High-tech: mise en marche et début du test du Google Nest Wifi…

  • Post last modified:16/05/2020
  • Post comments:11 commentaires
Google Nest Wifi: premières impressions.
Google Nest Wifi: premières impressions.

C’est avec une curiosité marquée que j’ai débuté le test du Google Nest Wifi, c’est-à-dire le système ingénieux de routeur et point d’accès de Google, couplé à un assistant et un haut-parleur sur le répéteur de Wi-Fi. Premières impressions et mesures d’une solution Wi-Fi Mesh très design cédée tout de même 289 francs…

La mise en marche est simplissime. On commence par brancher le routeur à son modem, de le connecter au réseau électrique et de suivre les instructions. Depuis l’application Google Home, il suffit de scanner un code QR pour lancer l’initialisation de son réseau domestique. En quelques opérations, on choisit le nom de son réseau et sa clef de cryptage. On peut ensuite entièrement gérer son routeur depuis son smartphone.

Deuxième installation

Cette première étape terminée, l’application suggère alors d’installer le deuxième appareil. Dans une autre pièce, on déploie donc le point d’accès Google Nest Wifi, qui permet de créer un réseau maillé pour couvrir une plus grande surface. Encore une fois, le processus se poursuit dans l’application. Bien compter quatre à cinq minutes.

Ces étapes accomplies, la maison bénéficie alors d’un nouveau réseau Wi-Fi capable de connecter des centaines d’objets, selon Google à plusieurs centaines de Mbits/sec, si l’on est connecté à de la fibre optique; une nécessité aujourd’hui.  Depuis l’application, il est d’ailleurs possible de mesurer le débit du routeur connecté à internet pour se faire une idée du débit disponible. Il est aussi possible de tester le Wi-Fi maillé.

Un Assistant bienvenu

A ce stade, on est évidememnt tenté de tester la qualité du haut-parleur du point d’accès équipé de l’Assistant de Google (avec un micro débrayable physiquement). Et c’est une bonne surprise. Cette boule d’une dizaine de centimètres d’envergure procure clairement un son d’une meilleure qualité que le Google Mini. De quoi écouter des radios internet dans des conditions acceptables… Tactile, la surface supérieure du Nest permet encore de régler aisément le volume.

Et le Wi-Fi? Même maillé dans une pièce à l’extrémité de mon appartement, porte fermée, ce Wi-Fi ne parvient pas à égaler le réseau distillé par un Netgear Nighthawk AX12, susceptible de délivrer des centaines de Mbits/sec dans tout mon appartement… Toutefois, lorsqu’on se déplace encore un peu plus loin, ce système de répéteur tire son épingle du jeu, comme j’ai pu le constater à la cave ou à l’extérieur de mon domicile avec des dizaine de Mbits/sec à disposition!

Très efficace, malgré quelques manques…

Suite à une erreur de configuration, il ne m’a pas été possible dans un premier temps de voir les appareils connectés dans l’application Google Home. Essentiel, puisque cette fonctionnalité permet de donner des priorités différentes à ses appareils pour assurer la meilleure connectivité possible lorsque c’est nécessaire. Il suffisait d’activer une option dans les paramètres… Très pratique!  A noter qu’il est possible de créer très facilement un réseau pour les invités avec un QR code ou de gérer les accès aux appareils de la famille.

Même si le réseau Wi-Fi maillé ou connecté délivré par ce système me semble de bonne qualité partout dans mon domicile, j’aurai souhaité une compatibilité Wi-Fi 6 ou une certification Wi-Fi Easy Mesh… Il est vrai que je pinaille peut-être un peu avec mes caprices de geek, puisque cette solution, facile à déployer, donne pleinement satisfaction en l’état de mes expérimentations.

Xavier Studer

Cet article a 11 commentaires

  1. Alan

    C’est cher ou non par rapport aux solutions concurrentes? Merci

    1. yxcdewqa

      Si t’es chez Swisscom, je trouve cher car les WLAN-Box sont très efficaces pour 70 balles ou quelque chose comme ça. Chez d’autres fournisseurs ou si tu dois acquérir un routeur je ne sais pas si c’est plus ou moins avantageux.

  2. Oppliger

    Il n’est pas dit sur quelle fréquence sont ces pode. 3, 4 ou 5G ? Vraisemblablement du 5G ! De plus le côté sécurité de la vie privée et professionnelle est mise en grand danger quand on sait qui est propriétaire de Google, et de sa politique concernant les sphères professionnelles et privées. Pour ma part je deconselerai ma clientèle d’acquérir ces outil et attendrait qu’une entreprise non affiliée aux gaffa fasse une offre de produit similaire et sécurisée mais en 4G max, ce qui est largement suffisant particulièrement pour ceux qui sont équipés de fibre optique

    1. Vnic32

      Votre commentaire est un peu “à côté de la plaque”….

  3. Aldebert Després

    J’ai l’impression que c’est Google et Samsung ayant pris la place de Apple en terme d’inventeur faramineux. Il est loin le temps de l’invention de l’Ipod, Ipad, Iphone et Windows en Mac OS de Steve Jobs. A présent, les écrans pliable de téléphone intelligents (comme ils disent au Québec), les ordinateurs quantiques et autres diffuseurs de vidéo si la personne regarde le téléphone… sont les fruits de compagnie comme Google ou Samsung. Quant à Apple, il est à la traîne, ou au mieux court derrière les Google.

    Les compagnies tels Google et Microsoft ont réussi à se renouveler, et lancer de nouveau la machine, même quand leurs fondateurs (excellent voire géniaux) ont quitté la boite. Ce que Apple a faillit et faillit encore, vu que le départ de Steve Jobs a été fatal à Apple à propos d’innovation.

    1. Pedro

      Apple a fait quelque chose ah bon ?
      Ipod copie des lecteurs mp3 en USB, iPhone copié de tous les autres téléphones en bridant les utilisateurs et en les empéchant de rajouter de la mémoire, changer la batterie,… Génial d’être en jail.

      Ils ont juste copié les technologies existantes, le tactile multi doigt vient de Microsoft sur ces surface. IBM est derrière le quantique. Téléphonie Motorola, Ericsson, Nokia. Google oui innove et a innové mais aux détriments de nos données après à chacun d’accepter ou non.

  4. Roby

    « si l’on est connecté à de la fibre optique; une nécessité aujourd’hui » 🤣Une nécessité ? On lui dit qu’aujourd’hui avec le VDSL2 on monte facilement jusqu’à 100mega dans les petit patlin de France ? Pour 10 à 20 euros de moins que la fibre. Pauvre citadin , faut sortir de temps en temps , et s’intéresser à ce qu’il se passe ailleurs qu’à Paris 😂

      1. Nycko

        Oui mais bon, il y a quelques mois on avait parlé ici des débits nécessaires pour Netflix et autres…plus de 100 méga, à condition que ce soit entre 50 et 100 régulièrement, c’est juste un Luxe sans réel avantage aujourd’hui. Les PCS et tablettes sont moins d’être tous capables de dépasser le 1ghz.. donc pour le privé…

      2. Kevin V.

        Deux points restent toutefois problématiques : la disponibilité de la fibre et la compatibilité avec les équipements de notre réseau. On n’a pas toujours le choix, et il est bien souvent nécessaire de “payer plus pour moins” !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.