4G/5G: Swisscom dépasse le Gigabit dans un train en mouvement!

  • Post last modified:21/10/2020
  • Post comments:10 commentaires
L'internet mobile s'est amélioré dans les trains. Image: CFF.
L’internet mobile s’est amélioré dans les trains. Image: CFF.

Swisscom travaille toujours à l’amélioration de son réseau mobile dans les trains. Dans le cadre d’un test, il vient d’atteindre une vitesse de transmission de plus d’un Gigabit/sec dans un train en marche! On attend impatiemment la suite!

Si cette vitesse gigantesque peut sembler totalement inutile, il faut rappeler en préambule que le débit des antennes est partagé entre tous ses utilisateurs, soit des centaines de personnes dans un train… Des passagers qui consultent leurs courriels, surfent sur des sites d’infos, mais qui regardent aussi des vidéos en streaming.

Dix ans de travail…

Et on ne parle pas du bureau mobile virtuel sécurité à grand coup de VPN et qui nécessite une connexion fiable pour travailler sans accroc… Sans parler de ceux qui ne peuvent pas se passer de leurs jeux vidéo, même en déplacement. Tout cela nécessite donc une bande passante importante et surtout une certaine constance.

Dans un communiqué, Swisscom rappelle que depuis plus de dix ans, une de ses équipes travaille à l’amélioration continue de la couverture mobile pour les voyageurs dans les trains. Et si la situation s’est extrêmement améliorée, comme chez ses concurrents, il reste du travail sur certaines lignes comme entre Neuchâtel et Berne.

Tronçon test le long du lac de Walenstadt

Sur les rives du lac de Walenstadt, Swisscom a réalisé un corridor d’antennes de quatre kilomètres de long entre Biberlikopf et Kerenzerberg. C’est sur ce tronçon de test que les ingénieurs du géant bleu ont atteint une vitesse de connexion de 1,2 Gigabit/sec dans un train en marche.

Le corridor de test sera encore optimisé jusqu’au premier trimestre 2021. L’objectif à long terme est de parvenir à une couverture mobile sans faille le long des principaux axes, pour tous les utilisateurs et fournisseurs de communication mobile en Suisse, précise encore l’opérateur leader.

XS

Cet article a 10 commentaires

  1. Hello

    Bonjour,

    Savez-vous pourquoi il a fallu mixé la 5G et la 4G pour effectuer ce test et non pas faire du 100% 5G.

    En vous remerciant.

    1. Xavier Studer

      Il y a différentes raisons. Pour commencer, tous les téléphones ne sont pas 5G.
      Par ailleurs, mais je ne sais pas si c’est le cas dans ce test, la 5G non-autonome requiert un cœur de réseau 5G.

  2. Picsou621

    S’il pouvait déjà y avoir de la 3G dans une majorité des trains en mouvement, ça serait super cool, avant d’aller plus loin…

  3. Nas

    J’ai été bluffé par la qualité du reseau dans les trains au japon… 300 km/h et pas 1 seule coupure de flux pendant tout le trajet qui traverse tout le pays

    1. Luc

      Oui en effet, avec une sim locale. NTT semble détester les étrangers en roaming, et coupe la connexion toutes les 10 minutes. Parfaitement inutilisable.

  4. Pedro

    @Hello car ils peuvent combiner le débit de toutes les fréquences pour atteindre ce débit ou alors ils ont lancés plusieurs thread en simultané ce qui permet d’utiliser plusieurs voies en //. Ce qu’on n’a a pas c’est le temps car un pic est facile à obtenir. Un débit stable sur le long terme à 1gb bien plus… Et pour les jeux xavier, le débit importe peu mais c’est la latence le principal problème.

    @Picsou621 maintenant qu’ils ont volé les basses fréquences de la 2g ça devrait améliorer la xG qu’ils ont décidé d’optimiser pour la réception tout en n’augmentant par la bande passante comme la technologie n’évolue pas on fait qu augmenter la fréquence et diminuer la portée.

    @Nas au Japon, ils sont plus malin que nous et peut être que la compagnie n’est pas publique donc évolue mais pour régler le problème de couverture et de coupure, ils ont “câblé” en mettant une troisième voies avec une sorte de coax pour avoir une connection “filaire” et donc éviter les coupures… Exemple qu’on devrait suivre aussi surtout que vu les prix des trains, on pourrait au moins avoir ça gratuitement…

  5. Silvio B.

    La situation s’est peut-être améliorée en Suisse-Allemande. Mais ça fait 10 ans qu’il y a des coupures au mêmes endroits sur le tronçon Lausane-Genève.

    (Modéré: hors sujet)

  6. Regis Berdat

    @Pedro
    Pour la latence, il te faut un smartphone 5G qui a 8ms selon leur test sur les 4km de distance testé dans le train.

    Ce n’est pas du wifi mais du cellulaire donc c’est déjà « gratuit », enfin compris dans ces frais de télécomunication mobile.
    Ce n’est en tout cas pas du cuivre mais de la fibre optique pour acheminer rapidement les données aux antennes relais, fixed wireless access (FWA), le long de la voie ferroviaire.

  7. Jo

    On se plaint on se plaint et on regarde le Japon. Mais les fait sont là, nos operateurs n’obtiennent pratiquement plus de permis de construire pour des nouvelles antennes donc se comparer al l’étranger ou les normes sont moins restrictive et le blocage de permis de construire n’existent pas c’est un peu facile. On veut un réseaux mobile parfait au moindre pris et surtout sans antennes. Faudra choisir.

  8. Yannick

    Hello, avant le confinement de mars je fais tous les hours fribourg Lausanne avec sunrise QoQa… je branche mon téléphone au Mac du travail.

    Ensuite le bob est très bon dans le sens que même si y’a une coupe de 1 mins rien ne plante mais tout reste en « attente ». Bref quand à la vitesse, pas besoin, tout est fait en ssh sur un serveur au bureau connecté au 1gb interne donc suffit de 2-3 Mbit max.

    Donc bon… le gigabit en déplacement… sympa mais réservé à une minorité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.