poste de télévision intelligent, permettant aux opérateurs de plate-formes de fournir une interface utilisateur uniforme et de marque commune à différents fabricants.

    sources:
    http://www.telesatellite.com/actu/53036-panasonic-developpe-un-decodeur-virtuel-pour-recevoir-hd.html

    Branded user interface on smart TVs: HbbTV Operator App deployed in first market
    https://www.hbbtv.org/news-events/branded-user-interface-on-smart-tvs-hbbtv-operator-app-deployed-in-first-market/

  16. Sentinelle
    08/04/2019 à 17:23

    Les EHS sont des sentinelles d’utilité publique…
    Je suis DIAGNOSTIQUEE électrohypersensible (EHS) depuis l’installation de la 4G, un enfer au stade handicap qui hypothèque mon futur. Je subis comme d’autres, au quotidien, cette INTOLERANCE PHYSIOLOGIQUE aux rayonnements artificiels des technologies sans fil (RNI), sachant que chaque fréquence impacte mon corps de façon différente, dépendant aussi de la puissance. L’électrosmog -multiplié par 1000!! ces 10 dernières années en Suisse!- étant une soupe électromagnétique aux ingrédients a-variés, l’atteinte à ma santé due aux ondes (RNI) est maintenant multisystémique… Au-delà des douleurs et des malaises en présence de radiofréquences trop élevées.
    Comment vais-je survivre avec la 5G et ses antennes qui vont pulluler, une chaque 100 m, ses multitudes d’objets émetteurs-récepteurs mouchards stupidement connectés, gourmands en terres rares extraites dans des conditions sociales et environnementales scandaleuses, ses objets connectés énergétivores et frappés d’obsolescence programmée!… Avec l’électrosmog qui s’épaissit, l’EHS deviendra en toute logique de plus en plus fréquente avec les coûts socio-sanitaires qui vont avec.
    Je n’aborde pas ici le sujet des autres maladies où l’électrosmog joue un rôle, ni les atteintes à l’environnement (cf Appel International de 170 scientifiques indépendants pour l’arrêt de l’installation de la 5G ainsi que les milliers d’études scientifiques indépendantes sur le sujet répertoriées en ligne). Notez qu’actuellement la Suisse est à la traîne, incurie fédérale, en matière de reconnaissance du handicap -j’ai perdu mes mandats lucratifs- qu’est l’EHS: les pays nordiques, l’Angleterre… l’ayant reconnue. STOP 5G, la vie avant le profit, svp!… (Précision, je suis connectée en filaire).

  17. 09/04/2019 à 17:42

    Bonjour à tous,

    Encore une fois, je me vois malheureusement contraint de fermer les commentaires de cette note pour éviter les polémiques stériles qui ont déjà cours ailleurs aujourd’hui, ce blog n’étant pas consacré à l’électro-sensibilité.

    Seules les autorités officielles compétentes, sur la base d’études scientifiques établies par des biologistes et épidémiologistes, notamment, sont habilitées à répondre à une potentielle et éventuelle dangerosité des ondes électromagnétiques et sur leurs effets. Les normes nécessaires sont d’ailleurs en vigueur aujourd’hui.

    J’encourage les internautes qui voudraient se forger une opinion sérieuse à consulter les différentes sources officielles, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en consultant ma modeste synthèse Faut-il avoir peur des antennes de téléphonie mobile? Rien ne semble le prouver.

    Merci pour votre intérêt et belle fin de semaine à tous!

    PS
    En France, ce communiqué de presse de l’Académie nationale de médecine rédigé en 2014 contre les dispositifs anti-ondes est des plus explicites.

    Par ailleurs, cette note de Wikipedia, en date du 9 avril 2019 est très claire pour ce qui est de l’électrosensibilité, qui n’est pas le thème de ce blog :
    « Bien que les symptômes soient reconnus, les essais cliniques réalisés en double aveugle, où les patients sont exposés à des champs tantôt réels, tantôt factices, ont démontré que les personnes se jugeant hypersensibles étaient incapables de distinguer une exposition aux champs électromagnétiques réels d’une exposition simulée. Ces études suggèrent que l’effet nocebo joue certainement un rôle non négligeable, sans écarter d’autres hypothèses compte-tenu des limites méthodologiques des études de provocation. Dans l’état actuel des connaissances, aucune étude publiée ne permet de conclure à l’existence du moindre lien de causalité entre les troubles revendiqués et les ondes électromagnétiques. »

%d blogueurs aiment cette page :