Nokia le confirme: la bataille de la 6G est déjà bien engagée

  • Post last modified:08/12/2020
  • Post comments:4 commentaires
Nokia va piloter le projet européen Hexa-X.
Nokia va piloter le projet européen Hexa-X.

Alors que la 5G, en plein déploiement, se heurte parfois à de fortes oppositions, la bataille de la communication est déjà bien engagée sur… la 6G! Nokia a fait savoir aujourd’hui qu’il a été choisi par la Commission européenne pour piloter l’un des éléments clefs de cette évolution: le projet Hexa-X!

«Porté par Nokia, le projet Hexa-X vise à connecter les mondes physique, numérique et humain, fermement ancré dans la technologie sans fil future et la recherche architecturale. Les technologies sans fil sont essentielles à la société civile et l’économie aujourd’hui, et leur importance va continuer de croître avec la 5G et son évolution, permettant l’éclosion de nouveaux écosystèmes et services», écrit ainsi Nokia.

Lancement à l’horizon 2030?

Dans son texte, le géant finlandais rappelle le rôle qu’il a joué dans chaque génération de technologie sans fil, du premier appel GSM aux réseaux 4G. «Fort de cette solide expérience, Nokia dirige la recherche commune sur la 6G et le processus de pré-normalisation, et les Bell Labs Nokia se penchent déjà sur les technologies fondamentales qui constitueront la 6G.»

Le projet Hexa-X commencera le 1er janvier 2021, pour une durée de 2 ans et demi. Le Finlandais est responsable du projet Hexa-X, en étroite collaboration avec un solide consortium de partenaires européens, dont Ericsson, son principal concurrent, qui joue le rôle de «technical manager». Nokia prévoit un lancement commercial de la 6G d’ici à l’horizon 2030, suivant le cycle de 10 ans habituel entre les générations de technologies mobiles.

Et même un satellite!

Alors que la 5G doit encore faire ses preuves techniquement et commercialement, le monde des télécoms veut encore aller plus loin. La Chine a ainsi notamment déjà envoyé dans l’espace un satellite pour mettre à l’épreuve certains concepts liés à cette nouvelle technologie mobile, qui devrait permettre encore davantage de débit.

Même s’il est beaucoup trop tôt pour formuler des caractéristiques, la 6G succédera logiquement à la 5G et sera probablement beaucoup plus rapide puisque Wikipédia évoque déjà des vitesses d’environ 95 Gigabits/sec. Oui, mais sur quelles fréquences? Sur quelles distances? Et dans quelles conditions? Sous quelles normes de protection?

Xavier Studer

La 6G sur le site de Nokia Bell Labs

Le livre blanc des Nokia Bell Labs

Le livre blanc de la 5G par Ericsson

Le livre blanc de NTT DOCOMO

Cet article a 4 commentaires

  1. marco

    La c’est abuser et ils n’apprennent pas de leurs erreurs … laissons deja la 5G s installer si on y arrive et ne communiquons pas sur la 6G pour ne pas donner à manger aux antis et autres trolls ….

  2. Pedro

    @marco non la 5g est une erreur tout simplement aucune évolution, portée qui diminue encore tout simplement ridicule même si la plupart ne comprennent pas ça.
    La 6G pourra être beaucoup mieux si on parle de satellite car la couverture sera globale et là, il y aura vraiment une évolution de la portée de diffusion même si le débit ne sera peut être pas très élevé surtout en émission.
    Il faut garder la 4g, investir sur la connectique câblée dans chaque ménage en Suisse et réinvestir dans le mobile lorsque la 6g arrivera. Le réseau mobile est bon dans notre pays et cette crise nous l’a prouvée. Pour moi ça arrivera bien plus vite que 2030 la 6g.

    En Europe, on est lent. Aux US, ils ont même pas commencé la 5g peut être bien pour passer direct à la 6g aussi. La Chine est déjà en full 5g pour pouvoir mieux contrôler sa population et veut être la première sur la 6g voilà pourquoi l’évolution sera rapide voir très rapide. Si Huawei est le seul à proposer de la 6g avant tout le monde, personne n’aura le choix que de passer par eux et si les US/EU n’ont rien à proposer ils vont perdre leur position dominante. La Chine a tout à gagner et ils vont faire en sorte de gagner cette course et ils ont déjà beaucoup d’avance car pour lancer un satellite tout doit être prêt et fonctionnel à l’intérieur de ce satellite. Trop cher d’envoyer des astronautes changer des pièces donc ils sont sur de leur coup. Ou alors, c’est une diversion et ils ont envoyé une arme anti satellite en cas de guerre us-cn camouflée dans un satellite 6g allez savoir ce qui se prépare pour ces prochaines années dans tous les cas, on ne saura jamais tout avec la Chine 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.