Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Infographie: certains barons du marché suisse des télécoms ont souffert en 2018

Sans surprise, Swisscom est resté ultra dominant en 2018 sur le marché suisse des télécoms.

Sans surprise, Swisscom est resté ultra dominant en 2018 sur le marché suisse des télécoms.

Une certaine concurrence semble avoir régné sur le marché suisse des télécoms en 2018, bien que les conclusions de l’année soient surprenantes. Le plus frappant est la correction massive prise par UPC et autres barons. Swisscom, qui régate un peu dans les mêmes eaux, a parfois dû composer avec de légers reculs, seul Sunrise tire son épingle du jeu, mais sans grand mérite. En profitant de certaines baisses de prix, le consommateur est probablement le grand gagnant…

Pour commencer, on aurait pu attendre de meilleures performances de Salt en 2018 compte tenu de son offre sans concurrence sur la fibre optique et de ses promotions bienvenues et permanentes sur le mobile. Le troisième opérateur du pays cède toutefois du terrain sur son cœur de métier et aurait peut-être gagné environ 50’000 abonnés sur la fibre, comme je l’ai très grossièrement extrapolé après avoir additionné les chiffres de ses concurrents et en avoir comparé la somme avec celle de l’année précédente. A suivre de près, car la filiale de Xavier Niel est toujours très rentable, et travaille dur pour faire évoluer le marché…

Sunrise à nouveau gagnant en 2018

Du côté du challenger, Sunrise donne à nouveau des signaux de croissance dans tous les domaines. Malheureusement, le numéro deux passe peut-être un trop de temps à signer des chèques à Roger Federer et n’a pas assez travaillé en 2018 pour améliorer significativement son offre. En dormant un peu sur ses lauriers, il progresse sur plusieurs fronts en profitant surtout de la médiocrité de certains de ses concurrents, certains barons de la TV à bout de souffle… Dommage, car Sunrise propose réellement d’excellents services…

En effet, il suffit de regarder la claque magistrale que s’est prise UPC l’an dernier pour saisir la tendance générale. Le coaxial recule fortement presque partout… Le premier câblo-opérateur du pays, qui pèse à lui seul un peu plus de 2,4 millions d’abonnements sur les 4,4 millions de la branche en général, est d’ailleurs largement responsable du recul de Suissedigital sur ses cœurs de métier. En se débarrassant d’UPC pour 6,3 milliards de francs, Liberty Global a incontestablement fait une excellente affaire. Et Sunrise, qui devra vraiment travailler dur pour moderniser ce fatras de câbles… Que va-t-il faire? A qui va-t-il confier cette mission?

Swisscom décroche un nouveau trophée en 2018!

Terminons par Swisscom, toujours ultra dominant, partout, et qui rime désormais avec les Supepoints de la Coop en plus des Cumulus de la Migros! Ses données restent souvent complexes à lire… Parle-t-on, par exemple, des employés de Swisscom en Suisse ou de Swisscom Suisse? Par ailleurs, certains chiffres ont encore une fois été revisités. On retiendra toutefois que l’ogre bleu continue de dévorer sans relâche le marché de la TV numérique. Parallèlement, l’ancien baron de la téléphonie fixe perd très logiquement quelques lignes sur le fixe et doit se satisfaire d’un très léger recul sur le mobile. Les deux compères à sa tête ont de quoi sabrer le champagne, une nouvelle fois…

Au final, la claque d’UPC, même si elle n’est pas surprenante, a marqué l’année 2018, comme une certaine faiblesse de Salt, qui doit se battre comme un lion pour simplement ne pas perdre de trop grosses part du gâteau du lucratif segment mobile. On verra par la suite comment il se positionne sur la fibre… Décidément, ce marché suisse des télécoms n’a pas fini de nous étonner année après année.

Fondamentalement, comment se fait-il que le très dynamique et méritant Salt et que le somme-toute excellent Sunrise, qui rivalise désormais avec Swisscom grâce à la maîtrise et au travail de Huawei, donnent l’impression de devoir se satisfaire des miettes… Alors que la 5G a nécessité beaucoup de travail en 2018, la conclusion reste toutefois toujours la même: il y a comme un petit quelque chose qui semble ne pas tourner tout à fait rond aux pays des horlogers…

Xavier Studer

Les infographies des années précédentes

Plus d’informations:

Le rapport annuel de Swisscom
Les chiffres de Sunrise
Le communiqué de Salt
La communication d’UPC
La synthèse de Suissedigital

6 commentaires pour “Infographie: certains barons du marché suisse des télécoms ont souffert en 2018

  1. Maxou
    23/04/2019 à 07:56

    Effectivement, on se demande combien de clients a fait Salt sur la fibre… Merci pour l’estimation!

  2. Tricoline
    23/04/2019 à 11:09

    Si vous avez estimé à 50000 les clients fibre de Salt, cala fait moins de 1% des ménages éligibles au FTTH (20% des 4 millions de raccordements éligibles à la fibre dans le salon) qui ont choisi Salt fiber, c’est bien en rapport avec la complexité que cela représente vu les intervenants impliqués.
    Sur vos graphiques on constate que Swisscom est toujours trop fort partout, donc la concurrence ne fonctionne pas correctement dans ce pays, c’est inquiétant.
    Sachant que la confédération détient 51% de Swisscom, c’est le monopole d’état qui continue…

  3. Pedro
    23/04/2019 à 16:49

    Salt avec la fibre et sunrise avec la fibre + mobile via yallo propose une bonne concurrence. Par contre où sont les cablos ?
    Netplus n’a fait que de monter ces tarifs tous ces années et ne redescend pas. Apparemment la concurrence ne marche pas du tout. Et c’est pareil pour UPC jusqu’à maintenant on verra ce que sunrise va proposer.

  4. 23/04/2019 à 19:22

    Salt me fait de la peine, la meilleur offre sur fibre, et de très loin, qui vend pas plus que ça, ça me chagrine un peu. Certes tout n’est probablement pas parfait, je vois beaucoup de critiques sur le service client (en ce qui me concerne je n’ai pour l’instant absolument rien à leur reprocher) mais vu l’offre que ce soit la Box TV Apple, la vitesse internet et le prix, ils méritent de faire de bien meilleur chiffre selon moi.

    • Pedro
      24/04/2019 à 18:59

      Franchement, je peux avoir salt en 10gb mais pourquoi passer chez eux ?
      Je paye moins cher chez sunrise du 1gb que je n utilise déjà pas 1to/mois s’est ridicule.
      Ensuite, je peux me passer du modem chez eux donc pourquoi payer plus ?

      Le jour où je peux me passer du modem, récupérer les chaines sur mon système TV home made sans cryptage oui !

  5. Didier
    23/04/2019 à 20:18

    Pour ma part, du 1Gbits + tv small, sans fixe, 4g illimté en Europe, on est à 145.00 CHF sans rabais chez Swisscom…

    Pour la concurrence et plus au moins la même config, on enlève NetPlus et les câbles. Reste Salt, on tourne à 145 CHF avec en plus un Apple Box que je ne veux pas et très souvent un support technique pas excellent! Après Sunrise avec un support catastrophique et quasi les même prix (hors rabais)

    Je ne parle pas des sites internet ultra compliqués pour avoir sur une page tous les abonnements TV+Mobile+Internet en un clin d’œil (hormis Swisscom).

    Donc voilà pourquoi je suis et je reste chez Swisscom, C’est pas meilleur ailleurs..

    Sans parler les offres PME (avec le support) ou il n’y quasi que Swisscom qui propose qqch de sérieux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :