La désintégration de Sunrise peut officiellement commencer!

  • Post last modified:31/10/2020
  • Post comments:28 commentaires
Sunrise une marque suisse? C'est fini! Comme UPC, une firme américaine.
Sunrise une marque suisse? C’est fini! Comme UPC, une firme américaine.

Jusqu’ici opérateur côté à la bourse suisse, Sunrise devient officiellement une marque américaine propriété d’UPC, filiale de Liberty Global. Comment ce dernier va-t-il synergiser le potentiel des deux entités aux cultures d’entreprises si différentes. Et comment doivent réagir les consommateurs?

Après le communiqué de Liberty Global indiquant qu’il avait pris le contrôle de 96,5% de Sunrise, c’est la Commission de la concurrence (Comco) qui a validé vendredi cette sombre acquisition, sans condition, malgré les derniers signaux plutôt inquiétants de ces derniers mois, faisant état d’une standardisation de l’offre. La désintégration de Sunrise est lancée!

Sunrise va-t-il encore collaborer avec Huawei?

C’est en effet une évidence, quel que soit le scénario, Sunrise devient moins intéressant pour le consommateur puisque détenu à 100% par des actionnaires qui doivent faire diligence au Patriot Act. Les entreprises du pays ont intérêt à bien y réfléchir. De société suisse, Sunrise devient une marque (pour autant qu’elle demeure) d’un actionnariat basé dans un pays hostile à Huawei, par exemple.

Sachant que le Chinois est le constructeur du réseau mobile de Sunrise et un partenaire technologique de choix, on attend avec impatience les prochains développements. UPC va-t-il changer cette situation au risque de démolir l’excellent travail des différentes directions de Sunrise? Car on ne peut pas en dire autant de celle d’UPC, qui n’a cessé de perdre des parts de marché, malgré une politique d’acquisition musclée.

UPC va-t-il couler Sunrise?

Dans le meilleur des cas (ironique évidemment), le consommateur devra s’accommoder d’un duopole dur. Mais le pire scénario est bien celui d’un regain de vigueur de Swisscom et d’une forme de nouveau «monopole 2.0»! En effet, si la direction d’UPC poursuit sur sa lancée, elle risque bien d’enterrer définitivement le dynamisme de Sunrise et de couler cette marque.

Au final, le consommateur risque bien de devoir se tourner vers Swisscom pour bénéficier d’un service acceptable ou de pouvoir surfer sans risquer d’être exposé aux potentiels effets du Patriot Act. Dans tous les cas, le grand perdant sera le consommateur qui peut certes encore aujourd’hui se tourner vers les services très avantageux et souvent innovants de Salt, en mains de l’Hexagonal Xavier Niel, pour tenter de faire encore jouer un peu la concurrence…

Xavier Studer

Cet article a 28 commentaires

  1. Nicola

    Et ben en c’est un rachat qui m’inquiète un peu quand même, étant client fidèle de chez Sunrise avec un abonnement à prix préférentiel (merci QoQa), et surtout toujours content du réseau et du support, j’espère que cela va continuer, ce que je doute. UPC, pour ma part, j’ai testé un an et plus jamais, support, stabilité d’Internet et je ne parle même pas de la partie administration qui étaient déplorable. J’ai un peu peur de devoir retourner chez Swisscom. Attendons de voir ce que ça donne. Merci pour cet article et bon week-end.

    1. Corinne

      Moi aussi je crains qu’avec ce rachat, tous les abonnés QoQa y perdent des plumes, Enfin on avait un tarif raisonnable.

    2. Corinne

      Moi aussi je vois d’un mauvais oeil ce rachat par UPC (SAV déplorable : j’étais trop contente à l’époque de partir chez Swisscom pour la TV numérique quand UPC a racheté le câble Genevois). Ensuite je suis passée chez Sunrise, grâce à l’offre QoQa. Enfin un abonnement tout en un avec un tarif raisonnable. Je crains que les QoQasiens ne se fassent également absorber, tout comme Sunrise.

  2. Nycko

    Les communications vont être épiées par les USA, veulent s’accaparer les avancées technologiques quasi inexistantes depuis un certain temps aux USA. Espèrent renfluer les caisses US avec notre argent suisse.
    Sunrise est à boycotter immédiatement comme Yallo et tous les dérivés low-cost utilisant ce réseau.
    Se rabattre sur Swisscom et les dérivés “cube Mobile” ou “Wingo”

    1. Julmo

      Alors personnellement je vais prendre toutes les options possibles à par Swisspom et Salt… Prix surfait pour le premier, expérience catastrophique pour le deuxième !!

  3. Freemoto

    Je viens de quitter sunrise pour salt mobile. Déjà ultra content de la fibre avec eux, j’espère que je ne regretterai pas mon choix. Déjà sur un point, le prix, je suis comblé.

  4. P Henry

    Désintégration, voilà un bien grand mot ! J’espère que vous êtes pessimiste M. Studer et que le nom de Sunrise restera, moi je suis client fidèle depuis le tout début avant même la fusion avec Diax !

  5. Ziomirk

    Nous ne pouvons que constater que dans ce pays il n’y a bientôt plus de libre concurrence.
    Swisscom est imbattable pour ce qui est des prix exagérés, Salt une catastrophe tout court et qui avons nous d’autres????
    Voilà quand on pense que nous subissons encore ce truc qui s’appelle roaming et bien force est de constater que tout n’est pas rose dans le marché de la télécommunication dans notre pays.
    Ah au fait à quoi sert cette soit disant Commission de la concurrence ?????

  6. Dima26ke18

    De toute façon le consommateur et perdant, upc et leurs factures sais un vrai dorbel ,ils vous envoient des factures à payer à double

  7. Guillaume

    Bonjour,
    Intéressant aussi: selon AlpICT, « les données hébergées par des entreprises américaines peuvent être utilisées par le gouvernement américain même si l’entreprise est domiciliée ailleurs ».
    https://www.alpict.com/fr/infographie-securiser-ses-donnees-dans-le-cloud/

    Pour info, ce site est très sérieux: Alp ICT est une initiative des cantons de Berne, Fribourg, Vaud, Valais, Neuchâtel, Genève et Jura. Soutenue par le SECO au titre de la Nouvelle politique régionale (NPR).

  8. Michaël

    Votre article est vide et se base sur pas grand chose. Attendez quelques semaines qu’ils expliquent leur projet et stratégie. Oui le propriétaire d’upc est americain mais laisser leur du temps.
    Et je vois pas en quoi ce rachat aurait du est interdite ou surveiller pas la commission à la concurrence .
    Vous aurez peut-être raison, mais je pense que peut importe se que upc vas faire sur serez insatisfait.
    Je connais plusieurs personnes qui son chez upc pour leur abonnement mobile et/ou pour la maison et ils n’ont pas de problème.

    1. Xavier Studer

      J’ai aussi conseillé UPC mobile à des personnes très proches. Reste que leur management et leur manque d’anticipation a été catastrophique jusqu’ici. Le risque qu’ils sabotent Sunrise est une évidence.

  9. nels_oleson

    Personnellement, je me sens un peu comme un ours polaire au milieu de la banquise de la concurrence qui fond. Il ne reste plus qu’un petit bout de glace concurrentiel sur lequel se réfugier et ce bout de glace s’appelle Salt. Problème : Salt (sel) et glace ne font pas très bon ménage, donc l’histoire est un peu cousue de fil blanc…

  10. Phil

    Le comble de cette histoire, c’est que Cablecom qui est le moins bon fournisseur de services au niveau qualitatif de suisse, rachète Sunrise le 2 eme fournisseur suisse, alors qu’à la base c’est l’inverse qui devait se passer… Du coup l’image de marque de ce qui va rester de Sunrise va être ternie par ce rachat, alors qui si cela avait été l’inverse, on aurait oublié le manque de professionnalisme de Cablecom.

  11. Nas

    Je tiens à mettre en garde les personnes qui souhaiteraient se tourner auprès de LIDL MOBILE via SALT.
    En effet, la marque propose des promotions intéressantes, telles qu’en ce moment, 11.95 au lieu de 19.95 pour de l’illimité et 5 Gb rapides.
    J’ai opté en août pour cette offre qui était, pour les 11 ans de Lidl, à 11 francs.
    Le courrier vous explique que la promo n’est pas mentionnée sur le contrat mais qu’elle se retrouve dans l’espace client, une fois celui-ci crée.
    La promo n’a jamais été appliquée, même après 2 mails et 2 appels à l’espace client. Et après avoir mis un commentaire sous leur pub sur instagram, j’ai vu que d’autres clients ont commenté que pour eux, c’était pareil, leur promo n’a jamais été appliquée.
    Il s’agirait donc plus d’une arnaque que d’un oubli.
    Maintenant, comment se défendre ? Si vous aussi vous avez été victime de ces promos inappliquées, mettez-le en commentaire, il faudrait se défendre, ce genre de pratiques est honteux.
    C’est triste pour l’image autant de Salt que de Lidl que j’aurais été le premier à défendre.

      1. Châtelain

        Je plussoie de voir qu’aujourd’hui certains pensent toujours à leur porte monnaie alors que nous devons maintenant protéger notre pays, la Suisse, et l’avenir de nos enfants !!! Rien à fiche de dépenser un peu plus si nos données sont protéger. Nous devons protéger toutes les informations et données de notre pays. C’est même une obligation.

  12. Florian

    Si c’est comme le secret bancaire il suffira d’un petit coup de pression des US pour qu’une entreprise comme Swisscom ouvre grand ses portes.

  13. Marc Raemy

    Il me semble que vous êtes un anti Sunrise.Vous critiquez systématiquement Sunrise dans vos posts.J’ ai un tel avec Swisscom et un tel avec Sunrise et je peux vous garantir, que le reseau et le service est tres bon chez Sunrise et pour bien moins cher.Je ne vois pas pourquoi UPC casserait quelque chose qui marche très bien

    1. Non , on ne peut pas dire ça. Je suis seulement catastrophé qu’une société aussi dynamique soit reprise par UPC. J’espère que ça ne tournera pas au désastre complet.

  14. Chris

    Question : en tant que client chez Sunrise, avons-nous le droit de résilier notre contrat dû au rachat d’UPC ? (Je suis dans un cas où mon contrat dure 24 mois…)

    1. MG-1

      Non, ni si on est avec Sunrise ni si on est chez UPC, c’est écrit quelque part sur leur sites internet.

  15. MG-1

    C’est étrange que l’année passé Liberty voulait se débarasser de UPC, et maintenant veut y investir.

    Peut-être que une fois fusionné UPC et Sunrise, Liberty cherche à revendre la société unique (qui peut-être s’appelera alors Sunrise, en faisant disparaitre la marque UPC).

  16. Corinne

    @Xavier Studer : comment se fait-il que lorsque c’est Sunrise qui a essayé de racheter UPC, la comco a refusé ceci. Et à présent que c’est l’inverse, UPC (qui a un service SAV déplorable, en passant) qui rachète Sunrise, ça soit avalisé ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.