La course à la 5G se poursuit avant la saturation du réseau existant

  • Post last modified:11/05/2021
  • Post comments:20 commentaires
L'explosion de la demande mobile se poursuit.
L’explosion de la demande mobile se poursuit.

Ce n’est pas un scoop pour qui suit un tant soit peu le développement de notre société numérique. L’accès aux autoroutes de l’information est de plus en plus important et la croissance du trafic de données mobiles est exponentielle. Une nouvelle «étude» enfonce le clou et pointe les risque d’un retard sur le déploiement de la 5G.

Selon le groupe politique libéral SuccèsSuisse, «le volume de données transmis par le réseau de téléphonie mobile a été multiplié par 200 en l’espace de 10 ans. C’est ce que montre une étude de grande ampleur réalisée par l’institut de sondage Sotomo pour le compte de SuccèSuisse.»

Le réseau au bord de l’effondrement?

«Les régions rurales ont largement contribué à la croissance des données et ont amenuisé le fossé numérique entre villes et campagnes. Parallèlement, le nombre de sites de téléphonie mobile arrivant à leurs limites de capacité a augmenté. Sans modernisation, le réseau de téléphonie mobile suisse actuel ne sera plus à même de répondre aux exigences dans un avenir proche», selon un communiqué de presse.

«Au cours des dernières années, la forte croissance n’a pu être que partiellement compensée par l’extension des capacités. Les possibilités de la technologie 4G actuellement utilisée sont épuisées. En particulier depuis le début de l’année 2019, la saturation du réseau a augmenté de manière disproportionnée par rapport à la croissance du trafic», selon le même texte.

La 5G seule solution

Dans la communication de SuccèsSuisse, il est expliqué que seule la 5G peut nous sauver de l’effondrement de réseau. Au rythme actuel, probablement. Visiblement, ce groupe de pression sait de quoi il parle puisqu’une des personnes de contact n’est autre qu’un représentant de Swisscom…

La guerre de l’information fait rage autour de la 5G, alors que la consommation mobile de vidéo (souvent médiocre) explose. D’aucuns se demandent s’il ne faudrait pas changer nos comportements: pourquoi pas. Cela dit, à ce stade, pour se priver de l’ultime technologie 5G, plus efficace, moins énergivore et plus sûre, il faudrait être conspirationniste ou réactionnaire!

XS

Cet article a 20 commentaires

  1. Tricoline

    Question brulante, nos opérateurs ont-ils des plans en cas de bloquage du déploiement de la vrai 5G en Suisse ?
    .
    Car c’est une éventualité qui peut très bien arriver, par exemple en votation populaire avec les initiatives en cours et aussi avec les oppositions aux nouvelles antennes ainsi que la difficulté de trouver des propriétaires terriens prêt à accepter la pose des équipements sur leur bien foncier.
    .
    Il y a de quoi se poser des questions si nos opérateurs ne font pas des plans en privilégiant des solutions simplistes et bon marché en proposant des routeurs 5G (Yallo Home 5G) au lieu d’investir massivement dans la fibre optique à domicile.
    .
    Faudra-t-il se faire violence et voter pour les initiatives « anti tel mobile » pour contrainte nos opérateurs à équiper correctement ce pays en fibres optiques ?

    1. macapuche

      Bonjour Tricoline,
      Sauf erreur de ma part, il semble que notre pays se situe dans le peloton de tête mondial pour ce qui est du ratio de bâtiments connectés soit en ftth, soit en fttb ou ftts. Un très gros pourcentage de la population a déjà accès à des débits supérieurs à 500 Mb/s à domicile, et une proportion encore plus importante à des débits supérieurs à 200 Mb/s, ce qui suffit amplement à un usage personnel et/ou familial.
      Sauf erreur de ma part toujours, l’opérateur national a déclaré un objectif de 90% de la population connectés au très haut débit à l’horizon 2025.
      Il y a très certainement des convergences entre les réseaux mobiles et fixes, mais en l’occurrence, il est question de la stabilité et de la fiabilité du réseau de communication mobile Suisse. Au rythme ou (ne) vont (pas) les choses, la Suisse risque de passer du statut de pays leader à pays à la traine. Quand on sait qu’il faut environ 2 ans à un opérateur pour mener à bien la mise en service d’une antenne de communication mobile, on peut se demander si le phénomène de saturation pourra réellement être évité…
      Avec des réseaux à la traine et moins bons que ses voisins, la Suisse continuera-t-elle a attiré des employeurs comme Google ou Apple, qui sont venus s’installer chez nous, en bonne partie grâce à la qualité de la qualité notre offre technologique ?

      1. Tricoline

        A ma connaissance, Apple a que des points vente en Suisse, au contraire de Google qui a un très important centre de développement à Zürich.
        .
        Pour le moment la Suisse est effectivement dans le peloton de tête pour les raccordements Internet haut débit, cependant nos voisins avancent rapidement et ils ont des plans de déploiements uniformes, ce qui n’est pas le cas en Suisse.
        .
        Tel que prévu et planifié par nos opérateurs helvétiques, il restera un socle assez important (env. 35%) de ménages non raccordés à la fibre optique, ceci par manque de volonté et de visions des politiques.
        La fibre optique étant la meilleur technologie pour des connections fiables et pérennes, le cuivre (paires et coaxial) il est temps de le mettre de côté.
        .
        Si le peuple (qui a toujours raison selon les partis) venait entraver le développement de la xG en suisse, que se passera-t-il ? qui assumera ?
        .
        Perso je ne souhaite pas cette éventualité, c’est aux politiques et opérateurs de prendre leur responsabilités pour éviter ce mur !

    2. Nycko

      c’est allarmant de vous lire, vous êtes déconnecté de la réalité.
      Pourquoi ne parlez-vous pas de l’internet via sattelite ? ça vous sera et vous est déjà imposé. Vous pensez que les “ondes” vont vous éviter par miracle ?
      Comme sur ce poste, “SuccèsSuisse” vous démontrent que la 4g est bientôt saturée. économiquement, ça risque de pousser la Suisse dans une chute terrible niveau mondial. Les infrastructures actuelles de payement passent toutes par le sans fil ou presque, s’il y a saturation c’est le désastre. Comment allez vous payer par carte sur une terrasse de café ?
      Les Pcs deviennent nomades et rares sont ceux qui achètent encore des produits se connectant via câble réseau.
      Bref, il faut juste que vous preniez conscience que nous sommes en 2021 et plus en 2010.

      1. Tricoline

        Je ne suis pas du tout déconnecté de réalité, mais plutôt bien en phase avec elle.
        .
        J’avance que nos opérateurs, que cela soit par fainéantise ou par avidité lucrative ils misent un peu trop sur la xG (tous confondus)
        .
        La xG elle doit être réservée pour la mobilité avant tout, vouloir déployer des modem/router 5G dans les salons plutôt que de la fibre optique c’est ne pas vouloir investir durablement.
        .
        Effectivement vous avez raison, la 4G arrive à saturation, et nous devons passer à la 5G, cependant cela ne doit pas devenir la norme pour tout.
        .
        Le satellite comment vous faites si vous ne pouvez pas poser de parabole ? Le prix est élevé et le débit reste partagé entre N utilisateurs. C’est une bonne solution pour les zones des ‘blanches’ et désertiques.
        .
        Pour les PC nomades dans nos logements, open space et en entreprise, il existe le Wifi, bien plus performant que la xG, dans un bâtiment minergie ou en sous sol, la xG cela ne passe pas.

        1. Nycko

          Le produit Yallo 5g converti justement en wifi cette 5g. Les coûts sur le long terme sont moindres que de devoir mettre des lignes cablées dans les bâtiments neuf/vieux ou d’ouvrir des routes pour changer des câbles ou en mettre.

          1. Tricoline

            Si vous imaginez remplacer toutes les connections actuellement câblées par de la 5G (ou +) c’est tout simplement pas réaliste, car cela reste un débit partagé et nous aurons alors un effondrement de la xG.
            .
            Au vu de la généralisation de l’IPTV, du replay, du streaming (Netflix, Disney+, …) et d’autres « gadgets » gros consommateur de bande passante, il est illusoire de généraliser la xG à cette usage, cela doit rester pour la mobilité et les zones reculées non câblées.
            .
            Yallo 5G c’est un produit bon marché et rapidement disponible, si vous havez la chance (c’est selon) d’habiter un logement minergie ou rez de chaussez avec une mauvaise couverture radio, cela sera galère si l’opérateur ne vous livre pas le kit avec l’antenne/modem à placer à l’extérieur.
            .
            On verra bien …

  2. Domlesgaz

    “Effondrement du réseau”, cela veut-il dire qu’on attend son tour pour surfer, que la 4G s’arrête brutalement comme lors d’une surcharge du réseau électrique, ou encore qu’une antenne s’embrase quand trop de monde regarde Netflix ? Blague à part, les opérateurs devront-ils réduire le débit pour pouvoir servir tout le monde ?

    1. Olive

      Sauf erreur, les opérateurs pourraient aussi ajouter des antennes 4G (la où c’est nécessaire) pour réduire la taille des cellules et augmenter le nombre d’appareil connectable ainsi que le débit. Mais apparemment ils préfèrent mettre la 5G en avant de manière inconditionnel.

    2. Albouille

      Il me semble que la réduction de débit se fasse déjà; ou plutôt le prix en fonction du débit; il suffit de regarder Sunrise ou Swisscom. Pour bénéficier du maximum de débit, il faut passer à la caisse ! Mais le résultat est toujours le même : ceux qui ont les moyens peuvent se payer la 5G (non bridée), les autres obtiennent une 5G bridée ou alors une 4G+ seulement… Une façon comme une autre de limiter le débit… Donc la réduction du débit pour servir tout le monde a déjà commencé !

  3. Fab

    Dans ma region ( sans 5g), on sent une nette baisse de qualité du reseau depuis 2 ans env., je n ‘arrive parfois meme plus à telephoner ou le reseau francais prend largement le dessus et pourtant je suis en campagne vaudoise. Est ce les effets de la surcharge ?

  4. Nathalie

    Merci pour cet article Xavier,

    J’ai également entendu dernièrement que le réseau actuel arrive à saturation, ce qui n’a rien de surprenant, vu l’augmentation de son utilisation.

    Personnellement je n’ai rien contre la 5G à partir du moment que d’autres réseaux sont démantelés en parallèle, comme c’est le cas pour la 2G en ce moment. Car l’accumulation de toutes ces ondes n’est peut-être pas suffisamment prise en compte. Donc un réseau « propre » et performant sera probablement préférable à la salade mêlée actuelle.

    Toutefois, c’est plutôt la fin de votre article qui retient mon attention. Car oui, il faudrait tout-de-même penser à changer nos comportements. On consomme trop. Que ce soit de la viande, des énergies fossiles, des terres rares, etc.

    Et le numérique est énergivore, c’est indéniable. Perso je ne suis pas une sainte, il y a 3 PC, 2 tablettes et 3 smartphones à mon domicile (pour 2 personnes). Toutefois lorsque je suis dans un espace publique, ou en train, je ne regarde pas de vidéos (médiocres, comme vous dites, hi, hi, hi), je surfe sur le web qu’en cas de nécessité absolue (pour trouver une adresse, mon chemin, etc). J’utilise mon téléphone pour ce qu’il est, c’est-à-dire uniquement pour les appels et les message. Tout le reste, c’est à la maison sur le câble et Wi-Fi.

    D’ailleurs c’est agréable de regarder le paysage lorsqu’on est dans le train ou le bus, ou même en marchant dans la rue. C’est mieux pour la nuque que d’avoir la tête baissée sur son téléphone 😉

    Bonne journée à tous!

    1. Pedro

      Ce n’est pas l’augmentation de l’utilisation mais juste qu’ils coupent le réseau 2g donc tout le monde se retrouve en 3/4g comme tout le monde ne change pas chaque année de smartphone est que rien n’est compatible 5g pour le moment. Il faudrait en théorie encore des années si les utilisateurs ne sont pas trop stupides pour que la 5g commence à être utilisé.
      Dites à Swisscom/salt de relancer la 2g et il y aura moins de problèmes en 3/4/5g car moins d’utilisateurs. Sunrise l’ont compris au moins un plus intelligent que les autres.
      Plus les utilisateurs sont repartis mieux s’est pour un réseau avec bande passante partagée.
      On est à la fin d’un cycle tout va s’effondrer pour repartir en avant le jour où la planète et ces habitants auront évoluer en espérant sans s’auto détruire.
      Tout nouveau cycle commence par l’éducation… Méditez sur la chose et réfléchissez combien de temps cette bulle du surconsommation va tenir et combien il faudra de temps pour que l’humain évolue et comprenne et s’il va devoir passer par une guerre ou si on a appris du passé.

  5. Nicolas

    il faudrait être conspirationniste ou réactionnaire!
    Très chers et chères,

    Hier, les Suisses ont consommé autant de ressources par personne que la planète en renouvelle en une année entière (https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/autres-indicateurs-developpement-durable/empreinte-ecologique.html). Et la 5G va accélérer le processus en nous poussant à utiliser de nouveaux outils technologiques, gourmands en ressources de toutes sortes (minerais, Co2, etc.). L’effondrement qui nous menace n’est hélas pas celui du réseau…

  6. Katagena

    « Visiblement, ce groupe de pression sait de quoi il parle puisqu’une des personnes de contact n’est autre qu’un représentant de Swisscom… »

    Mon dieu, comment on peut écrire ceci… il n’y a rien qui vous dérange?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.