Test du Huawei Sound X par Devialet: design, technologie et manques

  • Post last modified:20/09/2020
  • Post comments:4 commentaires
Le Huawei Sound X est ultra brillant.
Le Huawei Sound X.

Il est vrai que le Sound X de Huawei m’avait tapé dans l’œil lors d’une présentation organisée à Lausanne. Cette enceinte, en principe connectée, a été développée avec le Français Devialet, synonyme d’une certaine expertise et surtout de design. Que vaut cette colonne cédée environ 270 francs sur la toile?

Lorsqu’on déballe cette enceinte affichant 3,5 kilos, on réalise qu’elle a été conçue pour «en jeter». Sa finition brillante sur laquelle se voient toutes les empreintes digitales lui confère un look «Guerre des étoiles». Une housse de transport en tissus permet de déplacer en sécurité ce haut-parleur dépourvu l’assistant Celia en Europe. Caractéristiques.

Par l’application Huawei AI Life

Une fois connectée au réseau électrique par un assez gros transformateur livré avec l’enceinte (compatible NFC), la mise en fonction se fait à l’aide de l’application maison Huawei AI Life. Une opération qui nécessite de scanner un code QR et qui prend tout de même quelques minutes, une fois le Bluetooth de son mobile activé.

L’application se connecte au Wi-Fi domestique puisqu’il faut le choisir et saisir sa clef. Il est ainsi possible de lire de la musique avec une application DLNA/UPnP, pour les connaisseurs ou en Bluetooth depuis son smartphone, comme avec n’importe quelle enceinte connectée concurrente. Existant depuis des lustres, cette technologie n’est cependant que peu populaire.

Sound X: la surface de pilotage…

Sur la surface supérieure de l’engin, quatre boutons tactiles permettent d’augmenter le volume, de le baisser et de naviguer. Lorsqu’on passe la main à plat au-dessus de cette surface, il est possible de mettre sa musique en pause. L’illumination de ce panneau très utile est sympa et souligne le look futuriste de l’enceinte.

Vient le moment de l’écoute. La première chose qui surprend est la profondeur des basses qui peuvent descendre jusqu’à 40 Hz: une belle performance que nombre de colonnes ne peuvent atteindre. D’autant plus remarquable qu’elles ne font pas vibrer la surface sur laquelle repose l’enceinte en raison de sa construction astucieuse.

Test: un son généreux et dynamique

Globalement le son délivré par cette enceinte est dynamique et généreux compte tenu de ses bases. Ses concepteurs revendiquent même le logo «Hi-Res Audio» puisqu’elle est notamment capable de reproduire des fréquences tutoyant les 40 KHz, caractéristiques de certaines harmoniques. Pour ma part, j’ai constaté des rendus différents selon l’endroit où l’on pose cette enceinte.

En effet, cette Huawei Sound X bénéficie du «Speaker Active Matching (SAM)» qui adapte le son à l’environnement des haut-parleurs, selon Huawei. Il m’a ainsi semblé que les médiums étaient plus présents lorsqu’elle est située à proximité d’un mur renforçant visiblement une partie du spectre.

Un bilan multimédia correct, mais perfectible

Au final, ce produit se caractérise par des ambitions évidentes en matière de design et de haute-fidélité: pari plutôt réussi, même si les basses sont parfois trop présentes par défaut et que les médiums sont au contraire un peu délaissés, voire imprécis. Dommage aussi qu’aucune entrée filaire (analogique ou optique) ne soit de la partie. Il manque aussi le LDAC en Bluetooth.

Enfin, ce Huawei Sound X n’est pas prévu pour Apple et de nombreux services musicaux. Il n’est pas non plus proposé pour l’instant avec l’assistant Celia, soit l’Alexa ou le Siri du Chinois. Un manque criant à l’heure du «Google Assistant» triomphant. N’en demeure pas moins un produit original et très design qui plaira certainement à certains amateurs de design.

Xavier Studer

Cet article a 4 commentaires

  1. Fanboy

    Seul Sony produit des vrais Hi-Res Audio! Il me semble même que ce sont les inventeurs. Je suis surprise de lire ça pour une enceinte bluetooth.

    1. Nycko

      Surtout que ce sont Sony, avec leur LF-S50G qui ont mis le style du Homepod en avant, avec un + non négligeable sur leur LF-S50G, l’heure qui s’affiche. Vu nul part ailleurs en fait depuis sa sortie à la mi 2016 déjà….

    2. TommyB

      Il n’y a pas de vrai ou de faux Hi-res Audio. Hi-res audio n’est ni plus ni moins qu’une norme qui défini les performances minimale d’un appareil audio pour la lecture de fichiers audio avec un encodage supérieur à 16bit/ 44 KHz. A l’heure actuelle, beaucoup d’appareils de divers fabricants, dont Sony, sont capables de « lire » des formats supérieurs au CD-Audio. Dans le cadre de cette enceinte nomade j’imagine que c’est avant tout pour des questions de compatibilité avec une librairie musicale au format 24 bit / 96 KHz et non pas pour accroitre la qualité du son ou alors je demande à entendre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.