Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swisscom a plutôt bien résisté en 2019 à la pression sur les prix

A fond la 5G avec Swisscom!

A fond la 5G avec Swisscom!

Swisscom ne mâche pas ses mots lorsqu’il s’agit de qualifier la concurrence qui souffle sur le marché suisse des télécoms. Il évoque encore une fois un «effondrement des prix». Cela ne l’a toutefois pas empêché de réussir «une bonne performance sur le marché», comme il le dit lui-même… Etonnant, non?

«Swisscom a atteint les objectifs qu’elle s’était fixés et enregistre à nouveau des résultats solides dans un environnement de marché exigeant», commente Urs Schaeppi, CEO de l’opérateur historique. En clair: les marges restent suffisamment importantes pour verser un dividende inchangé de 22 francs par action, selon un communiqué de presse. C’est toujours le jackpot!

Une clientèle acquise

Concrètement, l’ogre bleu doit tout de même composer avec une baisse de son chiffre d’affaires de 2,2% à 11,45 milliards de francs en 2019. Quand on constate la chute de prix des abonnements mobiles ou de la TV sur la fibre optique, surtout grâce à Salt, on se dit que Swisscom manœuvre vraiment bien et peut compter sur des clients très complaisants.

Le puissant opérateur ne s’en cache d’ailleurs pas vraiment. «Nous avons engrangé des succès grâce à de nouveaux produits: l’offre de communication mobile inOne mobile lancée en avril, qui propose l’itinérance en illimité en Europe, est utilisée par 1,15 million de clients. Et la nouvelle Swisscom Box fait passer l’expérience TV au prochain niveau». Le fan système tourne à plein régime… Mais malgré ça, Swisscom risque de devoir réduire ses effectifs.

Perspectives toujours en ligne…

Quoi qu’il en soit, malgré cet «effondrement des prix», Swisscom continue d’afficher un optimisme certain. Il table pour 2020 sur un chiffre d’affaires net d’environ 11,1 milliards de francs, un EBITDA d’environ 4,3 milliards et des investissements d’environ 2,3 milliards de francs. Il faut toutefois concéder au géant sa belle combativité à l’image de sa dernière box TV avec assistant intégré qui lui a permis de gagner encore des clients sur la TV numérique à 1,555 million. UPC rêverait d’une telle dynamique!

Et puis, Swisscom poursuit ses efforts pour améliorer encore ses réseaux fixes et mobiles. D’ici 2025, par exemple, il ambitionne de doubler la couverture en fibre optique jusqu’aux logements et commerces (FTTH). Ca traine tout de même un peu, mais n’oublions pas que le numéro un incontesté de tous les domaines télécoms va encore renforcer son super réseau 5G déjà disponible auprès de 90% de la population. Bande de petits veinards!

Xavier Studer

Les principaux chiffres en un coup d’œil

1.1.-31. 12. 20’18 1. 1.- 31.12.2019 Modification

(après ajustement*)

Chiffre d’affaires net (en millions de CHF) 11 71’4 11 453 -2,2%

(-1,5%)

Résultat d’exploitation avant amortissements, EBITDA (en millions de CHF)

 

42’134′ 358 3,4%

(0,1%)

Résultat d’exploitation, EBIT (en millions de CHF) 2069 1910 -7,7%
Bénéfice net (en millions de CHF) 1521 1669 9,7%
Raccordements Swisscom TV en Suisse (au 31 décembre, en milliers) 1519 1555 2,4%
Raccordements à haut débit, segment retail, CH (au 31 décembre, en milliers) 2033 2033 0,0%
Raccordements de communication mobile en Suisse (au 31 décembre, en milliers) 6370 6333 -0,6%
Raccordements haut débit Fastweb (au 31 décembre, en milliers) 2547 2637 3,5%
Raccordements de communication mobile Fastweb (au 31 décembre, en milliers) 1432 1806 26,1%
Investissements (en millions de CHF) 2404 2438 1,4%
dont investissements en Suisse (en millions de CHF) 1645 1770 7,6%
Effectifs du groupe (équivalents plein temps au 31 décembre) 19 845 19 317 -2,7%
dont collaborateurs en Suisse (équivalents plein temps au 31 décembre) 17 147 16 628 -3,0%

 

* Sur une base comparable et à taux de change constants

Le commentaire d’Urs Schaeppi, patron de Swisscom

6 commentaires pour “Swisscom a plutôt bien résisté en 2019 à la pression sur les prix

  1. Anjoco
    07/02/2020 à 06:38

    Anguille sous roche ?
    À fin janvier Swisscom annonce la fermeture de son Business Parc de Liebefeld qui occupe 1200 employés et fait croire qu’ils vont tous trouver place dans les locaux existants de Berne, Ittigen et Worblaufen.

  2. marco
    07/02/2020 à 09:45

    C’est drole on fait toujours des économies sur le (petit) personnel … donc les petits employés mais jamais sur l’armée de chefs … alors que peut etre swisscom pourrait également arreter de gaspiller de l’argent dans les choses initules (le concert one fm avec swisscom — ce n’est pas de la culture désolé) qui n’apporte rien, tout en gardant le mécénat utile (Swiss ski).

  3. Tricoline
    07/02/2020 à 11:05

    La 5G mise en service ce n’est pas la vrai 5G en 3GHz et plus, c’est du « pseudo » ou au « rabais » avec quasiment aucun smartphone ou autre device disponible exploitant cette norme.

    C’est à se demander à quoi cela sert-il cette 5G au « rabais », à dépenser de l’énergie (dans tous les sens du terme) pour rien ou faire passer la pilule comme quoi la 5G est «  »100% » » sans risque ?

    L’autre annonce de Swisscom c’est la volonté de doubler la pénétration du FTTH d’ici fin 2025, mais diable comment vont-ils y arriver, car les collaborations elles sont déjà presque toutes activées, et même en passant le seuil des constructions neuves ayant droit au FTTH de >40 logements à >12 cela sera insuffisant.

    Hypothèse : si Swisscom décide de poser du FTTH sans collaboration pour arriver à doubler la couverture d’ici 5 à 6 ans, plus « personne » ne va vouloir établir de nouvelle collaboration (payer surtout), j’imagine que cette annonce c’est pour calmer les remarques envers Swisscom, accusé d’avoir gelé le déploiement du FTTH.

    Car soyons réaliste, il faudra bien que Swisscom fasse le job du FTTH tout seul dans des villes comme Morges ou Vevey, ces 2 cités n’ont pas de SI actif dans l’électricité pouvant collaborer et s’y trouver avec un ROI (Comme Yverdon qui loue sa fibre à d’autres opérateurs ce qui active une saine concurrence).
    Et des cas similaires il y en a des dizaines en Suisse.

    Si Swisscom pense que que les cablos vont collaborer (mis à part de rare exception – Gland), j’ai de gros doute, la guerre du sport à la TV entre ces frères ennemis pourri le climat.

  4. Joe
    07/02/2020 à 17:25

    Pour la 5G c’est plutôt simple. Vu toutes les oppositions et moratoires pour construire des nouvelles antennes, Swisscom n’a pas d’autre choix que de utiliser les antennes existantes pour mettre la 5G et vu que elle sont déjà presque a la puissance maximale admise en Suisse elle ne peuvent pas être mise en route avec la “vrais” 5G. Sunrise n’est pas leader du marché est a donc plus de possibilités, de réserve de puissance et de capacité pour pouvoir mettre a disposition la “vrais” 5G. Tant que il n’y pas trop de monde qui utilise la 5G cela va marcher pour Sunrise, mais après ils aurons le même problème que Swisscom. Le déployement de la 5G ce fait parce que les nouvelles possibilités interessantes pour les entreprises sont possible peu importe si c’est la vrais ou la fausse 5G mais pas avec la 4G. C’est pas que une question de vitesse uniquement pour le moment. La vitesse posera problème quand nous aurons a nouveau doublé ou voir quadruplé la consommation de bande passante, cela concernera Swisscom et les autres opérateurs.

  5. Pedro
    08/02/2020 à 08:31

    @Joe Pourquoi nouvelle technologie = plus de puissance et plus d’antennes ?
    Regarder le monde infomratique, cela a été pendant longtemps la course aux Watt. Il fallait consommer de plus en plus pour que ce soit de plus en plus puissant. Maintenant, ils arrivent enfin avec des finesses de gravure assez réduite à diminuer la consommation tout en étant plus puissant que la génération précédente.

    Quand est-ce qu’il va y avoir une amélioration des technologies sans fil ?
    Moins d’antennes, moins de puissances, plus de bande passante ? Il faut passer à la 1Z pour avoir une amélioration un jour ? Ou alors on va tous se promener avec une antenne portable pour réceptionner le signal à 1m en 10gb/sec en 10G ?

    Refusez ces technologies et demandez qu’ils fassent de vrais améliorations sans toujours augmenter le nombre d’antennes, augmenter la puissance, augmenter la fréquence, diminuer la pénétration dans les bâtiments pour augmenter un peu la bande passante ça j’attends toujours un vrai test pour voir ce que ça donne vraiment sur 3go par exemple.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :