Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

High-tech: le test du Wi-Fi 6 Mesh du Nighthawk MK62 de Netgear

Le très design Netgear Nighthawk Mesh MK62.

Le très design Netgear Nighthawk Mesh MK62.

Pionnier du Wi-Fi 6, Netgear propose désormais un système de routeur/répéteur Wi-Fi 6 et capable de créer un réseau maillé (Mesh) pour de grands appartements. Test multimédia d’une solution innovante disponible dès 257 francs ou 422 francs avec deux répéteurs…

Le système Wi-Fi 6 Mesh Nighthawk (MK62) se distingue par un design géométrique, moderne design et astucieux. En effet, lorsqu’on y regarde de plus près, on constate que la surface supérieure des deux boîtiers de 12 centimètres de côté comporte de petites ouvertures difficiles à distinguer: aussi élégant qu’astucieux.

Un quart d’heure de mise en route

Après avoir téléchargé l’application Nighthawk, il faut brancher le routeur à son modem et à une prise électrique, puis placer le satellite dans la zone de son domicile où l’on veut étendre la couverture Wi-Fi. Il suffit de suivre les instructions de l’application, ce qui passe à un moment donner par le scan d’un QR code pour se connecter au réseau sans fil.

Comme l’illustrent les captures d’écran ci-contre, l’ensemble de la démarche avec la connexion du répéteur, le satellite, ainsi que la mise à jour du micrologiciel du routeur prend environ un quart d’heure. On est ensuite invité à découvrir l’application.

Une application bien pensée

L’application Nighhawk, que nous utilisons aussi pour gérer le Nighthawk RAX120, est bien pensée et simple à utiliser. Elle permet notamment de visualiser la cartographie de son réseau Mesh, mesurer le débit disponible sur le routeur, administrer son réseau et même mesurer le volume transitant par le Wi-Fi.

Ce même petit programme permet encore de créer très facilement un réseau Wi-Fi pour les invités. Pratique pour pouvoir changer très rapidement son mot de passe. D’autant plus qu’il est possible de partager les coordonnées de son réseau avec un QR code et différentes options (Mail, Bluetooth, Wi-Fi Direct).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et dans la réalité, quels débits?

Globalement, force est de constater que ce système fonctionne bien et permet de générer un Wi-Fi puissant dans toutes les pièces de mon appartement. A proximité du routeur, connecté à un modem Salt Fiber délivrant plusieurs Gigabist/sec, les débits sont très élevés.

On mesure sans peine jusqu’à 500, voire 600 ou 700 Mbits/sec, soit à peu près le même débit mesuré sur le modem relié en filaire au modem de Salt. Pour comparaison, le RAX120, connecté à un port multigagibit permet de tutoyer de telles valeurs stratosphériques et donne donc des résultats légèrement supérieurs en Wi-Fi 6.

L’importance du répéteur…

Dans la pièce la plus éloignée de mon appartement, porte fermée, je parviens encore à des débits de l’ordre de 200 à 300 Mbits/sec, peut-être légèrement en retrait par rapport à un RAX120. Par contre, si l’on sort de mon domicile, le Wi-Fi 6 Mesh du Nighthawk testé prend l’avantage. Dommage d’ailleurs qu’on ne puisse pas utiliser les deux modules testés comme des satellites du RAX 120… Mise à jour logicielle en vue?

En conclusion, ce système facile à installer délivre un Wi-Fi puissant sur une très grande surface. L’option avec deux satellites permet réellement de booster sa vie sans fil dans un logement immense. Grâce au Wi-Fi 6 se Netgear Nighthawk Mesh MK62 permet par ailleurs de délivrer efficacement une connexion stable à une foultitude d’appareils Wi-Fi 6 compatibles. Une solution tournée vers l’avenir, puisque compatible Easy Mesh, selon la fiche technique de Netgear reproduite ci-dessous.

Xavier Studer

La fiche technique du Netgear Nighthawk MK62.

8 commentaires pour “High-tech: le test du Wi-Fi 6 Mesh du Nighthawk MK62 de Netgear

  1. Markus
    01/06/2020 à 10:41

    Ces répéteur sont intéressants, mais rien ne vaut un bon câble RJ 45. C’est comme la fibre vs 5G: performant, stable, pas cher et surtout totalement fiable au contraire de ces technologies sans fil.

    • Pedro
      01/06/2020 à 13:07

      100% d’accord sans parler du risque 0 au niveau onde. Une fibre n’émet pas d’onde radio. Le rj45 blindé de bout en bout non plus cage de Faraday. Pas besoin d’études pour ça 🙂

      Sinon xavier, j’ai lu l’inverse sur le Wi-Fi 6 que cela n’apportait pas grand chose pour le moment.
      Snbforums.com et les tests semblent très poussés. On voit d’ailleurs bien le débit descendre avec l’atténuation.

      J’espère que pour vos tests, vous avez un SSD ou m.2 branché en 10gb/rj45 pour tester correctement le débit Wi-Fi en local sur une longue durée.

      • Domlesgaz
        02/06/2020 à 17:08

        Tout à fait d’accord sur le fond, sauf que je vous laisserai expliquer à mes enfants comment relier le rj45 à leurs smartphones, le seul objet numérique qui les intéresse.

  2. yann bred
    03/06/2020 à 02:35

    vos remarques ont justes stupides. quel intérêt d’avoir un ordi portable si c pour le laisser sur un bureau. le wifi offre le confort de déplacement, quant aux ondes, je pense que la 4G voir la 5G sont tout aussi voir plus nocives que le wifi sans compter que si vous faite une recherche de réseaux wifi vous constaterez comme tout le monde que vous êtes entouré d’ondes wifi qui satures les immeubles et rues…enfin tout le smartphones et objets connectés fonctionnes avec le wifi. ils ont aussi une prise ethernet mais va falloir m’expliquer comment passer des câbles dans tout un appartement sans que cela se voit même avec du RJ45 fin..il faudrait un switch ethernet avec des câbles a l’infinie..quand on construit c possible mais dans une installation finalisée c juste moche…par ailleurs le wifi de dernière génération offre des débits très satisfaisant pour tous les usages numériques

  3. Fabien
    03/06/2020 à 14:06

    Bonjour,
    Très intéressant et me rends perplexe.
    Car en final pour une maison avec des murs épais, faut-il privilégier la solution ORBI en AC/wifi 5 ou le RK 62 Ax/Wifi 6 ? Sachant que la solution ORBI en wifi 6 est inabordable.
    Si j’ai bien tout compris, le wifi 6 ne passe pas mieux les murs épais que le wifi 5, quelqu’un peut confirmer ?

    • bambou55
      03/06/2020 à 18:17

      Selon moi, “le passage de murs épais” est fonction de la fréquence, plus elle est haute, plus elle a de la peine à passer.

      Selon Wikipédia “Le standard 802.11ax est conçu pour pouvoir fonctionner sur tout le spectre fréquentiel entre 1 et 7 GHz” contrairement au wifi ac qui utilise le 2.4 et le 5 GHz.

      Comme ces appareils utilisent que les anciennes fréquences, la pénétration devrait être identique.

      • Fabien
        04/06/2020 à 08:26

        Merci pour le retour d’info !

  4. Allure
    08/06/2020 à 23:03

    Merci pour cet article.
    Je n’arrive pas à comprendre la différence entre le dispositif RBK852 et ce Nighthawk MK62.
    J’ai l’impression que la seule différence concerne le backhaul de l’orbi qui utilie une troisième fréquence. Est-ce exact ?
    Si c’est le cas, est ce que les performances des deux dispositifs sont similaires si l’on peut relier en ethernet sur un switch chaque répéteur ?
    Merci par avance pour votre expertise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :