Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swisscom à peine titillé par ses concurrents au premier semestre…

«Vu le contexte difficile, le résultat du premier semestre est d’autant plus remarquable», déclare Urs Schaeppi, CEO de Swisscom.

«Vu le contexte difficile, le résultat du premier semestre est d’autant plus remarquable», déclare Urs Schaeppi, CEO de Swisscom.

La concurrence s’exerce toujours assez difficilement sur le marché suisse des télécoms, comme l’illustrent les derniers chiffres de Swisscom. L’opérateur historique présente en effet un résultat d’exploitation stable, malgré des offres et des promotions de plus en plus agressives de ses concurrents.

Le tout puissant opérateur, qui domine toujours globalement largement le marché suisse des télécoms, concède toutefois qu’il doit composer avec un chiffre d’affaires en baisse de 2,4% à 5,663 milliards. À taux de change constant, il a reculé de 1,7%. En Suisse, sans ses activités de base, l’entreprise a réalisé des ventes à hauteur de 4,256 millions (-3,2%), selon un communiqué.

TV en positif, internet en négatif

L’ogre bleu résiste toutefois fort bien à des offres parfois incomparablement plus avantageuses que les siennes sur internet et la TV. Par exemple, sur le marché de télévision, il continue de festoyer en avalant tout de même 10’000 abonnements sur la période en revue, soit une progression de 0,7%, pour atteindre 1,53 millions d’abonnés. Remarquable.

L’ancien monopoliste fait en revanche moins bien sur l’internet. Le nombre de connexions à haut débit sur son réseau fixe a diminué de 9000 unités, soit de 0,4%, pour s’établir à 2,02 millions au premier semestre. Une tendance similaire à celle observée chez UPC. On peut s’imaginer que certains concurrents, parfois clairement supérieurs, marquent enfin des points après des années de lutte.

Swisscom joue un rôle important en Suisse pour faire baisser les frais de roaming.

Swisscom joue un rôle important en Suisse pour faire baisser les frais de roaming.

Un début de concurrence

Enfin, assez logiquement compte tenu des différentes offres de ses concurrents, l’entreprise née de Telecom PTT continue de reculer sur le mobile. Un petit début de concurrence s’exerce enfin. Avec 6,368 cartes SIM, l’opérateur doit composer avec un recul de 1% de sa clientèle.

Mon commentaire? Swisscom, qui peut notamment désormais compter sur la croissance de Fastweb en Italie, résiste bien à la concurrence. Pour être honnête, compte tenu du rapport qualité/prix ou de la qualité des offres de ses concurrents sur le fixe, l’internet et le mobile, on aurait pu redouter un recul beaucoup plus marqué de ses affaires en Suisse.

Xavier Studer

13 commentaires pour “Swisscom à peine titillé par ses concurrents au premier semestre…

  1. 16/08/2019 à 06:56

    Ils ont aussi arrêté d’inverstir dans le FTTH, c’est une grosse économie du coup…

    • misenta
      16/08/2019 à 14:35

      Très mauvaise analyse! Si vous regardez bien les chiffres, les investissements sont en fortes augmentations.
      Le FTTH était prévu partout en Suisse d’ici 2030 mais les investissements prévus au départ se sont révélés insuffisants et les forces de construction trop faibles. En résumé, ça coûtait plus cher que prévu et plus long à construire (2035), donc il a été décidé de construire d’abord du FTTC puis du FTTS qui est largement suffisant pour la plupart et dans un délai de fin 2021 pour toute la Suisse. Pour autant, le FTTH n’est pas mis au rebus mais se fera à plus longue échéance.
      Et technologiquement, qui sait ce que demain sera fait!!!

  2. Dominique Barreaux
    16/08/2019 à 07:18

    Les pététés bloquent actuellement quasiment totalement l’installation de la fibre chez les abonnés (en laissant penser le contraire par des artifices de communication). Cette stratégie fonctionne à court terme. Mais combien d’années cela sera-t’il encore possible de bloquer la concurrence de cette façon?
    La complicité des politiques est évidente (aucune vision à long terme). Faut-il lancer une initiative pour forcer l’installation de la fibre jusque chez l’abonné maintenant plutôt que dans 10 ans?

    • Tricoline
      16/08/2019 à 09:06

      Très bonne analyse !

      Sans aucunement vouloir défendre Swisscom, ses concurrents que cela soit des telcos ou des cablos investissent pas non plus dans le FTTH.

      Tous se contentent d’utiliser les infrastructures des autres (ex Salt, Sunrise, …) ou de pérenniser le cuivre, comme par exemple les cablos qui préfèrent bricoler avec le DOCSIS plutôt que de migrer en FTTH.

      La course au rendement est prioritaire, pas les investissements pour les 20 prochaines années.

      • OriginalMike
        16/08/2019 à 11:28

        +1

  3. pedro
    16/08/2019 à 10:22

    On va partir en récession cela changera peut être la donne 🙂
    Il faudrait investir dans le cuivre plutôt que la fibre bien moins cher et tout aussi efficaces si ce n’est plus jusqu’a 40gb selon la distance pour des équipements meilleur marché que sur fibre.

    • Tricoline
      16/08/2019 à 14:27

      Vous raisonnez comme Trump qui veut investir dans le charbon, m’enfin ?!

      Ressortons les machines à vapeur et les voitures au gaz de bois pendant qu’on y ait !

  4. Domlesgaz
    16/08/2019 à 14:04

    Utopie : Ce qui serait bien, c’est que les telco et cablo se mettent d’accord pour utiliser la même technologie de câble à l’intérieur des immeubles et de les partager. Ça éviterait de tout devoir tirer à double !

  5. Tricoline
    16/08/2019 à 14:24

    +1

    D’ici quelques années à condition que nos opérateurs accordent leur violons on peut imaginer et espérer que tout soit en IP, câblé ou en wifi, avec une norme DVB-I pour l’IPTV de manière à laisser de côté les box, des APP doivent suffire.

    Comme cela plus besoin de tirer à double câble coaxial, fibre et autres spécialités multimédia ( cher) comme il en existe déjà.

    Tout en RJ 45 et/ou en WIFI

    • 16/08/2019 à 17:04

      Ou en Lifi ?

    • pedro
      16/08/2019 à 22:13

      Ce n’est pas gagné… La fibre ne reste pas un câble pour privé. Trop fragile, ne supporte pas les courbes, le déplacement. RJ45 ça reste un câble qu’avec des avantages et une bande passante qui n’arrête pas d’augmenter et bien moins cher à acheter et tirer.

      Une fibre a déjà du être remplacée car morte. Irréparable, on retire depuis tout en bas. Génial cette technologie non ?
      Et l aspirateur derrière un meuble n’en fera qu’une bouchée dans une grande partie des ménages 😀
      Au moins ce n’est que la fibre courte mais si c’est le connecteur. Electro pour refaire la soudure.
      Ce n’est juste pas la bonne techno et beaucoup trop cher.

  6. Pierre
    17/08/2019 à 11:13

    Concernant internet, ce n’est pas la concurrence qui prend des marges mais plus le marché qui diminue. On est bcp à prendre 3 cartes 4g/5G en plus du contrat mobile, mettre nos anciens portables/tablettes en hotspot pour faire du wifi à bas coût tout en gardant du débit suffisant.

  7. ipodac
    22/08/2019 à 16:23

    Ils sont environ entre 20 et 40% plus cher dans les tarifs mobiles grandes entreprises…. Ceux qui n’ont pas les mains liés à eux ne se font pas prier pour changer ces derniers temps

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :