Digestion de Sunrise par UPC: quel impact sur les prix?

  • Post last modified:03/11/2020
  • Post comments:8 commentaires
Le lucratif marché suisse des télécoms...
Le lucratif marché suisse des télécoms…

Difficile de répondre à cette question puisqu’on ne connait pas encore exactement les intentions d’UPC quant à Sunrise. Outre des éléments fondamentaux (naissance d’un duopole), la réaction organique du marché sera à suivre de très près, même si le consommateur devrait y laisser des plumes sur le long terme…

Pour commencer, si UPC veut avoir un espoir de progresser  sur le marché suisse, il devrait choisir de saborder sa marque encore trop associée à Cablecom et à son image déplorable. Pour bénéficier du dynamisme de Sunrise, Liberty Global, propriétaire d’UPC, ferait bien de privilégier la direction de Sunrise, qui n’a cessé de gagner des parts de marché…

Swisscom au cœur de la guerre des prix

Quoi que choisisse Liberty Global, de nombreux effets de bord pousseront Swisscom et Salt dans les cordes. Les clients d’UPC Mobile, actuellement sur le réseau du géant bleu, devant logiquement passer sur le réseau mobile de Sunrise, comment Swisscom va-t-il réagir? Baissera-t-il ses prix pour récupérer des clients ou tentera-t-il de vendre son réseau à d’autres entités intéressées, comme de nouveaux opérateurs virtuels?

Et quelle sera la réponse stratégique de Salt, qui perdra le soutien de Sunrise pour développer la fibre optique en Suisse? Dans tous les cas, le «nain» Salt devra se bagarrer face aux géants Swisscom et Sunrise-UPC. Il pourrait d’ailleurs peut-être récupérer certaines capacités du réseau fixe de Sunrise actuellement louées chez Swisscom! Pour lui, il sera difficile de jouer sur les prix tout en maintenant un certain niveau de qualité, tout en finançant son développement.

Quelle entente tacite?

Une chose est certaine. La consolidation UPC-Sunrise réduit le nombre de forces en présence sur le marché et, sur le long terme, va pousser encore davantage les dominants à s’interroger sur la nécessité d’une impitoyable guerre des prix, qui se traduit par une érosion des marges… Une vraie problématique tant les prix ont mis des années à baisser sur notre marché où tout semble avoir été fait pour brider la concurrence.

La question est de savoir combien de temps il faudra au marché pour qu’il se cristallise autour du duopole des deux poids lourds. Désormais, tous les regards sont tournés vers Salt et peut-être les petits téléréseaux, qui pourraient perturber les plans de ces deux monstres. Si le contexte général le permet…

Xavier Studer

Pourquoi parler de duopole?

Lorsqu’on se réfère à ces infographies, on réalise à quel point Swisscom est fort sur le marché, alors que Sunrise et UPC réunis constitueront un challenger un peu plus important. Derrière, même Salt ne semble pas peser bien lourd. Une situation qui rappelle beaucoup la place de Coop et Migros par rapport à leurs concurrents à une certaine époque…

Cet article a 8 commentaires

  1. kankan

    J’ai l’impression que c’est une stratégie US de barrer la route à Huawei en Suisse……

    1. Tricoline

      Probablement pas, car Swisscom et Salt font ce qu’ils veulent et aussi pour les USA la Suisse c’est un petit marché en fin de compte, alors ce que Huawei fait en Suisse les Yankee ils s’en moquent !

      Je pense plutôt que Liberty Global veut toujours se débarrasser de UPC Suisse, alors une fois UPC Suisse et Sunrise fusionné cela donnera une entreprise bien mieux « vendable », alors que UPC tout seul c’est un gros boulet !

    2. Nycko

      Bloquer Huawei et surtout….faire un Max pour bloquer l’évolution sur le vieux continent, car se repliant sur eux-mêmes, on voit très bien qu’ils perdent lentement la face de la domination technologique et ne veulent pas d’un Europe forte et avancée plus qu’eux.

  2. Totor3000

    Je rejoins l’avis que Liberty une fois l’entreprise restructurée (= tous les employés devenus doublons avec la fusion virés et les synergies effectuées) va revendre le joli pacquet à très bon prix.

    Je me risque à une prédiction : UPC/Sunrise revendue à Salt dans 18 mois ;).

    1. Tricoline

      La Comco s’y opposera, tout comme elle s’était opposée à la fusion Sunrise/Salt il y a quelques années.

      Liberty revendra, très certainement, mais pas un opérateur suisse !

  3. Fournier Fred

    Il faut juste espérer qu’il ne vont pas démanteler le service Sunrise comme ils ont fait pour UPC Cablecom. UPC, c’est un service clientèle depuis l’Afrique du Nord. Chez Sunrise, tout se fait en Suisse et c’est une des raisons de l’excellence actuel de Sunrise. Le pire serait l’exemple de Salt, facturation à Lyon, service clientèle en Afrique du Nord et gestion du réseau en Roumanie.

    1. Nicolas

      Bonjour Fred, la gestion des services clients diffère d’opérateur en opérateur, en effet. Sunrise travaille avec des équipes en Suisse et à l’étranger mais là n’est pas la question. Je le sais j’y ai travaillé dans une fonction support.
      La question primordiale est de savoir comment les partenaires et leurs équipes sont sélectionnés, choisis, formés, soutenus, conduits, rémunérés, etc. par l’opérateur. Ce sont ces points là qui déterminent la réputation et la notoriété d’un partenariat gagnant pour le client.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.