Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Résultats 2018: Sunrise rit, UPC et le câble pleurent. Et après?

Sunrise a chèrement acquis les câbles vieillissants d'UPC.

Sunrise a chèrement acquis les câbles vieillissants d’UPC.

Après l’annonce du rachat d’UPC par Sunrise, l’action de ce dernier a été quelque peu chahutée à la Bourse suisse. Ce n’est pas pour rien. Lorsqu’on jette un coup d’œil aux derniers chiffres du challenger suisse des télécoms, de sa proie et des acolytes câblés de ce dernier, on constate que le tableau global n’est pas terrible.

Pour commencer, les résultats de Sunrise synthétisé dans le tableau suivant sont excellents. Le numéro deux suisse des télécoms réalise une belle performance puisqu’en termes de clientèle, il progresse partout. On constate aussi qu’il maintient le cap pour ce qui est de la rentabilité, ce qui profite aux actionnaires et moins aux clients, selon ce communiqué. On dirait du Swisscom !

Chiffre d’affaires (en mio. de CHF)

T4 2017

hors IFRS 15

T4 2018

y.c. IFRS 15

T4 2018

hors IFRS 15

En glissement annuel

y.c. IFRS 15

En glissement annuel

hors IFRS 15

Services mobiles

341

333

333

(2,3 %)

(2,3 %)

Services de téléphonie fixe

103

81

81

(22,0 %)

(22,0 %)

Internet fixe

65

73

72

11,1 %

10,7 %

Chiffre d’affaires total

509

486

486

(4,6 %)

(4,6 %)

Chiffre d’affaires des services (total hors hubbing et matériel)

373

380

380

1,8 %

1,9 %

Marge brute

302

312

313

3,4 %

3,7 %

EBITDA

148

164

162

10,7 %

9,6 %

EBITDA ajusté

148

153

152

3,6 %

2,4 %

Résultat net

23

35

47,5 %

Equity free cash flow

9

57

553,6 %

Clients (en milliers)
Mobile postpaid

1594

1729

8,5 %

Mobile prepaid

756

628

(17,0 %)

Vocal fixe

441

468

6,2 %

Internet

422

457

8,3 %

TV

214

244

14,1 %


UPC toujours pire!

Du côté d’UPC, la proie, les résultats publiés sont aussi déplorables que l’image que donne cette société. Déjà du temps de Cablecom, ce n’était pas terrible, mais visiblement les clients continuent de fuir cet opérateur, très chèrement acquis par Sunrise.

Là aussi l’infographie reproduite ci-dessous montre à quel point la dynamique d’UPC est mauvaise, comme son CEO précédent? On remarque surtout la perte de 32’000 clients sur la TV après de multiples opérations pour regagner la confiance du consommateur: offre en matière de sport, nouvelle box TV. UPC va pas fort, comme son chiffre d’affaires qui baisse de 3,7 %, selon son communiqué. Reste à connaître sa rentabilité réelle…

UPC n'a ps brillé sur la fin de l'année 2018.

UPC n’a ps brillé sur la fin de l’année 2018.


Le câble ne brille pas

Enfin, du côté du câble, on accuse effectivement les mauvais résultats d’UPC, ce qui ne doit pas masquer le bon travail effectué par d’autres entreprises aux moyens beaucoup plus limités qu’UPC, ce qui me fait encore une fois dire qu’UPC ne vaut pas le montant exorbitant payé par Sunrise ! Constatons que le coaxial a réussi à fourguer quasiment 200’000 contrats mobiles à ses clients. Dommage que le câble n’ait pas créé son propre opérateur virtuel (l’excellent projet Nexora/Yuu tué dans l’oeuf!).

Et pour la suite? Sunrise devra faire de gros efforts pour restructurer UPC dont le service ne satisfait toujours pas ses clients. Il devra surtout moderniser (à grands frais?) son réseau câblé. Parallèlement, il devra soigner ses actionnaires sans pouvoir trop tondre ses clients au risque de les perdre puisqu’en face Swisscom bénéficie d’une meilleure réputation. Bref, beaucoup de travail pour le CEO Olaf Swantee, qui risque de nous surprendre! Espérons-le pour les clients concernés…

Xavier Studer

 

Chiffres sectoriels du câble à fin 2018

Abonnements Le 31/12/2017 Le 31/12/2018 Évolution
Total de la téléphonie 941 000 980 000 +39 000 (+4.1 %)
–          Dont téléphonie fixe 791 000 783 000 -8 000 (-1 %)
–          Dont téléphonie mobile 150 000 197 000 +47 000 (31.3 %)
Internet haut débit 1 245 000 1 203 000 -42 000 (-3.4 %)
Télévision 2 370 000 2 235 000 -135 000 (-5.7 %)
Total des abonnements 4 556 000 4 418 000   -138 000 (-3 %)  

20 commentaires pour “Résultats 2018: Sunrise rit, UPC et le câble pleurent. Et après?

  1. Tricoline
    01/03/2019 à 10:42

    Effectivement le prix payé est trop élevé !

    Il faut espérer que Sunrise fasse rapidement le ménage, sinon cela pourrait porter préjudice a l’acheteur tout simplement !

    Un article dans le Temps de ce jour évoque une perte de la concurrence en Suisse, probablement

  2. MG-1
    01/03/2019 à 10:46

    « Dommage que le câble n’ait pas créé son propre opérateur virtuel »

    Je ne comprend pas, UPC est bien un opérateur virtuel.

    Et je suis très satisfait de ses services.

    • 01/03/2019 à 10:59

      Il est question ici d’un opérateur virtuel pour d’autres sociétés du câble. Par ailleurs, si ces messieurs du coaxiaux étaient un peu plus visionnaires, ils se seraient tous associés pour créer un Full MVNO pour toute la branche. Ils font ce qu’ils peuvent… Visiblement, les marges sont encore trop élevées en Suisse et la pression sur les prix insuffisante!

  3. Pierre Henry
    01/03/2019 à 11:14

    êtes-vous certain que cela se fera ? la COMCO ne va pas faire opposition ?
    pour moi Sunrise ce sont les meilleurs, depuis leur tout début.

    • Frjo
      01/03/2019 à 11:38

      j’allais poser exactement la même question: est-ce que la COMCOM doit-elle encore statuer sur ce rachat… ?

      • el lobo
        01/03/2019 à 11:57

        Ben voilà elle est posée !

  4. Joe
    01/03/2019 à 1:02

    Je pense que la Comco ne va pas s’opposer. Leur portefeuille est pour la plus grande partie complémentaire. Ça permettra de mieux faire face à Swisscom. Mais ça risque de donner un duopole comme Migros et Coop, donc pour ce qui concerne une basse des prix significatives, je suis plus pessimiste. Le pire que puisse arriver est que les deux Player s’arrangent entre amis (suisse) (de façon licite naturellement …)

  5. 01/03/2019 à 1:50

    Bon retour sur investissement pour Liberty Global.
    Acheté 2.8mia en 2005, vendu 6.3mia en 2019.
    Plus que doublé la valeur en 13-14 ans

    • jackolexplo
      03/03/2019 à 3:04

      6.3 miards avec la dette. 2.6 miards en numeraire et le reste en reprise de dette. Or dividende, ils ont fait une moins value de 200 millions.

  6. chrisge
    01/03/2019 à 2:49

    « …Il devra surtout moderniser (à grands frais?) son réseau câblé…. »

    Pour info cher Xavier, Je suis dans une petite commune dans la campagne genevoise loin du premier central TT de Swisscom.

    Et ce « réseau vieillissant » d’UPC me permettait déjà d’être à 100 Mbps/10 Mbps il y a 5 ans alors que Swisscom ne me proposait que du 4,4 Mbps sur son réseau cuivre « ULTRA-VIELLISSANT » !!

    Et depuis 1 an je suis à 500 Mbps en download et 50 en upload. Largement suffisant pour 2 personnes qui regardes des films et une ado qui joue en ligne…

    Swisscom est toujours incapable de le faire aujourd’hui car c’est toujours du 4,4 Mbps…. Et SUNRISE non plus !!

    Ne pensez pas toujours en petit bourgeois qui est connecté à une fibre optique en pleine ville de Lausanne !!! Il y a aussi des citoyens qui habitent loin des centres et qui sont heureux avec le réseau UPC !!

    • 01/03/2019 à 3:08

      Vous avez raison, mais aussi bien Swisscom qu’UPC Sunrise devront moderniser leus structures parfois totalement obsolètes. Même avec la 5G!

    • Pitou
      01/03/2019 à 5:19

      Je vous le confirme depuis le Jura bernois : 600 mbps chez UPC, alors que Swisscom plafonne à un misérable 30 Mbps … Et j’ajoute que le service client d’UPC a fait de très gros progrès les rares fois où j’y ai eu recours.

      • chrisge
        02/03/2019 à 12:54

        je confirme !

        2 soucis récemment et problème réglé en 10 min. à distance avec le technicien directement au téléphone. (problème de Replay qui ne fonctionnait plus…)

        Le support fonctionne très bien à mon gout.

    • Mike
      01/03/2019 à 11:42

      Je n’aurai pas dis mieux, je suis sur Bernex et ce n’est pas SwissCom avec sont réseau du début du siècle qui va me donner du 300 comme le fait upc aujourd’hui.

      Le réseau câblé même vieillissent est capable de passer beaucoup de données, normal vu que le câble réseau est du plus gros câble de base

  7. DOLS
    01/03/2019 à 10:15

    Ils devront choisir un autre nom pour la partie téléréseau où il pourra conserver UPC, ou Sunrise va investir encore quelques centaines de francs pour renommer un futur nom en S***** ou UPC devient Sunrise

    • MG-1
      02/03/2019 à 4:39

      Le nom UPC disparaitra, ce sera tout Sunrise.

  8. Fabrice
    02/03/2019 à 9:47

    Bonjour tout le monde,
    Habitant une commune à 10km de Lausanne je n’ai que le cuivre… et heureusement la 4g pour accélérer un peu la vitesse. Bref…

    Ce qui m’inquiete dans ce rachats, c’ est la perte d’un concurrent ( pas bon pour le consommateur) et surtout que Sunrise boivent la tasse dans les ans qui suivent.
    Sortir autant de milliard et surtout qu »ils devront sortir tout autant pour la suite….A se demander, la raison de ce rachat ….

  9. 03/03/2019 à 10:55

    Eh oui, comme l’ont dit pas mal de commentateurs, UPC est bien souvent la seule alternative capable d’offrir un débit internet décent là où le cuivre est en berne, et où la fibre sonne bien souvent comme une légende urbaine. Pourvu que l’alliance avec Sunrise ne se fasse pas au détriment de ce service, ni à celui de la norme DVB-C, seul moyen de visionner et d’enregistrer la TV sur HD en se passant de ces satanées box.

  10. 09/03/2019 à 12:06

    Swisscom installe du fttb et ftts avec G.Fast) convertible en fibre optique jusqu’au domicile ftth si souhaité mais il faut du temps pour convertir toute les 2212 communes au 1.1.2019 !
    https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/catalogues-banques-donnees/cartes.assetdetail.7008568.html

    Pour rappel, DOCSIS (Data Over Cable Service Interface Specification) définit les protocoles de communication utilisés par le câble coaxial.

    La version 3.1 permet des débits théoriques de 10 Gb/s en téléchargement et 1 Gb/s en upload. CableLabs vient d’annoncer avoir finalisé la version Full Duplex de DOCSIS 3.1, avec jusqu’à 10 Gb/s en upload.

    Les flux montants et descendants peuvent ainsi utiliser le même spectre. Pour le consortium en charge de DOCSIS, cela permet d’augmenter significativement les performances en upload, de proposer des services symétriques de plusieurs Gb/s et ainsi préparer l’avenir pour la réalité virtuelle/augmentée (entre autres).

    https://www.suissedigital.ch/fr/reseaux-suisses/technologie/
    https://www.nextinpact.com/brief/cable—la-norme-docsis-3-1-passe-au-full-duplex–jusqu-a-10-gb-s-en-upload-534.htm

    http://hsi.bluewin.ch
    http://speed.sunrise.ch/
    http://hsi.upc.ch/speedtestJavaV2/noJava.html
    https://speedtest.cnlab.ch/en/

    • Tricoline
      09/03/2019 à 12:32

      Juste pour préciser redge, que le FTTB et FTTS n’est pas convertible en FTTH aussi simplement que cela et surtout pas sur des souhaits de la clientèle !

      Car le FTTH à la mode Suisse, c’est 4 fibres par prise posée dans le logement, fibre qui vont jusque dans un petit central pour permettre le branchement sur l’opérateur proposant ses services.

      Donc il faudra retirer des fibres, actuellement pour un immeuble de 100 logements, il n’y a pas 400 fibres qui relie l’armoire du FTTB placé au sous sol de l’immeuble en question.

      En France par exemple, les gens n’ont pas 4 fibres qui arrivent dans leur salon, juste une seule.

      En Suisse nous avons une solution FTTH super méga grand « Luxe », bien trop cher, donc ruineuse à mettre en place, nos voisins font plus simple, moins cher, et c’est suffisant pour le 99,9% des gens, avons nous réellement besoin de 4 fibres ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :