De nouveaux documents pour permettre le déploiement de la 5G

  • Post last modified:24/02/2021
  • Post comments:44 commentaires
Une antenne spécifique à la 5G, optimisée pour le beamforming.
Une antenne spécifique à la 5G, optimisée pour le beamforming.

Evolution des technologies précédentes, la 5G continue de faire couleur beaucoup d’encre, probablement trop, notamment sur des points très techniques. Dans ce contexte pénible, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a publié un document qui devrait faciliter le déploiement de la 5G dans certains cantons ou communes.

Dans un climat manifeste de désinformation, le Conseil fédéral a chargé l’OFEV d’élaborer une aide à l’exécution relative aux antennes adaptatives, c’est-à-dire capables de focaliser leur puissance dans des zones spécifiques. Ce document devrait servir de directive aux autorités octroyant les autorisations pour calculer le rayonnement des antennes adaptatives, selon un communiqué de presse.

Le «beamforming» arrive

Pour mémoire, les antennes adaptatives permettent une meilleure utilisation de l’énergie pour focaliser l’envoi et la réception de données dans un secteur particulier. A la différence des antennes conventionnelles, qui rayonnent de manière égale dans leur angle de fonctionnement, ces installations émettent moins d’énergie «au repos» et concentrent ainsi une partie de leur puissance, là où le mobinaute en a besoin (beamforming).

Une telle potentialité permet ainsi une meilleure utilisation de son terminal mobile, une meilleure gestion de l’énergie et, globalement, une meilleure expérience utilisateur, tout en réduisant potentiellement le nombre d’antennes nécessaires. Evidemment, une méthode spécifique de mesure du rayonnement, dans le cadre légal actuel, est nécessaire.

Une évolution prévue de longue date

Cette évolution, utilisable avec d’autres technologies radio, est en gestation depuis de longues années. J’ai régulièrement eu l’occasion d’en discuter ces dernières années avec les équipementiers, les opérateurs et autres parties prenantes du domaine des télécoms. Malheureusement, d’aucuns découvrent parfois le Dynamic Spectrum Sharing (DSS) utilisé par Swisscom pour proposer une couverture 5G de 90% de la population, les connaissances ne sont pas au rendez-vous et on va jusqu’à bloquer les mises à jour logicielles des installations.

Mon commentaire ? Même si cette nouvelle publication est des plus positives, aussi bien en matière de protection de la santé que technologique, elle risque de ne pas suffire. Dans un contexte tendu, le discours simplificateur des charlatans, des conspirationnistes et autres réactionnaires rompus aux techniques de communication pourrait bien continuer de faire mouche, au détriment de l’intérêt commun.

Xavier Studer

Tous les documents de l’OFEV

Cet article a 44 commentaires

  1. Pedro

    Vous savez quel est le problème du beamforming ?
    Il est impossible de vérifier la puissance d’une antenne pour ceux dont le travail est de vérifier que les normes soient bien respectées. Ils ont des appareils mais ils ne peuvent pas les mettre sur 360° pour vérifier qu’elle puissance va ou à un moment donné.

    Et c’est le début de la fin pour les mesures et le contrôle des opérateurs car ils pourront faire ce qu’ils veulent si le peuple ne commence pas à mettre des analyseurs de spectre chez eux en envoyant les données en continuent après des organes de contrôles.
    J’attends volontiers vos solutions pour contrôler le respect des normes par les opérateurs.

    1. chrisge

      +1 …très juste !

    2. romain

      Bonjour Pedro, peut-être utiliser un appareil qui mesure les ondes et qui accepte une carte qui envoie de lourds fichiers pour effectuer ses tests, non ?

  2. Tricoline

    @Pedro, pendant les années 60 certains disaient que cela serait impossible d’aller sur la lune !
    Alors voila, affirmer que c’est impossible de mesurer et de vérifier si les normes sont respectées, cela n’engage que vous.

    1. Pedro

      Vos propos aussi n’engage que vous mais moi la source vient des personnes s’occupant de faire ces mesures justement.
      Vous pouvez vous aussi les contacter, il y a des gens qui s’occupent de cela dans chaque canton Suisse et pour le moment, les personnes de mon canton n’ont pas le matériel pour mesurer cela.

      1. TommyB

        « …les personnes de mon canton n’ont pas le matériel pour mesurer cela »
        Mais pourquoi et comment on peut laisser faire ça ? Sans être parano ou adepte des théories du complot, c’est tout de même assez alarmant pour qu’on soit en droit de se poser la question. Merci pour l’info.

  3. Ditecto

    Un collège de travail, qui vient d’un pays lointain, me dis souvent, que la paranoïa des ondes en Suisse, c’est un problème d’un pays riche , “chez moi on se “bat” avec les opérateurs, pour avoir une couverture décente, puisque, en dehors des grands villes , la couverture est très mauvaise voir inexistente , la 4G , seulement au centre-ville, et quand un quartier à la chance de voir le réseau amélioré, les gens applaudissaient, puisque ils peuvent téléphoner sans coupures , et avoir une vitesse correcte , “j’aimerais voir ces paranoïaques à la place des gens du pays “ 👍👍

    1. chrisge

      comparaison n’est pas raison…

      C’est pas la téléphonie mobile qui est remise en cause …

      Là on parle d’un type d’antennes que les opérateurs sortent de leurs chapeaux en disant :  » avec ça plus de problème ! circulez il n’y a rien à voir et surtout continuez à regarder des vidéos en 4K sur votre mobile comme ça on aura une excuse pour forcer la 5G avec des puissances de rayonnement INVERIFIABLES… »

      1. Tricoline

        Pourquoi « crier » que c’est invérifiable ? Vous en êtes vraiment certain ? Alors dans ce cas mentionnez vos sources et les liens qui pointent dessus.

        1. Pedro

          Contactez les personnes s’occupant de l’environnement dans votre canton. Vous leur demandez s’ils ont le matériel à disposition pour mesurer cela. Ce sont eux qui font le job pas moi.

          1. Tricoline

            Ne pas avoir le matériel pour faire les mesures cela ne signifie pas que c’est impossible comme vous avez écrit dans votre tout premier message !
            Alors les personnes qui doivent réaliser ces mesures, elles doivent s’équiper, mais ne pas dire que c’est impossible, c’est de la désinformation !

          2. Pedro

            @Tricoline Vous faites comment pour mesurer un émetteur dont l’intensité peut varier à tout instant sur des périodes réduites et sur des angles limités ?
            La mesure d’un champs électromagnétique s’effectue avec un analyseur de spectre à un endroit X et à un instant T. On lit la puissance et on regarde si cela respecte les réglementation en vigueur. Vous faites ça de manière aléatoire et si cela ne respecte pas les normes, vous signalez à l’opérateur et vous revenez un autre jour pour vérifier si cela est en ordre maintenant.

            Vous faites comment si la puissance est concentrée sur un angle lors d’un téléchargement par exemple puis s’arrête ?
            Vous déposez un nombre important d’analyseur de spectre dans un rayon de 20/50/100m tous au même moment en attendant que quelqu’un passe dans cet angle avec un téléphone qui utilise de la bande passante pour vérifier la pusisance à ce moment précis ?

            Alors oui, j’imagine bien qu’un jour on aura un autre moyen de mesurer ce type d’ondes mais pour le moment voilà même si ça viendra j’en suis convaincu. Je ne suis pas spécialiste et ce n’est pas mon boulot mais je ne vois pas vraiment de solutions à part placer des analyseurs un peu partout sur une période prolongée afin de voir si malgré le caractère aléatoire si cela respecte les normes. Ces appareils sont encore coûteux surtout vu le nombre de fréquences à analyser donc ce n’est pas pour demain que tout le monde en a un chez lui.

          3. Romain

            @Pedro Je pense qu’il n’y a aucune crainte à avoir pour le moment de notre 5G. Je vous rappel que les ondes sont les même que la 4g, c’est juste le Protocol de transfert qui change 😉

            On en reparlera le jour ou la 5g millimétrique débarquera (notre conseil fédéral ne l’a pas encore autorisé pour l’instant), là ce sera un autre débat. Pour moi, il n’y a pas de débat à avoir sur cette 5G qui fonctionne sur les même ondes que la 4g.

          4. Pedro

            @Romain
            Ma crainte n’est pas concernant la 5G mais sur le beamforming qui peut être utilisé sur votre wifi à la maison aussi au cas où rien avoir avec la 5G. Le fait de laisser quartier libre aux opérateurs si on ne peut pas vérifier ce qu’ils mettent en place.
            Et si vous lisez mes commentaires, ce sont les fréquences faibles 700mhz à 3ghz donc celles qui font la téléphonie et d’autres protocoles qui peuvent être nocif surtout à quelques cm de quelques chose de très sensible qui ressort dans toutes les études depuis 10 ans dont peu de gens parlent même si l’information est disponible en anglais, français, vous pouvez chercher.

            10 ans après toujours pas de réponses claires et il ne semble pas y avoir d’études sur le sujet. OFSP rien, une autre étude récente n’a pas pris en compte cela, …
            Je fais juste office de piqure de rappel, je ne suis personne, je n’ai aucune connaissance, aucun papier, j’ai juste accès à la connaissance libre comme tout le monde et gratuitement.

      2. Oxa

        Bla bla bla… J’habite à côté d’une antenne 5G, 4G, 3G, bref elle a tout ce qu’il faut pour me faire griller le cerveau ou je ne sais quoi, et vous savez quoi ? Et bien je n’ai aucun problème de santé, de sommeil ou autres.
        Cette manie de tout vouloir remettre en cause est très 21ème siècle. ça en devient pathétique.

        P.S. j’aime regarder une vidéo 4k sur mon téléphone, que vous ne le fassiez pas, c’est votre choix, mais laissez les gens faire ce qu’ils veulent !

        1. Pedro

          Vous avez de sacré yeux, vous devez être meilleur que les pilotes de l’armée. Vous avez aussi des ailes et vous faites des pointes en piqué de plus de 100kmh pour attraper une souris ? 🙂

          1. Oxa

            Encore une fois, qu’est-ce que cela peut bien vous faire ? Libre à vous de vouloir regarder une vidéo en résolution minimum, c’est votre affaire.

        2. TommyB

          Pour les rares fois ou je suis d’accord avec Monsieur Pedro, je vais le soutenir en donnant mon opinion 🙂 Je roule au diesel, j’habite à côté d’une grande route et je n’ai pas de problème de santé…blablabla…. pour le moment ! Sans les normes et une autorité qui va les faire respecter, les particules fines et surtout les ultrafines que vous allez inhaler à longueur d’année, les fameuses PUF, sont responsables de certains cancers, d’asthme et de tout un tas d’autres trucs pas sympa. C’est un fait et on a laissé et on laisse toujours faire, il y a qu’à voir les véhicules diesel, responsable en grande partie de cette forme de pollution, leur nombre, a été multiplié par 10 en 20 ans, juste pour les voitures de tourisme : 140’000 en 2000, 1,4 millions en 2020. Certes il y a les filtres a particules, les EGR et les bricolages technologiques que les constructeurs ont mis en place, mais ça ne fonctionne pas ou pas bien pour les particules les plus fines, celles qui justement ne sont pas bonnes pour la santé. Faire confiance aux industriels lorsque c’est eux même qui valident leurs test ? C’est un non-sens et il y a des précédents: le scandale du dieselgate ça ne vous rappelle rien ! Ne pas faire confiance systématiquement à ce qu’on nous raconte n’a rien à voir avec de la parano, c’est juste du bon sens. Les « mesures » sont importantes et sont les seules garantes de notre bonne santé à court et surtout à long terme. La techno ok, lorsqu’elle est réellement utile et pas n’importe comment, pas pour n’importe qui/quoi et pas à n’importe quel prix. Mes sources : wikipedia

          1. Oxa

            On expliquait aussi que les micro-ondes étaient dangereux à une certaine époque.
            Quant à votre analogie avec les particules fines, pas compris. Je n’ai jamais expliqué qu’il ne fallait pas écouter religieusement l’état ou quoi que ce soit d’autre. Il faut arrêter de croire systématique que tout ce qui est nouveau est mauvais ou dangereux aussi.
            Par ailleurs, vous devez certainement être inondé de méchantes ondes wifi, partout dans votre appartement, comme 99% de la population. êtes-vous donc électrosensible ?

          2. TommyB

            @oxa: oui les micro-ondes sont dangereuses. Essayez de dormir avec la porte de votre four m.o. en bypassant le système de sécurité et pas sûr de vous réveiller le matin. D’ou les normes et les « mesures » de fuites éventuelles. Pareil pour votre Wifi, la puissance est limitée ce n’est pas pour rien. Encore une fois, normes et mesures. Si vous n’avez pas compris mon commentaire, s’il vous plait prenez la peine de le relire, j’ai pourtant exprimé clairement que je n’étais pas contre les nouvelles techno et je parle du dieselgate car il a fallu bien des années pour voir que les constructeurs trichaient sur les mesures, d’ou l’analogie avec le commentaire de Pedro que je vous invite à relire également, il est question de mesures qui justement ne peuvent pas être effectuées.

  4. chrisge

    regardez le reportage du 1930 de hier soir.

    Regardez où les antennes sont installées sur le toit à 2m au-dessus des habitants d’un appartement ! (juste avant l’interview de Hodgers)

    Même si on me donne 10’000 frs par mois je n’habite pas dans ces appartements !! Au secours.!!

    Et Genève est dans les villes les plus restrictives ! Mais impossible d’empêcher cela car la loi est respectée et il n’y a aucun risque. Dormez tranquille !

    Je n’ose pas imaginer ce que les opérateurs on fait ailleurs !

    https://www.rts.ch/info/suisse/11997067-simonetta-sommaruga-tente-dapaiser-les-tensions-autour-de-la-5g.html

    1. Tricoline

      Ce reportage du TJ n’explique rien de nouveau sur la 5G, je constate que des personnes s’opposent coute que coute à la 5G, ils en font une maladie, c’est assez inquiétant d’ailleurs, mais bon lors des premiers trains à vapeur fin 19ème, les vaches allaient avorter dans les champs, et l’effet de vitesse allaient rentre fou les voyageurs …
      Les opposants mélangent un peu tout à les lire et les écouter, ce sont des personnes qui ont le droit de s’opposer, mais pas celui de raconter des inexactitudes pour inquiéter la population.
      Quand aux antennes sur les toits, les mesures montrent que dans les appartements situés en dessous, le rayonnement est très faible en 2/3/4G et il sera encore plus faible avec de la 5G dirigée, par contre lors de ces mesures ce sont les équipements sans fil des occupants des lieux qui se remarque sur les appareils de mesures, et parfois dépassent les normes !

    2. Pedro

      C’est du fake ça par contre. Il n’y a aucun signal sous une antenne. Vous pouvez faire le test vous même, allez sous une antenne et vous n’aurez aucun signal de cette antenne. Le plus simple est en montagne ou le nombre d’antennes est moins important. Le but est de diffuser à large échelle pas de couvrir dessus ou dessous s’est inutile. Le pire est de l’avoir en face.

    3. Alex

      Hé hé , ou voulez-vous qu’on installe les antennes?? Sur le saleve , sur le Jura ?? Les 10000 frs , je les accepterais volontiers, ça plus de 16 ans que habite dans un immeuble avec des antennes sur toit , et au début de l’année passée, des 5 G on était rajouté , et je dors très bien , même le chat , les ondes propagent à la horizontale, non à la vertical, le danger se trouve bien souvent dans votre assiste,,,, ABE

    4. Romain

      @chrisge –> C’est pas le pire d’habiter en dessous d’une antenne, car les ondes sont émises depuis les côtés. Le pire c’est pour celles et ceux qui habitent à 20 mètres.

  5. Carlos O.

    Il faut arrêter avec la paranoïa.
    Si vous êtes contre la 5G, vous devez arrêter d’utiliser les réseaux de téléphonie mobile. Plus de smartphones. Vous n’utilisez que des lignes fixes.
    Avoir peur de la 5G et ne pas avoir peur de la 4G ou même de la 3G c’est ridicule.

  6. Alain

    A tous les peureux / anxieux / anti-tout, etc…
    Parole d’un Sage: « La peur n’est que la création d’un esprit hyperactif et incontrôlable »
    – Sadhguru

    1. TommyB

      Parole de Chuck Noris: peur de rien, même pas mal ! 🙂

  7. DSP

    Pour en revenir à l’impossibilité de mesurer correctement les antennes 5G selon le document publiée par METAS, un rapport de 33 pages a été rédigé par Thomas Fluri, ingénieur spécialisé dans ce domaine. Il explique de manière très détaillé (avec calculs, formules et schémas à l’appui) pour quelles raisons c’est impossible. Ce rapport a d’ailleurs été envoyé à la conseillère fédéral Simonetta Sommaruga.

    1. TommyB

      Super et du coup ils vont accepter ?

      1. DSP

        @ Pedro Non, c’est un nouveau rapport du 8 février 2021.

      2. DSP

        @ Pedro Ce rapport du 14.12.20 démontre que la puissance annoncée par les opérateurs est totalement fausse. Chose que j’avais déjà écrite ici il y a un moment ici et où les inconditionnels de la 5G ont dit que c’était de la désinformation.

  8. Pedro

    Ca n’a rien avoir avec le sujet mais c’est juste pour montrer à quel point, il est important de rester critique même face aux soit-disant preuves scientifiques. Ils ne parlent pas de réseau mobile sauf erreur car pas vu entièrement : https://www.youtube.com/watch?v=6paCsuvygnQ

    Médicaments, vaccins, pesticides, cigarettes,.. dès qu’il y a de l’argent en jeu, il faut se méfier et éviter de se faire influencer par les lobby. C’est triste mais nous vivons dans ce monde probablement faute d’éducation financière pour tout le monde de maximiser le profit quoi qu’il se passe.

  9. Roloh

    Personnellement, je ne suis ni pour ni contre. J’ose avouer que cela dépasse largement mes compétences et mes connaissances. Je ne sais pas où me renseigner de peur de tomber autant sur la propagande pour ou contre. Pas besoin de me diriger vers l’une ou l’autre source. L’avenir et l’expérience répondront à mes questions et incertitudes.

    La seule chose que je me permets de vous partager est ce lien vidéo, qui n’est pas de la propagande, mais une vidéo qui nous invite à nous mettre dans la peau de votre opposant. Je vous invite à autocritiquer vos certitudes et vos propres croyances et avouer qu’il y a peut in peu de vrai chez votre opposant. https://youtu.be/7y7SyxVJtQI

    Je suis pleinement conscient qu’il sera difficile de briser vos oppositions.

    1. TommyB

      Excellent ! Plein de bon sens et ce qu’il y a d’extraordinaire c’est que ses explications sur la vulgarisation sont elles-mêmes de la vulgarisation. Merci pour le partage. Je viens de commander son livre. PS: J’espère que les gens vont prendre la peine de regarder jusqu’au bout.

    2. Pedro

      Le problème est qu’il faut comme vous rester neutre sans défendre sa drogue. Ce n’est pas parce qu’on est drogué par quelque chose que c’est sans danger sinon la cocaine serait légale par ceux qui en consomment. Je ne suis ni pour ni contre, écologiquement on ne devrait pas sauter sur chaque technologie et attendre d’en avoir besoin plutôt que de créer un besoin qui n’existe pas encore. Au niveau des ondes, j’aimerais simplement des études sur certains sujets qui ressortent systématiquement dans chaque étude. Si vous regardez le reportage du lien en dessus, vous verrez que ce qui a une certaine occurence est souvent juste même si personne ne veut que cela sorte car ce ne sont pas dans leur intérêts.
      C’est un nouveau type de guerre scientifique déclenché/commencé par l’industrie du tabac d’après ce qui est expliqué qui ne voulait pas qu’on associe cancer=tabac. Le roundup en est un autre d’ailleurs toujours en moratoire dans notre beau pays qui héberge son propriétaire car c’est la meilleure solution pour ne pas décider. L’étude de Berenis, ils ne sont pas d’accord donc pas d’avis. Résultat ça continue car personne ne veut trancher. Il y a du pour, du contre mais on décide de ne pas décider.

      C’est un problème de société et en manipulant la population qui ne va/veut pas aller se renseigner va suivre bêtement les médias ou des influenceurs. Les informations sont disponible et il faut aller voir des deux côtés ce qui est écrit. Ensuite se poser des questions..

  10. Soleil

    Est-ce que deux antennes peuvent faire du beamforming dans la même direction et ainsi (partiellement) s’additionner ? Ou est-ce que le réseau reste cellulaire ?

    Est-ce que le beamforming n’est pas un peu utopique dans le milieu urbain compte tenu du nombre de terminaux ? (Il devrai y avoir un beamforming dans toutes les directions)

    Est-ce que le beamforming offre des possibilités de tracking des terminaux plus précis pour les opérateurs téléphonique ? Si oui, comment savoir qu’il n’utilise pas ces informations à mauvais escient ?

    1. Pedro

      En théorie, un smartphone se croche sur une seule cellule après je ne sais pas si cela a changé. Au niveau technologique, cela est compliqué si vous voulez que les paquets voix arrivent dans le bon ordre en passant par deux antennes différentes. Je pense que cela peut se cumuler à très court terme lorsque vous passez d’une cellule à l’autre mais il faut un spécialiste pour vous répondre.
      Cela dépendra probablement du nombre de terminaux connectés mais il y aura plus d’antennes avec la 5g donc moins de terminaux par antennes aussi.
      Le tracking est déjà excellent actuellement, les antennes sont fixes donc dès que vous êtes proche de trois antennes, on connaît votre position à quelques mètres. Ils utilisent déjà cela pour rechercher des personnes donc ça fonctionne mais oui dans l’idée plus il y a d’antennes plus s’est précis. Si vous vous inquiétez de cela, ça fait longtemps que votre smartphone devrait rester en mode avion.

    2. Xavier Studer

      Quelques infos sur le beamforing et la technologie MIMO:

      https://www.ericsson.com/en/reports-and-papers/white-papers/advanced-antenna-systems-for-5g-networks
      https://www.ericsson.com/en/blog/2021/2/how-to-build-high-performing-massive-mimo-systems
      https://www.emf.ethz.ch/fileadmin/redaktion/public/downloads/3_angebot/veranstaltungen/AA_Henschke.pdf

      Par ailleurs, le beamforming n’est pas prévu pour localiser les abonnés, ce qui est déjà possible aujourd’hui. Cela dit Google, dans Maps, est beaucoup plus précis et capable de savoir si je me trouve au Nord ou au Sud de mon domicile en utilisant les infos des Wi-Fi…

  11. DSP

    Juste encore un mot concernant la FCC (Federal Communication Commission) et où Monsieur Studer avait écrit dans un précédent article qu’il n’y avait absolument aucun problème avec la 5G puisque la FCC elle-même avait affirmé son innocuité.

    Et bien il y a un procès en cours contre la FCC. Il est reproché à la FCC qu’elle a ignoré 1’700 documents de preuve.

    https://childrenshealthdefense.org/defender/landmark-5g-case-against-fcc-hearing-set-jan-25/

    https://childrenshealthdefense.org/defender/fccs-failure-health-impact-wireless-technology/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.