Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

«OK Google, lève le store»! Le test du très désiré Fyrtur d’Ikea…

Le store connecté Ikea Fyrtur se fait parfois désirer en Suisse.

Le store connecté Ikea Fyrtur se fait parfois désirer en Suisse.

Le store Ikea Fyrtur a suscité un enthousiasme immodéré dans mon entourage, qui a d’abord constaté que ce produit peinait à arriver en Suisse. Après une acquisition quelque peu rocambolesque qui s’est terminée sur internet, ce produit qui semble avoir disparu du magasin en ligne helvétique, nous a épatés lors de son test…

Tout commence par sa fixation contre le mur ou au plafond. Si les instructions sont claires, dommage qu’une partie du support en plastique n’inspire pas vraiment confiance lorsqu’il s’agit de fixer dessus le rouleau du store obscurcissant Fyrtur, cédé 199 francs en 195 x140 cm (Rajouter 9,95 francs de frais de port). Mais bon, tout s’est bien passé…

Accumulateur, chargeur, etc.

Ceci fait, il faut charger l’accumulateur qui possède une petite prise micro-USB ainsi qu’un chargeur. Alimenté, ce bloc dont l’autonomie semble conséquente jusqu’ici (pas eu à le recharger en quelques semaines) se place dans le caisson supérieur du store. A l’usage, il faudra donc une échelle ou un escabeau pour le recharger…

Une petite télécommande est fournie avec le store et permet en principe de l’utiliser sans smartphone. Grâce à un réglage spécifique, il est possible de dérouler le store à une hauteur prédéfinie, par exemple pour l’arrêter juste au-dessus de la surface d’un meuble ou précisément au bas de sa fenêtre.

L’application d’Ikea pour la maison connectée

Mais il y a beaucoup ludique et pratique que la petite télécommande fournie avec le Fyrtur. En effet, si vous disposez déjà des lampes connectées Ikea et par exemple d’un Sonos Ikea Symfonisk, vous serez tenté d’associer votre store à cette petite application, toujours plus polyvalente.

Pour accomplir cette opération, il est nécessaire de brancher à une prise électrique l’amplificateur de signal du store (livré avec) et de suivre les instructions dans l’application. La suite du processus passe notamment par un appariement avec la passerelle Tradfri, nécessaire à ce stade.

Piloter le Fyrtur avec l’assistant Google

Les choses deviennent alors vraiment intéressantes puisqu’il est ainsi possible de piloter son Fyrtrur grâce à son smartphone, ou… avec un assistant Google. Rien de plus simple pour ce faire puisqu’il s’agit de passer par l’application Home et de rajouter les services Ikea, si ce n’est pas déjà fait.

A l’usage, on constate que le store répond à des commandes comme «OK Google, descend le store». Le valet numérique ne le descendra alors que de 30% environ. En revanche, «OK Google, ferme le store», permettra de l’abaisser totalement et de profiter d’un excellent obscurcissement. Même si de prime abord, j’ai trouvé ce Fyrtur un peu gadget, je dois avouer qu’il me fait finalement forte impression!

Xavier Studer

13 commentaires pour “«OK Google, lève le store»! Le test du très désiré Fyrtur d’Ikea…

  1. Adrian
    02/12/2019 à 07:53

    Est-ce qu’il est possible d’installer plusieurs stores et de les baisser en même temps. Merci.

    • 02/12/2019 à 07:58

      Oui, mais pas testé.

      • Franck Bétrix
        03/12/2019 à 13:56

        Bonjour,
        Effectivement, plus possible d’acheter par internet il y a deux semaines. Je suis descendu à Aubonne acheter 3 stores. J’ai testé les deux stores sur une commande, ça fonctionne.
        Quant au pourquoi du store connecté dans mon cas ? c’est pour une véranda de chalet, orientée plein Sud. L’idée est de, en hiver, monter les stores de 11h à 13h, avec le soleil, et les fermer autrement. Le contraire en été.
        Meilleures salutations
        Franck

  2. OriginalMike
    02/12/2019 à 11:05

    Le e.sport est une pratique énergivore diabolisée qui devrait être abandonnée au profit du “vrais sport pour sauverla planète !
    Par contre, utiliser bêtement de l’énergie pour monter et baisser un store, (chose que l’on peut faire manuellement, sans trop de contrainte), alors là il n’est plus question de gaspillage mais d’ingéniosité !?
    Et tout à coup cette IA (bête et stupide) et ces assistants connectés tant décriés et qui vous espionnent au quotidien deviennent des outils parfaits !?
    Tout ça manque cruellement de cohérence, à mon goût.

  3. Philippe P.
    02/12/2019 à 12:09

    Un point n’est pas très clair : est-ce que le branchement de l’amplificateur à une prise n’est que provisoire pour l’apairage, et ensuite on peut débrancher pour le contrôler avec un assistant vocal en le laissant uniquement sur batterie ?

  4. Pedro
    02/12/2019 à 14:14

    OriginalMike
    Il y a quand même des choses qui simplifient la vie. Si ce n’est mis en place que pour éviter de baisser le store oui.
    Mais s’il y a un peu de domotique qui permet de contrôler la température de la pièce en hiver pour accumuler le plus de soleil possible et le baisser en été pour garder le frais là ça devient intéressant car cela évite les oublie et ça gère au mieux la chose. Après cela doit être automatisé à l’aide de capteur et non contrôler manuellement avec un smartphone ou du son…

    Mais je suis d’accord sur le principe que je pas pouvoir allumer sa lumière ou baisser son store car quelque chose ne fonctionne pas est plus pénible que bénéfique. Pas bien compliqué d’appuyer sur un bouton…

    • OriginalMike
      03/12/2019 à 01:13

      Je n’ai ren contre la domotique, je l’utilise moi-même dans de nombreuses situation.
      Je fais juste remarquer que d’un côté, sur ce blog, on diabolise le gaming et le streaming, pour des raisons écologiques et de l’autre on encense des technologies énergivores.
      Dommage, je trouve que la qualité d’un journaliste est justement de livrer une analyse objective… Ici c’est plutôt une info orientée.

      • 03/12/2019 à 07:22

        La domotique bien utilisée permet d’économiser parfois beaucoup d’énergie avec des routines, des capteurs et une plus grande simplicité de commandes. Le gaming pourrait être éducatif, mais se résume trop souvent à de grandes pertes de temps. Et pour mémoire, ce blog est libre et indépendant.

        • OriginalMike
          03/12/2019 à 16:43

          Je n’ai jamais dit que ce blog était dépendant ou contrôlé. Et je vous rejoins sur une domotique qui peut être utilisée de manière intelligente, economique et écologique

          Je vous trouve juste peu objectif sur certains sujets, cela ne dépend sans aucun doute que de vous.

          Si le gaming n’est pas toujours, voir majoritairement, pédagogique il est un divertissement qui a été reconnu positif pour la santé et le développement.

          Il y a donc une part positive à cette activité, même si vous ne la pratiquez pas ou ne l’appreciez guère. Il ne faut pas oublier, non plus, que ce marché est le moteur de nombreuses avancées technologiques dont disposent les appareils que vous utilisez au quotidien, c’est dommage de le renier ainsi.

          • 03/12/2019 à 17:44

            Peut-être. Je m’interroge et suis critique sur certains usages, ce qui ne veut pas dire que je l’apprécie pas ou y suis opposé. Bonne soirée

        • OriginalMike
          03/12/2019 à 18:43

          J’ai sans doute mal interprété vos propos.
          Bien à vous.

  5. Pedro
    03/12/2019 à 10:27

    @xavier vous avez raison, il faudrait promouvoir les jeux pour faciliter l éducation. Pourquoi rien ne semble aller dans ce sens ?
    Une école où tous les cours seraient basé sur des jeux ludiques.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :