Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Transports publics: Google Maps propose des infos en temps réel en Suisse

Google Maps fait peau neuve.

Google Maps fait peau neuve.

Grâce à sa collaboration avec les CFF, Google intègre dans la dernière version de Maps des informations sur le trafic en temps réel. Une nouveauté qui serait disponible pour toutes les villes suisses, selon le géant américain d’internet bien établi en Suisse. À Zurich. Google Maps s’enrichit par ailleurs de nouvelles fonctions…

À l’occasion de son 15e anniversaire, Google Maps devient encore plus utile pour prendre des décisions et se déplacer sans problème. Ce ne sont pas les plus d’un milliard d’utilisateurs qui lui font confiance qui diront le contraire… Depuis quelques heures, la mise à jour de Google Maps est disponible sur les appareils Android et iOS…

Plateforme de données ouvertes

Les quatre millions de Suisses qui utilisent chaque jour les transports publics pour se rendre à leur travail bénéficieront désormais d’infos en temps réel. Selon un communiqué de presse de Google diffusé jeudi, «il ne sera dorénavant plus nécessaire de sprinter pour attraper son bus, tram ou train».

Une nouveauté rendue possible grâce à la plateforme de données ouverte «TP Suisse», que les CFF exploitent sur mandat de l’Office fédéral des transports pour les entreprises du pays. «Nous sommes ravis que pour son 15e anniversaire Google Maps fournisse des données en temps réel sur les transports publics en Suisse grâce à la plateforme Open Data», selon Rahel Ryf, son responsable auprès des CFF.

Nouveaux onglets, nouvelle icône

Selon le même communiqué, la nouvelle application possède cinq nouveaux onglets pour optimiser la navigation sur Google Maps. Il est toutefois précisé que certains services ne sont pas disponibles dans tous les pays. Au moment d’écrire ces lignes, sur différents smartphones, je n’ai d’ailleurs compté que trois onglets…

Enfin, la pieuvre du web introduit une identité graphique remaniée. La nouvelle icône Google Maps «reflète notre nouvelle manière de cartographier le monde. Elle se base sur un élément clé de Google Maps depuis ses débuts: le repère en forme d’épingle. Avec elle, nous voulons représenter l’extension de notre mission: vous permettre d’atteindre votre destination, mais aussi de découvrir de nouveaux endroits et expériences », selon Google. Plus d’infos

XS

6 commentaires pour “Transports publics: Google Maps propose des infos en temps réel en Suisse

  1. Pedro
    08/02/2020 à 08:38

    Cela ne dérange personne d’être suivi à la trace et en temps réel par une société américaine grâce à un espion que vous avez dans votre poche ?

    Je suis sûr que si on devait voter ça en Suisse pour que notre gouvernement puisse le faire, ce serait refusé. Je pense qu’il faudrait lancer des initiatives dans ce sens pour faire prendre conscience aux gens comme nos médias ne font pas leur travail d’informer le peuple. Car Google Maps connaît le trafic en temps réel car vous acceptez dans une de leur nombreuses CGs d’être suivi en temps réel partout où vous allez depuis des années maintenant 🙂

    • Frjo
      08/02/2020 à 09:38

      +1

  2. Pedro
    08/02/2020 à 09:27

    Voilà un exemple de ce qui est fait avec les données que vous envoyez avec votre consentement : https://wccftech.com/u-s-government-is-buying-smartphone-location-data-for-immigration-enforcement/ (en anglais uniquement)

    La douane volante aurait moins de boulot aussi avec ces données si cela ne se fait pas déjà 🙂

  3. julmo
    08/02/2020 à 16:12

    Je comprends que ça puisse gêner le Suisse moyen d’être pisté car il n’aime pas qu’on touche à sa vie privée mais si cette technologie permet de disculper quelqu’un. Alors là, je pense qu’on sera content de l’avoir.

    Par contre, vous parlez de votations, mais les Suisses ont accepté à 65 % le 25 novembre 2018, la votation sur la surveillance des assurés et nous sommes tous assuré car l’assurance est obligatoire, donc nous sommes tous susceptibles d’être pistés d’une manière ou d’une autre Et pas seulement avec un GPS mais également avec une caméra ou un appareil photo Et ça par exemple, c’est scandaleux à mon goût… tout comme se retrouver sur un cliché prix par un piéton lambda et se retrouver à son insu sur les réseaux sociaux… ça aussi c’est inadmissible à mon sens

    • Pedro
      08/02/2020 à 18:51

      @julmo comment disculper quelqu’un ? Il faut prouver que cette personne soit coupable avant car tout le monde est innocent sans preuve c’est la base.

      Ils n’ont pas accepté d’être suivi au mètre près 24/24h juste d’avoir les outils pour démasquer ceux qui abusent des différentes assurances lié à des abus de certaines personnes qui en profitaient. Je suis aussi contre durcir la loi pour quelques personnes mais l’honnêteté des Suisses n’est plus ce qu’elle était et tout le monde en fait les frais. Je trouve triste aussi que des gens qui abusent s’en sorte sans rien car une loi les a protéger alors qu’ils n’abusent pas tout le temps d’une simple assurance mais de la collectivité donc ces gens volent tout le monde. Je pense que la majorité a voté oui pour cette unique raison.
      Ils étaient protégés alors qu’ils vidaient les caisses de la collectivité.

      Ce n’est pas le bon exemple, la loi qui s’en rapproche le plus et augmenter le pouvoir de la police sur les cybercriminels. Surveillance de masse pour une ou deux personnes. Nos médias, encore, ont bien relayé la peur à ce sujet. Pourtant la base de notre société est sur internet et il faut une sécurité à toute épreuve sans backdoor, sans surveillance de masse cela peut créer de graves problèmes. Il y a d’autres moyens que de surveiller tout le monde, les suivre, installer des malwares, payer pour mettre des backdoors.

  4. 10/02/2020 à 06:56

    Love Google Maps <3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :