Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Les téléréseaux souffrent sur la TV, mais limitent les dégâts grâce au mobile

Le marché suisse de la télévision, selon Suissedigital.

Le marché suisse de la télévision, selon Suissedigital.

Les téléréseaux sont de plus en plus dépendants des réseaux mobiles de leurs concurrents et sortent donc encore un peu plus affaibli de l’année 2019. Perdant des abonnés sur la TV, l’internet et le fixe, ils engrangent des contrats grâce aux réseaux mobiles de Swisscom et Sunrise…

Comme l’indique le graphique ci-dessous, ces entreprises reculent partout sur leurs réseaux historiques en câble coaxial. Si le recul sur la TV atteint 5%, celui sur l’internet atteint les 3,9% pour une baisse totale de plus de 89’000 abonnements à 4,33 millions, soit -2%. Evidemment, UPC pèse lourd dans cette dynamique négative.

Suissedigital reste un poids lourd

Dans un graphique, Suissedigital, la faîtière des téléréseaux, souligne qu’elle reste incontournable en matière de télévision. Elle pèse encore 54% du marché suisse, contre 39% pour l’ogre bleu, qui continue de gaillardement digérer la TV numérique. Avec 7% du gâteau, Sunrise possède un haut potentiel de croissance tout comme Salt!

Parallèlement, on constate que les téléréseaux revendiquent ensemble 275’000 cartes SIM en hausse de 78’000 unités, soit une explosion remarquable 40%, selon un communiqué. Et même si les marges restent confortables sur le mobile, les câblo-opérateurs sont contraints d’utiliser toujours davantage les réseaux de fournisseurs tiers, Swisscom en tête.

Double effet sur le câble

Cette dynamique induit un double effet. Non seulement les câblo-opérateurs deviennent de plus en plus dépendants d’autres réseaux, mais leur propre réseau, moins utilisé, devient plus cher à exploiter par abonné. Ce double effet pourrait donc se ressentir aussi bien sur les bénéfices que potentiellement sur les capacités d’investissement de ces sociétés.

Confronté à ce repli, il semblerait logique que les téléréseaux valorisent leurs réseaux fixes auprès d’opérateurs tiers, comme Sunrise. Après l’échec de la fusion entre ce dernier et UPC, dans quelle mesure ces deux entreprises ne devraient-elles pas poursuivre d’une manière ou d’une autre une certaine collaboration? Par exemple au travers de Suissedigital ou d’Openaxs?

Xavier Studer

10 commentaires pour “Les téléréseaux souffrent sur la TV, mais limitent les dégâts grâce au mobile

  1. Tricoline
    06/03/2020 à 06:31

    Pour assurer leur survie à long terme les cablos vont probablement devoir se remettre en question et sortir de leur « Tour de Babel », c’est bientôt un donjon qui pourrait se transformer en prison !

    Ils devront forcément s’ouvrir à la concurrence et aussi moderniser leur réseau de cuivre coaxial, soit passer en pur fibre FTTH ou en DOCSIS 4.0 histoire de booster les débits pour rester concurrentiel avec des débits symétrique, une symétrie actuellement inexistante sur le coaxial.

    • 06/03/2020 à 07:45

      +1

    • Geo Bass
      06/03/2020 à 08:41

      De cette manière le débat n’en sera que plus long…
      Une FTTH qui ne se développe plus faute de moyens et un docsis qui ne va pas évoluer beaucoup plus rapidement. Je trouve intéressant de remettre à chaque fois l’accent sur le symétrique qui au final ne serait pas exploiter par plus de 90% des utilisateurs. Il existe des solutions pour les entreprises ou les PME avec cette technologie qui ressemble plus à une course visant à dire je l’ai, mais je ne l’utilise pas où j’en fais quoi ?
      Ayant travailler pour la plupart des opérateurs cités, je dois faire appel au plus profond de ma mémoire pour une résolution d’un problème d’upload.
      Actuellement Swisscom peut m’offrir du 40 mbs alors que je dépasse allègrement le giga sur le cuivre sans le symétrique évidemment, il existe des logiciels qui vont palier a ce manque et même faire ce travail pendant ma nuit.
      Je pense sincèrement que l’on désire en Suisse tout ce qui se fait de mieux, sans pour autant en avoir un quelconque besoin, une belle « gourmandise gourmande » comme la 5g ou le 4 ou 8k.
      Démontrez moi le réel besoin du symétrique pour un utilisateur lambda.
      La mise en ouvre de la fibre dans son déploiement prendre autant de temps qu’un passage vers Docsis 4.
      En gros veuillez patienter pour nous remettre votre OTO-ID et en attendant on peut se contenter de ce que nous offre les différents opérateurs en Suisse, on est plutôt bien lotis dans ce pays, pour les compétiteurs, et bien patience…..

      • Tricoline
        06/03/2020 à 09:17

        Non, le passage au DOCSIS 4 ne sera pas aussi long que de tout migrer en FTTH pour les cablos, le DOCSIS 4 utilise le coaxial existant sur les derniers X mètres, il faut juste changer les équipements annexes comme les prises, amplis et les répartiteurs/déviateurs, passer au FTTH cela nécessite des travaux de génie civile et dans les immeubles parfois important.
        Le soucis du D4 pour les cablos c’est la suppression du broadcasting video en HF (le DVB-C a UPC et la TNT à Netplus), donc c’est box obligatoire ou TV compatible IPTV, plus moyen de brancher une TV basique sur la prise d’antenne, et cette éventualité leur fait un peu peur, c’est un gros changement pour le client lambda, mais pas plus que s’il passe chez Swisscom TV, avec box obligatoire de toute manière.

        Quand aux débits symétriques c’est quasi nécessaire pour toutes les personnes qui font du travail à domicile (en très forte augmentation), du moins il faut éviter un grand écart entre le download et l’upload, ce que propose Netplus avec 200/10 ou 500/25 ce n’est pas (plus) acceptable en 2020, j’en ai déjà discuté avec eux sans succès, ils ont un comportement que je qualifierais « d’autiste ».

        Quand aux logiciels qui travaillent la nuit, c’est d’un autre temps, dans les année 80 avec ce que nous appelions les travaux en batch de nuit, c’est terminé cela, m’enfin !?

        Je ne suis pas prêt de pouvoir vous remettre mon OTO-ID, j’habite un gros bourg qui sera peut-être modifié en FTTH par Swisscom (tout seul ?) dans 20 ans au mieux, et qui va payer ? pas ma commune, dans le rouge foncé depuis …

        • MG-1
          06/03/2020 à 22:31

          La seule raison pour que je reste avec UPC c’est bien le DVB-C.

  2. Geo Bass
    06/03/2020 à 11:25

    Docsis a passé a la 3.1 et aucunes annonces sur une version 4 pour le moment que je sach, la fibre de développe jusqu’aux introductions mais pour les équipements a l’intérieur des foyers il va falloir prendre son mal en patience.
    Pour ce qui est du symétrique, je travaille aussi a domicile avec une belle palette de logiciels pas forcément gourmands mais qui demandent tous d’être connectés, lors d’une panne j’ai du me rabattre sur la 4g pour fonctionner sur une demi journée, et bien aucun soucis a ma grande surprise, je maintiens qu’il faut relativiser sur un réel besoin d’une connexion symétrique. Il va de même pour les gamers qui une fois connectés aux serveurs n’auront pas besoin d’un gros débit.
    Je pense même que si chaque opérateur mettrait en lecture les résultats en terme d’utilisation et bien ça mettrait en image ce que j’essaye de dire. Calcul de l’utilisation au niveau pro le démontre bien le upload est utilisé par une minorité d’utilisateurs, tout comme ce giga rarement exploité.
    La plainte utilisateur la plus connue, « j’ai du giga et j’arrive seulement a 973 mbs (sourire) et vous faites quoi sur internet? Facebook, mes mails et des petits jeux en ligne ….
    Pour mes uploads j’utilise TinyUploads qui fait ma foi bien son job. Je ne l’utilise pas forcément que de nuit mais a des horaires programmés et je ne partage pas votre avis, c’est loin d’être désuet et fort pratique sachant que le Io ralentira le down. Que ce soit avec mon soft, sur mon synology ou par ftp et bien je nedemanderaus pas plus de ressources.
    Le plus compliqué reste le choix pour trouver un service qui fonctionne bien chez chacun et un abonnement qui reflètera une utilisation bien réelle

    • Tricoline
      06/03/2020 à 13:40

      Si vous êtes connecté en ligne au réseau et services de votre employeur au travers d’un VPN sécurisé et que vous devez activement utiliser/partager des fichiers pour de la CAO ou autres, pour des activités de télétravail et de développement en ligne, un programme FTP ou autres cela ne convient pas du tout.
      Un débit symétrique 100/100 est suffisant, mais ce n’est pas partout disponible.

      Quand au DOSCIS 3.1, pour le moment UPC et Quickline le mette en oeuvre, Netpus est en retard comme souvent, pas d’annonce …

      Le D4, les cablos ils ne pourront pas s’en passer, car Swisscom va pousser le FTTH dans toutes les zones très rentables pour son business, par exemple il va fibrer les villes de taille moyennes en solo, sinon cela ne se fera jamais (par exemple Vevey et Morges pour le canton de Vaud), ceci pour passer de 20% de FTTH à 40% d’ici 3 à 4 ans. Le statuquo actuel n’est pas tenable pour Swisscom, les collaborations elles sont toutes déjà réalisées et rien qu’avec le neuf le taux de progression du FTTH cela ne suffit pas.
      Si vous prenez le canton de Neuchâtel, mis à part quelques quartiers neuf, il n’y a pas de FTTH. Swisscom va probablement casser sa tire-lire sinon cela sera le canton de honte pour l’ogre bleu.

      UPC sera bien évidement le 1er à passer en D4, même sous le feu de la critique en Suisse, UPC c’est lui seul qui a tiré les débits de l’Internet vers le haut en Suisse, ce n’est pas Swisscom avec ses 80% de clients en cuivre xDSL durant ces 10 dernières années.

      Alors l’éternel refrain, comme quoi ces débits c’est inutile et qu’avant c’était mieux (pas pour vous Geo Bass) …., cela commence à bien faire et à me chauffer un peu les oreilles, dans la même trempe, reprenons une voiture des années 60, avec un matin sur 3 en hiver un refus de démarrer (je me souviens de mon paternel qui râlait après sa « bagnole »…)

      Nous avons besoin de bons et fiables débits symétriques sur le fixe pour assurer l’avenir numérique de ce pays.

      • 06/03/2020 à 15:12

        +1

      • Pedro
        06/03/2020 à 21:05

        Oui mais les gens n’ont pas non plus besoin d’une arme à la maison avec du 1 ou 10gb symétrique. Le 50mb voir 100mb sont déjà bien suffisants. Tout le monde parle de streaming mais la qualité n’est pas là, j’ai un meilleur flux vidéo que je finis par streamer avec le bon vieux coax comme source malheureusement même avec 1gb symétrique de bande passante. Je trouvais Netflix tip top mais il y a quand même des scènes immondes et pixélisés en 1080p mais rien à dire en 4k. Ce n’est pas lié à la résolution mais à l’encodage du flux qui accepte juste un bitrate plus élevé et ça sort donc propre.

        Pour la bande passante, on peut etre heureux d’atteindre du 100/200mb en dl comme en up car la plupart des serveurs sources/destinations ne suivent pas. Je n’arrive tout simplement pas à utiliser mon 1gb et je suis à plus de 1to par mois d’échange.

        Vu que je n’utilise pas cette bande passante, je vais ouvrir quelques services de dns en https, miroir et tout ça pour la partager un peu comme totalement inutile pour mon usage. Le jour où je trouverais moins cher pour du 50 ou 100mb, je prendrais 🙂

  3. MG-1
    06/03/2020 à 22:08

    Je viens de voir que maintenant UPC Cablecom ne permet de conserver les enregistrements que pour une année…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :