Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

High-tech: selon Swisscom la 5G serait 50 fois plus efficace que la 4G!

Selon Swisscom, la 5G est beaucoup plus efficace que la 4G.

Selon Swisscom, la 5G est beaucoup plus efficace que la 4G.

Le volume de données transitant par les réseaux mobiles explosant, les équipementiers ont tout intérêt à optimiser leurs antennes. Avec la 5G, de grands progrès ont été réalisés, ce qui en fait une technologie plus écologique! Swisscom parle d’un facteur d’économie d’énergie de 50! Loin d’être négligeable et ce n’est pas tout!

Selon le document reproduit ci-contre, Swisscom estime que la 5G a besoin de près de 50 fois moins d’énergie que la 4G pour transmettre la même quantité information, et même 20’000 fois moins que la 2G, qui disparaîtra fin 2020. Ce fait est d’ailleurs bien connu, comme on peut le lire sur le site de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), qui évoque dans un autre registre le rayonnement des combinés.

Appareils récents plus performants…

«Avec un téléphone doté de la technologie UMTS (3G) et LTE (4G), l’exposition au niveau de la tête est nettement plus faible qu’avec un téléphone GSM (2G). Les téléphones mobiles UMTS et LTE règlent leur puissance bien plus efficacement que les appareils GSM. Les téléphones mobiles LTE (4G) n’utilisent en moyenne que 1% de la puissance maximale d’émission alors qu’ils permettent de transmettre un plus grand nombre de données, tout comme les modèles UMTS», selon cet aide-mémoire, qui préconise l’utilisation des kits mains libres.

Il en va de même  avec la 5G, comme exposé sur cette page de Wikipédia. En passant, la 5G semble faire mieux à différents niveaux. Elle permet une meilleure gestion de l’énergie non seulement du combiné, mais aussi de la station de base et des antennes. Bref, de manière générale la 5G devrait permettre de faire transiter davantage de données par le mobile avec moins d’énergie. Pour moins de rayonnement.

Les antennes adaptative, selon Swisscom…

Même si le rayonnement d’un smartphone semble en l’état des connaissances actuelles potentiellement plus problématiques que celui des antennes de téléphonie mobile, il faut souligner que la 5G devrait pouvoir utiliser le beamforming sur des antennes adaptatives, comme expliqué sur cette page de Swisscom. Certes, en cas d’adaptation des normes actuelles ce faisceau pourrait être plus puissant, mais le «rayonnement de base» plus faible…

L’OFEV abondait d’ailleurs en ce sens en avril 2019 dans cette documentation destinée aux cantons. Il écrivait alors: «les antennes adaptatives ont un rayonnement total plus faible que les antennes traditionnelles. À l’avenir, le recours à de telles antennes est prévu principalement pour la 5G, mais elles pourront également être utilisées pour des technologies moins récentes, comme la 4G».

Un expert confirme le côté «écolo» de la 5G

Bref, sil les conspirationnistes et autres réactionnaires étaient moins visibles, peut-être pourrions-nous bénéficier d’un débat public plus constructif que l’alarmisme actuel sur la 5G. Heureusement, grâce à internet, il est possible d’accéder directement à une foule d’informations destinées aux spécialistes, voire aux spécialistes eux-mêmes… On peut, par exemple, lire l’affirmation suivante:

«Plus la technologie est ancienne, plus il faut de rayonnement pour la même quantité de données. Le 5G est donc un moyen d’envoyer plus de données avec moins de rayonnement. L’introduction de la 5G empêche ainsi que l’exposition aux rayonnements n’augmente parallèlement à la quantité de données. Les politiciens et autres personnes qui réclament un moratoire sur la 5G sont donc des radioprotecteurs au vrai sens du terme. Ils protègent les radiations, mais pas la population contre les radiations», écrit le Professeur Martin Röösli, responsable du groupe BERENIS, dans la NZZ.

Xavier Studer

10 commentaires pour “High-tech: selon Swisscom la 5G serait 50 fois plus efficace que la 4G!

  1. Michel Piguet
    19/01/2020 à 08:04

    écrit le Professeur Martin Röösli, responsable du groupe BERENIS, dans la NZZ.

    Ce ne serait pas le premier qui pourrait écrire ce que lui a dicté son commanditaire. Ce qui ne veut pas dire que ce qu’il dit soit “acheté”, mais juste à prendre avec des pincettes sans explication plus profondes.

  2. 19/01/2020 à 10:25

    Un expert est sensé être neutre basé sur des faits vérifiés et vérifiable sans contre partie.
    Dans le cas contraire, ce n’est plus un expert.

    • Oreille
      19/01/2020 à 11:15

      Le problème est que la polémique est entretenue par toute une série d’experts considérés comme tels par les deux camps.
      Le jour où tous ceux ‘qui savent’ diront la même chose, ce sera clair pour tout le monde.
      Ont-ils tous un peu tort ou tous un peu raison ?

      Plus je lis d’articles sur le sujet, ici comme ailleurs, plus j’ai le sentiment que c’est la non reponse de la commission mandatée pour en donner une qui pèse dans les esprits.
      Le travail de la commission était attendu et à traîné plus que de raison et rien ne permet de définir clairement des réponses : typiquement suisse finalement, on choisi le consensus ou de ne rien faire. On laisse les gens régler leurs comptes de manière libérale et personne ne prendra ses responsabilités humblement.

      Les intérêts de chacun devraient être revus en essayant de comprendre le camp adverse, ce serait plus productif et de toute façon mieux que ces faces à faces dans lesquels ne se reconnaissent que les partisans de chaque partie.

      Bon dimanche à tous.

  3. Pedro
    19/01/2020 à 12:02

    Pourquoi la batterie côté utilisateur tient moins longtemps en 3/4g ?
    Si ça consomme 50x moins et que c’est plus efficace ?

    Lié au switch de réseau sans arrêt lié à la couverture plus faible de l’antenne ?

    Sinon encore un énième article sur la 5g alors qu’il n’y a toujours eu aucune avancée ni d’un côté ni de l’autre. Et si ça continue comme ça, on sera en 8g avec chacun son antenne portable tellement la portée sera réduite en 50ghz. La 2g ne sera pas abandonnée avant longtemps, il faudra juste un abonnement professionnel pour toutes les stations de mesures automatisées qui ne sont pas remplaçable comme ça.

    Et là, on commence à écrire que le smartphone dans la poche pose plus de problème que l’antenne étonnant 🙂 c’est l’étude que je demande depuis longtemps mais que personne semble vouloir faire. Vous allez tous écrire à la santé pour ajouter cela à leur étude ?
    Cela nous permettra d’être au clair une fois pour toute..

    • Cedric
      20/01/2020 à 09:04

      Pourquoi la batterie tient moins longtemps ? Pardi parce que les smartphones sont devenus bavard, les notifications pour qu’elles arrivent il faut une connexion derrière lol.
      Après avec des aussi gros écrans, des cpu plus puissant qu’un ordinateur de 2010, des appareils photos de 40 millions de pixel, il faut du jus pour faire tourner cela.

      Après c’est clair que un smartphone est plus dangereux qu’une station de base lol, en sachant que l’affaiblissement est au carré de la distance (dans le cas le plus favorable ou il y a le moins d’affaiblissement). Donc un smartphone qui émet avec 0.5w à 1cm de la peau aura plus d’impact qu’une base de 40w situé à 10m).

      Concernant la 2G pour les applications de surveillance, ça fait un bail que ça été annoncé, si ces stations n’ont pas été modernisé bah tant pis.

      • Pedro
        20/01/2020 à 13:55

        Avec le même smartphone donc même utilisation. En forçant en 2g la batterie tenait plus longtemps qu’en 3/4g..
        Tester si vous pouvez encore le faire.

    • 20/01/2020 à 12:23

      Pourquoi la batterie tient moins longtemps: Je dirais aussi que les “calculs” sont plus compliqués dans le 3-4G que dans le 2G.

      On envoyait avant “comme un bourrin”… de plus en plus on délègue finalement cette complexité sur le traitement du signal.

      Cela permet d’envoyer et recevoir avec moins d’énergie, mais derrière on travaille beaucoup plus dans la réparation du signal reçu.

      • 20/01/2020 à 12:24

        A rajouter qu’on transmet aussi pas mal de données en plus 😉

  4. 20/01/2020 à 12:33

    >> “Du point de vue technique, la 5G n’est qu’une évolution”.

    Entièrement d’accord, alors pourquoi les opérateurs veulent nous faire payer plus pour une simple évolution? Il n’y a pas de raison que la 5G coûte plus cher que la 4G, surtout que les opérateurs ont tendance à baisser la qualité de la 4G (en réassignant des fréquence) – donc ce serait normal de facturer la 5G au prix de la 2G, 3G, 4G….

  5. Pedro
    20/01/2020 à 14:01

    Tant qu’il y a une augmentation du débit pour une réduction de la portée, je ne vois pas trop l’évolution.
    Est ce que la 3g/5g a même fréquence est vraiment plus efficace en terme de bande passante/consommation ?

    Des deux côtés ? Smartphone comme antenne ?
    Personne n’arrive à donner un débit correct autre que du speedtest qui est juste nul pour ça alors ce n’est pas gagné de vérifier la consommation de la batterie au multimètre.
    Mais ce serait bien de transférer la même quantité de données sur le même smartphone et vérifier le nombre de wh utilisés en 3/4/5g sur la batterie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :