Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

High-tech: surfer jusqu’à dix fois plus vite en WiFi avec le Netgear Nighthawk AX12!

Le Netgear Nighthawk AX12 (Model RAX 120) est compatible Wi-Fi 6.

On pourrait avoir de la peine à la croire, mais il existe réellement de très grandes différences de portée et de transmission entre les modèles de routeurs Wi-Fi. Test exemplaire avec le Netgear Nighthawk AX12 (Model RAX 120), compatible Wi-Fi 6 et possédant une ingénierie d’antennes remarquable…

Lorsqu’on déballe cet engin tout droit sorti de la guerre des étoiles, on est d’abord amené à déployer les antennes latérales, pliées pour le transport. Grâce à ce design particulier, le constructeur est capable de gérer jusqu’à 12 flux en parallèle, ce qui permet d’additionner leur bande passante et d’obtenir le maximum de vitesse sur les appareils compatibles, soit théoriquement plusieurs gigabits/sec.

Premiers pas simplissimes

La mise en route est simplissime, grâce à une application pour iOS et Android à télécharger. Après avoir connecté le Netgear Nighthawk AX12 à son alimentation électrique et à internet en RJ45, il suffit d’utiliser les logins et mots de passe fournis avec le routeur. Naïvement, j’ai commencé par brancher le Netgear Nighthawk AX12 sur la prise RJ 45 à 10 Gigabits/sec du routeur de Salt. Sans succès. Je me suis donc rabattu sur un port Gigabit standard.

L’application installée sur un Samsung Galaxy S10+ céramique m’a alors indiqué que j’étais connecté à internet. Ce petit programme permet ensuite de configurer sommairement son routeur (compatible WPA3), de le monitorer et de tester sa ligne internet grâce à un Speedtest d’Ookla intégré. Grâce à la fibre optique de Salt, j’ai immédiatement tutoyé le Gigabit internet aussi bien en téléchargement qu’en téléversement…

 

Les joies du multi-gigabit!

Evidemment, j’ai voulu aller plus loin et tirer parti de la potentialité des 10 gigabits en symétrique de Salt, le standard actuel chez les opérateurs à jour, un débit réellement digne de la fibre optique. Dans l’interface, je me suis attardé sur le mode expert. Bingo: une option permet d’utiliser le port multi-gigabit pour connecter le Nighthawk à internet de cette manière. Après avoir choisi cette option 5 Gigabits, j’ai reconnecté le routeur à Salt Fiber.

Grâce au Speddtest directement intégré sur le routeur de Netgear, j’ai constaté que le routeur permettait de tutoyer les 3,5 gigabits/sec. Dans la réalité, en testant la ligne de Salt avec du matériel compatible, on atteint 7 à 8 gigabits/sec en symétrique. Chez Ookla, qui met à disposition cet outil, on m’a indiqué qu’à ces vitesses, on est parfois confronté aux limites du matériel (mémoire vive, processeur, etc, mais pas du SSD).

Et les débits?

J’ai d’abord effectué quelques mesures avec un Samsung Galaxy S10+ à environ trois mètres du routeur. Sur le carton de Netgear, on précise bien que l’agrégation de plusieurs streams permet un débit total sans fil de plusieurs gigabits/sec. Dans la réalité, en Wi-Fi ax, j’ai mesuré jusqu’à près de 580/840 Mbits/sec sur la bande de fréquence 5 GHz. Sur du 2,4 GHz, on parvient à tutoyer les 110/120 Mbits/sec. A noter qu’une option Smart laisse le soin au routeur de gérer en parallèle les deux bandes de fréquences.

Comme déjà expliqué ici, j’ai poursuivi mes essais avec un autre modèle de smartphone. Grâce à la configuration matérielle particulière du Huawei P30 Pro (compatible 5 GHz, Wave 2), j’ai réussi à dépasser le Gigabit internet, mais en Wi-Fi 5 ou Wi-Fi ac, soit la norme précédente! Cette réalité explique la complexité de la transmission sans fil à ces vitesses, comme détaillé dans cette note.

La question de la portée, essentielle

J’ai évidemment poursuivi mes tests dans l’endroit où la réception du Wi-Fi est la plus mauvaise chez moi, à une dizaine de mètres de l’emplacement des trois routeurs passés sous revue. J’ai ensuite procédé à de nombreuses mesures sur du Wi-Fi à 2,4 GHz et sur du Wi-Fi à 5 GHz avec le Samsung Galaxy S10+.

Les résultats reproduits ci-contre sont très intéressants. Les six mesures du bas sont en 2,4 GHz et celles du haut en 5 GHz. Dans la première colonne, on découvre les performances chiffrées du routeur de Sunrise, dans celle du milieu celui de Salt et enfin les performances du Netgear Nighhawk AX 12.. En Wi_fi 6, ce dernier modèle tire très clairement son épingle du jeu devant le routeur de Salt (Wi_Fi 5), alors que le modèle de Sunrise (Wi-Fi 5) ferme la marche.

De gauche à droite: routeur Sunrise, routeur Salt, Netgear Nighthawk AX12 (seul modèle Wi-Fi 6). Six lignes du haut: 5Ghz. Six lignes du bas: 2,4 GHz.

De gauche à droite: routeur Sunrise, routeur Salt, Netgear Nighthawk AX12 (seul modèle Wi-Fi 6). Six lignes du haut: 5 GHz. Six lignes du bas: 2,4 GHz.

Des résultats éloquents

La lecture attentive de ces résultats montre que sur certains modèles le téléversement dans la bande des 5Ghz ne semble pas à la hauteur dans cette configuration. J’ai ainsi eu la confirmatiob qu’à cet endroit précis de mon appartement, mieux vaut utiliser la bande des 2,4 GHz pour davantage de stabilité, surtout avec le modèle de routeur de Sunrise, qui avait suscité quelques plaintes dans ma famille…

C’est là que le Nighthalk AX12 brille. Si la différence entre ces appareils n’est pas très intéressante à quelques mètres, le modèle de Netgear brille réellement dans des conditions plus difficiles. Enfin, précisons que son interface, amenée à évoluer ces prochains mois, permet des réglages assez fins, comme détaillé dans le manuel reproduit ci-dessous.

Evidemment, cette formule 1 cédée près de 400 francs se destine à des publics de geeks vraiment très branchés disposant du matériel nécessaire pour le mettre en valeur. Pour les autres consommateurs, des modèles plus habituels permettent de booster son Wi-Fi à des prix plus avantageux, comme le RAX 40 à 165 francs ou le RAX 80 à 250 francs environ.

Xavier Studer

PS Quelle utilité de disposer de l’offre sans concurrence Salt Fiber et ses 10 Gigabits en symétrique? Par exemple être en mesure de réaliser de tels tests (impossible pour un particulier avec Swisscom ou Sunrise). Et puis, au quotidien, on sent qu’on a du débit en réserve: chaque appareil dispose d’un maximum de bande passante dans une latence insignifiante de l’ordre de la milliseconde. Un must, comme j’ai à nouveau pu l’expérimenter.

[pdf-embedder url=”https://www.xavierstuder.com/wp-content/uploads/2019/06/RAX120_UM_EN.pdf” title=”Le manuel du Netgear Nighthawk AX 12, Model RAX120.”]

5 commentaires pour “High-tech: surfer jusqu’à dix fois plus vite en WiFi avec le Netgear Nighthawk AX12!

  1. 03/06/2019 à 06:14

    Merci. Quel intérêt pour un MacBook connecté en wifi ?

  2. Danou
    03/06/2019 à 08:05

    Si j’ai bien compris, vous ne dépassez jamais les 81,7 Mbits/sec en 2,4 GHz à l’autre bout de votre appartement avec cet engin? Personnellement, j’ai une FRITZ!Box et un répéteur Mesh, et j’arrive à environ la même chose que vous à l’autre bout de mon habitation en WiFi 2,4 GHz…avec une ligne cuivre limitée à 120 Mbits/sec! Ca questionne l’utilité de la chose… J’aurais tendence à déconseiller l’utilisation de la bande 5 Ghz, car les fréquents tests radar en Suisse engendrent des coupures régulières et pénibles.

  3. Pedro
    03/06/2019 à 18:59

    Xavier, regardez votre capture en 1min vous faites je ne sais pas combien de tests…
    Il faut mettre un switch 10gb avec un disque nvme qui peut suivre les ~1.2go/sec avec un fichier volumineux et tester si le débit est constant sur 5/10 min de transfert en up comme en down.
    Comparer en wifi puis en lan 10gb car il n’y a pas de limitation ou moins en câblé local.

    Enfin c’est comme ça que je teste mon wifi en me déplaçant durant le transfert voir si le wifi décroche ou pas ce qui peut arriver.

  4. 06/09/2019 à 17:08

    Bonjour,

    Est-il possible avec ce genre de routeur de brancher un smartphone en filaire et de partager la connexion 4G de ce dernier pour créer son réseau wifi ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :