Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Panne télécoms à Bulle: Swisscom exemplaire, mais quelles limites?

Swisscom répare les dégâts provoqués sur un chantier par un entrepreneur.

Swisscom répare les dégâts provoqués sur un chantier par un entrepreneur.

Depuis mercredi, les techniciens de Swisscom se relaient 24 heures sur 24 dans la région de Bulle pour réparer des connexions endommagées par une machine de chantier, comme brièvement annoncé ici. En cette période pascale et de coronavirus, le travail des très dévoués employés du géant bleu donne l’occasion de s’interroger sur certaines limites… dont il est difficile de s’affranchir.

Suite à cet accident, décrit ici par Swisscom, et comme l’ont montré certains commentaires publiés dans cette colonne, la question de la fiabilité des réseaux télécoms, notamment celui de Swisscom, est encore une fois une grande préoccupation pour la population… A l’heure du 200% numérique, sans réseaux télécoms, on ne peut plus travailler, payer, acheter, se divertir ou s’informer… surtout en cette période de pandémie!

La redondance pour plus de sécurité…

Alors que faire? Dans les entreprises bien gérées à la gouvernance irréprochable, les services de la gestion des risques préconisent notamment des redondances des infrastructures informatiques essentielles, des serveurs de données et des accès aux réseaux télécoms. Concrètement, cela signifie notamment que des contrats sont signés avec plusieurs opérateur pour le fixe, notamment…

On pourrait penser que cette précaution est l’ultime solution. Et bien non. Il y a quelques années, on m’a rapporté le cas d’une grande entreprise nationale de services qui avait signé des contrats avec UPC et Swisscom pour assurer son accès à internet et sécuriser sa téléphonie par IP. Malin, puisque les deux backbones sont différents, même si l’on ne peut exclure le recours à des fibres communes, parfois louées…

Comme à Bulle, une machine de chantier…

Comme dans le cas de Bulle (le statut actuel de la panne), une machine de chantier a détruit des fibres optiques pendant des travaux. Par malchance, les lignes des deux opérateurs en question passaient au même endroit… L’entreprise a donc été privée d’internet et de téléphone sur un de ses sites principaux pendant une journée environ, le temps de réparer…

Cet exemple montre qu’il n’est pas possible d’assurer une fiabilité à 100%. On peut toutefois en tirer deux conclusions. Le particulier a probablement intérêt à posséder un smartphone en plus de sa ligne fixe, si possible sur les réseaux de plusieurs opérateurs différents. Une mesure pas toujours évidente à mettre en pratique.

Quel réseau mobile utilisé?

En effet, encore faut-il connaître le réseau d’antennes utilisé par son opérateur mobile virtuel… UPC, par exemple, indique rarement qu’il est dépendant des infrastructures de Swisscom pour le mobile. D’ailleurs, les réseaux fixes et mobiles de Swisscom sont largement utilisées par ses concurrents, qui peinent parfois à investir…

Plus fondamentalement, on peut s’interroger sur la manière de construire, de sécuriser ou d’exploiter les réseaux télécoms. Là aussi, dans quelle mesure ne faudrait-il pas prévoir certaines redondances ou d’autres mesures, ce qui a un coût… Evidemment, dans le contexte actuel de guerre des prix, il semble peu probable que le politique, indigné parfois par les pannes de l’ogre bleu qui ont affecté les services d’urgence, accepte d’en payer le prix…

Xavier Studer

21 commentaires pour “Panne télécoms à Bulle: Swisscom exemplaire, mais quelles limites?

  1. 12/04/2020 à 09:21

    Je vous remercie pour votre blog d’aujourd’hui qui remet l’église au milieu du village (cela tombe bien pour Pâques) après les feux croisés de commentaires d’hier.
    J’approuve à 100% votre avis.
    Bonnes Pâques

  2. Alan
    12/04/2020 à 09:25

    D’un autre côté, swisscom répare son réseau pour assurer le service pour lequel il est payé. comment se fait-il qu’un petit coup de pelle mécanique ait un tel impact? Est-ce qu’il informe assez et surtout protège assez son réseau. bref, il fait son travail, comme le personnel de santé, les conducteurs de bus, les électriciens, les services industriels, la voirie, les médias et toutes les entreprises qui doivent fournir un service en permanence.

    • Berclaz
      12/04/2020 à 21:56

      Toutes les entreprises doivent demander les plans ou ont accès à un portail Web et ils ne peuvent pas enfouir les câbles à 3 m,

  3. Aspasia
    12/04/2020 à 10:39

    ..Et, moi j’ai la nostalgie de la ligne téléphonique analogique jamais en panne!

    Dernièrement le téléphone fixe s’est tût durant plusieurs heures. Mon “smartphone” -à carte prépayée- étant capricieux, après 3-4 essais j”ai tout de même pu contacter Swisscom. L’aimable employée au bout du fil a bien voulu me rappeler pour m’économiser les unités restantes. Après un long moment de dépannage j’ai finalement appris que mon routeur n’avait pas supporté sa mise à jour!

    Par malchance avec ma carte prépayée je dois sortit au balcon pour téléphoner, l’antenne de cet autre opérateur étant de faible portée. En tant que personne à risque, je suis astreinte à une longue quarantaine attendant le vaccin au Corona19. Ainsi j’ai voulu acheter une nouvelle carte prépayée.

    AUCUN des opérateurs n’a accepté de m’en vendre! Au téléphone, tous m’ont proposé un inutile (me concernant) contrat mensuel de téléphonie/Internet/mms/sms, pour mon antique mobile 🙁 ! AE

    • cablex
      12/04/2020 à 11:45

      Petite correction
      Les techniciens de Cablex se relaient 24 heures sur 24. Swisscom n’a aucun technicien elle juste propriétaire de Cablex qui était une société totalement indépendante.

  4. Senna
    12/04/2020 à 11:14

    Les entreprises qui font des travaux, notamment sur la voie publique, sont tenues de consulter les plans de cadastre et autres informations utiles relatives à l’endroit où ils vont creuser.
    Tant les communes que les différents opérateurs mettent à disposition ces plans avec les indications précises où et à quelle profondeur passent les conduits/lignes et autres canalisations.

    @Alan: qu’attendons de plus des opérateurs ou dans ce cas précis de Swisscom ?

    On ne parle pas une seule fois de l’entreprise qui a creusé au mauvais endroit ou trop profondément.
    Mais il semble que c’est un sport national de cracher sur Swisscom. Même si tout ne tournent pas rond, ils ne font en tout cas pas pire que d’autres. En ce qui me concerne, je suis d’avis que critiquer constructif ça aide à améliorer n’importe quelle situation… mais rester constructif et pragmatique est essentiel.

    On veut toujours plus mais personne ne veut payer. Et ça c’est un phénomène global, qui ne se limite pas aux opérateurs. On veut manger bio mais on le veut au prix discount, on veut rouler en Mercedes Classe S mais surtout pas payer le tarif, on veut que notre coiffeur nous offre un café à chaque visite, nous cire les chaussures pendant la coupe et puis on s’étonne que ça nous coûte plus cher. On veut plus de vitesse, de débit Internet, une meilleure qualité, une modernisation du réseau et j’en passe, puis on bloque la pose de nouvelles antennes ou nouvelles technologies (5G par exemple) et on se plain des tarifs… je ne rentrerai pas dans le discours de la fiscalité parce que là, le chantier est effectivement énorme et bien plus en retard.
    Bref, à méditer…

    • Pedro
      12/04/2020 à 12:33

      @senna Pour le bio s’est faux. Ça ne coûte pas plus cher cela coûte peut être même moins cher. Pas besoin d’acheter des produits chimiques hors de prix qui rendent votre terre inutilisable car morte. Sans compter que vous tuer les pollinisateurs qui augmentent vos récoltes.
      Les fausses croyances populaires… en réalité le producteur ne gagne pas beaucoup plus pour du bio. Demander à un agriculteur… Le prix est fixé par les grandes surfaces et ce sont eux qui s’en mettent plein la poche. En achetant bio en grande surface vous leur donner simplement une plus grosses marge. Rapprochez vous des producteurs…

      • Senna
        12/04/2020 à 13:37

        Merci pour les précisions… je ne suis pas expert en la matière, c’était un exemple parmi d’autres que l’on peut observer ou entendre au quotidien

  5. torxxl
    12/04/2020 à 12:37

    Pour les routeurs en entreprises (solution pour petites PME) Swisscom fourni une clé 4G qui prends le relais.
    Peut-être que cela devrait s’étendre au particuliers ?

    • Senna
      12/04/2020 à 13:45

      Absolument… le problème est la saturation du réseau si tout d’un coup, professionnels et privés basculent sur le réseau mobile en même temps dans une région donnée.

      Dans ce cas de figure, les hotspots seraient alors saturés et tout le monde serait sans doute à nouveau touché, c’est àdiresans réseau…. ce qui demanderait de “doubler” le nombre de récepteurs/antennes.

      Mais j’ai cru comprendre que la population en as assez avec le nombre existant 🤔… bref on tourne en rond.

    • Anjoco
      12/04/2020 à 22:37

      Swisscom : une alternative en cas de panne internet sur le fixe ?

      https://anjoco.selfhost.eu:8443/forum/viewtopic.php?f=5&t=971

  6. Aspasia
    12/04/2020 à 12:54

    ..@ Senna, Oui, voilà une critique constructive: A situation exceptionnelle (comme actuellement), offrir la sécurité d’une carte prépayée aux personnes en quarantaine qui en font la demande.

    Sachant par ailleurs qu’ils peuvent obtenir les infos exigées par la loi comme lors d’un contrat à l’année.

    A ma demande on m’a répondu que s’agissant d’une telle carte il faut aller (je suis confinée!) à leurs shops, actuellement fermés. Par contre il était possible de faire un nouveau contrat par téléphone(!).. AE

    • Senna
      12/04/2020 à 13:39

      Bel exemple en effet de paradoxe chez Swisscom. Une loi, sans doute celle sur la protection des données, est sans doute passée par là.
      Mais comme je vous comprends !

  7. Pedro
    12/04/2020 à 13:20

    @xavier un réseau mobile ne remplacera pas un réseau d’entreprise fibré donc je vois pas trop l’utilité surtout que ce sera difficile de dévier des numéros fixes d’une centrale vers plusieurs numéros mobiles d’un autre opérateur. L’opérateur n’aura pas le temps de faire ça, il faut juste attendre car rien ne remplace une fibre à part une autre fibre. Et en général lorsque cela impact beaucoup de monde cela est fait rapidement.

    La seule solution viable serait une connexion satellite et cela arrive. Car tout ne peut pas être doublé, tous les bâtiments ne sont pas raccordés à deux fibre passant dans deux canaux séparés. La plupart du temps oui mais il y a des endroits où tout passe par le même endroit comme les fibres sous marines qui ne sont pas doublé partout.

    Monsieur Studer, vous n’avez pas 20 ans. Vous faisiez comment avant sans réseau mobile ? Vous pouvez m’expliquer ?
    Je suis impressionné comme vous êtes dépendant de ça et sembler ne pas pouvoir vivre sans que tout doive impérativement passer par là pour vous. Vous avez de la fibre 10gb et un Wi-Fi ça vous sert à rien le mobile et si vous sortez ce n’est pas pour être tout le temps sur le téléphone sinon autant rester à la maison..
    La seule chose que je trouve indispensable s’est la connaissance disponible en libre accès sur Internet et tout ce que permet de faire un PC car on peut presque tout faire. Après rien ne remplace les bons vieux outils utilisés depuis des siècles. Le réseau mobile est bien pour les urgences mais ils peuvent le couper demain pour moi, je perdrais rien de spécial. Le Wi-Fi le remplacera en ville et la population relèvera la tête en dehors des villes pour regarder ce qu’il y a autour d’eux plutôt que d’aller voir son téléphone car de plus en plus de gens en sont dépendant et ils ne s’en rendent pas compte.

  8. Aspasia
    12/04/2020 à 14:11

    ..TOUS les opérateurs m’ont répondu de cette manière. L’interlocuteur de Swisscom (le plus aimable!), a tout de même déploré cette directive dans l’actuelle situation. AE

  9. Philippe Marmillod
    12/04/2020 à 14:42

    Concernant la panne récente dans le Pays-d’Enhaut,
    Dans la situation actuelle, c’est assez effrayant de penser que la coupure accidentelle d’un chemin de câbles a Bulle compromet la téléphonie fixe, mobile, l’internet et la télévision dans toute une région.
    Un peu de redondance donnerait plus de robustesse au réseau.
    Si par exemple,un routeur avait été en place a Rougemont, et si une fibre existait entre Rougemont et Saanen (elle existe peut-être),il aurait pu router le réseau internet via Saanen assurant ainsi les communications téléphoniques de secours (112, 118, 117…) même d’une manière dégradée.
    Je considère que c’est de l’imprévoyance de la part de Swisscom qui est pourtant tenue de maintenir l’acheminement des services d’urgence.Mais Swisscom Berne, n’est semble-il pas Swisscom Fribourg.
    Loin de moi l’idée de blâmer le conducteur de l’engin de chantier, un accident peu arriver, l’entreprise Cablex a également bien réagi, mais c’est bien la planification du réseau qui n’est pas assez robuste, la direction de Swisscom a tiré au mince dans l’infrastructure mise en place, elle devrait avoir honte.

  10. Ludo
    12/04/2020 à 18:31

    En début d’année, lors de la grande panne des services de secours, le canton de St-Gall avait migré sur le réseau Sunrise pour rester atteignable. Ça a fonctionné. Évidemment, il faut que les gens qui ont besoin d’appeler les secours ait également un opérateur disponible…

    Pour cette coupure à Bulle, on peut se poser la question de la redondance. Une seule ligne coupée et c’est la catastrophe. Il semble tout de même qu’internet pourrait passer par un autre chemin ou par le sans-fil. Ce genre d’incident, comme des pannes matériels peuvent arriver.

  11. 13/04/2020 à 00:52

    C’est avec les erreurs du passé que le présent est amélioré pour autant que la leçon soit apprise et appliquée.

  12. Philippe Straub
    13/04/2020 à 02:18

    De memoire (sauf erreur de ma part), Swisscom investi chaque année un peu plus 20 % de son chiffre d affaire soit un peu plus de 2 milliards de Francs Suisse. Critiquer Swisscom est facile, mais la réalité, c’est les sommes engages pour construire, sécuriser, maintenir son réseau…. Rien n’est parfait, mais l’effort financier est bien present, cela est factuelle.
    Les autres operateurs, investisse de la meme façon ? en proportion de son CA ? j’en sais rien, en utilisant google m j ai pas trouver combien les autres operateurs investissent, vous avez une idée ?

    Il faut que Swisscom continue ces investissements, afin de pouvoir construire encore plus de redondance… Si Swisscom ne le fait pas qui le fera ?

    • Philippe Marmillod
      13/04/2020 à 14:40

      Monsieur Straub, Ce serait intéressant de savoir ou se porte les investissements dont vous parlez.
      Se font-ils principalement dans les grands centres urbains qui rapportent de l’argent, ou aussi dans les régions moins favorisées ?
      La récente panne de Bulle me fait douter que les régions périphériques soient bien dotées.

  13. Pedro
    13/04/2020 à 10:16

    @Philippe Pourquoi ?
    Il y aura toujours des points critiques et tout le réseau ne peut pas être doublé ceci est totalement impossible et beaucoup trop onéreux. On peut survivre quelques heures couper du monde numérique car ils vont en général très vite pour rétablir le réseau. Les fibres passent vers les routes/chemin de fer/tunnel. Dans certaines vallées ces deux points sont très proche et vous n’avez pas trop le choix que de passer par là.

    Ensuite n’oubliez pas que tout ceci est alimenté électriquement et la Suisse n’est plus autonome en électricité depuis l’arrêt de la centrale nucléaire avec sa capacité de production jamais remplacé en 47ans. Nous sommes à environ -5% actuellement. On rajoute des véhicules électriques soit disant green et le réchauffement climatique va encore abaisser la production hydroélectrique dans les prochaines années. La confédération a prévu pour s’en sortir de DIMINUER la consommation alors qu’on fait tout le contraire en remplaçant l’essence par de l’électricité qu’on a pas.
    Les autres pays ne vont pas nous fournir de l’électricité à l’infini et on va finir par passer à la caisse comme on est incapable d’être indépendant ou de prendre les décisions pour le redevenir.
    Et malheureusement le vent souffle lorsqu’il y a des échanges thermiques donc plutôt en journée et le soleil n’est là qu’en journée s’est très bien pour la journée mais il manque la nuit qui est actuellement nucléaire car il n’est pas possible d’arrêter facilement un réacteur.

    Swissgrid va devoir couper le courant dans certains endroits pour ne pas rentrer dans un blackout donc le réseau tombera aussi dans certaines régions pour économiser l’électricité et vous n’aurez pas de réseau même s’il est doublé. Et c’est pour cette raison qu’ils ont des projets d’augmenter la capacité des lignes à haute-tension allant vers les pays voisins tant qu’ils acceptent de produire pour nous. Continuer à augmenter la consommation en remplaçant vos voitures thermique par des électriques, continuer de refuser la construction des lignes à haute tension, accepter le plan de la confédération 2050 et refuser la construction de toute centrale électrique car on ira droit dans le mur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :